Toxic de Patrick Aeberhard , Caroline Brizard, Jean-Pierre Daulouède, Bernard Kouchner, Bertrand Lebeau

Catégorie(s) : Arts, loisir, vie pratique => Santé et sport , Littérature => Biographies, chroniques et correspondances , Sciences humaines et exactes => Economie, politique, sociologie et actualités

Critiqué par Colen8, le 28 décembre 2018 (Inscrite le 9 décembre 2014, 78 ans)
La note : 7 étoiles
Visites : 563 

Comme un pavé dans la mare

Ce combat de 50 ans contre les opinions et les pouvoirs dominants en matière de santé publique n’est pas gagné encore moins terminé malgré des victoires presque toujours obtenues à la longue. Fondé sur le « primum no nocere » du serment d’Hippocrate il commence avec la médecine humanitaire, tente de sensibiliser le corps médical sur l’inutilité de la souffrance, change de dimension quand les effets conjugués du sida et de la toxicomanie par injection entraîne des ravages dans une population trop jeune pour en mourir.
La connaissance récente du circuit de récompense dans le fonctionnement cérébral débouche sur une discipline nouvelle : l’addictologie. Pas seulement délinquants mais des malades vivant un enfer quand ils sont tombés dans la dépendance, les toxicomanes justifient à la fois d’être sensibilisés à la réduction des risques et de recevoir une prise en charge médicale au-delà du sevrage brutal complété de psychothérapies inefficaces qui prévalaient jusque-là. Cette évolution qui se heurte aux dogmatiques de la répression explique en partie les lenteurs, tergiversations, erreurs des experts dans la prise en charge d’une situation qui reste malgré tout paradoxale.
Après avoir évoqué leurs parcours respectifs les cinq médecins rappellent la nocivité de la douleur physique, celle de l’addiction psychique quand on a des moyens de réduire l’une et l’autre. Sans doute conviendrait-il aussi de se pencher sur les moyens d’apaiser l’anxiété de la fin de vie. Surtout ils citent les statistiques accablantes de décès prématurés liés à l’alcool et au tabac, au regard desquels selon eux la dangerosité du cannabis est à un niveau qualifié d’epsilon… qui justifierait la légalisation(1) et serait un moyen peu coûteux de ramener de la sécurité civile en réduisant les trafics mafieux.
(1) A l’exclusion absolue des enfants et ados dont le cerveau est encore en développement.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Toxic

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Toxic".