Les Aventuriers de la mer, tome 01 : Le vaisseau magique de Robin Hobb

Les Aventuriers de la mer, tome 01 : Le vaisseau magique de Robin Hobb
(The Liveship Traders vol 1 : Ship of Magic (1/3))

Catégorie(s) : Littérature => Fantasy, Horreur, SF et Fantastique

Critiqué par Cuné, le 21 août 2004 (Inscrite le 16 février 2004, 52 ans)
La note : 9 étoiles
Moyenne des notes : 8 étoiles (basée sur 10 avis)
Cote pondérée : 7 étoiles (2 600ème position).
Visites : 7 578  (depuis Novembre 2007)

Toujours la magie de l'écriture de Robin Hobb

Ce premier tome des aventuriers de la mer est consacré à la mise en place des divers protagonistes. En résumer les tenants et aboutissants est mission impossible....

Cette série est très différente de l'assassin royal. Il n'y a pas un héros principal autour duquel gravite l'action, mais plusieurs tout aussi importants qu'on nous présente sous toutes les coutures avant qu'il ne se passe vraiment ce que le destin leur réserve.
On retrouve cependant plusieurs éléments communs, aussi bien géographiques qu'une forme de Vif, d'Art...
A la fin de ce premier tome je ne suis pas aussi enthousiaste que je l'étais à la lecture des aventures de Fitz.
Robin Hobb possède toujours dans ce récit comme dans les autres sa qualité narratrice ensorcelante, mais j'ai l'impression que c'est plus construit comme du Stephen King. On ne cesse d'entrevoir et d'annoncer comment les choses vont tourner mais à l'heure actuelle c'est le calme plat.
Enfin je dis ça mais le tome 2 est déjà bien entamé, et je cherche le 4 partout....

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Fantaisie et grand large !

8 étoiles

Critique de Romur (Viroflay, Inscrit le 9 février 2008, 46 ans) - 30 mars 2013

Précision : c’est une critique pour la série complète, pas juste pour le premier tome.

Après la trilogie de l’Assassin royal, sympa mais où l’indécision et la lenteur de Fitz m’avaient exaspéré, j’hésitais à ouvrir une nouvelle série de Robin Hobb. Heureusement que ma femme m’a encouragé et je ne regrette pas d’avoir plongé dans l’univers des aventuriers de la mer (dommage qu’ils n’aient pas réussi à rendre le titre anglais « Liveship traders »).

La connexion avec la série précédente est assez ténue et discrète, les pouvoirs de magie omniprésents avec l’assassin sont ici inconnus. Par contre, Robin Hobb a créé un univers différent et original : c’est le premier univers de fantaisie dominé par la mer.
Commerçants, pirates et marine de guerre d’un encombrant voisin s’affrontent sur fond de drame familial et d’intrigues politiques. L’idée des vivenefs (liveship) est excellente. Les héros, émouvants, luttent, emportés de rebondissement en rebondissement... Le mystère s’épaissit pour le lecteur qui découvre petit à petit les serpents, le bateau fou Parangon, les marchands du désert des pluies.
Tout s’éclaircit et on regrettera seulement que la fin soit un peu rapide, Robin Hobb se débarrassant en un chapitre de plusieurs personnages qui l’encombrent manifestement pour que ça « se termine bien ». Mais ça ne gâche pas la série !

autre horizon

8 étoiles

Critique de Alex84 (, Inscrit le 14 novembre 2012, 60 ans) - 14 novembre 2012

Après l'assassin royal, cette nouvelle série présente un décor totalement différent. J'ai eu un peu de mal à rentrer dans cette aventure, mais une fois pris dans l'histoire, on n'en décroche pas...

Mise en place du décor !

6 étoiles

Critique de Mandarine (, Inscrite le 2 juillet 2010, 47 ans) - 16 avril 2011

Je pensais en prenant ce livre trouver de l'Aventure et l'air du grand large entre deux romans "sérieux" et bien non ! Loin d'être désagréable à lire, il ne se passe pas grand chose dirons-nous... Voilà pourquoi, je pense (au vu des autres critiques également) que le premier tome sert à planter le décor. Je vais encore persévérer et lire le tome 2 en espérant que l'action arrive un petit peu !
Cependant, il faut reconnaître qu'on ne s'ennuie pas (trop !), beaucoup d'élément nouveaux, les personnages prennent place, des caractères forts, les intrigues se construisent, les problèmes arrivent à la surface doucement !
Un avis mitigé .... Allons voir le deuxième tome !!!

Aussi pour ceux qui veulent découvrir la fantasy et ne pas être déçus

7 étoiles

Critique de Elya (Savoie - Dauphiné - Ardèche, Inscrite le 22 février 2009, 29 ans) - 23 mai 2010

Il y a deux styles romanesques dans lesquels j'ai beaucoup de mal à me lancer : la science fiction et la fantasy. Ici, nous sommes bien dans le domaine de la fantasy, dont je n'ai lu que Tolkien, que j'ai moyennement apprécié, et Pullman avec A la croisée des mondes, qu'on peut peut-être caser ici.
La richesse de ce style réside dans la capacité qu'ont les auteurs de créer un univers très différent de celui qu'on connait pour faire vivre leurs histoires ; c'est en tout cas ce que j'ai trouvé chez Tolkien et Hobb.

Anne Onedine nous dit dans une précédente critique "Vous êtes allergiques aux aventures de pirates, aux trésors cachés, aux tempêtes, vous n'aimez pas la mer ? Vous n'aimez pas non plus la Fantasy avec son cortège de dragons et de magie ? Passez votre chemin... "
Aie, ça risquait de coincer pour moi ; je n'ai jamais été fascinée ni même intéressée par les pirates, je n'aime pas la mer, ni les chasses aux trésors, et encore moins les histoires loufoques avec des dragons et de la magie abracadabrante.

Et bien pourtant, je pense lire l'ensemble des tomes qui constituent cette aventure.
J'ai apprécié le premier livre : on découvre une multitude de personnages sans être perdus, on peut imaginer les liens qui vont les unir mais on se doute aussi que le récit va nous offrir de nombreuses surprises. Il ne se passe pas grand chose et pourtant on parcourt ces pages avec plaisir (l'histoire se déroule sur 2/3 jours).
C'est bien écrit, et pas trop rocambolesque même si les navires parlent ; ces navires d'ailleurs, la narratrice est arrivée à leur donner une place aussi importante qu'aux personnages humains dans ma tête, moi qui n'aime pourtant pas ce qui est trop imaginaire.
L'histoire se déroule à une époque que l'on pourrait rapprocher du Moyen-Age ; tiens, encore quelque chose qui aurait pu me rebuter, et qui pourtant m'enchante plutôt, tant cette époque colle à l'atmosphère sombre que veut sans doute faire régner Robin Hobb.

Et puis j'ai été prévenu qu'il ne fallait pas s'attendre à trop d'actions puisqu'il ne s'agit que d'un premier tome, et qu'il fallait bien lire l'ensemble de la série pour se faire vraiment une opinion.

Pour ma part je conseille donc aussi ces aventures à ceux qui n'aiment pas grand chose qui constitue la fantasy et qui veulent tout de même la découvrir.

L'introduction

7 étoiles

Critique de _Sabri_ (, Inscrite le 28 janvier 2010, 38 ans) - 28 janvier 2010

Quand j'ai fait la connaissance avec Robin Hobb, j'ai d'abord lu les 3 premiers tomes des Aventuriers de la Mer. J'avoue les avoir trouvé sans intrigue, parfois longs, sombres, etc. Je n'étais pas charmée. Je n'ai pas choisi de continuer plus avant. Puis, j'ai lu d'un trait la série de l'Assassin Royal et là ce fut le coup de foudre. Je me suis découvert un attachement incroyable pour Fizt. En lisant la série de l'Assassin Royal, j'ai retrouvé certains repères faisant le lien avec Les Aventuriers de la Mer et compris qu'il manquait manifestement une partie de l'histoire.

Donc quand j'ai terminé l'Assassin Royal je me suis rapidement jetée sur le tome 4 des Aventuriers de la Mer et franchement, cette fois j'ai adoré! Ça m'aura pris un attachement à l'univers entier Des Anciens pour avoir envie de passer au 4e tome des Aventuriers de la Mer. Bref, à mes yeux, les deux séries forment maintenant un tout indispensable pour se sentir rassasié.

Un coup d'envoi estropié

7 étoiles

Critique de Calepin (Québec, Inscrit le 11 décembre 2006, 38 ans) - 11 février 2009

4e de couverture : Les vivenefs sont des vaisseaux magiques liés à la famille qui les possède par des liens empathiques. Ces navires sont insaisissables, ils bravent les tempêtes, évitent les récifs, distancent les monstres marins, sèment les pirates... Et sont surtout l'objet de toutes les convoitises. Vivacia est la vivenef de la famille Vestrit. Le capitaine Ephron Vestrit est mourant et, parmi les siens, chacun ourdit complots et traîtrises pour s'approprier son vaisseau, car l'héritage d'une vivenef ne se transmet pas comme un legs normal. Et ce tandis que d'autres dangers se profilent à l'horizon : les serpents de mer qui infestent les océans se regroupent, et un ambitieux pirate aspire à unir ses pairs sous un seul pavillon : le sien...

Mon avis : Avant toute chose, il faut rappeler que ce premier roman n'en est pas un. Il est plutôt un tiers parti, créé de toutes pièces par Pygmalion, de ce que devrait être Le vaisseau magique original. Les trois parties ont toutefois été rassemblées dans un seul volume, l'Arche des ombres, bien qu'elles soient encore présentées comme trois romans distincts.

Cela dit, cette première partie m'a intrigué. On assiste d'abord au passage d'une narration au « il » à la place d'une « je », ce qui permet à l'auteur de se concentrer sur plusieurs personnages à la fois. C'est d'ailleurs ce qui empêche de bien saisir la psyché des personnages, étant donné qu'on ne peut observer qu'un seul à la fois. J'ai eu la désagréable impression de passer la majeure partie du temps à sombrer dans la mélancolie des personnages qui devenait parfois redondante, en particulier dans le cas de Althéa. Des pensées similaires, comme celles d'une boucle qui revient à son point de départ encore et encore. De plus, habitué à une contextualisation très forte dans les romans de Robin Hobb, j'ai été un peu déçu par le manque d'informations. Ce qui me déçoit le plus, par contre, c'est l'absence de secret mystique majeur. Celui qui a le plus de potentiel, les vivenefs, a été élaboré trop vite, entre autres par l'éveil de l'une d'elles. Je pensais que leur mystère serait occulté plus longtemps, assez du moins pour prendre plaisir à la divulgation de bribes d'informations.

Autrement, la force d'attraction que crée l'écriture de Hobb demeure puissante. Et aussi celle de notre désir d'apprendre sur les personnages, quoique ce soit encore très tôt pour pouvoir leur donner une couleur complexe, comme Hobb sait si bien le faire.

Premier tome très prometteur

8 étoiles

Critique de Fa (La Louvière, Inscrit le 9 décembre 2004, 44 ans) - 1 septembre 2008

Dans ce premier tome d'une nouvelle longue série, Robin Hobb dresse le décor des principaux protagonistes de sa nouvelle saga.

Déjà des idées originales affleurent (culte de Sa, Vivenefs, relations marchandes, ...) et Hobb présente un nouveau panorama d'un monde visiblement riche en couleurs.

L'exercice est très réussi et déjà, l'aventure s'annonce passionnante à souhait. C'est tout ce que je demande pour ce type d'ouvrage.

Je regrette une nouvelle fois le découpage artificiel en tomes par l'éditeur, qui laisse clairement le lecteur sur sa faim.

Magique, inoubliable...

10 étoiles

Critique de Anne Onedine (, Inscrite le 13 août 2007, 50 ans) - 13 août 2007

Vous êtes allergiques aux aventures de pirates, aux trésors cachés, aux tempêtes, vous n'aimez pas la mer ? Vous n'aimez pas non plus la Fantasy avec son cortège de dragons et de magie ? Passez votre chemin...

Quant aux autres, précipitez-vous sur "les aventuriers de la mer" (9 tomes). Dans cette série, il n'y a pas réellement de personnage principal. D'ailleurs elle n'est pas écrite à la première personne, à la différence de l"assassin royal". Cela n'empêche qu'elle est tout aussi attachante que "l'assassin royal" tant l'auteur sait mettre de sensibilité dans sa narration.

Dans cette nouvelle saga de R. Hobb, les voiliers (les vivenefs) parlent, ressentent des émotions et peuvent se mouvoir par eux-mêmes. Des serpents de mer sont à la recherche de leur douloureux passé et s'inquiètent de leur avenir. Les personnages sont très attachants (même le méchant !). Ils évoluent tout au long de l'histoire. On ne s'ennuie pas une seconde. C'est remarquablement bien écrit.

Un conseil important concernant l'ordre de lecture : "l'assassin royal" et "les aventuriers de la mer" sont 2 séries qui se déroulent dans le même univers, "les Rivages Maudits". Il y a une interraction entre les deux aventures. Il est important de les lire dans un certain ordre. Commencer donc par les 6 premiers tomes de l'assassin royal, puis les 9 tomes des aventuriers de la mer et lire enfin les tomes 7 à 13 de l'assassin royal à la fin.

A bientôt sur les Rivages Maudits !





Robin Hobb championne du monde!

8 étoiles

Critique de Poupi (Montpellier, Inscrit le 11 août 2005, 29 ans) - 10 août 2006

Ma critique sera courte : dans ce roman, on retrouve la magie Hobbienne, cette plume talentueuse qui nous fait rêver, cette prose enfin (merci à Arnaud Mousnier-Lompré pour sa traduction, ce type-là est un vrai poète).
Malheureusement je ne suis pas aussi enthousiaste que pour l'Assassin Royal ; je me suis attaché au héros, Fitz, et l'action est selon moi moins intéressante. Des amis m'ont dit que c'était dû au découpage français, et que l'on était à fond à partir du troisième tome. J'aime moins l'atmosphère, mais "Le Vaisseau Magique" reste un bon roman, écrit par un très bon auteur!

Forums: Les Aventuriers de la mer, tome 01 : Le vaisseau magique

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Les Aventuriers de la mer, tome 01 : Le vaisseau magique".