Le rasoir d'Ockham de Henri Loevenbruck

Le rasoir d'Ockham de Henri Loevenbruck

Catégorie(s) : Littérature => Policiers et thrillers

Critiqué par Bluewitch, le 27 mai 2008 (Charleroi, Inscrite le 20 février 2001, 40 ans)
La note : 5 étoiles
Moyenne des notes : 6 étoiles (basée sur 8 avis)
Cote pondérée : 5 étoiles (34 491ème position).
Visites : 4 797 

Encore du meurtre et de l'ésotérisme

Comme dans beaucoup de thrillers, celui-ci commence sur un meurtre où la parole est donnée à la victime afin de saisir ses derniers instants en installant le mystère sur les raisons de son assassinat. Contexte nébuleux, rituel macabre particulièrement pervers. On sent poindre le cadre d'une intrigue liée à la quête d'un objet ancien de grande valeur historique et mystique.

Noir.

On ouvre une nouvelle page sur le héros du roman, Ari Mackenzie, analyste aux Renseignements Généraux, spécialisé dans les sectes. Il s'avère que la victime est un ami, Paul Cazo, et que cet ami a tenté de lui parler de choses importantes à la veille de sa mort. Trop tard. Comme tout bon héros rebelle, Ari va contourner les règles du métier pour venir à bout du mystère entourant la mort de Cazo, menant sa propre enquête parfois au dépit du bon sens (mais, on le sait, les héros sont souvent comme ça, et en général ça leur réussit). Même si l'auteur fait référence à du vécu, à des sentiments qui se veulent honnêtes et crédibles, pour dresser le portrait de ses personnages, c'est ce qui m'a principalement ennuyée dans ce roman (aisément comparable aux fictions ésotériques très en vogue).

On ne peut nier une bonne construction d'intrigue, ni une narration réussie. On sait ce qu'on cherche dans ce genre de thrillers : une habileté à nous faire tourner les pages rapidement avec curiosité. Sur ce point, Loevenbrück s'en sort assez bien mais je m'arrêterai là car le thriller n'étant pas mon genre de prédilection, je manque d'objectivité. J'aurais sans doute aimé trouver des personnages moins " propres " car j'ai eu du mal à croire complètement à ceux qui se dressaient au fil des lignes.

Pas un coup de cœur, mais un bouquin qui se tient.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

  Le cycle d'Ari Mackenzie

Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Un moment sympa

7 étoiles

Critique de Coper (, Inscrite le 2 octobre 2014, 35 ans) - 9 octobre 2015

Dans le genre thriller ésotérique, il y a mieux mais les personnages sont attachants et l'histoire se tient, ça donne envie de continuer la série.
Ce livre n'est pas le meilleur de Loevenbruck mais on passe un bon moment.

sans plus et pourtant !

8 étoiles

Critique de Spix (, Inscrit le 23 juillet 2008, 27 ans) - 15 août 2012

Mon premier Loevenbruck, on m'a présenté ce livre comme violent et un peu sombre, mais ce n'est pas mon avis. Je l'ai trouvé cliché, une histoire de flic et d'amour, qui reste agréable mais sans plus. la curiosité nous pousse tout de même à continuer.

Pas de suite pour moi

5 étoiles

Critique de Senoufo (, Inscrit le 9 janvier 2009, 60 ans) - 19 août 2011

Quoi de plus tentant qu'un roman d'aventure surfant sur la vague sans fin du "Da Vinci code".
Mauvais choix.
Autant les Giacometti/Ravenne se lisent bien, autant celui-ci tombe dans la caricature, dans le scenario de film ou de BD. Héros, qui se sort de toutes les situations ( normal), buvant beaucoup d'alcool ( classique), policier avec une énorme culture ésotérique, histoire d'amour, etc. Bref rien de neuf; Je me demande pourquoi cet auteur fait partie des romanciers de la ligue de l'imaginaire. Rien que du copier/coller de scènes de films et de BD.

Un roman très sympa

7 étoiles

Critique de Mayfair (Distroff, Inscrite le 30 mars 2007, 46 ans) - 18 avril 2011

Personnellement j'ai trouvé ce roman très bon, plein de suspense, d'humour.
Certes le personnage est caricatural et son histoire d'amour beaucoup trop prévisible mais bon, il en reste quelques descriptions morbides et noires voire gores comme je les aime, un jeu de chat et de souris entre le flic et le meurtrier.
Franchement très sympathique à lire.

très prenant

8 étoiles

Critique de Soup34 (, Inscrit le 30 septembre 2007, 38 ans) - 19 août 2010

J'ai lu ce livre sans savoir réellement à quoi m'attendre et j'ai été emballé.
Ce thriller est très rythmé avec beaucoup d'action, de la documentation intéressante et des traits d'humour qui détendent un peu l'atmosphère.
Même si le héros est un peu caricatural on a envie de le suivre et on le trouve sympathique. Les scènes d'actions sont très bien décrites et on lit les pages sans s'en rendre compte.
Un vraiment bon bouquin.

déçue

5 étoiles

Critique de Minibus (Besançon, Inscrite le 6 mai 2009, 53 ans) - 6 mai 2009

Réellement déçue par ce livre. J'avais pourtant apprécié Le Testament des Siècles et plus récemment le Syndrome Copernic. Le récit comporte quelques longueurs, je n'ai pas trouvé les personnages attachants et l'histoire de coeur du héros m'a un peu ennuyée ... Mais cela reste néanmoins un roman qui se lit bien, très bien documenté, où les chapitres s'enchaînent à un rythme soutenu. Y aura-t-il une suite ? la fin nous le laisse envisager, mais alors, ce sera sans moi !

Le rasoir d'Ockham

4 étoiles

Critique de Fafaroby (, Inscrit le 11 novembre 2007, 38 ans) - 16 octobre 2008

DECEVANT!
Loevenbruck nous livre non pas un roman mais un scénario de film.La frontière est si étroite que l'auteur est tombé du mauvais côté.Il avait su se préserver avec le "testament des siècles" et mieux encore avec "le syndrome Copernic".
Néanmoins, on ne peut lui enlever ce style d'écriture si personnel, si travaillé.Il décrit avec précision et profondeur les différents personnages.Malgré une excellente documentation, l’histoire n'est point palpitante.
A la fin de livre, j' apprends que l' auteur souhaite en faire une trilogie (ces premiers amours en fantasy) ayant pour point commun Ari, le héros du livre.
Donc à suivre...en espérant que cet ouvrage est une fondation pour les 2 suivants.

Forums: Le rasoir d'Ockham

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Le rasoir d'Ockham".