Boule de suif et autres nouvelles de Guy de Maupassant

Boule de suif et autres nouvelles de Guy de Maupassant

Catégorie(s) : Littérature => Francophone , Littérature => Nouvelles

Critiqué par Ngc111, le 29 avril 2009 (Inscrit le 9 mai 2008, 38 ans)
La note : 6 étoiles
Moyenne des notes : 8 étoiles (basée sur 5 avis)
Cote pondérée : 7 étoiles (3 312ème position).
Visites : 10 030 

Surtout valable pour Boule de Suif

Cette édition regroupe 9 nouvelles de Maupassant:

Boule de Suif
Plus besoin de présenter ce classique qui constitue sans doute l'une des œuvres les plus connues de cet auteur. Pleine d'impertinence -"Car la haine de l'Étranger arme toujours quelques Intrépides prêts à mourir pour une Idée"- et de causticité, cette nouvelle se lit avec plaisir.
Note: 4/5

La Parure
J'ai beaucoup aimé la chute de l'histoire, à la fois cruelle et drôle... sans doute mon côté méchant!
Note:4/5

Le lit 29
J'ai le sentiment que Maupassant voulait remettre en question le statut héroïque que l'on accorde bien volontairement aux soldats. C'était déjà un peu le cas au début de Boule de Suif.
Note: 3/5

Rose
Une histoire curieuse à la conclusion inattendue où une fois n'est pas coutume Maupassant donne la parole à un parterre de personnages exclusivement féminin (dans la narration en tout cas).
Note: 3.5/5

La Serre
Très courte, cette nouvelle ne m'a pas emballée. Je n'ai pas accroché à l'atmosphère et j'ai trouvé le sujet (un couple un peu voyeur) bizarre. Une drôle d'impression...
Note: 1/5

Une Soirée
Là encore je n'ai pas réussi à me plonger dans l'histoire et j'ai trouvé les personnages et leurs motivations trop floues pour que je m'intéresse à eux. Et il n'y a pas vraiment de fin.
Note: 1/5

Le vengeur
J'ai trouvé la nouvelle curieuse mais dans le bon sens du terme. Une histoire de jalousie avec un brin de folie, abrupte voir violente.
Note: 3.5/5

L'attente
Décidément j'ai du mal avec les histoires qui n'ont pas réellement de fin... où l'on reste sur sa faim!
Note: 1/5

La Dot
Une histoire à l'issue prévisible, pas inintéressante mais pas captivante non plus... je suis partagé...
Note: 2/5

Au final il reste un recueil inégal où Boule de Suif prédomine par sa longueur mais aussi sa qualité. Le reste alterne entre le bon et l'ennuyeux.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • Boule de Suif [Texte imprimé], et autres nouvelles Guy de Maupassant
    de Maupassant, Guy de
    Librio / Librio (Paris).
    ISBN : 9782277300274 ; 2,00 € ; 04/11/1992 ; 95 p. ; Broché
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Plaisant

7 étoiles

Critique de Kabuto (Craponne, Inscrit le 10 août 2010, 63 ans) - 4 mai 2024

Court recueil de nouvelles de Maupassant. Je connaissais bien sûr Boule de Suif mais pas les autres qui sont tout aussi agréables. Les récits courts sont souvent utilisés par l’auteur et sa belle écriture et son talent pour les portraits pas toujours flatteurs de ses contemporains est un vrai plaisir de lecture.

Les couleurs de l'âme humaine

9 étoiles

Critique de Froidmont (Laon, Inscrit le 28 octobre 2022, 32 ans) - 1 avril 2023

Boule de suif
Même une catin a l’honneur pour bannière. Face à l’ennemi, elle est droite et altière. Pourtant le bourgeois a le mépris à l’œil : elle est en un lieu, il n’en passe le seuil. Pour l’accommoder, elle cède sa fleur ; pour sa liberté, elle vend son honneur : loin de s’adoucir, l’œil se fait plus cruel ; loin de remercier, il condamne la belle.

La parure
Être belle, être riche est question de bijoux. Un grand bal, rien au cou, le rouge monte aux joues. Vite ! une bonne amie dépanne d’un collier, rivière de diamants pour le non initié. La soirée est un charme, un succès éclatant. Grand Dieu ! Mais ce collier de son cou est absent ! Il faudra remplacer, il faudra s’endetter, cacher, masquer, musser la perte du collier. La vie sera de bois et d’infâme misère pour payer ce que coûte une belle rivière.

Le lit 29
Que vaut face à l’honneur tout l’amour d’une femme ? C’est si peu, un éclair, une éphémère flamme. Elle a été parfaite, aux cuisses rebondies ; malade et avilie aux bras de l’ennemi, dit-elle, pour donner un mal des plus honteux qui les ferait crever comme des chiens galeux.
Elle a été parfaite, elle est le déshonneur. Bien plus qu’elle les rires me crèvent le cœur.

Rose
Achille le fit bien pour esquiver la guerre, pour esquiver la mort pourquoi ne pas le faire ?

La serre
Le temps du cœur est à l’orage. Elle met sa passion en cage ; tout ce qu’il tente est un outrage : ils ont à ses yeux passé l’âge.
Mais quand il a vu qu’en la serre s’ébattaient deux cœurs et deux chairs, renaquit en lui le désir. Il communiqua le plaisir à sa glaciale légitime. Tous deux redevinrent intimes.

Une soirée
Tout est à cause de ce peintre et de sa folle beuverie. Rien sur le dos, ni rien au cintre, j’en sors humilié et meurtri.
Maudit soit l’homme de peinture et son penchant pour la luxure !

Le Vengeur
Elle a trahi, elle a trompé dans les bras d’un autre que moi. Il faut punir, il faut châtier cet acte de mauvaise foi. Je venge ainsi mon cher ami qui la posséda le premier, lui aussi balourd qu’un ravi, lui aussi bête que ses pieds.

L’Attente
Mon fils, tu ne veux plus me voir, et je suis vieille désormais. Ton absence je n’en puis mais : je te veux ici sans surseoir. Si j’avais été plus prudente, si j’avais fait plus attention, tandis que nous nous embrassions, à ton arrivée imminente. Vingt ans de silence pour ça, vingt ans sans aucune nouvelle, vingt ans de ce rejet cruel, vingt années seule en désarroi.

La Dot
On peut bien tout céder pour un amour naissant : son temps, sa vie, son cœur et même son argent. Quand on a tout cédé, d’une confiance folle, l’acte de trahison au plus haut point désole.


Maupassant, Maupassant, Maupassant, Maupassant. C’est un nom qui dit tout. C’est un plaisir constant, un mélange à la fois terrible et saisissant des lumières qu’on voit aux mines des passants et des ombres cachées au fond d’un cœur battant. Parfois du pur amour, parfois, s’obscurcissant, l’égoïsme de l’un à son point culminant. C’est un style solide et un croquis brillant du meilleur et du pire des mœurs de son temps, mais un croquis qui va s’universalisant au moins autant qu’il va en s’immortalisant, car il touche à l’humain, moins beau qu’il n’est navrant.
« Rose » et « Une soirée » sont bien moins éclatants. « Rose » dans son récit se voit venir avant : s’il voulait par sa fin se montrer truculent, il rate, disons-le, son rebondissement. Le second, quant à lui, échoue tout autrement : il dépeint un bourgeois qu’on a vu tant et tant. C’est l’inspiration qui manque à son courant.

un des livres qui m'a fait aimer les nouvelles

8 étoiles

Critique de Magicite (Sud-Est, Inscrit le 4 janvier 2006, 46 ans) - 13 septembre 2011

Le talent de Maupassant n'est pas à démontrer.
Comme Nance je trouve la Parure et Boule de suif les meilleurs récits (pour leur chute dramatique). Il ne faut pas oublier pour les autres récits que Maupassant était un journaliste, d'où je pense son envie de décrire les comportements et aléas humains et donc les nouvelles de ce recueil). Il y a d'autres recueils et nouvelles aussi voire plus intéressants de cet auteur: Le Horla(le recueil), le rosier de Mme Husson, Miss Harriet sont des nouvelles plus longues il me semble. Les récits du recueil Boule de Suif si je me rappelle, parlent de la vie parisienne surtout.

Pour Boule de Suif et La parure

9 étoiles

Critique de Nance (, Inscrite le 4 octobre 2007, - ans) - 16 février 2010

Même si il a une écriture aux qualités indéniables, la grande majorité des nouvelles de ce recueil n’arrive pas à la hauteur à celle du titre et La parure. Il manque un petit quelque chose pour aux autres (d’un élément qui capte l’attention ? d’intensité ? de surprise ?), mais je crois que ce recueil est un bon achat pareil (deux bonnes nouvelles dans le tas, c’est mieux que rien). Je l’ai eu pour presque rien et puis on ne peut pas acheter toutes les nouvelles de Maupassant séparément, il faut passer forcément par des recueils inégaux... L’histoire de cette prostituée toute ronde qui ne veut pas se donner à l’ennemi malgré les protestations des personnes qui l’entourent et qui la méprisent (après tout c’est ce qu’elle fait dans la vie) et celle de cette femme qui vit une vie de malheur pour un instant de bonheur (et quel dénouement !) sont vraiment deux nouvelles qui valent à elles seules le détour.

Forums: Boule de suif et autres nouvelles

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Boule de suif et autres nouvelles".