La mémoire assassine de Simone Van der Vlugt

La mémoire assassine de Simone Van der Vlugt
(De reünie)

Catégorie(s) : Littérature => Européenne non-francophone , Littérature => Policiers et thrillers

Critiqué par Ardeo, le 2 avril 2015 (Flémalle, Inscrit le 29 juin 2012, 73 ans)
La note : 6 étoiles
Moyenne des notes : 7 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 4 étoiles (43 963ème position).
Visites : 2 101 

Poffertjes

Par hasard, j’ai eu ce livre en main et pour des raisons en rapport avec l’origine de son auteuse, je me suis mis à sa lecture ! En effet, Simone van der Vlugt, comme son nom l’indique peut-être, est d’origine néerlandaise et son roman se passe dans ce pays que je visite régulièrement. Ce n’est pas tous les jours qu’on peut lire des livres traduits du néerlandais !
L’ambiance de la Hollande se retrouve ici surtout à cause des déplacements des différents protagonistes … à vélo. D’autres petites détails font également penser aux Pays-Bas : les dunes, les « poffertjes » (mini-crêpes typiquement hollandaises), les canaux (d’Amsterdam) mais l’environnement dans lequel vivent les personnages est plus conventionnel : bureaux avec ordinateurs, écoles et lycées, rues bondées, restaurants fastfood ou autres, appartements desquels on envoie un sms etc.
Notre héroïne est dépressive et elle vit encore mal son après « burn out ». Des souvenirs douloureux l’assaillent : la disparition d’une de ses amies, ses relations avec des collègues ou voisins, la persécution dont elle fait actuellement à la banque … Elle tente de s’en sortir mais le passé fait surgir des « fantômes » et elle ne peut s’empêcher de mener une petite « enquête » concernant la disparition mystérieuse dont je viens de parler.
Le roman est agréable à lire ; facile d’accès, il se lit facilement et un certain suspense permet de s’y plonger. Les péripéties sont assez conventionnelles et la fin plus ou moins prévisible même si plusieurs personnages sont apparus pour « brouiller les pistes ». Tout cela est honnêtement construit et conduit jusqu’au dénouement final (à la dernière page !). Ce qui m’a un peu gêné, ce sont toutes les « tuiles » qui tombent sur l’héroïne principale, la persécution dont elle fait l’objet -et a fait l’objet lors de ses années d’école- alors que son attitude semble plutôt amicale avec la plupart des gens, l’attitude étrangement passive des policiers auxquels elle s’adresse … et d’autres petites choses.
Cela n’empêche pas, je le répète, une agréable lecture !

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Un bon polar psychologique au plat pays

7 étoiles

Critique de Mimi62 (Plaisance-du-Touch (31), Inscrit le 20 décembre 2013, 68 ans) - 8 avril 2021

Un polar psychologique dont le fond porte sur les mécanismes de la mémoire, de la culpabilité, de l'erreur judiciaire.
Le déroulement est bien articulé et petit à petit un doute surgit, maltraité par les différents événements. Nos doutes se font de plus en plus forts ou se trouvent mis à mal au fil des pages.
Les personnages paraissent bien souvent énigmatiques car ils sont vus à travers le prisme d'une éventuelle culpabilité dans le but de faire coller des souvenirs à une situation.
Une fois de plus, ce qui me semble important n'est pas tant la découverte du coupable mais le cheminement pour que celui-ci soit dévoilé.
Le cadre dans lequel se déroule ce roman n'est pas courant car nous avons ici un auteur néerlandais. Son évocation de certains aspects de ce pays est bien menée et d'autant plus agréable si l'on connaît un peu son pays.
Un bon polar psychologique.

Forums: La mémoire assassine

Il n'y a pas encore de discussion autour de "La mémoire assassine".