L'assassin royal, tome 13 : Adieux et retrouvailles de Robin Hobb

L'assassin royal, tome 13 : Adieux et retrouvailles de Robin Hobb
(The Tawny Man vol 2 : Fool's Fate (3/3))

Catégorie(s) : Littérature => Fantasy, Horreur, SF et Fantastique

Critiqué par Elolilipop, le 9 mars 2006 (Paris, Inscrite le 7 novembre 2005, 36 ans)
La note : 9 étoiles
Moyenne des notes : 8 étoiles (basée sur 7 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (10 525ème position).
Visites : 4 230  (depuis Novembre 2007)

Enfin la fin de la saga

Ca y est, le dernier tome est arrivé !!!

Celui là on peut dire que je l'attendais avec impatience après la fin du tome précédent qui laissait un goût d'inachevé.
On retrouve évidemment le style prenant de Robin Hobb, pour une fin très classique mais nécessaire après tant d'intrigues et de péripéties !
L'action avance relativement bien, mais l'impression générale laisse un sentiment de fin un peu bâclée, réglée à la va-vite par rapport à d'autres tomes où l'on attend désespérément qu'il se passe quelque chose pendant 300 pages.

Si vous avez accroché avec cette saga, vous ne pourrez pas ne pas lire ce dernier tome, ne serait-ce que pour avoir la réponse aux questions qui restent en suspens depuis le premier tome.
Et vous ne pourrez pas non plus lâcher votre bouquin avant le dernier point final.

En résumé c'est l'achèvement d'une très longue saga, qui apporte soulagement à tous ceux qui ont suivi l'histoire de fitz depuis le premier tome !

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Oui

7 étoiles

Critique de Rock300 (, Inscrit le 1 janvier 2014, 56 ans) - 12 juin 2014

Habituellement peu tenté par la « fantaisie », j’ai ici, fais une exception pour « l’assassin royal » (13 tomes dans la collection JAI LU », dans la mesure où ma chère femme m’a incité à la lire, elle-même très enthousiaste. J’ai vu mon épouse plongée durant des heures dans ces livres aux couvertures superbes, qui s’exclamait de temps à autre avec ferveur sur le contenu semblait-il rempli d’émotion. Alors oui j’ai plongé à mon tour dans le tourbillon de cette histoire dont l’auteur, c’est le moins que l’on puisse dire regorge d’imagination.
J’ai globalement aimé l’histoire et les personnages tous très attachants. Cependant le plaisir est à mon sens inégal selon les volumes. Certains d’entre eux ne comportent aucune action, et c’est parce-que nous sommes attachés aux personnages qu’on persiste dans de longues descriptions des états d’âme du principal personnage « Fitz Chevalerie ».
Au sujet justement de « Fitz », l’auteur l’a voulu dans le style « anti héro », et sûrement cela lui va bien. Mais bon, à force de le spolier de ses droits les plus élémentaires, le brave Fitz apparait bientôt comme le « bon à tout faire de tout le monde ». Il est tour à tour, apprenti assassin, guerrier, ermite, loup, serviteur, soldat…, chargé des tâches les plus ingrates, jamais reconnu, se dévouant pour tous sans qu’aucun ne le récompense de ses bons et loyaux services, rejeté par ses femmes car il choisit son devoir, trop c’est trop. Un peu plus de prestige à sa personnalité, un peu plus de hauteur sociétale lui aurait permis de prendre à son tour des décisions, et sans doute cela aurait apporté un plus au personnage.
L’histoire est belle, bien racontée dans un style simple mais efficace, où l’émotion et l’aventure sont au rendez-vous. Habituellement peu attiré dans les livres par la magie, le fantastique et les histoires de fées (il n’y en a pas ici), j’ai trouvé ça presque naturel.
Voilà pour l’avis d’un néophyte en la matière, qui décerne un 6.5 sur 10, l’ouvrage perdant 1 point à cause de l’histoire trop prononcée « anti héros ».
Je conseille tout de même.

Fin

7 étoiles

Critique de Kabuto (Craponne, Inscrit le 10 août 2010, 59 ans) - 29 avril 2012

La fin d’une grande saga qui m’a réconcilié avec la fantasy. Même si cette happy-end peut paraître un peu mièvre par rapport au reste du destin torturé de Fitz, j’ai apprécié ce dernier tome plein d’émotion qui clôt les aventures de ce héros attachant. En conclusion je dirais que « l’assassin royal » est un must du genre même si on peut reprocher par moments quelques ralentissements de l’intrigue et surtout, un deuxième cycle beaucoup moins réussi que le premier.
C’est toujours un peu triste de quitter des personnages qu’on a l’impression de si bien connaître mais il me reste heureusement encore à lire « les cités des anciens » pour ne pas perdre complètement le contact avec ce monde créé par Robin Hobb.

déçue de la fin

6 étoiles

Critique de Mzelle (, Inscrite le 20 janvier 2012, 43 ans) - 17 mars 2012

Bon et bien voila, le cycle est terminé, et j'ai vraiment adoré le lire.
Par contre, une énorme déception sur la fin. Je ne comprends pas pourquoi Robin Hobb a choisi cela pour clôturer une série énorme en rebondissements.

Comme une critique ci-dessus, je crois que je vais oublier ce que j'ai lu du dernier chapitre et imaginer ma propre fin qui me satisfera beaucoup plus.

C'est fini.

10 étoiles

Critique de Poupi (Montpellier, Inscrit le 11 août 2005, 29 ans) - 10 décembre 2006

Avec ce tome s'achève la saga de l'Assassin Royal, 13 tomes de bonheur, de peines, de tristesse, d'amour et de complots. Finir cette lecture, c'est une joie, celle d'avoir suivi tous ces personnages, et de laisser tout ce bonheur derrière soi, et aussi une peine, de laisser partir tant de personnages si attachants...
Un très bon tome, qui clôt la saga en beauté : tout rentre dans l'ordre, oui, mais parce qu'on l'a décidé... Certains relations s'achèvent d'un coup, d'autres reprennent. Robin Hobb a ce talent pour contenter le lecteur avec des situations pourtant assez déplorables. Finalement, on se dira qu'au bout de 13 tomes, le lecteur et le héros auront appris en même temps qu'on n'est à l'abri de rien.
Je pense qu'écrire d'autres tomes serait une erreur : la série est finie, et elle est bien finie. Je préfère rester sur cette fin, avec mes interrogations, et mon imagination.

Je tire mon chapeau à l'auteur, Robin Hobb, pour cet excellent ouvrage. :-)

Une fin au goût d'inachevé

6 étoiles

Critique de Ptitebabou (Avignon, Inscrite le 9 décembre 2006, 32 ans) - 9 décembre 2006

J'ai terminé le dernier tome avant-hier et peut-être est-ce encore trop frais pour avoir un jugement définitif, mais après avoir commencé en fanfare, le tome 13 tombe dans la mollesse et dans l'épilogue bien avant la fin, et malheureusement pour moi je dois bien avouer que le final m'a totalement déçue, n'étant pas à la hauteur des aventures de Fitz. Hobb laisse espérer plusieurs solutions jusqu'aux 100 dernières pages puis nous entraîne avec mollesse dans la facilité, et dresse un épilogue qui m'a plus fait l'effet d'un cheveu sur la soupe que d'une fin bien amenée... Peut-être m'attendais-je trop à un final époustouflant, mais l'impression reste tenace ; pour moi la fin est ratée, d'un côté, trop de questions restent en suspens et de l'autre, Hobb choisit de "ranger" Fitz au placard, le conduisant dans une voie bien trop simple considérant tout ce qu'il a vécu.
Bref, je vais essayer d'oublier ces 100 dernières pages et garder ma propre fin à cette saga de livres exceptionnels qui méritait bien mieux.

Quel chef-d'oeuvre, mais quel chef-d'oeuvre!

10 étoiles

Critique de Elayne (, Inscrite le 19 avril 2006, 29 ans) - 19 avril 2006

"Adieux et retrouvailles" est le digne aboutissement d'une saga envoûtante du début à la fin.
Ce livre dégage une telle force que j'ai longtemps hésité entre rire et pleurer, et je n'ai toujours pas choisi... Que dire de plus? Merci Robin Hobb de m'avoir fait rêver, et bonne lecture à ceux qui ne connaissent pas encore.

Forums: L'assassin royal, tome 13 : Adieux et retrouvailles

Il n'y a pas encore de discussion autour de "L'assassin royal, tome 13 : Adieux et retrouvailles".