Le roman du Kremlin de Vladimir Fédorovski

Le roman du Kremlin de Vladimir Fédorovski

Catégorie(s) : Littérature => Russe , Littérature => Policiers et thrillers

Critiqué par CCRIDER, le 27 avril 2004 (OTHIS, Inscrit le 10 janvier 2004, 72 ans)
La note : 10 étoiles
Moyenne des notes : 7 étoiles (basée sur 3 avis)
Cote pondérée : 5 étoiles (36 944ème position).
Visites : 3 594  (depuis Novembre 2007)

La Russie éternelle

Après le "Roman de Saint-Pétersbourg" , Vladimir Fedorovski nous présente le "Roman du Kremlin" , sorte d'essai à la limite du livre d'histoire , de politique , d'espionnage et de guide touristique .
La fondation du Kremlin et par là même de Moscou remonte à 1147 . Au début , ce ne fut qu'un fort ( kremlin signifie forteresse en russe ) entouré d'une simple palissade en bois , situé en plein centre de l'immensité de l'espace russe , à un endroit stratégique , protégé par d'immenses forêts et un peu à l'écart des invasions mongoles . Au fil des années , la pierre remplaça le bois . On fit appel à des architectes italiens pour arriver à la merveille architecturale que l'on connait . Son histoire , riche de complots , de meurtres , de ripailles et même d'orgies est absolument fascinante .
Fédorovski montre bien que nous sommes dans un monde bien différent du nôtre , à la fois exotique et sauvage . A la tête de l'état a toujours règné un despote ( pas toujours éclairé) , tyrannique , indiscuté , qui s'appuie sur ses boyards et surtout très tôt sur une "haute police" , sorte de police secrète toute dévouée au pouvoir et spécialisée dans la traque et la répression des opposants ( ou supposés tels) .
Une longue perspective sur l'histoire de la Russie nous permet de mieux comprendre la réalité du bolchévisme puis du communisme , son effondrement puis sa ressurection avec Poutine . Et c'est là où l'analyse politique est passionnante : jamais la Russie n'a connu véritablement la démocratie , pas plus hier qu'aujourd'hui . Le pouvoir fut toujours autoritaire , despotique , reposant sur la terreur de masse et les tsars rouges n'ont fait que reprendre avec leurs boyards ( la nomenklatura ) l'éternelle tradition en s'appuyant sur le KGB , héritier de ce fameux cabinet de haute police du tsar . Le Goulag et ses déportations en Sibérie avaient déjà commencé bien avant la Révolution .
Donc , une Histoire violente , cruelle , sauvage , frôlant toujours la folie ou la paranoia avec Ivan le Terrible , Boris Goudonov , le faux Dimitri , Staline qui alla jusqu'à étudier très soigneusement les méthodes de tortures aussi cruelles que sophistiqués d'Ivan le Terrible pour les appliquer dans ses propres geôles !
Rien de nouveau sous le soleil ...
Ce très beau livre ( il est enrichi de deux cahiers de photos couleurs ) se termine par un petit guide pour celui qui visite les lieux .

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Pointu !

8 étoiles

Critique de Nathafi (SAINT-SOUPLET, Inscrite le 20 avril 2011, 53 ans) - 31 août 2013

J'attendais peut-être trop de cet ouvrage, de plus j'ai lu la version poche qui ne propose pas de photos et je suis donc restée sur ma faim en ce qui concerne le côté "visuel" de ce haut lieu.

Cela dit, ce livre est très intéressant, historiquement parlant, et raconte le "règne" des grandes figures russes ayant traversé les siècles. Intrigues en tout genre, démystification de certains personnages, luttes de pouvoir, Vladimir Fédorovski nous retrace, grâce à ses connaissances indéniables, le destin de la Russie, ses heures sombres. La chronologie proposée en fin d'ouvrage permet de se situer.

Une lecture indispensable pour qui veut approfondir ses connaissances en Histoire Russe.

Raté

2 étoiles

Critique de Béatrice (Paris, Inscrite le 7 décembre 2002, - ans) - 6 décembre 2009

Décousu, lacunaire, obscur, écriture négligente. Des anecdotes tronquées et sans à-propos là où j’attendais un précis d’histoire russe et soviétique.

Forums: Le roman du Kremlin

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Le roman du Kremlin".