Les forums

Forums  :  Vos écrits  :  Retour sur ma jeunesse

Cyclo
avatar 03/05/2020 @ 17:45:05
devant le Théâtre français

Ce soir de 1970, je suis allé avec G. à la Comédie française. Nous étions tous deux embauchés comme répétiteurs – moi, pour le garçon de 6ème, G. pour celui de 4ème, par une famille d'avocats et logions dans les chambres de bonnes sur le Boulevard Saint-Germain. Provinciaux et arrivés depuis peu à Paris, nous allions dans ce théâtre tous deux pour la première fois. On donnait "Tartuffe". Robert Hirsch et Jacques Charon cabotinaient beaucoup. Énormément même. Mon copain et moi sommes rentrés en silence.

devant la Cathédrale

À l'entrée de Notre Dame de Paris, un mendiant déjeté tend sa main : Quasimodo ? Près de lui, une jolie jeune femme a l'air de danser : Esméralda ? Je ferme les yeux, et je crois lire Victor Hugo.
Quand je l'ai vue pour la première fois, en 1959, la pierre de Notre Dame de Paris était noire, comme celle de la cathédrale de Bordeaux. Je la croyais blanche, d'après les croquis que j'avais vus dans des livres. Ma grand-mère me dit : « C'est comme nous, les cathédrales finissent par s'habiller en noir ». Maintenant, Grand-mère est morte, et Notre Dame est blanche.

en observant les vélos

Beaucoup de cyclistes dans Paris. Dont un, jambes nues, penché sur son guidon, qui semble échappé, comme le coureur que nous avions vu, mon frère et moi, sur les pentes du Tourmalet, dans les années 70 : Bernard Thévenet ? Pour être bien placés dans la montée du col, nous nous étions levés dès 6 heures du matin, et nous avions quitté le petit hôtel de la vallée à la cloche de bois.

cinéma

En 1956, nous autres internes du lycée de Mont de Marsan, sommes allés en groupe, sous la direction d'un pion, voir au cinéma le péplum "L'égyptien", de Michaël Curtiz. J'ai lu longtemps après le beau roman original de Mika Waltari. Il y avait dans le film un personnage de courtisane babylonienne qui faisait tourner en bourrique le héros Sinouhé, et le ruinait. Mon copain A. dessinait très bien. Sitôt rentré à l'étude, il dessina la courtisane allongée sur un sofa, dans une pose sensuellement alanguie ; tous les pensionnaires de l'étude voulurent en avoir une copie ; il dut reproduire son croquis en de multiples exemplaires... J'ai revu le film à l'Action La Fayette en 1970, puis l'ai revu x fois grâce au magnétoscope. Il reste mon péplum favori !
« C'est tellement simple, l'amour », dit Garance à Baptiste dans "Les enfants du paradis". En sortant du cinéma, ce soir de 1971, j'ai fait comme lui, je n'ai pas osé prendre la main de l'amie qui m'avait accompagné, et encore moins l'embrasser, alors que j'en mourrais d'envie.

péniches sur le Rhin

En 1959 encore, nous observions les péniches lourdement chargées qui descendaient ou remontaient le Rhin. Papa pêchait. Nous jouions, tout en admirant la majesté du fleuve. Au moment du pique-nique, Maman s'aperçut qu'elle avait oublié d'emporter le pain. Grosse colère de Papa.

des éclairs dans le ciel de Dordogne

En 1966, notre groupe de jeunes protestants campa en Dordogne dans une grange prêtée par un paysan. Nous dormions sur la paille. La semaine de vacances s'acheva par un grand jeu de piste de nuit ; un orage et des éclairs d'enfer rendirent caduques nos lampes de poche.

Place du général Catroux, Auch : statue de D'Artagnan

J'ai reçu "Les Trois mousquetaires" en prix à la fin de la classe de troisième. Le livre était illustré de gravures du XIXe siècle. Sur l'une d'elle, on aperçoit d'Artagnan dévoilant la fameuse fleur de lys sur l'épaule de Milady entièrement nue. Mon livre fit un tabac auprès des pensionnaires de notre étude, tout le monde voulut le lire . Mais aucun n'a découpé l'illustration. C'était en 1960. Depuis, je l'ai porté chez un relieur qui l'a embelli. Je l'ai relu dans ma première année de retraite. Ce fut un délice !

Cyclo
avatar 03/05/2020 @ 19:04:18
Je me suis gouré : C'est Péniches sur le Rhin, et non pas la Seine, à rectifier, SVP.

Ludmilla
avatar 03/05/2020 @ 19:31:12
Je me suis gouré : C'est Péniches sur le Rhin, et non pas la Seine, à rectifier, SVP.
C'est corrigé.

Lobe
avatar 06/05/2020 @ 09:20:00
J'aime beaucoup ce texte, qui fait voyager dans le temps et l'espace.

Radetsky
avatar 06/05/2020 @ 11:38:54
"La vie mode d'emploi", version Cyclo... :)) J'aime beaucoup...que d'échos dans ma propre vie !

Figure-toi que mes filles (+ épouse) m'ont incité dans les années 90 à coucher sur le papier les souvenirs de tout ce qui avait trait à mon existence, avant qu'elles n'entrent en scène....280 pages et ça continue (quand j'ai envie).
Tu devrais faire ça très bien à mon avis ;-)

Page 1 de 1
 
Vous devez être connecté pour poster des messages : S'identifier ou Devenir membre

Vous devez être membre pour poster des messages Devenir membre ou S'identifier