Le cabaret des mots de Matéi Vişniec

Le cabaret des mots de Matéi Vişniec

Catégorie(s) : Littérature => Européenne non-francophone , Théâtre et Poésie => Théâtre , Théâtre et Poésie => Poésie

Critiqué par Eric Eliès, le 28 juin 2015 (Inscrit le 22 décembre 2011, 46 ans)
La note : 10 étoiles
Visites : 1 929 

Les mots prennent la parole !

Ce livre révèle toute l’étendue de la gamme où s’exerce la virtuosité de Matei Visniec, dont la capacité à entrelacer les motifs comiques et tragiques me fait irrésistiblement songer à Ionesco, à moins qu’elle ne soit un trait de l’esprit roumain (puisqu’on le retrouve également chez de nombreux auteurs de ce pays).

Matei Visniec, surtout connu comme dramaturge, dresse ici une galerie de portraits constitués des mots du quotidien, qui sont personnifiés et doués de sentiments. Souvent dotés d’une psychologie torturée, les mots parlent et nous font part de leurs espoirs et de leurs craintes, avec un langage simple mais les échos poétiques sont d’une grande profondeur. Parfois, c’est l’auteur qui intervient pour mettre en lumière sa relation particulière avec tel ou tel mot. La tonalité générale du recueil n’est pas très éloignée des poèmes en prose d’Henri Michaux décrivant, en quelques paragraphes dans Au pays de la magie ou en Grande Garabagne, des peuples mystérieux mais pourtant irrésistiblement familiers. Visniec parvient ainsi à distiller au cœur de la quotidienneté du langage un frisson d’inquiétante étrangeté, qui nous force à nous interroger sur notre relation au langage et au monde. Dans le même temps, Visniec, comme Michaux d’ailleurs, sait faire exploser, au cœur de l’Ailleurs qu’il évoque ou du malaise qu’il cherche à installer, des éclats de rire subtils ou tonitruants… Le meilleur exemple est la lettre adressée au genre humain par le mot « caca », qui se souvient avec nostalgie du temps béni de l’enfance ; choyé par les hommes tant qu’ils sont bambins, que sa seule évocation met en joie, le mot « caca », honni par les adultes de toute conversation comme on le ferait d’une ancien ami qu’on aurait honte de continuer à fréquenter, se plaint dans une longue lettre, aux accents à la fois émouvants et dignes, d’être méprisé et traité comme de la… merde ! Il faut du génie pour ne pas se prendre ici les pieds dans le tapis de la vulgarité et presque parvenir à susciter l’empathie du lecteur ! Néanmoins, que le lecteur délicat se rassure, le mot « caca » n’est pas le seul à s’exprimer et Visniec sait ouvrir des portes à toutes les interrogations, y compris philosophiques et métaphysiques, avec la richesse de nuances qu’on retrouve dans son théâtre et ses poèmes.

"Le cabaret des mots" a été représenté au théâtre mais il se prête parfaitement à la lecture, à l'instar d'un recueil de petits textes de prose poétique.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Le cabaret des mots

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Le cabaret des mots".