Pavés et poignard : Les rêves perdus de mai 68 de Pierre Mazet

Pavés et poignard : Les rêves perdus de mai 68 de Pierre Mazet

Catégorie(s) : Littérature => Policiers et thrillers

Critiqué par Cador, le 10 juillet 2009 (Inscrit le 4 décembre 2006, 71 ans)
La note : 8 étoiles
Visites : 2 683 

Une plongée sous les barricades

Après l'afflux des livres "mémoires" à l'occasion du quarantième anniversaire de mai 68, voilà une autre façon de découvrir les évènements. Mêlant toujours intrigue et histoire, l'auteur nous promène dans les hauts lieux des évènements où se dessinent déjà le devenir des enfants de mai 68. Voici l'histoire résumée en peu de mots.

"Le 11 mai 1968, alors que le Quartier latin s'éveille dans un décor tourmenté, à l'intérieur de la Sorbonne occupée, un brigadier découvre le professeur Bulkoski assassiné. La nouvelle de sa mort risque d'autant plus d'enflammer Paris que l'homme était l'idole des Situationnistes. Chargé de l'affaire par un pur hasard, le commissaire Crespin enquête sans faire de bruit, selon la volonté du préfet. Son ami Oudinot, journaliste rodé au fait divers, a bien senti que ce meurtre baignait en eaux troubles. Il lui faudra alors toute son astuce et son opiniâtreté pour démêler les fils d'une enquête complexe qui trouve son origine dans un passé aussi lointain qu'inattendu"

Fidèle à son style d'écriture un peu vieillot, l'auteur lève l'énigme pas à pas, amenant le lecteur sur un fin déroutante mais qui laisse sur sa faim. Normal, puisque cet ouvrage se présente comme le premier d'une trilogie sur les enfants de mai

Message de la modération : Probable présentation du livre par l'auteur

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

  Les rêves perdus de mai 68
  • Pavés et poignard : Les rêves perdus de mai 68

Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Pavés et poignard : Les rêves perdus de mai 68

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Pavés et poignard : Les rêves perdus de mai 68".