Pattaya Beach de Franck Poupart

Pattaya Beach de Franck Poupart

Catégorie(s) : Littérature => Voyages et aventures

Critiqué par Isaberg, le 20 septembre 2004 (Inscrit le 18 septembre 2004, 51 ans)
La note : 10 étoiles
Moyenne des notes : 10 étoiles (basée sur 4 avis)
Cote pondérée : 7 étoiles (1 555ème position).
Discussion(s) : 2 (Voir »)
Visites : 6 625  (depuis Novembre 2007)

Plongée dans le tourisme sexuel

Quand un ami m’a conseillé ce livre, j’étais dubitatif car je pensais avoir à faire à un livre érotique (à cause de l’éditeur et de la couv). Très vite, j’ai compris mon erreur. Bien sûr, le livre parle de tourisme sexuel et il y a quelques scènes très hard pourtant l’essentiel n’est pas là mais dans les destins entrecroisés des jeunes thaïes et des paumés échoués (« Comme des mouettes mazoutées ») sur la beach. J’ai du mal à retranscrire ce que j’ai ressenti alors j’ai préféré recopier (j’espère sans coquille) deux extraits qui traduisent le style et l’ambiance du bouquin.

L’ambiance est très vivante de jour :

« Les grosses chaleurs passées, la ville commençait à vibrer. Le flot du trafic s'intensifiait. La foule devenait plus dense. La masse des femelles enflait graduellement. A partir de six heures, comme de bonnes abeilles ouvrières, les filles parées, les lèvres peintes commencèrent à sortir des hôtels ou des meublés pour rejoindre, grâce à une noria de motos taxis, leurs ruches bien alignées où régnaient les grasses mama sans. Souveraines des essaims d’hyménoptères. Partout, c'était le même ballet de moto japonaises sillonnant la ville avec leurs amazones sapées et maquillées, minijupes au vent, accrochées à la taille du chauffeur. Gustin avait déjà soif ».

Comme de nuit où l’atmosphère nocturne oscille entre jubilation et déprime sombre.

« Toutes les nuits, une multitude de petits drames individuels se nouaient. Essaim nocturne de destins minuscules. Entre trois et six heures du matin, on tombait follement amoureux, on rompait pour aller faire le papillon. Des filles délaissées pleuraient le Farang perdu, d’autres se disputaient un client. On se rabibochait. Au cœur de ce gigantesque accélérateur de destins, plaisir et souffrance se mêlaient intimement avec une intensité unique. Les particules humaines s’entrechoquaient, se désintégraient, fusionnaient en libérant une énergie vitale surprenante. En quelques semaines, on y vivait plus d’émotions qu’en une vie entière de droïde occidental ».

Pattaya beach est une météorite poétique. Jamais à mon avis, on n’a décrit avec autant de lucidité les racines du tourisme sexuel. Le livre est chaotique (le milieu du roman à Paris aurait gagné à être un peu plus court) comme notre époque mais la fin lumineuse est surprenante. Un très grand bouquin.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • Pattaya Beach [Texte imprimé], roman Franck Poupart
    de Poupart, Franck
    Éd. Blanche / Collection dirigée par Franck Spengler.
    ISBN : 9782846280921 ; EUR 19,50 ; 16/09/2004 ; 325 p. ; Broché
  • Pattaya Beach [Texte imprimé], roman Franck Poupart
    de Poupart, Franck
    Éd. Blanche / Collection dirigée par Franck Spengler
    ISBN : 9782846281973 ; 13,58 € ; 13/03/2014 ; 362 p. ; Format Kindle
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

  Trilogie Thaïlandaise

Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Un nocturne thaïlandais

10 étoiles

Critique de Pierre Ier de Serbie (, Inscrit le 9 janvier 2014, 50 ans) - 17 novembre 2014

Un homme en train de perdre pied en France débarque pour la première fois à Pattaya, une ville-bordel thaïlandaise. Il y rejoint Gustin, un ami d’enfance qui va l’entrainer dans le monde de la nuit.

Commence alors une métamorphose lumineuse entre les Gogos bars, les néons rouges et les filles de bar. La rencontre de Toy puis la séparation va l’entrainer encore plus loin dans sa quête jusqu’au retour en France où le narrateur porte un regard désabusé sur sa vie grise. Obsédé par ses souvenirs de vacances, il repart pour un second voyage pour retrouver Toy, un périple qui va l’entrainer encore plus loin dans sa propre nuit. J’ai dévoré ce texte qui nous emmène dans les odeurs de curry vert, entre les cuisines roulantes, dans l'odeur savonneuse des body massages climatisés. Bien sûr, on pense forcément à Plateforme de Michel Houellebecq mais j’ai trouvé que le roman allait plus loin dans l’analyse des sentiments des personnages. Certaines scènes de sexe ne font que ce roman est pour adulte mais pour moi ce n’est pas un livre érotique mais une profonde reflexion sur le monde. La version télévisée Ladybar de Xavier Durringer passe à côté de l’essentiel de ce livre.

une formidable plongée!!

8 étoiles

Critique de Antsirabé (pamiers, Inscrit le 4 février 2005, 52 ans) - 16 avril 2005

Voilà un livre qui ne ressemble pas aux autres, et en même temps toutes les phrases semblent être comme dans le prolongement de ce qu'on entends un peu partout... Les idées pleuvent, la vie vient, passe et laisse ne vous sa trace... Un homme lors d'un passage sur une plage dédié au sexe se redécouvre... Les confidences de cet homme qui se rend compte que sa vie n'est pas à l'image de ce qu'il avait espéré, raisonne comme si un ami par un soir de pluie était venu chez vous vous murmurer à l'oreille ce qu'il avait compris de la vie... Et qu'en buvant une biere on se mettait à le comprendre...

Pattaya Beach

10 étoiles

Critique de Marti (, Inscrit le 1 octobre 2004, 59 ans) - 1 octobre 2004

Je l'ai lu d'une traite, il y a plus d'une semaine et je n'arrive toujours pas à me l'enlever de l'esprit. JM Stricker en a très bien parlé sur France Inter ... Mieux que moi .. Le thème central n'est pas le tourisme sexuel comme le titre peut le laisser penser mais la destinée humaine au travers des clients et des prostituées thaies qui se croisent en essayant de se raccrocher à des bribes d'espoir. Il y a une force rare dans la description de cette ville et des destinées qui s'y entrechoquent. Le livre oscille entre une poésie sombre presque hallucinée qui plonge dans la vie nocturne des bars et une "ascension" lumineuse des personnages (la fin est surprenante). Le style est exceptionnel, d'une justesse chirurgicale. Je n'arrive pas à classer ce livre. Ce n'est pas un roman documentaire, pas un roman à intrigue, pas un roman érotique,pas un roman-voyage. Je n'ai jamais rien lu de semblable. J'avais beaucoup aimé Plateforme mais ce bouquin a une force qui dépasse ce que j'ai lu depuis longtemps. La couverture est un peu misleading, elle fait penser à un livre sur le sexe exotique. Il y a des scènes très hard mais elles ne sont jamais là juste pour décorer. Elles s'intègrent dans la trajectoire destructrice des personnages. Je crois que ce roman m'a touché parce qu'il a su cristalliser tous les malaises de notre époque (sexe, couple, travail, société). C'est un roman sur la condition de l'homme moderne, sa perte d'espoir, son absence de repères.

Forums: Pattaya Beach

  Sujets Messages Utilisateur Dernier message
  Pattaya Beach 9 Marti 17 avril 2005 @ 23:44
  merci 1 Antsirabé 16 avril 2005 @ 12:07

Autres discussion autour de Pattaya Beach »