L'assassin royal, tome 07 : Le prophète blanc de Robin Hobb

L'assassin royal, tome 07 : Le prophète blanc de Robin Hobb
(The Tawny Man vol 1 : Fool's Errand (1/2))

Catégorie(s) : Littérature => Fantasy, Horreur, SF et Fantastique

Critiqué par Cuné, le 12 juin 2004 (Inscrite le 16 février 2004, 52 ans)
La note : 10 étoiles
Moyenne des notes : 9 étoiles (basée sur 3 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (10 258ème position).
Visites : 3 403  (depuis Novembre 2007)

Accro !

Voici un tome où l'action est reléguée au second plan pour laisser toute la place aux explications; Qu'a fait Fitz depuis 15 ans, quelle est la nouvelle situation politique du royaume, quels sont les protagonistes que nous aurons à suivre ultérieurement... Et toujours au compte-goutte des informations sur l'Art et le Vif.
Ce n'est pas moins prenant, bien au contraire, et toujours de nouvelles interrogations se dessinent....
Impossible pour moi de lâcher cette série tant que les volumes sont à ma disposition

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Retrouvailles

8 étoiles

Critique de Kabuto (Craponne, Inscrit le 10 août 2010, 59 ans) - 19 février 2011

Après une petite transition avec les aventuriers de la mer, c’est avec beaucoup de plaisir que je retrouve Fitz dans ce second cycle de l’assassin royal. L’ancien Fitz n’est plus, place maintenant à Tom Blaireau qui vit modestement dans une cabane isolée avec son fils adoptif Heur et son vieil ami œil-de-nuit. Un début peut-être un peu trop calme mais qui a au moins le mérite de nous remettre tout doucement en mémoire les évènements et les personnages de la saga. Est-ce que cette suite était prévue ? Ou est-ce comme on pourrait le craindre une rallonge artificielle ? En tout cas, à la fin du Prophète blanc, Je ne me pose plus ce genre de questions, tant je suis heureux de retrouver les Six-duchés et leurs intrigues.

Un tome tout en explications...

9 étoiles

Critique de Poupi (Montpellier, Inscrit le 11 août 2005, 29 ans) - 4 avril 2006

Nous retrouvons notre cher Fitz, bâtard royal, assassin au service des Loinvoyant ; seulement...depuis que nous l'avons quitté...il a pris 15 ans, et n'a plus les mêmes hobbies! Cet homme de 35 ans, au visage couturé de cicatrices, vit dans une chaumière retirée, avec son loup, Oeil-de-Nuit, plus aussi fringant, et son jeune ami et aide, Heur, que son ami Astérie (la ménestrelle) lui a confié. Il élève des poules, et cultive un potager ; pour lui, il n'est plus question d'ôter la vie aux ennemis de la famille royale, de se faire torturer dans des cachots ou de réveiller des dragons.
Seulement...Son vieux mentor, Umbre, reparaît sur le seuil de sa petite maison, et lui demande de revenir à Castelcerf, on sa présence est nécessaire. Fitz refuse. Il faudra que son vieil ami, le Fou, aujourd'hui connu à la cour comme l'excentrique Sire Doré, le lui demande avec son tact et sa subtilité légendaire, pour que l'assassin royal reprenne du service : le prince Devoir, héritier de la couronne, est introuvable...et Fitz a un moyen bien à lui de le retrouver...
Un tome tout en explications : Robin Hobb ne pouvait pas nous passer sous silence 15 années de la vie de son héros. On apprend aussi que sont devenus les autres ; Burrich et Molly, Astérie. Le Fou, aussi : il a endossé un rôle de grand noble extravagant qui lui sied à merveille, pour intriguer au compte de la reine. Peu d'action, pas mal de mise en place, on pose le socle du nouveau cycle.
Dépêchez-vous de le lire, mes amis : Fitz a 15 années de retard à rattraper, et vous aussi!

Forums: L'assassin royal, tome 07 : Le prophète blanc

Il n'y a pas encore de discussion autour de "L'assassin royal, tome 07 : Le prophète blanc".