Les forums

Forums  :  Musique & Cinéma  :  Film du moment

Veneziano
avatar 07/03/2021 @ 08:20:24
Hier soir, j'ai revu Le Goût des autres, d'Agnès Jaoui. Cette comédie chorale croisant des personnages maladroits enchainant les quiproquos distille une ambiance douce-amère, déconcertante mais assez agréable et bien vue sociologiquement, me semble-t-il.

Veneziano
avatar 07/03/2021 @ 16:33:12
Aujourd'hui, j'ai revu Au revoir là-haut et Baisers volés, deux classiques que j'apprécie beaucoup, dans des styles très différents.

Veneziano
avatar 14/03/2021 @ 08:20:30
Hier soir, j'ai revu Ka Fleur du mal, de Claude Chabrol (2003). Le suspense va crescendo dans les conflits latents et diffus au sein d'une famille recomposée de la bourgeoisie de Gironde, qui trouvent leur source dans une histoire familiale particulièrement troublée. Tout paraît paisible, mais le malaise grandit. Il est bien fait. Je l'ai revu avec plaisir.

Veneziano
avatar 14/03/2021 @ 16:18:05
Aujourd'hui, j'ai revu Rien ne va plus (1997), de Claude Chabrol, aimable comédie grinçante sur un tandem d'escrocs, interprétés par Isabelle Huppert et Michel Serrault, qui finissent par jouer dans une cour un peu trop grande pour eux, et Renoir (2012), de Gilles Bourdos, avec Michel Bourdos, très esthétisant et assez instructif.

Minoritaire

avatar 16/03/2021 @ 19:28:43
Un de ces jours, je vais regarder "Panique au village", long métrage d'animation en slow motion https://rtbf.be/auvio/detail_panique-au-village/…

Saule

avatar 17/03/2021 @ 20:00:18
J'ai regardé "Panique au village", c'est très amusant, de l'humour bien Belge. Les voix sont excellentes aussi.

Sur auvio il y a une série très recommandable "Deutschland 1983", très bonne bande son aussi (bon je n'ai vu qu'un épisode).

Veneziano
avatar 21/03/2021 @ 07:24:23
Hier soir, j'ai revu Inspecteur Lavardin, de Claude Chabrol, avec Jean Poiret dans le rôle-titre. C'est un policier à l'humour grinçant qui me fait bien rire.

Veneziano
avatar 21/03/2021 @ 16:55:38
Aujourd'hui, j'ai revu Une affaire de femmes (1988), de Claude Chabrol, film remarque bien que glauque sur l'avortement sous l'Occupation, et La Grande bellezza (2013), de Paolo Sorrentino, sur l'inspiration de la création artistique et la vacuité du monde contemporain à Rome. Les deux sont fort bons.

Minoritaire

avatar 21/03/2021 @ 19:27:35
Vu "Les vieux fourneaux", et je m'interroge : Si je n'avais pas lu la BD, aurais-je trouvé ça intéressant ? Bof. La bande dessinée et le cinéma, ce sont vraiment des univers différents.

Béatrice
avatar 25/03/2021 @ 11:06:24
The Cat’s Meow – Peter Bogdanovich 2001 : une farce chez les people d'Hollywood dans les années 1920. Ca se laisse voir, grâce à Kirsten Dunst qui crève l’écran. Le personnage principal est …. William Randolph Hearst, magnat de la presse ayant inspiré Citizen Kane.

Donatien
avatar 25/03/2021 @ 16:02:20
Je viens d'apprendre que Bertrand Tavernier était décédé!!!!!Je m'inquiétais depuis plusieurs jours de ne plus avoir de messages de sa part sur son blog!
Grande perte pour le cinéma et pour tous ceux qu'il avait enchanté par ses films.
Condoléances à ses proches....

Veneziano
avatar 28/03/2021 @ 08:49:01
Hier soir, j'ai revu Domicile conjugal, la suite de Baisers volés, de Truffaut. Le couple d'Antoine Doinel s'embourgeoise et enfante, puis se délite peu à peu, Antoine conservant son besoin de vie bohème. Cet opus reste intéressant, mais plus conventionnel ; il perd donc en originalité et force, à mon sens.

Veneziano
avatar 28/03/2021 @ 16:22:10
Aujourd'hui, j'ai visionné deux films de Claude Chabrol, pour continuer ainsi ma série.
Ce matin, j'ai revu Betty (1992), drame assez dur sur l'alcoolisme ; et, cette après-midi, j'ai découvert L'Oeil du malin (1962), étrange drame conjugal où un jeune journaliste français en Allemagne épie ses voisins, entre dans l'intimité du couple par amour pour elle, la menace de chantage en menaçant de montrer les photos qu'il a prises montrant son adultère. La tension va crescendo.

Veneziano
avatar 05/04/2021 @ 08:07:59
Hier, j'ai visionné deux films sensiblement différents, Un tramway nommé désir, d'Elia Kazan, l'après-midi, de 1951, et Mon bébé, de Lisa Azualos, de 2019, le soir. Le premier, grand classique, représente le drame de la violence conjugale et de la folie ; le second, une comédie sympathique et plus fine que d'apparence sur la relation entre mère et fille.

Veneziano
avatar 05/04/2021 @ 16:02:30
Aujourd'hui, j'ai revu L'Enfer, de Claude Chabrol (1994), et Guy (2018), d'Alex Lutz, les deux étant bien conçus dans des genres très différents, le drame psychologique et la biographie fictive d'un chanteur virant au vieux beau.

Eric Eliès
avatar 05/04/2021 @ 22:09:25
Hier soir, j'ai regardé Vaiana, avec un brin de nostalgie en songeant à mes années passées à Tahiti quand j'étais adolescent. Graphiquement, le dessin animé est superbe et l'histoire est très plaisante à suivre, même si elle joue très librement avec les concepts culturels polynésiens et qu'elle m'a parfois fait songer à une sorte de mélange de "La reine des neiges" et du "voyage de Chihiro". Les scènes représentant les grandes pirogues étaient splendides et grandioses et je pense qu'elles ont suscité la fierté des Polynésiens, qui ont parfois du mal à supporter la manière dont leurs traditions sont détournées.

Veneziano
avatar 11/04/2021 @ 07:54:27
Hier soir, j'ai revu Nous irons tous au paradis (1977), d'Yves Robert, que j'avais découvert il y a fort longtemps. Ce film constitue un divertissement aimable, qui fait passer un bon moment, dans la lignée directe d'Un éléphant, ça trompe énormément, du même réalisateur.
Et le regarder constitue un hommage aux quatre acteurs principaux, disparus assez voire très récemment, Jean Rochefort, Victor Lanoux, Guy Bedos et Clade Brasseur.

Veneziano
avatar 11/04/2021 @ 16:17:27
Ce matin, je viens de revoir Roman de gare (2007), de Claude Lelouch, avec Fanny Ardant, Dominique Pinon et Audrey Dana ; et, cette après-midi, j'ai découvert Canasnova 70 (1965), de Mario Monicelli, avec Marcello Mastroianni, Virna Lisi et Michèle Mercier.
Le premier constitue un polar intéressant, bien mené, avec de fort bons acteurs, tandis que le second représente une comédie burlesque classique qui fait du bien si elle est prise au troisième degré.

Veneziano
avatar 13/04/2021 @ 07:19:31
Avant-hier soir, j'ai revu Voyez comme on danse, de Michel Blanc (2018), film choral, certes moins inspiré qu'Embrassez qui vous voudrez dont il est la suite, mais qui divertit assez bien, par des comiques de situations nombreux, bien qu'assez convenus. Le parterre imposants d'artistes de valeur ne gâche pas un certain plaisir.

Veneziano
avatar 18/04/2021 @ 08:26:51
Hier soir, j'ai revu Le Caïman (2006), de Nanni Moretti, comédie satirique portant à la fois sur Berlusconi et sur les difficultés de monter un film en Italie. Comme d'habitude, chez lui, c'est assez réussi et hystérique.

Début Précédente Page 195 de 197 Suivante Fin
 
Vous devez être connecté pour poster des messages : S'identifier ou Devenir membre

Vous devez être membre pour poster des messages Devenir membre ou S'identifier