Du peu du monde et autres poèmes de Kikī́ Dīmoulá

Du peu du monde et autres poèmes de Kikī́ Dīmoulá
(Tò lígo toû kósmou)

Catégorie(s) : Théâtre et Poésie => Poésie , Littérature => Européenne non-francophone

Critiqué par Septularisen, le 28 octobre 2015 (Luxembourg, Inscrit le 7 août 2004, 56 ans)
La note : 8 étoiles
Visites : 3 260 

Jamais mot ne fut dit sur toi dans mes désirs.

« Du peu du monde et autres poèmes » est un choix de poèmes retenus parmi 4 des 8 recueils de poésie écrits par Kiki DIMOULA (1931) à savoir « Sur les traces » (1963), « Le peu du monde » (1971), « Mon dernier corps » (1981) et de « Je vous salue Jamais » (1988).

Je ne reviendrai pas sur les recueils « Le peu du monde » et « Je vous salue Jamais », qui ont déjà fait l’objet d’une de mes précédentes critiques sur CL.
Que dire donc de plus « Sur les traces » et de « Mon dernier corps » (qui a aussi déjà fait l’objet d’une critique séparée sur CL) ?
Disons donc tout d’abord que la poésie de Kiki DIMOULA est un savant enchaînement structuré à l’extrême, un savant jeu de construction. Les mots, les phrases sont littéralement façonnés, fabriqués, assemblés par l’auteur. C’est une poésie abstraite mais s’appuyant sur des images classiques, comme les paysages ou la nature :

« Je souhaitais que la pluie
tombât violemment. Qu’elle éclate. »

Si les thèmes de la poétesse grecque sont toujours ici ceux dont j’ai déjà parlé, citons pèle mêle : la mort, les statues (qui ont une fâcheuse tendance à devenir vivantes avec Kiki DIMOULA), le néant, le temps qui passe inexorablement, la photographie, l’absence de l’être aimé…
Toutefois, c’est surtout à la beauté de la langue qu’il faut particulièrement prêter attention, en effet la poétesse n’hésite pas à employer sciemment un mot pour un autre, en inversant les fonctions : des noms utilisés comme adjectifs, des adverbes comme noms…

« Un petit oiseau chante dans la paume de l’aurore. »

Mais, tout ceci n’est que théorie et il vaut bien mieux lire la poésie de celle qui est sans aucun doute la plus grande voix actuelle de la poésie de son pays.

Du recueil « Sur les traces » (1963), « Dimanche après-midi » :

L’après-midi te chercha plusieurs fois.

Lorsqu’il me trouva derrière la fenêtre
à prophétiser tes silences incessants.
Lorsqu’une scène de violence se déroula
entre moi et le fait accompli.
Lorsque j’avançai vers la pièce voisine
et que je dis cela « fuite ».

Il t’appela, insistant, d’autres fois
à travers six chansons populaires
pour piano
et après-midi difficile.

Et trois fois encore, plaintives
au crépuscule des propos
où je nommai tes yeux
« après-midi de tous les jours »
et toi tout entier dimanche
toujours difficile.

Rappelons que Kiki DIMOULA est, à l'heure ou j'écris ces lignes, le seul auteur grec à avoir reçu le « Prix Européen de littérature » en 2009, elle est également membre de l'Académie d'Athènes depuis 2002 et a été nominée à de nombreuses reprises pour le Prix Nobel de Littérature.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Du peu du monde et autres poèmes

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Du peu du monde et autres poèmes".