Mortel sabbat de Lincoln Child, Douglas Preston

Mortel sabbat de Lincoln Child, Douglas Preston
(Crimson shore)

Catégorie(s) : Littérature => Policiers et thrillers

Critiqué par Killing79, le 28 mars 2018 (Chamalieres, Inscrit le 28 octobre 2010, 41 ans)
La note : 8 étoiles
Moyenne des notes : 8 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 5 étoiles (23 040ème position).
Visites : 2 095 

Pendergast, l'agent décalé

Présentation de l’éditeur
Aloysius Pendergast est contacté par un sculpteur à qui on a volé une collection de vins rares. Il se rend à Exmouth, petit village de pêcheurs situé au nord de Salem, dans le Massachusetts. Peu après son arrivée, un historien enquêtant sur le naufrage d'un navire à la fin du XIXe siècle est assassiné. Son corps mutilé, couvert de symboles sataniques, est retrouvé dans des marécages hantés par une bête humaine. Puis c'est au tour du notaire local de subir le même sort... Au milieu des sabbats d'adorateurs de Lucifer et du démon Morax, Pendergast ne risque-t-il pas d'être pris dans un piège mortel ?


Mon avis: Comme vous avez pu le remarquer, je m’essaye régulièrement à toutes sortes de littératures, mais ma préférence va aux polars, thrillers et autres romans noirs. Et je dois vous confier un secret dont j’ai un peu honte : je n’avais jamais lu de Preston & Child ! Fortes de leurs 16 épisodes (le prochain arrive bientôt), les aventures de l’inspecteur Pendergast font pourtant partie des classiques du genre. Avec la lecture de ce 15ème tome, je comble enfin mes lacunes.

Dès les premiers chapitres, on comprend ce qui fait la réussite de cette série. L’agent du FBI Aloysius Pendergast est un personnage atypique. A l’instar d’un Sherlock Holmes ou Hercule Poirot, il possède un talent unique pour résoudre les énigmes. Mais comme ses illustres prédécesseurs, il a aussi le don d’exaspérer les autres par son asociabilité et surtout par son arrogance. Accompagné par une assistante d’un autre temps, avec ses manières surannées, il officie dans le monde moderne comme un chien dans un jeu de quilles. Son comportement donne lieu à des scènes parfois agaçantes, parfois drôles, et toujours déroutantes. La vraie réussite des auteurs est de nous proposer cet individu, parfaitement antipathique et de nous le faire aimer. Malgré son caractère spécial, on passe peu à peu de son côté et on le soutient dans toutes ses péripéties.

Au vu des couvertures des romans précédents, je ne savais pas trop à quoi m’attendre. J’imaginais bien sûr un policier, mais je ne connaissais pas la part prise par le fantastique et l’ésotérisme dans les histoires. Durant la première partie, le récit reste dans le domaine du réalisme. L’enquête sur une tragédie du passé se déroule de manière tranquille, pragmatique, avec son lot de rebondissements et de retournements de situations, mais aucune trace de phénomènes surnaturels…jusqu’aux trois quarts de l’ouvrage. Et là, d’un coup, le scénario entame une mutation subite pour finir dans une vive poursuite empreinte de paranormal. Douglas Preston et Lincoln Child nous offrent donc un roman double (polar et thriller fantastique) dont j’ai apprécié les deux parties. J’ai aimé les investigations policières parfaitement maîtrisées et le suspense qui monte crescendo. Et je me suis aussi régalé de la dernière ligne droite, menée sur un rythme effréné.

Ma tardive première approche du duo d’écrivains américains a tenu toutes ses promesses. J’ai pris un grand plaisir à suivre l’orgueilleux Pendergast dans une aventure aussi intrigante que palpitante. Il va de soi que j’ai hâte de découvrir les autres tomes pour étoffer la série (quelques éléments m’ont manqué) et pour connaître la suite des évènements.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Un des meilleurs de la série

8 étoiles

Critique de Ayor (, Inscrit le 31 janvier 2005, 48 ans) - 26 mars 2021

Il s'agit là d'un des meilleurs épisodes de la série avec un scénario original et un suspense entier.

Le défaut, déjà présent dans d'autres tomes, c'est Pendergast, ce personnage au profil si particulier, ce qui certes en fait son intérêt, mais qui par d'autres aspects le rend irritant et très peu crédible.

Par ailleurs et pour en revenir aux points positifs, l'ambiance est parfaite, les descriptions de ce petit coin de Nouvelle Angleterre et de ses habitants jouent fort bien leur rôle et participent grandement à l'immersion dans laquelle nous plongent avec talent les auteurs.

L'œuvre est divertissante et très agréable à lire, et la fin nous invite à découvrir le suivant.

Forums: Mortel sabbat

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Mortel sabbat".