Les forums

Forums  :  Musique & Cinéma  :  Chanson du jour

Sibylline 30/08/2004 @ 12:55:07
Tête en l'air d'HIGELIN, c'est pas mon époque favorite d'HIGELIN, mais comme y'a pas grand chose à jeter ...!
?


En fait, je cherchais les paroles de "Rien n'est plus fragile, que le bonheur..." Que je connais peut-être par coeur, mais je n'ose tout de même pas me lancer et que je n'ai pas réussi à trouver. Si tu les as... J'aimerais bien.
Pour ma période préférée d' Higelin, c'est justement celle de ce disque-là, qui est génial, n'ayois pas peur des mots.

Monique 30/08/2004 @ 13:21:34
RIEN N'EST PLUS FRAGILE QUE LE BONHEUR

Rien n'est plus fragile que le bonheur sans illusion
Quand il vient par un matin d'avril
Se poser just' le temps d'une chanson
Légère et facile,familière et sans prétention
Mamy,comme un rayon de soleil sur le toit de ta maison.

Le petit garçon qui fredonnait sous la tonnelle
Sans rire et sans raison, en courant derrière les ailes des papillons
Ce petit bonhomme libre et fier comme un vagabond
Maman,Mamy,est-ce que tu le revois de temps en temps

Celui qui te faisait sourire et rêver au bord de l'eau
Toujours à courir devant, dès les beaux jours du printemps.

Rien n'est plus fragile que le bonheur sans illusion
Maman, Mamy, c'est pourquoi je te dédie cette chanson
A part toi personne ne reparle jamais de lui
Maman ou Mamy, à part toi qui m'a donné la vie.

Zibouille 30/08/2004 @ 13:44:49
Petite chanson de DE PALMAS : LE GOUFFRE

La chevelure au vent,
Elle allait intrépide
Vers le gouffre écumeux hurlant
A ses pieds nus,
Et l'ivresse du bruit,
Dans ses yeux ingénus,
Lui masquait les dangers
De la vague rapide.

Tout son être vibrait
Au vacarme splendide
Sans souci des périls
A cet âge inconnu,
Frissonnant aux embruns
Du grand Large venus
Avec la Mort sournoise,
Implacable et stupide.

Puis, dans un grondement
Du récif ébranlé
Sous son linceul d'écume
Elle avait appelé,
De quelques faibles cris
De colombe blessée...

Mais l' enfant qui croyait
Ne pas être entendu
Vit Dieu même penché
Sur sa lèvre glacée,
Répondre en souriant
A l ' appel éperdu.

Sibylline 30/08/2004 @ 19:04:10
RIEN N'EST PLUS FRAGILE QUE LE BONHEUR

Rien n'est plus fragile que le bonheur sans illusion
Quand il vient par un matin d'avril
Se poser just' le temps d'une chanson
Légère et facile,familière et sans prétention
Mamy,comme un rayon de soleil sur le toit de ta maison.

Le petit garçon qui fredonnait sous la tonnelle
Sans rire et sans raison, en courant derrière les ailes des papillons
Ce petit bonhomme libre et fier comme un vagabond
Maman,Mamy,est-ce que tu le revois de temps en temps

Celui qui te faisait sourire et rêver au bord de l'eau
Toujours à courir devant, dès les beaux jours du printemps.

Rien n'est plus fragile que le bonheur sans illusion
Maman, Mamy, c'est pourquoi je te dédie cette chanson
A part toi personne ne reparle jamais de lui
Maman ou Mamy, à part toi qui m'a donné la vie.




MERCI!MERCI!MERCI!MERCI!MERCI!MERCI!

Monique 30/08/2004 @ 19:12:55
A ce point ?? J'en suis toute chose...

Tistou 31/08/2004 @ 00:31:49
RIEN N'EST PLUS FRAGILE QUE LE BONHEUR

Rien n'est plus fragile que le bonheur sans illusion
Quand il vient par un matin d'avril
Se poser just' le temps d'une chanson
Légère et facile,familière et sans prétention
Mamy,comme un rayon de soleil sur le toit de ta maison.

Le petit garçon qui fredonnait sous la tonnelle
Sans rire et sans raison, en courant derrière les ailes des papillons
Ce petit bonhomme libre et fier comme un vagabond
Maman,Mamy,est-ce que tu le revois de temps en temps

Celui qui te faisait sourire et rêver au bord de l'eau
Toujours à courir devant, dès les beaux jours du printemps.

Rien n'est plus fragile que le bonheur sans illusion
Maman, Mamy, c'est pourquoi je te dédie cette chanson
A part toi personne ne reparle jamais de lui
Maman ou Mamy, à part toi qui m'a donné la vie.


Ca fait rêver de lire ça de lui quand on se remémore le HIGELIN première manière, disons les 3 premiers disques! Comme quoi il ne faut jamais jurer de rien!

Monique 31/08/2004 @ 08:14:11
Qu'avais-tu donc rêvé Tistou ??

SEUL A SEULE

Seul
dans le silence
insondable de la nuit
Manhattan dans une chambre d'hôtel
somnifère contre l'insomnie

A quelle oreille confier le poids d'un chagrin
quelle rêveuse éveillée
entendra dans la nuit
battre mon cœur

le temps n'attend pas, il suit son cours
le temps n'entend rien aux chansons d'amour
insensible il passe et tire à bout portant
sur les marchands de souvenirs

Où que tu sois je te retrouverai un jour
si loin que je paraisse, tu me retrouveras
au détour d'un rêve ou bien autour de la place
des retrouvailles
où l'on s'est vus pour la dernière et la
première fois de nos
envies

Seul
entre les rails
de l'abandon, de l'oubli
déconnecté du monde extérieur
où tu recommences ta vie

Les sanglots longs des violons de l'automne
déposent en mon âme
le chant si monotone
de la douleur

Je voudrais pas claquer sans te revoir
sur le quai de la gare où tu m'as plaqué
sans un regret, sans un remords
pour la beauté
de nos corps à corps

même si rien ne va plus, si les jeux sont faits
souviens-toi de la trouble attirance
des enfants de l'amour pour les jeux interdits
et n'oublie jamais
que la danse des âmes est inscrite au cœur
du grand livre d'or du bonheur

Tistou 31/08/2004 @ 09:03:31
Bon, OK, c'est qui ça?
Quand j'employais le terme rêver, c'était pour le côté inattendu des propos par rapport à l'image qu'il s'était forgé.

Monique 31/08/2004 @ 09:04:33
HIGELIN ! Tistou, Higelin

Monique 31/08/2004 @ 09:05:57
Ton texte sur le chat me sort par les yeux, sniff

http://critiqueslibres.com/i.php/forum/…

Tistou 31/08/2004 @ 09:06:32
Des hauts, des bas de Stephan EICHER
Dans Carcassonne

La pluie venait du nord
Le vent passait sous ma porte
Je comptais vivre fort
Et qu’le diable m’emporte
J’allais à la fenêtre
Enroulé dans le drap
Je secouais la tête
J’en écartais les bras

J’avais des hauts
J’avais des bas
J’avais plus ou moins chaud
Et toute la vie devant moi
J’avais des hauts
J’avais des bas
Je crois qu’j’en voulais trop
J’ai même eu c’que j’voulais pas

Je restais enfermé
Ou errais pendant des jours
Trop de chemins s’ouvraient
Trop de questions en retour
J’n’avais pas tué mon père
Mais je ne me souvenais pas
Ce qu’il me disait de faire
Où ce qu’l ne disait pas



Bon, en fait texte de Philippe DJIAN, comme pour toutes ( ?) les chansons en français de EICHER. Belle réussite au niveau de l’association texte/musique.

Yali 31/08/2004 @ 09:16:59
Voici un lien vers une interview de Gerard Manset, la chose est assez rare pour être signalée :
http://www.longueurdondes.com/articles/1530.htm

Monique 31/08/2004 @ 09:44:04
Yali, tu n'aurais pas dû inciter à lire ça...

Monique 31/08/2004 @ 15:59:04
BLANCHE-NEIGE

Blanche-Neige je t'appelais, Blanche-Neige
Mais ton prince ne valait pas cher
Blanche-Neige je t'appelais, Blanche-Neige
Mais le conte de fées n'était qu'un fait divers

Tu avais dix-huit ans, des yeux de ciel,
Un bonnet à pompon, un blouson et des moufles
Fallait avoir du flair, ne pas manquer de souffle
Pour renifler dans cet ourson le miel
Dans ton pays d'hermine, j'étais venu
Je t'avais aperçue entre soleil et givre
La trace de tes pas était facile à suivre
Ma faim de loup t'avait mise au menu

Blanche-Neige je t'appelais, Blanche-Neige
Mais le conte de fées n'était qu'un fait divers

Chez moi, j'avais des bûches, des blues, du rhum
Quand la dernière bûche s'est écroulée en braise
Tu as fondu ainsi qu'une glace à la fraise
Et pour ton premier corps je fus le premier homme
J'ai quitté ton pays un matin froid
En laissant la buée de mon nom sur ta bouche
Mais depuis je rougis quand un flocon me touche
Je claque des dents devant un feu de bois

Blanche-Neige je t'appelais, Blanche-Neige
Mais ton prince ne valait pas cher
Blanche-Neige je t'appelais, Blanche-Neige
Mais le conte de fées n'était qu'un fait divers

Monique 31/08/2004 @ 18:24:22
MA FLEUR

Je n'ai qu'une fleur dans mon jardin
C'est une fleur que m'a fait le destin
Mais elle me grise quand je l'effleure
Ma fleur, ma fleur

Ma fleur est belle comme le jour
La nuit elle est encore plus belle que le jour
Elle m'en fait voir de toutes les couleurs
Ma fleur, ma fleur

Elle a tant d'épines, Dieu me pardonne
Que mille Jésus en feraient leur couronne
Mais son parfum quand on le sent
Cela vaut bien un peu de sang
Je n'ai qu'une fleur dans mon jardin

Je n'ai qu'une fleur, qu'une fleur vous dis-je
Et cette fleur marche sur ses deux tiges
Me fait marcher, m'effeuille le cœur
Ma fleur, ma fleur

Elle est plus rare qu'une fleur de serre
Mais il n'est pas rare qu'un jardinier la serre
D'un peu trop près surtout les greffeurs
De fleurs, de fleurs

Pour la retenir, lui faire peur
J'offre quelquefois quelques fleurs à ma fleur
De voir se faner des pétales
Sa bouche tremble, elle devient pâle
Je n'ai qu'une fleur dans mon jardin

Alors ma fleur me fait du charme
Et sur ses joues ruissellent tant de larmes
Qu'elle s'arrose avec ses pleurs
Ma fleur, ma fleur

Mais elle en rit le lendemain
Et va parfumer le jardin du voisin
Tant pis pour moi, mais si j'en meurs
Pas de fleurs

Oh non, pas de fleurs
Surtout pas de fleurs

Sibylline 31/08/2004 @ 18:47:04
[
Ca fait rêver de lire ça de lui quand on se remémore le HIGELIN première manière, disons les 3 premiers disques! Comme quoi il ne faut jamais jurer de rien!


Ca veut dire que tu n'aimes pas?

Tistou 31/08/2004 @ 23:51:51
Petite chanson de DE PALMAS : LE GOUFFRE

Encore un qui ne fait pas partie de mon univers musical. Et pourquoi?

Tistou 31/08/2004 @ 23:54:43
SEUL A SEULE

Higelin OK , quel disque Monique?

Tistou 31/08/2004 @ 23:58:07
Ton texte sur le chat me sort par les yeux, sniff

http://critiqueslibres.com/i.php/forum/…


Arrête, ce n'est pas triste! C'est un chant d'amour! 13 ans pour un matou qui a vécu, c'est beaucoup. Il a déja eu un sursis de 2 ans depuis son accident, et il en profite bien. Il vit, et bien, pour l'instant. Il te passe le bonjour même!

Yali 01/09/2004 @ 00:06:33
Yali, tu n'aurais pas dû inciter à lire ça...

???

Début Précédente Page 6 de 151 Suivante Fin
 
Vous devez être connecté pour poster des messages : S'identifier ou Devenir membre

Vous devez être membre pour poster des messages Devenir membre ou S'identifier