Neuf contes et nouvelles de Guy de Maupassant

Neuf contes et nouvelles de Guy de Maupassant

Catégorie(s) : Littérature => Francophone , Littérature => Nouvelles

Critiqué par Froidmont, le 15 avril 2023 (Laon, Inscrit le 28 octobre 2022, 32 ans)
La note : 9 étoiles
Visites : 998 

Maupassant entre clair et obscur

La Ficelle
Rien ne se perd, tout s’utilise. C’était juste un bout de ficelle ! Déjà mon ennemi se grise et m’accuse d’un crime tel que le village est contre moi. Je n’ai pas pris ce portefeuille ! Pourquoi personne ne me croit ? Je n’ose plus franchir mon seuil tant sont lourds sur moi les regards, plus chauds que n’est le Phlégéton, plus rudes que n’est le Tartare, plus vénéneux que le scorpion.

Sur l’eau
Mon ancre accroche à quelque chose et les spectres à mon esprit. Le monde entier s’anamorphose dans le brouillard de cette nuit. De partout le démon me guette, je tremble de peur et je bois. Le rhum m’est comme une échauguette, un abri en dur d’où je vois.
Et quand le jour s’est dévoilé sur les grenouilles et sur l’eau, quand le brouillard s’est dissipé viennent à moi deux matelots m’aidant après cette nuit d’encre à remonter enfin mon ancre.

Le petit fût
Acheter en viager peut être bonne idée ; mais quand la vieille traîne à finir de passer, il est compréhensible et dans l’ordre des choses d’essayer, dirait-on, d’accélérer la clause, de donner l’air de rien un petit coup de main au destin hésitant qui sinue son chemin, de prêter assistance à Notre pauvre Dieu qui se surmène trop et oublie quelques vieux – car dans son paradis la douleur disparaît, c’est acte généreux de les Lui envoyer !

L’épave
Madame, il me revient en lisant votre lettre le meilleur nouvel an qui jamais ne puisse être. J’entends comme d’hier tant votre souffle bref que nos mots échangés sur le Marie-Joseph. Vous souvient-il aussi du froid de cette nuit, de comment pour tenir vous vous étiez blottie ? Moi, je garde en mémoire une cascade blonde qui dansait dans le vent comme des milliers d’ondes et qui parfois, ô joie ! me fouettait le visage, dont vous me révélez qu’elle a blanchi par l’âge.

A vendre
Tout le plaisir de la conquête n’est pas dans l’acte d’acquérir. Qui le penserait serait bête : posséder c’est un peu mourir. Il faut laisser vivre le rêve, car ce n’est qu’en sa vacation que l’objet nous offre sa sève, et c’est là la vraie possession.

L’enfant
Pour l’amour d’une femme, on donnerait son âme. J’ai donné ma maîtresse sèchement, sans caresse. Je suis homme marié, je suis homme rangé ; et cette ancienne femme, et cette ancienne flamme vient me faire mander pour être à son chevet à son heure dernière qui la fait morte et mère.
Pour l’amour d’un enfant, on donnerait son sang.

La rempailleuse
Elle a osé m’aimer la sotte rempailleuse, femme aux jupons crottés, cette indigne pouilleuse ! Moi, l’homme respectable, honnête pharmacien, estimable bourgeois qui ne demandait rien !
Mais son legs est fort beau : 2300 francs. Refuser ce présent serait être méchant.

Amour
Roméo avait sa Juliette, César avait sa Cléopâtre, la Belle avait sa Bête, Tircis avait son pâtre. Nous conjuguons toujours l’amour à l’ombre d’un sujet humain, ce qui est être sourd aux émois dans les foins. Je n’ai pas vu d’amour plus vrai ni de démonstration plus belle qu’en ce triste marais entre ces deux sarcelles.

La bête à maît’ Belhomme
Ell’ me ronge le crâne, ell’ me bouff’ le cerveau. Diable de salop’rie au creux de mon esgourde, sortiras-tu de moi ? Déliv’ m’en Toi là-haut ! Ils ont eu beau vider tout le fond d’une gourde dans mon conduit grinçant, elle y grignote encore ! Sois maudite bestiole ! Si jamais je t’attrape, avec un grand plaisir je frotterai ton corps à le réduire à rien sur l’acier d’une râpe !


Neuf courts textes choisis qui montrent Maupassant dans son ton le plus sombre et le plus sarcastique, mais aussi ce qu’il a de plus doux et d’aimant : c’est tout le spectre humain que sa prose s’applique à rendre intelligible au regard du lecteur. C’est fait avec brio : le ciseau de l’artiste rend tout autant hommage aux noirceurs qu’aux splendeurs, négativiste autant que conteur optimiste.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Neuf contes et nouvelles

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Neuf contes et nouvelles".