Enfants de poussière de Craig Johnson

Enfants de poussière de Craig Johnson
(Another man's moccasins)

Catégorie(s) : Littérature => Policiers et thrillers

Critiqué par Yeaker, le 10 avril 2012 (Dijon, Inscrit le 10 mars 2010, 46 ans)
La note : 5 étoiles
Moyenne des notes : 7 étoiles (basée sur 5 avis)
Cote pondérée : 5 étoiles (23 008ème position).
Visites : 3 208 

Je dis à Chaque fois que c’est mon dernier Craig Johnson et à chaque fois j’y retourne. Pourquoi ?

J’aimerais bien le savoir !
Enfin si, je commence à avoir mon idée sur la question. Nous sommes confronté à deux choses, d’un côté un talent d’écriture pour décrire des personnages toujours attachants dans un décor qui donne qu’une envie c’est de faire ses valises pour découvrir les Rocheuses et les Black Ills pour de vrai.
En même temps il faut bien dire que l’intrigue au fil des livres s’étiole dangereusement.
Néanmoins un intérêt supérieur dans cet épisode par rapport au précédent, la présence par flash back de la guerre du Vietnam et l’offensif du Têt toujours efficace pour éveiller une intrigue peu consistante.
Donc on a un bon livre pour passer du bon temps mais il sera vite oublié…

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • Enfants de poussière [Texte imprimé], roman Craig Johnson traduit de l'américain par Sophie Aslanides
    de Johnson, Craig Aslanides, Sophie (Traducteur)
    Gallmeister / Noire (Paris. 2006)
    ISBN : 9782351780527 ; EUR 23,60 ; 23/02/2012 ; 322 p. ; Broché
  • Enfants de poussière [Texte imprimé] Craig Johnson traduit de l'américain par Sophie Aslanides
    de Johnson, Craig Aslanides, Sophie (Traducteur)
    Gallmeister / Totem (Paris. 2010)
    ISBN : 9782351785362 ; EUR 10,20 ; 06/03/2014 ; 371 p. ; Broché
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

  A Walt Longmire Mystery

Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

deux enquêtes pour un seul livre !

8 étoiles

Critique de Ellane92 (Boulogne-Billancourt, Inscrite le 26 avril 2012, 43 ans) - 27 octobre 2014

Les enfants de poussière, ce sont les enfants nés de père américain et de mère vietnamienne pendant la guerre du Vietnam. Rejetés par leur famille maternelle, leur naissance est souvent ignorée ou refusée par leur famille paternelle. Enfants de la guerre, ils peinent à trouver leur place, quel que soit le côté de l'océan dans lequel ils se trouvent.
Avec beaucoup de talent, C. Johnson entremêle les époques, et l'enquête actuelle et celle du jeune Longmire, qui cherche encore sa place d'enquêteur et de justicier dans un Vietnam corrompu et en plein bombardement, sont abordées tour à tour de façon très fluide. Les scènes d'actions sont particulièrement réussies et visuelles : je me suis surprise plus d'une fois à baisser la tête pour éviter une balle ou un obus (même si, forcément, je ne suis pas très sûre que cette méthode d'évitement soit très efficace !).
Ce tome permet également de mieux appréhender les relations entre le Shérif et son grand copain et fort séduisant Henri Standing Bear ("Toutes les femmes de ma vie souriaient lorsqu’elles parlaient de Henry Standing Bear. C’était un peu agaçant, mais Henry était mon meilleur ami, mon ami de toujours, alors je l’acceptais." Eh bien, moi aussi !), qu'il retrouve dans l'atmosphère saturée de fumée du Vietnam. Dans l'époque actuelle, on suit également le lent rétablissement de Cady, la fille de Walt (cf. L'indien blanc), on retrouve bien sûr la volcanique Vic, ainsi que les habitués du Busy Bee ! Comme pour les autres enquêtes du Shérif, l'intrigue tient bien la route, il y a de l'action, de l'humour et des bagarres, les dialogues sont toujours aussi incisifs et les personnages restent toujours aussi sympathiques !
Bref, je suis toujours contente de retrouver le petit monde de Walt Longmire (il y aurait de moins bonnes compagnies !). Vivement que Dark Horse soit publié en l'édition de "poche" (Totem pour ne pas la citer !) de Gallmeister !


Grand Esprit, garde-moi de critiquer mon voisin
Tant que je n'ai pas marché une heure durant dans ses mocassins
Vieille prière indienne

wyoming vietnam

10 étoiles

Critique de Jfp (La Selle en Hermoy (Loiret), Inscrit le 21 juin 2009, 71 ans) - 25 août 2013

Une jeune vietnamienne est retrouvée étranglée au bord d'une route dans le comté d'Absaroka, Wyoming. Non loin de là, dans un tunnel sous l'autoroute, vit un Indien sans ressources, un géant, violent, qui va se démener comme un beau diable lorsque la police vient fureter près de ses cartons. Suspect, bien entendu. Pourtant, il en faut plus au shérif Langmire, bien connu des lecteurs de Craig Johnson, pour le convaincre qu'il s'agit du coupable idéal. Les années passées au Vietnam en compagnie d'une autre Indien, son ami Ours-Debout, reviennent à la surface. Des événements qui se sont déroulés quarante ans auparavant vont l'amener à s'interroger sur l'identité de la victime. On avance de mystère en mystère au long de ce double voyage dans le temps et l'espace, admirablement rendu par une narration savamment entrecroisée. Par moments, l'illusion est telle que passé et présent se confondent. Mais non, n'ayez crainte, on est bien dans un polar, et un des meilleurs du moment…

Un roman policier original et pas si mauvais

7 étoiles

Critique de Tanneguy (Paris, Inscrit le 21 septembre 2006, 80 ans) - 2 novembre 2012

Et, en plus, on a deux enquêtes pour le même prix : l'assassinat de nos jours d'une jeune immigrée vietnamienne et quarante ans plus tôt, un sordide trafic de drogue dans les rangs de l'armée américaine au Viet-Nam.

Bien sûr il ne faut pas s'attendre à lire du Jim Harrison ou du Philip Roth, ce n'est qu'une distraction, mais les personnages ont de l'épaisseur, et les situations intéressantes ; je pense à l'évocation de l'offensive du têt que nous avons pu vivre en quasi-direct à la télévision. Terrible.

Donc, pour ma part, une bonne journée de lecture, qui intervenait après la "découverte" du dernier Philip Roth ; je suis rétabli...

Incendiaire

5 étoiles

Critique de Jules (Bruxelles, Inscrit le 1 décembre 2000, 75 ans) - 1 septembre 2012

Un minuscule Opus

Ce petit document qui ne peut qu'être une publicité pour les autres livres ne contient que des extraits de deux nouvelles:

"Incendiaire" et "Enfants de poussières" Plusieurs ouvrages complets existeraient déjà. Attiré par la littérature américaine contemporaine je ne pouvais pas ne pas essayer.

En outre c'était très court et allait me permettre d'attendre le nouveau Jim Harrison ainsi que le Philip Roth.

J'entends surtout que les personnages sont très attachants et que la nature y est bien décrite.

Mal m'en a pris car ces textes étaient bien trop courts pour en juger et l'on ne suit pas toujours le fil de l'histoire.

Mais voilà que Yeaker termine sa critique d'un livre complet qui peut être attirante jusqu'à ses derniers mots où il dit "vite oublié"

Aussi sec je bloque et je n'irai donc pas plus loin.

Je retournerai vite à mon Jim Harrison, Cormac McCarthy, Rick Bass, Mac Guane et D'Arcy MC Nickle pour "Les Assiégés"

Peut-être ai-je tort mais il y a toujours aussi les autres tels que Roth, Richard Powers, Bruce Machart etc...

Forums: Enfants de poussière

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Enfants de poussière".