Perry Rhodan, tome 01 : Opération Astrée de Clark Darlton, Karl-Herbert Scheer

Perry Rhodan, tome 01 : Opération Astrée de Clark Darlton, Karl-Herbert Scheer

Catégorie(s) : Littérature => Fantasy, Horreur, SF et Fantastique

Critiqué par Le Bateleur, le 18 février 2002 (Tronville, Inscrit le 27 janvier 2002, 62 ans)
La note : 8 étoiles
Moyenne des notes : 8 étoiles (basée sur 3 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (19 302ème position).
Discussion(s) : 1 (Voir »)
Visites : 2 543  (depuis Novembre 2007)

Le premier épisode d'une série mythique - Un autre premier vol sur la Lune

Attention Saga majeure. Les aventures du Major de l'espace Perry Rhodan, de l'avènement du plus petit état du monde, "La troisième force" et de son expansion pour devenir un empire galactique, constituent une des plus grandes saga de la science fiction. Plus de 2000 volumes dans l'édition originale (en langue allemande) succèderont en effet au premier tome traduit en France sous le nom d'"opération Astrée", dans lequel avec quelques huit années d'avance sur le programme Apollo, une équipe d'humains en scaphandres marche pour la première fois sur la lune. (A noter que dans le roman l'année choisie pour cet évènement est 1971 !) Là s'arrête la similitude avec l'expédition d'Armstrong et de ses camarades, car sur le satellite de la terre, Perry Rhodan et ses hommes vont découvrir une civilisation très en avance sur celles de la terre, et ce contact va être l'occasion pour le héros de résoudre le problème principal posé à sa planète (un peu oublié de nos jours mais crucial dans les années soixante) , à savoir celui de la guerre froide. Ce contact créera également en cet homme accompli, scientifique autant qu'aventurier un choc salutaire, car assister au déclin d'une civilisation et qui plus est sans que celle-ci soit menacée par aucun ennemi ou danger tant extérieur qu'intérieur, apprend beaucoup à Perry Rhodan sur les dangers du monde de la technologie et sur la place que celle-ci ne doit pas prendre dans la vie de l'homme.
"Mais que font ces hommes ? demanda Rhodan, oppressé, tandis que l'étrange musique changeait de registre, gémissant comme un bruit lointain d'orage. Krest tourna péniblement la tête. - Ils regardent le phantasmatographe. Cet appareil est la cause indirecte de notre décadence. Des milliards d'Arkonides, chaque jour, s'étendent sur leur couche, devant les écrans. Il s'agit là d'une projection visuelle et auditive de la pensée, sorte de jeu d'ombres mental, réalisé par des auteurs de génie. Ma race en meurt. La situation ne fait qu'empirer. Il y a cinquante hommes à bord ; mais je les vois de moins en moins. Ils vivent abîmés devant leurs phantasmas. Car notre dégénérescence ne se traduit pas par un relâchement des moeurs mais, par une disparition progressive, de plus en plus totale, de la volonté ; l'indifférence règne. Rien ne nous émeut, rien ne nous intéresse, sauf les dernières oeuvres artistiques : tout notre temps se passe à jouir de ces créations merveilleuses. ... (Rhodan) Et maintenant monsieur, une question précise ! Krest soupira. - Une question précise ! répéta-t-il. Voilà une expression que, depuis ma jeunesse, je n'avais plus entendue ; personne, chez nous, ne s'aviserait de poser une question précise ! Bon. Que voulez-vous savoir ? - Disposez-vous de moyens suffisants pour empêcher sur Terre, le cas échéant, une guerre atomique ? Et, si oui, quels sont ces moyens ? "
Les premiers tomes, sont bien évidemment les plus intéressants, parce qu'ils restent relativement près de nous, et de la terre telle que nous la connaissons. Par la suite, il s'agira davantage d'aventures spatiales, d'ennemis intérieurs ou extérieurs à la terre, de la découverte de l'immortalité ... de space opera.
De temps à autre, et c'est un peu naturel vu l'ampleur de l'oeuvre, le souffle retombe un peu, mais jusqu'au 50 ème tome au moins, l'oeuvre fera passer de bons moments aux amateurs du genre et qui sait, en convertir certains qui restaient hermétiques à ce style d'aventures.
A noter l'histoire d'amour entre la dernière (?) Arkonide encore en état de penser voire de se fâcher et celui qui deviendra au fil des pages, le plus important des Terriens.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Saga interstellaire qui traverse les galaxies et les décennies.

8 étoiles

Critique de Hexagone (, Inscrit le 22 juillet 2006, 46 ans) - 15 octobre 2013

Vers l'infini est au-delà.
Étonnamment je n'avais jamais entendu parler de cette série qui est mythique outre *rhin.
2700 épisodes à ce jour, commencée en 1961 et toujours d'actualité, des forums et des sites sont dédiés au Major Dhoran et ses aventures!
Cette première histoire a toutes les qualités de la bonne littérature du genre, populaire, attrayante et captivante.
Des héros qui deviendront récurrents, un contexte politique ancré dans le présent de l'époque. La guerre froide et les rivalités entres les blocs occidentaux et orientaux.
La conquête de l'espace par les américains qui envoient une navette sur la Lune pour explorer sa face cachée.
Face sombre qui va révéler une civilisation inconnue, les Arkonides, d'apparence assez proche de la nôtre, ils possèdent une intelligence et des moyens technologiques bien plus avancés et vont éviter la guerre nucléaire qui menace les terriens.
A ce titre les relations des deux blocs sont habilement rendues, les échanges diplomatiques croustillants et les intérêts des nations mis en valeur par le truchement des conversations entre états-majors.
Perry Rhodan va revenir sur terre en compagnie de Krest, un des Arkonides malades et qui en échange de soins va protéger les hommes de leur funeste destin.
Car les Arkonides, bien que supérieurement intelligents sont confrontés à la dégénérescence de leur race, atteinet par la maladie et voyageant au travers de l'espace pour trouver un remède à ce mal qui les ronge.
Mêlant habilement SF et géo-politique, Les aventures de Perry Rhodan ont dès le premier tome tous les éléments pour en faire une sage incroyable.
Car dans ce premier tome on comprend que les galaxies qu'arpentent les Arkonides sont légions ouvrant ainsi le champ infini des histoires.
La lecture est agréable, rapide, les auteurs manient habilement le suspense et suscitent l'intérêt pour le lecteur qui désire en savoir davantage.
Saga feuilletonesque qui à la lecture de ce premier tome semble indémodable, voyons la suite ...

En route pour une série fleuve

8 étoiles

Critique de Incertitudes (, Inscrit le 4 décembre 2008, 33 ans) - 2 janvier 2013

Les aventures de Perry Rhodan ne sont pas toutes jeunes. En effet, cette série allemande a débuté au début des années 60. Elle compte aujourd'hui pas moins de 13 cycles et pratiquement 300 épisodes et il en sort encore.

Placées en pleine guerre froide, on suit les aventures extraordinaires (fabuleuses dira la couverture elle-même) de Perry Rhodan et de son équipage partis explorer la face cachée de la Lune. Là-haut, ils feront la connaissance d'un vaisseau extraterrestre appartenant aux Arkonides, une race extraterrestre très avancée dont le chef est atteint d'une leucémie. En échange de soins, les Arkonides fourniront à Perry Rhodan leur technologie. A son retour sur Terre, les USA, la Russie et la Chine se déchirent et menacent de déclencher la 3eme guerre mondiale. Rhodan arrivera à les stopper net grâce aux armes des Arkonides.

Contexte politique de l'époque très intéressant, raconté en plus de façon neutre. Encore que les chinois sont appelés les Jaunes tout au long du livre. On fait connaissance avec Perry Rhodan et les Arkonides dont le chef malade Krest et l'arrogante Thora. C'est réussi, on a envie d'en savoir plus sur eux. Ça tombe bien, ça ne fait que commencer.

Forums: Perry Rhodan, tome 01 : Opération Astrée