La Princesse des glaces de Camilla Läckberg

La Princesse des glaces de Camilla Läckberg
( Isprinsessan)

Catégorie(s) : Littérature => Policiers et thrillers

Critiqué par ADE, le 10 août 2008 (MARSEILLE, Inscrite le 10 octobre 2005, 40 ans)
La note : 8 étoiles
Moyenne des notes : 7 étoiles (basée sur 32 avis)
Cote pondérée : 7 étoiles (952ème position).
Visites : 16 399 

Très bonne surprise!

C'est par pur hasard que j'ai pris ce livre et j'ai été très agréablement surprise!
Il y a tout : de l'intrigue sans basculer dans le "trop glauque et trop noir" , et cela est très romancé sans rentrer dans le Danielle Steel , une bonne combinaison!
Alors, un petit résumé de l'histoire (4ème de couverture):

Erica Falck, trente-cinq ans, auteur de biographies installée dans une petite ville paisible de la côte ouest suédoise, découvre le cadavre aux poignets tailladés d’une amie d’enfance, Alexandra Wijkner, nue dans une baignoire d’eau gelée. Impliquée malgré elle dans l’enquête (à moins qu’une certaine tendance naturelle à fouiller la vie des autres ne soit ici à l’oeuvre), Erica se convainc très vite qu’il ne s’agit pas d’un suicide. Sur ce point – et sur beaucoup d’autres –, l’inspecteur Patrik Hedström, amoureux transi, la rejoint.
A la conquête de la vérité, stimulée par un amour naissant, Erica, enquêtrice au foyer façon Desperate Housewives, plonge dans les strates d’une petite société provinciale qu’elle croyait bien connaître et découvre ses secrets, d’autant plus sombres que sera bientôt trouvé le corps d’un peintre clochard – autre mise en scène de suicide.


Voili, si vous êtes amateur de polar, n'hésitez pas!

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

  Erica Falck et Patrik Hedström

Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Pourquoi pas

8 étoiles

Critique de Faby de Caparica (, Inscrite le 30 décembre 2017, 57 ans) - 28 mai 2018

Bonjour les lecteurs ....
C'est avec ce livre que je découvre cette auteure suédoise extrêmement prolifique.
Erika est de retour dans son village natal pour régler la succession de ses parents et terminer sa dernière biographie, lorsqu'elle découvre que son amie d'enfance morte, les poignets tailladés, dans sa baignoire recouverte de glace.
Ce "suicide" va attiser toutes sortes de ragots dans ce petit village et réveiller de bien sombres histoires.
Erica, très vite convaincue que son amie n'a pas mis fin à ses jours, va mener sa propre enquête pour prouver qu'il s'agit d'un assassinat.
Ses pas vont croiser ceux de l'inspecteur Patrik Hedström ami d'enfance et amoureux transi depuis des années.
Un second cadavre est très vite retrouvé ... l'enquête piétine
A vous de découvrir la suite.
Bon, ce livre se lit de façon plaisante mais il manque un petit quelque chose pour en faire un grand thriller.
N'essayez pas de le comparer avec le célèbre " Millénium", vous seriez déçu.
J'ai tout de fois passé un bon moment de lecture, même si je reproche un style assez plat et de nombreux clichés ( l'amour de jeunesse, la vieille méchante, le mari violent ...).
Ne boudons pas notre plaisir .
Ce livre a reçu le prix du polar 2008.
L'auteure continuera sur sa lancée en sortant d'autres aventures avec les mêmes protagonistes ( Erica et Patrik).
Il pourrait aisément s'adapter en série TV .
Bref... lecture plaisante mais pas le coup de cœur ( contrairement à d'autres découvertes d'auteurs suédois), je prendrai cependant le risque de lire un second livre de cette auteure pour confirmer mon ressenti .

Y a comme un air de déjà vu mais c'est excellent quand même

10 étoiles

Critique de Incertitudes (, Inscrit le 4 décembre 2008, 34 ans) - 22 janvier 2018

Une petite bourgade où tout se sait, tout se voit, tout s'entend. De vieux secrets de famille profondément enfouis et qui ne demandent qu'à remonter à la surface. Une enquête policière. Ça ne rappelle rien ? Si. Les romans d'Agatha Christie. Mais qui auraient été remis au goût du jour.

Une femme est retrouvée gelée dans sa baignoire. On lui aurait tailladé les veines. Pire. Elle était enceinte de trois mois. Un meurtre suffisamment sordide pour avoir envie de savoir qui a pu faire ça d'autant qu'on est dans un patelin tranquille. Trop tranquille.

Et le lecteur n'est pas au bout de ses peines. Plus on avance dans le livre, plus le thermomètre de l'horreur augmente. Instantanément, ça m'a fait penser à Mystic River, le film de Clint Eastwood adapté d'un roman de Dennis Lehane que je n'ai pas lu.

Jamais l'affirmation "il ne faut jamais se fier aux apparences" n'aura été aussi juste. Les personnages sont attachants. Que ce soit l'héroïne Erica ou le policier Patrick Hedström. Chacun a ses fêlures, ses tourments intérieurs. Et je ne parle même pas des habitants de la ville, du moins ceux qui ont un lien plus ou moins grand avec la victime et qui avaient tous une bonne de raison de l'avoir tué.

Cette complexité de leur personnalité à tous implique le lecteur qui se demande à chaque fois s'ils ont fait le bon choix de se taire ou de parler. Il y a des bons et des mauvais côtés dans chacun d'eux. Le seul à être vraiment diabolique, finalement, on ne le verra jamais.

La manne que je viens de trouver!

9 étoiles

Critique de Gabri (, Inscrite le 28 juillet 2006, 32 ans) - 27 août 2016

Alors voilà, moi j'ai A-DO-RÉ. Je me suis tout de suite lancée dans Le prédicateur, et c'est tout aussi bon. J'ai l'impression d'avoir découvert une panacée de livres en plein comme je les aime! L'enquête est brillante et fouillée, les personnages sont attachants et plus on avance dans l'histoire, plus TOUT devient intéressant. Les vies des personnages récurrents, l'enquête et tout et qui tourne autour des personnages qui y sont rattachés. J'ai fini par aller acheter la suite immédiatement après avoir tourné la dernière page. Si vous n'avez pas encore lu Camilla Läckberg, je peux vous dire que son succès est amplement mérité! Lancez-vous!

Un peu longuet...

5 étoiles

Critique de Palmyre (, Inscrite le 15 avril 2004, 57 ans) - 19 septembre 2015

Je suis un peu déçue de cette lecture... J'avais entendu beaucoup de bien de cet auteur, et là je me suis un peu ennuyée!
Il faut arriver aux trois-quart du livre pour que les choses bougent, l'intrigue est bien ficelée mais ce roman aurait, à mon avis gagné à être beaucoup plus court!
Je ne suis pas sûre de lire les volumes suivants...

Très bien

8 étoiles

Critique de José A. (, Inscrit le 18 décembre 2010, 61 ans) - 19 février 2014

Fana des séries noires, je commençais avoir un peu ras le bol du policier paumé, alcolo et éternel outsider comme Harry Bosch (Connely), Harry Hole (Jo Nesbo) ou Adamsberg (Vargas) et des héroïnes anorexique férues d'informatique (Larsson). J'ai donc très aimé une héroïne qui prend du poids et un policier qui est un homme comme tout le monde. Aussitôt lu, aussitôt oublié? oui, et alors? ce n'est pas forcément un defaut.

Un bon polar

7 étoiles

Critique de Sundernono (Nice, Inscrit le 21 février 2011, 36 ans) - 25 février 2013

Je ne reviendrai pas sur l'histoire largement expliquée dans les autres critiques.
Honnêtement cette lecture fut une bonne surprise, les personnages sont bien travaillés, la lecture agréable, l'histoire bien menée, difficile de trouver l'assassin. Bref tous les ingrédients du bon polar sont réunis.
Mon seul petit bémol se situe au niveau de l'histoire d'amour de notre héroïne, un peu gnangnan par moments, mais bon il faut bien un peu d'amour dans ce monde de brutes.
Une bonne lecture de détente.

Gentille remise en route de neurones paresseux

6 étoiles

Critique de BMR & MAM (Paris, Inscrit le 27 avril 2007, 59 ans) - 26 août 2012

À 37 ans, la nouvelle reine du polar suédois s'est déjà taillé un sacré succès dans les traces de Henning Mankell ou de Stieg Larsson.
Disons le tout de suite, ce n'est pas de la grande littérature.
On s'était d'ailleurs tenu jusqu'ici, prudemment à l'écart de ces couvertures convenues, craignant une tromperie au poisson nordique avec un emballage prometteur qui aurait pu receler de l'élevage ou de la conserve.
Mais non, l'importation est honnête et finalement on trouve là une écriture plutôt simple et sympa, sans prise de tête, idéale pour une gentille remise en route de neurones paresseux après les vacances.
Camilla Läckberg, c'est beaucoup moins bien que la prose du maître Mankell mais c'est aussi beaucoup mieux que le racolage complaisant de Larsson.
On découvre ici plutôt une voisine transatlantique de Patricia Cornwell.
Avec d'ailleurs le même côté prolixe dont on se lassera vite.
La série de Camilla Läckberg met en scène une écrivaine (Erica) et un flic (Patrik).
Au fil des épisodes leur romance se développe (flirt, bébé, mariage, ...) de manière très conventionnelle mais toujours agréable à suivre.
Et les voici qui enquêtent finalement à deux sur quelques mauvais crimes survenus à Fjällbacka, une petite bourgade de la côte ouest suédoise d'où est native Camilla Läckberg. Un lieu de villégiature un peu bourgeois et jusqu'ici bien tranquille, avant que l'auteure ne se mette à y découvrir des cadavres.
Le premier de la série (La princesse des glaces) est plutôt sympa : crime pas tout à fait ordinaire, histoires de familles aux secrets cachés, couvercle de silence bourgeois sur la marmite du passé, ...
Tout le monde finit par avoir une raison ou une autre d'être l'assassin. C'était un peu la recette d'Agatha Christie.
Le suivant (Le prédicateur) est plus convenu : crimes horribles, serial killer, ... on est en terrain connu même si la recette est toujours accommodée par Camilla Läckberg (histoires de famille, secrets du passé, ...).
Quelques personnages secondaires se développent au fil des épisodes, comme la sœur d'Erica dont on suit les déboires matrimoniaux ou encore le commissaire Mellberg (le patron de Patrik) dont le portrait est plutôt salé.
On profite de cette lecture facile pour mieux connaître la vie quotidienne de nos voisins suédois qui, ça se confirme après Leif GW Persson, semblent bien être les plus américains des européens.

BLACK ICE !

8 étoiles

Critique de Pakstones (saubens, Inscrit le 2 septembre 2010, 53 ans) - 15 juillet 2012

Voici le polar de cet été et pourtant venu du froid Suédois.

Erika Falk journaliste, mène l'enquête de sa meilleure amie d'enfance morte dans des conditions plus que douteuses. En parallèle Patrick Hedstrom policier amoureux tente également de faire la lumière sur un chemin semé de cadavres dévoilant un passé déchirant, lugubre et tentaculaire.

L'intrigue est prenante remplie de rebondissements aux lourds secrets amenant le lecteur à un dénouement imprévisible et solide à la fois.

Camilla Lackberg dévoile très bien ses personnages complexes tout en puisant dans un décor somptueux glacial.

Bienvenue dans la glace noire du nord, histoire de ne pas brûler sous le soleil blanc du sud !!!

PS : Arrêtez de comparer Millénium à la Princesse des Glaces car ce sont 2 auteurs différents et surtout 2 histoires bien différentes classées au dessus du panier.

Bonne lecture rafraîchissante !

Un bon polar scandinave.

9 étoiles

Critique de Icynico2000 (, Inscrit le 12 février 2012, 48 ans) - 9 juin 2012

Camilla Läckberg n'a peut-être pas l'immense talent d'Indridason pour dépeindre les atmosphères mais elle sait nous faire entrer dans l'ambiance des petites communautés scandinaves .
Après la découverte du corps sans vie d'Alex, son amie d'enfance Erica mène une enquête qui nous fait découvrir les turpitudes des habitants de Fjällbacka (Suède). Son compagnon, le policier Patrick Hedström lui ouvre la voie et l'assiste dans cette quête de la vérité qui fera sortir du placard bien des squelettes et des douleurs du passé.
Un très agréable polard qui offre à l'amateur des ambiances nordiques tous les composants du plaisir... noir et froid.

Les noirs secrets de Fjällbacka

8 étoiles

Critique de Mithrowen (La Chaux-de-Fonds, Inscrite le 23 août 2011, 30 ans) - 12 mai 2012

Très difficile en matière de polar, j'ai beaucoup apprécié "La princesse des glaces".

Premièrement, c'est agréable de lire un polar qui n'a pas pour cadre les USA. J'ai vraiment aimé être plongée dans cette petite bourgade suédoise et sa population tranquille en apparence.

De plus, j'ai bien aimé les personnages qui malgré le fait qu'ils soient des héros, reste des Monsieurs-Madames tout le monde.

Et surtout j'ai adoré le fait que j'ai mis très longtemps à me douter de l'identité du tueur, ce qui arrive rarement.

Un livre qui ne laisse pas de glace.

7 étoiles

Critique de Lilule (baalon, Inscrite le 24 février 2006, 46 ans) - 2 mai 2012

Erica est installé dans la maison de son enfance depuis la mort récente de ses parents. Au cour d’une balade, elle voit un de ses voisins se précipiter sur elle. Il est affolé et terrifié. Elle le suit et entre dans la maison de sa meilleure amie d’enfance. Elle la trouve dans sa baignoire les veines tailladées. Les parents ne croient pas au suicide et le mari, un homme d’affaire très riche et perdu. Les parents d’Alex demandent à Erica de faire la nécrologie pour le journal local.
Je dois dire que je n’ai pas vu le coupable et même si une partie de l’histoire ne m’a pas étonnée. Je suis ravie de l’avoir lu et je dirai que je vais sûrement me procurer la suite.

Le menton m'en tombe

4 étoiles

Critique de Alaouet (, Inscrit le 19 octobre 2007, 56 ans) - 15 mai 2011

Voilà, j'ai enfin lu un Lackberg... et à l'arrivée je dois dire que je suis assez déçu.

Déjà il m'a semblé que les personnages manquaient d'épaisseur lorsqu'ils ne tombaient pas carrément dans la caricature, le pompon revenant sans conteste au commissaire de police Mellberg, dont le personnage grand-guignolesque est tellement outré qu'il serait à mon avis plus à sa place dans un spaghetti-polar à la Exbrayat.

Concernant la love story de l'héroïne et du bel enquêteur, ben, heu... joker.

Quand à l'écriture, alors là je l'ai trouvé carrément indigente, les lourdeurs de la traduction ne venant certainement rien arranger.

quelques exemples:


"Erica sourit et agita une main excitée derrière la Volvo qui s’éloignait"

"il ne put s’empêcher de sentir tout son corps pétiller d’impatience."

Celle-ci est assez gratinée:
"en apprenant que (...), Mellberg sentit ses mentons tomber vers sa poitrine"

le coup du "menton" se retrouve d'ailleurs assez régulièrement, sous des formes plus poétiques les unes que les autres.

"Il se rendit compte que son menton lui était carrément tombé sur le cou, et fit un gros effort pour le remettre à sa place."

"et il perdit le menton pour la deuxième fois en très peu de temps en voyant l’appareil à café en acier inoxydable hyper moderne qui trônait sur le plan de travail."

Et viva la traduction littérale (parce là, ça ressemble carrément à une - mauvaise - fan trad)


Sans parler des images allégrement répétées...
"Erica vit qu’elle serrait si fort la tasse que les jointures de ses doigts blanchirent."

"Ses mains étaient maintenant nouées si serrées que les jointures étaient blanches"

Etc. Des images comme ça et des phrases bancales ou traduites avec les pieds, le livre en est truffé, ce qui malheureusement, même lorsque l'intrigue tient la route, gâche considérablement le plaisir de la lecture.

Car l'intrigue, sans non plus être particulièrement révolutionnaire, reste somme toute ce qu'il y a de mieux dans ce bouquin, pas transcendante mais suffisamment accrocheuse pour m'avoir donné envie de... m'accrocher jusqu'au bout.

Pour conclure: j'essaierai malgré tout d'en lire un second, en espérant que l'écriture s'améliore et que les personnages gagnent en épaisseur, car pour l'instant on est très loin de l'écriture maîtrisée d'un Henning Mankell ou de personnages ayant la consistance d'une Lisbeth Salander.

Un agréable moment

9 étoiles

Critique de Laurent63 (AMBERT, Inscrit le 15 avril 2005, 44 ans) - 14 mai 2011

Cela faisait un petit moment que j'avais envie de lire ce livre. Je n'en avais eu que des échos positifs. C'est donc avec un certain plaisir que j'ai entamé cet ouvrage.
J'y ai trouvé une ambiance particulière, qui est très agréable. L'enquête est intéressante et les personnages principaux sont attachants. Il n'y a pas trop de violence, mais le suspense est quand même au rendez-vous.
Très bien écrit et parfaitement maitrisé ce polar m'a fait passer un agréable moment. Maintenant que je l'ai terminé, je n'ai qu'une hâte, c'est de découvrir les autres volumes de cette auteure.

la glace en face

8 étoiles

Critique de Ange philippe (, Inscrit le 12 février 2011, 60 ans) - 12 février 2011

ce roman policier, écrit par Madame Camilla Läckberg, est une magnifique poursuite de secrets de vieilles histoires qui ressurgissent, de ressentiments, d'amour, jalousies,
l'intrigue est bien ficelée, on ne s'ennuie pas du tout, on sent monter la pression tout doucement jusqu'à en arriver à exploser, la présentation des personnages est construite d'une façon agréable ,
on ne connait pas la réponse avant l'intrigue finale , la morte trompait élégamment son mari ,
ce qui est les aléas de la vie de nos jours,

tout le monde pourrait être inculpé du meurtre , car il y avait beaucoup de rancoeur ,
le climat suédois n'est pas aussi froid que l'on peut croire,
sa meilleure amie enquête sur la mort de la princesse des glaces
l'écriture de ce roman est fragile, et elle dénote un certain caractère mystérieux
des péripéties , l'art de nouer des circonstances, ce roman est une énigme mettant beaucoup de gens dans l'embarras

Vite, la suite!

9 étoiles

Critique de Luluganmo (, Inscrite le 26 septembre 2010, 36 ans) - 6 février 2011

Bien sûr que "La Princesse des glaces" est incomparable avec Millenium; hormis l'éditeur commun (Actes Sud) et l'origine suédoise des auteurs, l'histoire reste différente. Elle est certes beaucoup plus simple et traditionnelle, mais on y retrouve les ingrédients indispensables à la confection d'un excellent polar. L'intrigue nous tient en haleine jusqu'à la fin et Camilla Läckberg fait preuve d'un incroyable talent en décrivant de façon minutieuse et réaliste les sentiments des personnages. A la fin du livre, on a vraiment hâte de découvrir la suite.

à suivre

6 étoiles

Critique de Valadon (Paris, Inscrite le 6 août 2010, 38 ans) - 7 novembre 2010

C'est une lecture très agréable. Rien d'exceptionnel,l'écriture est un peu plate,et la manière dont l'enquête est résolue un peu tirée par les cheveux.Mais à part cela,ce voyage dans un petit village suédois m'a bien plu,le cadre est séduisant,les personnages sympathiques,l'intrigue intéressante...on s'attache autant à découvrir la résolution de l'enquête en cours qu'aux petites histoires des deux héros,l'inspecteur et la romancière.
Certains aspects de l'histoire se sont révélés un peu trop glauques pour moi,mais j'ai hâte de lire les opus suivants.

Vague scandinave

4 étoiles

Critique de Eoliah (, Inscrite le 27 septembre 2010, 68 ans) - 7 novembre 2010

Dans la mode des romans polar scandinaves.
Je trouve l'intrigue assez peu équilibrée et peu passionnante.
J'irai chercher la suite à la médiathèque

Un polar comme je les aime

9 étoiles

Critique de Fabulan1968 (montpellier, Inscrit le 4 août 2010, 50 ans) - 4 août 2010

Dès les premières pages, nous sommes tenus en haleine. Erica Falck est un écrivain suédois de 35 ans qui revient dans sa petite ville natale à la mort accidentelle de ses parents. Elle découvre le cadavre de son amie d'enfance, meurtre maquillé en suicide. Elle est aidée dans son enquête par un copain d'enfance qui est policier. Voila pour le speech. C'est très prenant tant par l'histoire que par l'écriture. Tous les ingrédients sont là.
Les lieux : Fjällacka , une petite ville de la côte ouest suédoise, sans histoire. Il ne s'y passe jamais rien, la pêche qui a fait vivre la ville pendant des années a été progressivement remplacée par le tourisme. On s'y ennuie beaucoup. Tout le monde se connaît, comme dans toutes les petites villes il y a des ragots.
L'auteur est experte dans la description des personnages, elle les décrit dans leur complexité. Elle peint à merveille le côté sombre de chacun.
L'intrigue est menée comme je les aime, tout en finesse, elle nous amène jusqu'à l'assassin.
On lit ce livre avec délice, c'est bien écrit, et on n'a pas envie du tout de quitter Erica Falck.

Pas terrible

4 étoiles

Critique de AntoineBXL (Bruxelles, Inscrit le 9 août 2008, 40 ans) - 14 juin 2010

Désolé de jouer les trouble-fêtes, mais en ce qui me concerne, j'estime que cette histoire souffre de pas mal de défauts. En apprenant qui était le meurtrier, je n'ai ressenti aucun frisson. Une enquête criminelle ne se déroule nullement de la sorte (je sais de quoi je parle), j'ai relevé nombre d'erreurs de procédure basiques. Le déroulement des événements est naïf (exemple: la découverte de l'élément déterminant expliquant l'origine de la mort du peintre. Une première perquisition aurait laissé filer un tel indice, découvert en 5 minutes par le héros lors d'une seconde visite des lieux... BOF!). Les histoires annexes virent dans le lieu commun et ne sont même pas achevées pour certaines... Incomparable avec MILLENIUM!

La Scandinavie nous envoie ses polars.

7 étoiles

Critique de Lasconi (pessac, Inscrit le 4 octobre 2009, 43 ans) - 10 avril 2010

Une bonne surprise. Agréable à lire et une bonne intrigue.

La princesse des glaces

8 étoiles

Critique de Drez (, Inscrit le 29 janvier 2010, 81 ans) - 24 février 2010

La Princesse des glaces

Camilla Läckberg

Dans la foulée du succès remporté par le best-seller Millénium l'éditeur Acte Sud propose avec bonheur aux lecteurs une nouvelle série de livres policiers en provenance de Suède.
Cette Princesse de glace s'inscrit dans cette proposition.
Camilla Läckberg détient incontestablement une bonne maîtrise des techniques d'écriture de ce genre de littérature. Malgré quelques fautes de Français dues probablement à la traduction du Suédois en français ou de l'éditeur qui fait l'économie d'un correcteur ce livre agréable se lit facilement tout en maintenant le lecteur en haleine tout au long de l'enquête policière qui est racontée.
Au-delà de l'intérêt suscité par l'intrigue policière comme d'ailleurs dans les meilleurs bouquins de Simenon ou les films de Claude Chabrol c'est la description du milieu provincial Suédois dans lequel se déroule cette histoire qui s'avère intéressant de connaître.
En cela, ce livre est différent du Millénium de Steig Larsson, voire plus porteur d'informations sur nos voisins scandinaves mal connus en France en dehors du cliché des belles blondes faciles, objets des fantasmes de nos adolescents.
Deux autres livres sont parus en France du même auteur, je vais me les procurer.

*L'éditeur est en même temps le co-traducteur du livre !!!

28/01/2010

Un bon polar venu du froid

8 étoiles

Critique de Marsup (, Inscrit le 22 octobre 2009, 43 ans) - 13 janvier 2010

Une vrai découverte venant encore de Suède, après la superbe trilogie "Millenium" de Stieg Larsson.
Dur de passer après un tel monument ! Et pourtant...
Une vraie ambiance, des personnages avec une vraie consistance, une intrigue qui tient bien la route, le tout très bien écrit. J'ai hâte de me replonger dans les enquêtes d'Erica !!!

Bon Polar scandinave

8 étoiles

Critique de Fa (La Louvière, Inscrit le 9 décembre 2004, 43 ans) - 23 septembre 2009

Je me rallie aux commentaires précédents selon lesquels ce roman constitue à la fois un polar scandinave réussi, une périphrase de Bridget Jones et des Desperate Housewives façon petite ville de Suède.

Dans l'ensemble cela reste fort agréable à lire, parfois même captivant, quoique présentant parfois des ficelles un peu grosses; et le personnages sont à mon humble avis convaincants.

Je regretterai, dans la version française, quelques coquilles dans la traduction.

En somme un sympathique roman policier qui ne dépeint pas dans cette collection "actes noirs".

Une agréable lecture

7 étoiles

Critique de Marvic (Normandie, Inscrite le 23 novembre 2008, 60 ans) - 5 septembre 2009

Ce n'est pas vraiment le policier du siècle, mais on prend beaucoup de plaisir à suivre les enquêtes parallèles des deux héros.
Il est certain que tous les détails de la vie intime de l'héroïne rappellent énormément le journal de Bridget Jones mais apportent aussi beaucoup de légèreté au livre.
Si de nombreuses réponses sont évidentes dès la moitié de l'histoire, il reste quelques zones d'ombre qui nous permettent de garder l'envie de lire jusqu'au bout.
Une auteure à suivre....

Malgré la profusion des personnages, un polar limpide !

9 étoiles

Critique de Ori (Kraainem, Inscrit le 27 décembre 2004, 83 ans) - 5 juillet 2009

Ce roman de quelque 400 pages est rondement mené et les impatients pourront s’autoriser à franchir en diagonale les petites longueurs qui apportent pourtant à l’action d’intéressants détails sociologiques.

L’intrigue est lumineuse malgré la profusion des personnages et d’astucieux coups de théâtre contribuent à distinguer cet ouvrage de la masse des romans du genre. De plus il n'est pas violent.

Enfin, l’heureuse conclusion d’une idylle entre les 2 héros, l'écrivaine et le policier, qui tout au long de l’histoire se partagent leurs trouvailles, ne sera pas pour déplaire au lecteur un peu romantique !

un petit "millenium"

8 étoiles

Critique de Critique (Trets, Inscrite le 9 novembre 2004, 58 ans) - 28 juin 2009

Même ambiance glacée, un style ... suédois, une intrigue bien menée et de très nombreux rebondissements. On découvre le meurtrier un peu avant la fin mais on est loin de se douter au départ.

Jolie histoire prenante, pas du tout "Danielle Steel" et encore moins "polar pour filles"...

A s'offrir pour l'été, les personnages sont attachants ; on a vite envie d'en lire un second du même auteur.

Bien mené...

6 étoiles

Critique de Tanneguy (Paris, Inscrit le 21 septembre 2006, 79 ans) - 13 juin 2009

On se laisse séduire par l'auteur et ses personnages bien caractérisés, bien "en chair". L'intrigue ménage de nombreux rebondissements, tout s'éclaire à la fin. Bref, un bon divertissement et sans doute un polar pour jeunes filles, je suis d'accord.

Pas de félicitations aux traducteurs qui se laissent parfois aller à la facilité et aux fautes de français.

Mais on peut y aller si on apprécie la mode des polars venus du froid !

Lourds secrets

8 étoiles

Critique de Aaro-Benjamin G. (Montréal, Inscrit le 11 décembre 2003, 50 ans) - 28 mai 2009

Pour un roman suédois, l’ambiance fait plutôt penser aux classiques britanniques du genre. D’ailleurs certains comparent Läckberg à Agatha Christie. Cette impression que ce polar soit destiné de prime abord à un public féminin découle probablement du fait qu’outre l’inspecteur Patrik, les autres personnages mâles sont désagréables et stéréotypés.

Je ne peux pas dire que le suspense de intrigue était assez haletant au point ne pas vouloir lâcher prise, mais j’ai bien aimé replonger à chaque fois. Un premier effort intéressant.

(Grand Prix de Littérature policière étranger, Prix Polar international)

Un polar pour filles?

7 étoiles

Critique de Bouzouki (, Inscrite le 20 novembre 2007, 43 ans) - 30 novembre 2008

J'ai bien aimé ce livre et j'ai passé un bon moment avec l'enquêtrice "Bridget Jonisée" Erika. Mon ami, grand amateur de polar, lui n'a pas goûté le roman "pas assez noir", l'histoire d'amour "gnan gnan".
Après le polar pour vieilles dames tendance Agatha Christie, serait-ce le premier polar pour filles?

Un bon divertissement

6 étoiles

Critique de Jolan (, Inscrit le 24 octobre 2008, 27 ans) - 25 octobre 2008

Il est clair que La Princesse des Glaces ne rentrera pas dans l'Histoire.

Il n'en reste pas moins qu'il s'agit d'un polar rondement mené, avec tous les ingrédients nécessaires pour passer un agréable moment de lecture : personnages attachants (même si parfois un tantinet agaçants), rebondissements, suspense habilement maintenu jusqu'à la toute fin...

Je suis prêt à renouveler l'expérience avec Erika Falck.

Desperate Bridget ?

6 étoiles

Critique de Alouette (Seine Saint Denis, Inscrite le 8 mai 2008, 33 ans) - 15 octobre 2008

Le livre est présenté comme un polar avec une enquêtrice façon Desperate Housewives avec un soupçon de Bridget Jones.... Ce n'est pas vraiment ça qui m'a donné envie de lire le livre. D'ailleurs c'est franchement agaçant de voir deux des personnages principaux regarder leur tour de ventre (oh, mon Dieu, rien ne me va, il faut que je fasse un régime) alors qu'il y a quand même un meurtre à élucider....
A part ça, l'histoire est vraiment bien, l'écriture est simple. L'action (les rebondissements) est bien présente surtout vers la fin où tout se précipite jusqu'au moment de la découverte de l'assassin.
C'est pour moi une bonne entrée dans les polars. Je n'ai pas trop l'habitude de ce genre. La couverture est très belle (je crois que je suis en train de craquer pour la plupart des Actes Sud maintenant).
ce livre est je crois le premier tome d'une série de cinq volumes. J'ai quand même envie de voir ce que donne le suivant (question primordiale : a-t-elle pu perdre le poids qu'elle espérait ? Je plaisante.)

Forums: La Princesse des glaces

Il n'y a pas encore de discussion autour de "La Princesse des glaces".