Les forums

Forums  :  Musique & Cinéma  :  Film du moment

Fanou03
avatar 20/01/2018 @ 09:27:00

Mon grand regret est que le roman de Pérochon dont il est tiré soit introuvable en librairie, alors que le film marche bien et que nombreux sont celles et ceux qui voudraient le lire. J'avais lu deux de ses romans paysans (l'excellent "Les creux-de-maison' et son prix Goncourt 1920, "Nêne", très bon aussi), ainsi que son étonnant roman d'anticipation, "Les hommes frénétiques ".


Du coup, poursuivant des recherches sur "Les hommes frénétiques" de Pérochon (je me remet à 'intéresser à la SF ces temps-ci), je découvre cette page http://justaword.eklablog.com/critique-les-hommes-… où l'auteur cite également deux auteurs de la même période qui ont l'air pas mal: Régis Messac avec "Quinzinzinzilli" et Jacques Spitz avec "l’œil du Purgatoire".


Falgo 20/01/2018 @ 09:32:26
"Le semeur": j'ajoute que la modification du titre de "L'homme semence" (le livre) à "Le semeur" (le film) va sans doute dans le sens de cette altération de la signification du récit dans le passage du livre qu film.

Falgo 20/01/2018 @ 15:17:36
je voulais dire: "au film".

Fanou03
avatar 21/01/2018 @ 12:03:21
"Le semeur": j'ajoute que la modification du titre de "L'homme semence" (le livre) à "Le semeur" (le film) va sans doute dans le sens de cette altération de la signification du récit dans le passage du livre qu film.


D'ailleurs Falgo, as-tu pu voir au fait "Le semeur ?"

Fanou03
avatar 21/01/2018 @ 12:07:02
Comme d'habitude à cette époque de l'année je poste aussi juste pour faire un peu de pub le programme du Festival du Film d'Amour de Saint-Amour (et pour soutenir la culture en milieu rural !) dans le Jura, même si cette année je ne sûr de pouvoir y aller:

http://fr.calameo.com/read/00307447595874648edab

Falgo 21/01/2018 @ 18:20:59
Fanou03: quelle question? Compte tenu de ce que j'ai écrit.

Fanou03
avatar 22/01/2018 @ 09:29:37
Fanou03: quelle question? Compte tenu de ce que j'ai écrit.


Coucou Falgo ! En fait je n'avais pas bien compris si tu avais vu le film "Le Semeur" !

Falgo 22/01/2018 @ 13:58:11
Fanou03 Merci. OK.

Veneziano
avatar 28/01/2018 @ 15:52:41
Ce matin, je suis allé voir La Douleur, d'Emmanuel Finkiel, après avoir lu le libre de Marguerite Duras, qui m'avais déjà beaucoup touché et ébranlé. Il est fort bien restitué, dans ses tensions et diverses émotions, avec de bons comédiens. Le sujet est certes grave, la déportation et le coupe mis à l'épreuve par la disparition, mais il est bien traité.

Page
avatar 04/02/2018 @ 09:31:33
Non seulement le roman "Les Gardiennes" n'est pas introuvable à l'état neuf mais in a eu une réédition en 2016 et et une en 2017

Chez Marivole

https://gregoiredetours.fr/xxe-siecle/…

Chez Métive

http://femmesenuniforme.blogspot.fr/2017/12/…




Page
avatar 04/02/2018 @ 09:55:51
Sera réédité en 2019 de Pérochon "Les fils Madagascar" chez de Borée ou Marivole. L'action du roman se passe, en gros durant la période 1913-1919, dans le même village que celui des Gardiennes, à Sérigny, comprendre Coulon dans le Marais poitevin.

On peut lire qui compare ce que disent sur le même sujet René Bazin et Pérochon:

Agricultrices durant la Grande Guerre: plus que des gardiennes. Bulletin de la Société des Lettres, des Arts et des Sciences de Cholet et de sa région, n°149, juillet à décembre 2017. Pages 26 à 35.

Veneziano
avatar 18/02/2018 @ 11:22:57
J'ai revu, hier soir, Un amour de Swann, de Victor Schlöndorff, avec Jeremy Irons dans le rôle de Swann, Ornella Muti dans celui d'Odette de Crécy, Fanny Ardant dans celui d'Oriane de Guermantes, Marie-Christine Barrault dans celui de la Verdurin, Alain Delon dans celui du baron de Charlus. La qualité d'interprétation et la composition, nécessairement adaptée, rendent bien l'esprit de l'oeuvre originelle.

Veneziano
avatar 23/02/2018 @ 13:53:17
J'ai découvert, hier soir, Jackie, avec Natalie Portman, que j'ai trouvé intéressant, bien joué et assez bien fait, bien que fatalement un peu rude, en raison du thème traité, après la mort du Président.

Veneziano
avatar 25/02/2018 @ 16:07:39
Je suis allé voir, hier, Pentagons Papers - il n'est pas trop tôt, penserons certains - . Le journalisme politique et l'intrigue quasi-policière m'ont bien plu.
Le rythme s’en trouve trépidant, la tension crescendo, la trame fort bien menée, comme en a l’habitude le cinéaste émérite, qui vient un peu marcher sur les plates-bandes de M. Oliver Stone. L’interprétation est assurée par deux grands acteurs, à la hauteur de leur réputation. Malgré la relative longueur de l’œuvre, rien ne semble de trop, l’intrigue s’avérant fort bien menée. Les mécanismes institutionnels, tant politiques que judiciaires, et médiatiques sont montrés avec justesse.

Veneziano
avatar 25/02/2018 @ 16:08:43
J'ai découvert, aujourd'hui, Les Trois jours du condor, de Sydney Pollack, de 1975. Mieux vaut tard que jamais.

Turner (M. Robert Redford) travaille pour un groupe de recherche bibliographique dépendant de la CIA, soit dans une fonction relativement marginale au sein des services secrets, ce qui permet d’y évoluer paisiblement, jusqu’au jour où, pendant qu’il part chercher à déjeuner pour l’équipe, elle décimée à cours d’armes à feux. Il prend un revolver, avant de partir, paniqué. D’une cabine téléphonique, il signale la situation à ses autorités. C’est là que nous apprenons que son nom de code est Condor.
Commence alors une course-poursuite, ayant manifestement pour but de l’exécuter également. Soumis à une crise d’angoisse, compréhensible, il se met à douter de la protection de ses autorités, et, pour se cacher, il kidnappe une jeune femme croisée par hasard dans la rue (Mme Faye Dunaway), photographe qu’il oblige à accepter de l’abriter en raison du danger qu’il court. Il retrouve la trace de l’équipe qui le traque et finit par découvrir le motif de ce massacre et de cette traque, relativement véniel, en lien avec un rapport sur un livre qu’il a fait remonter.
Ce thriller lié aux services secrets fédéraux est mené dans un permanent climat de tension, l’énigme étant dénouée avec méthode et minutie. Assez long, il ne connaît pas de temps mort. Il faut bien sûr aimer les intrigues de ce genre, ce qui est plutôt mon cas. De facture assez classique, semble-t-il, son contexte géopolitique m’a séduit. Ce film est bien fait.

Cyclo
avatar 28/02/2018 @ 20:32:25
Si vous avez l'occasion, ne manquez pas le formidable documentaire de Ai Wei wei, "Human flow",sur la question des migrants... C'est une œuvre d’artiste, comme je l'écris dans mon blog, car seuls les artistes sont capables de rendre compte de la complexité de la question !

Veneziano
avatar 23/04/2018 @ 18:53:35
Je viens d'aller voir Place publique, d'Agnès Jaoui, avec Léa Drucker, Jean-Pierre Bacri et elle-même. Ce film choral prend pour décor une grande demeure à la campagne, récemment achetée par la soeur d'Agnès Jaoui. Elle est productrice et ne sait pas comment annoncer à Jean-Pierre Bacri ("Castro") qu'il risque d'être viré de son émission-phare où des pauvres gens viennent raconter leurs malheurs ou leur vie sexuelle.
Tout un tas de petits quiproquos émaillent cette charmante soirée, étirée de façon dilettante, avec quelques longueurs mais de nombreux bons mots.


Je vous le conseille.

Veneziano
avatar 23/04/2018 @ 18:56:04
Sinon, j'ai revu, hier soir, La Fleur du mal, de Claude Chabrol, drame familial quasi-balzacien, avec Nathalie Baye, Suzanne Flon, Mélanie Doutey, Bernard Le Coq, Thomas Chabrol et Benoît Magimel, où combat politique et famille recomposée cohabitent avec contentieux d'ascendants, secrets de famille et inceste sous-jacent. Les beaux sentiments y croisent les mauvais, pour le meilleur comme pour le pire. Il est assez bon.

Veneziano
avatar 24/04/2018 @ 10:16:15
J'ai revu, hier soir, Une place au soleil, de George Stevens, avec Elisabeth Taylor et Montgomery Clift. Ce drame familial conduisant à un acte et un procès criminels est bien mené et montre les difficultés de descendre de la branche désargentée d'une famille très aisée d'entrepreneurs. Ce film s'avère aussi austère que beau et intéressant.

Début Précédente Page 178 de 178
 
Vous devez être connecté pour poster des messages : S'identifier ou Devenir membre

Vous devez être membre pour poster des messages Devenir membre ou S'identifier