Les Schtroumpfs, Tome 17 : Le schtroumpfeur de bijoux de Peyo, Thierry Culliford (Scénario), Luc Parthoens (Scénario), Alain Maury (Dessin)

Les Schtroumpfs, Tome 17 : Le schtroumpfeur de bijoux de Peyo, Thierry Culliford (Scénario), Luc Parthoens (Scénario), Alain Maury (Dessin)

Catégorie(s) : Bande dessinée => Enfants , Bande dessinée => Sci-fi & fantastique , Bande dessinée => Aventures, policiers et thrillers

Critiqué par Koolasuchus, le 29 septembre 2020 (Laon, Inscrit le 10 décembre 2011, 32 ans)
La note : 7 étoiles
Moyenne des notes : 7 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 5 étoiles (37 719ème position).
Visites : 1 110 

Farces et cambrioles

Alors qu’il se trouvait en forêt, le Schtroumpf farceur est enlevé par deux humains. Tout d’abord exhibé comme un monstre de foire, on va toutefois vite se rendre compte que sa petite taille est idéale pour aller cambrioler les chaumières et voilà notre Schtroumpf farceur transformé bon gré mal gré en Schtroumpf voleur !

Cette histoire est la première aventure des Schtroumpfs réalisée après le décès de Peyo le pari était donc plutôt risqué mais je trouve qu’elle s’en sort avec les honneurs. En effet loin d’être une pâle copie, ce récit offre quelque chose d’assez original car il force tout d’abord l’un des Schtroumpfs à adopter un comportement assez différent de sa personnalité habituelle et surtout toute l’intrigue ou presque se déroule dans le monde des humains. On se rapproche donc beaucoup plus du ton de Johan et Pirlouit que de celui des Schtroumpfs mais cela n’est pas déplaisant pour autant. De plus, même si cet album fait la part belle à l’action et à l’aventure il ne manque pas d’humour non plus, on peut cependant regretter que l’ironie sous-jacente que l’on trouvait notamment dans le tome précédent soit cette fois-ci absente, mais on ne peut pas tout avoir non plus.

Passer après Peyo n’était donc pas une tâche aisée car ne pas trahir les personnages tout en proposant quelque chose d’innovant est un équilibre difficile à atteindre mais cet album a plutôt bien réussi l'exercice et permet en plus au Schtroumpf farceur d’avoir pour une fois un très beau rôle.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Ces humains…

7 étoiles

Critique de Vince92 (Zürich, Inscrit le 20 octobre 2008, 44 ans) - 22 février 2021

Le premier album post-Peyo est l'occasion pour Thierry Culliford, son fils, et Luc Parthoens au scenario de transporter quelques Schtroumpfs emblématiques (le costaud, le farceur, le Grand Schtroumpf bien sûr, le grognon, …) dans l'univers des humains. Les deux scénaristes ont ainsi l'occasion d'examiner la société des hommes et les traits particuliers de certains personnages non-recommandables tels le traître Ganelon ou bien encore l'apprenti voleur qui n'a pas de nom.
C'est aussi l'occasion d'élargir la géographie du pays schtroumpf en découvrant deux villes proches du village: Villiers et Abelagoth. Les Schtroumpfs font preuve d'ingéniosité et certaines scènes sont assez amusantes. J'ai pris un certain plaisir à lire cette aventure, qui si elles ne soutient pas la comparaison avec des albums historiques comme le Schtroumpfissime ou Schtroumpf vert et vert Schtroumpf par exemple a réussi à capter mon attention.

Forums: Les Schtroumpfs, Tome 17 : Le schtroumpfeur de bijoux

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Les Schtroumpfs, Tome 17 : Le schtroumpfeur de bijoux".