Les Schtroumpfs , tome 2 : Le schtroumpfissime de Yvan Delporte (Scénario), Peyo (Scénario et dessin)

Les Schtroumpfs , tome 2 : Le schtroumpfissime de Yvan Delporte (Scénario), Peyo (Scénario et dessin)

Catégorie(s) : Bande dessinée => Enfants

Critiqué par Shayne, le 24 juillet 2006 (Sambreville, Inscrit le 2 octobre 2005, 35 ans)
La note : 10 étoiles
Moyenne des notes : 10 étoiles (basée sur 6 avis)
Cote pondérée : 8 étoiles (533ème position).
Visites : 4 199  (depuis Novembre 2007)

Si tu votes pour moi,...

Le grand schtroumpf doit s'absenter quelques jours à la recherche d'euphorbe, nécessaire à sa potion magique. Très vite, une question s'impose : qui va commander à sa place? Après des discussions virulentes, on décide de mettre en place une élection. Le schtroumpf le plus malin promet monts et merveilles aux autres si jamais il est élu, et de ce fait remporte l'élection haut la main et sans contestation. Il devient le schtroumpfissime. Mais très vite, le nouveau chef va abuser de son autorité...

Cet excellent album met en scène le plus grand conflit relationnel à l'intérieur même du village schtroumpf. Un scénario proche en certains points de "La ferme des animaux" d'Orwell, et qui n'est pas sans rappeler certaines comportements humains (la phrase du grand schtroumpf, à la fin de l'histoire, est lourde de sens : "Vous vous êtes conduits comme des humains!"). Cela n'empêche pas l'album d'être drôle, voire franchement hilarant.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • Schtroumpfs (Les), tome 2 : Le schtroumpfissime de Yvan Delporte, Peyo
    de Peyo, (Scénariste) Delporte, Yvan (Scénariste)
    Dupuis / Les Schtroumpfs
    ISBN : 9782800101095 ; EUR 10,45 ; 01/04/1986 ; 62 p. ; Cartonné
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Votez Schtroumpf !

9 étoiles

Critique de Koolasuchus (Laon, Inscrit le 10 décembre 2011, 29 ans) - 26 octobre 2017

Ce premier grand récit des Schtroumpfs est une véritable réussite car cette histoire mélange avec brio l'humour et la satire sociale. Le Schtroupfissime est donc vraiment une aventure incontournable car c'est drôle et intelligent à la fois.

Mais il y a également une seconde histoire dans cette album intitulée "Schtroumpfonie en ut" dans laquelle un schtroumpf souhaite désespérément intégrer la fanfare du village. Malheureusement pour lui quel que soit l'instrument qu'il utilise tout ce qu'il arrive à jouer est un "pouet" disgracieux, ce qui va permettre à Gargamel de concocter un de ses plans pour se débarrasser des Schtroumpfs. Ce petit récit est plus court et moins ambitieux mais n'en est pas moins drôle et sympathique tout en offrant la première apparition du mal nommé Schtroumpf musicien.

Un très bon album donc, avec deux histoires qui ne sont peut être pas de la même qualité mais qui m'ont vraiment beaucoup plu.

Une BD amusante et riche de plusieurs niveaux de lecture : le chef d'oeuvre de la série

9 étoiles

Critique de Eric Eliès (, Inscrit le 22 décembre 2011, 44 ans) - 25 mars 2017

J'éprouve une pointe de nostalgie en écrivant cette critique sur cette histoire des Schtroumpfs, qui fut l'une des BD qui m'a beaucoup plu quand j'étais enfant, que j'ai lue et relue en raison de sa complexité inhabituelle. Mes parents l'avaient reçue en couverture souple, à l'époque où les stations services distribuaient parfois des cadeaux aux enfants des automobilistes venus faire le plein... En la relisant adulte, elle n'a rien perdu de son charme. Le dessin de Peyo est fluide et agréable ; il fait bien passer la gamme des sentiments qui agitent le petit monde des Schtroumpfs et les rend immédiatement perceptibles, même pour un petit enfant. Il est dur de résister à l'exotisme naïf de ces petits êtres bleus aux comportements sympathiquement archétypaux ! Mais ce qui fait la valeur du Schtroumpfissime, au sein de la BD de jeunesse, c'est indéniablement la richesse de ses niveaux de lecture et tous les clins d'œil qui émaillent l'histoire et renvoient le jeune lecteur à l'histoire de France, ce que les autres critiques ont parfaitement souligné. On sourit, on rit ou s'inquiète (je me souviens qu'enfant, à la première lecture, j'étais inquiet de savoir comment tout cela allait finir pour les Schtroumpfs !) et on se dit souvent, comme en lisant la plupart des Astérix, " bon sang, que c'est bien vu ! "

Hélas, un peu comme Astérix d'ailleurs, la série a progressivement perdu la subtilité et la profondeur qui donnaient plaisir aux lecteurs de tous âges et est devenue une simple BD divertissante, comme l'adaptation en dessin animé qui passait à l'époque dans "Récré A2" (séquence souvenir pour ceux qui sont nés dans les années 70/80 !). Je m'abstiens d'évoquer les films US dont la seule bande-annonce doit faire retourner Peyo dans sa tombe, tant le charme subtil de ses histoires s'est évaporé dans la caricature des Schtroumpfs en gremlins hystériques à peau bleue...

A bas la tyrannie !

10 étoiles

Critique de Kalie (Sarthe, Inscrit le 4 juillet 2010, 48 ans) - 15 février 2014

Grâce à son sujet, cet album de Peyo est à même d’intéresser petits et grands. Depuis toujours, on peut comparer la société de nos petits lutins bleus à une forme de communisme dans sa version idéaliste. Il faut que le Grand Schtroumpf s’absente plusieurs jours pour que ce soit le désordre, l’anarchie. C’est pourquoi un Schtroumpf plutôt futé invente les élections et les promesses qui vont avec. Une fois élu, il devient le Schtroumpfissime et choisit ses partisans à coups de promotions pompeuses afin d’assurer son pouvoir (le Schtroumpf Musicien nommé porte-parole, le Schtroumpf Costaud chargé du maintien de l’ordre etc.). Hélas, c’est l’engrenage propre à l’Histoire humaine qui mène à la dictature (garde personnelle, culte de la personnalité avec la construction d’un Palais…), la résistance et la révolution. Tout pouvoir autoritaire a son martyr (ici le Schtroumpf Farceur) et son peuple révolté. La libération du Schtroumpf Farceur de prison sous les chants révolutionnaires fait penser à la prise de la Bastille. Les insurgés cachés dans la forêt rappellent Robin des Bois et ses compagnons. L’échec de l’expédition militaire pour trouver le camp des rebelles et les désertions de plus en plus nombreuses sapent le moral du pouvoir en place. La fortification du village et l’assaut final à coups de tomates marquent la fin du régime. On a même droit « au dernier carré » autour du Schtroumpfissime. A son retour, le Grand Schtroumpf découvre un village en ruine. Heureusement, l’ensemble des Schtroumpfs avec le Schtroumpfissime en tête sont solidaires pour tout reconstruire. Nous sommes chez les Schtroumpfs. Même pendant cette période trouble, l’humour est omniprésent. Personnellement, l’opportunisme du Schtroumpf à Lunettes qui change de camp sans vergogne m’a beaucoup fait rire. Bref, quitte à ne lire qu’un seul album de la série, autant choisir celui-ci.

Le meilleur

10 étoiles

Critique de Bookivore (MENUCOURT, Inscrit le 25 juin 2006, 36 ans) - 30 mars 2008

Incontestablement la meilleure aventure des Schtroumpfs ! En tout cas, ma préférée, de très loin, et je ne m'en lasse pas.

Un des meilleurs

10 étoiles

Critique de Le rat des champs (, Inscrit le 12 juillet 2005, 68 ans) - 25 juillet 2006

Les albums des schtroumpfs ne sont jamais aussi bons que quand sous couvert d'une gentille petite histoire, ils mettent en scène les petits ou grands travers de notre société. Le schtroumpfissime est un démagogue qui réussit sur base de promesses fallacieuses à arriver au pouvoir suprême et devient dictateur. Chacun sait que c'est impossible et que nos hommes politiques sont élus sur base de leurs qualités morales et intellectuelles. Non?
Celui-ci et "Schtroumpf vert et vert schtroumpf" sont les deux meilleurs de cette veine satirique. Peyo, un moraliste? C'est triste de voir ce qu'Hanna et Barbera ont fait de ces albums, mais enfin ceci est une autre histoire.

Forums: Les Schtroumpfs , tome 2 : Le schtroumpfissime

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Les Schtroumpfs , tome 2 : Le schtroumpfissime".