The Blind Fisherman de Mia Couto

The Blind Fisherman de Mia Couto

Catégorie(s) : Littérature => Africaine , Littérature => Nouvelles

Critiqué par SpaceCadet, le 14 avril 2013 (Inscrit(e) le 16 novembre 2008, - ans)
La note : 8 étoiles
Visites : 1 665 

La magie des mots

Avant de parler de ce livre, il convient de jeter un coup d'oeil sur la biographie de l'auteur afin de mieux comprendre dans quel cadre et sous quel point de vue ont été conçus les récits qui le composent.

Antonio Emilio Leite Couto, est né en 1955, soit cinq ans après que de sa famille, d'origine portugaise, se soit installée au Mozambique, un pays qui, depuis 1498 et jusqu'en 1975 a été colonisé par le Portugal. Alors qu'il n'a que quatorze ans, les poèmes de cet écrivain en devenir sont publiés dans un journal local. En 1971 il entreprend des études de médecine qu'il interrompt en 1975 pour s'associer au Tribuna, organe officiel de FRELIMO, un groupe politique militant contre le colonialisme. En 1976, la guerre civile éclate. Elle durera jusqu'en 1992. Pendant ces années, Mia Couto travaille d'abord dans le domaine de la presse et des communications puis il décide de reprendre ses études. En tant que biologiste, il travaille pour le compte d'un parc national du Mozambique. Dans l'intervalle, il continue d'écrire. En 1983, il publie un recueil de poème, qui sera suivi par trois recueils de nouvelles avant qu'un premier roman, Terra sonâmbula, paru en 1992, lui procure une renommée internationale. Parmi ses compatriotes (incluant le poète José Craveirinha, considéré à plusieurs reprises pour le Nobel), il est le seul écrivain mozambicain ayant été traduit en plusieurs langues.

'The blind fisherman' (Le pêcheur aveugle) rassemble des nouvelles tirées des recueils 'Vozes Anoitecidas', 'Cada homem é uma raça', et 'Cronicando', originalement publiés en langue portugaise en 1986, 1990 et 1991.*

On y découvre un bel éventail d'histoires originales qui se distinguent avec bonheur de ce qui nous est proposé par un nombre croissant de diplômés en création littéraire (creative writing).

De construction simple, ces nouvelles, bien ancrées dans leur contexte d'une part, exhibent d'autre part de solides liens de parenté avec la légende, le portrait, le conte populaire issue de la tradition orale, ou encore l'anecdote.

Mélange de réalisme magique et d'animisme, épousant des tonalités taillées à même les langues et cultures du pays, l'écriture de monsieur Couto exhibe, jusque dans les titres, une personnalité unique.

Tous aussi colorés les uns que les autres, ces écrits, qui appellent au pardon ou à la réconciliation, dévoilent avec une grande délicatesse, un pays marqué par le colonialisme, tourmenté par la guerre civile, usé par la faim ainsi que par moult maux infligés par l'homme, autant de blessures et de douleurs que bien souvent, seuls les pouvoirs magiques de la nature ou de l'au-delà, parviennent à apaiser.

Ce faisant, on y croise une panoplie de personnages tel que cet homme qui, en prévision d'une mort qu'ils voit approcher, entreprend de creuser une tombe pour lui et sa femme, ou celui qui fabrique une échelle lui permettant d'aller cueillir des nuages, ou encore ce retraité qui, prit d'une quinte de toux, régurgite un corbeau aux pouvoirs magiques. En leur compagnie, on traverse un univers de moussons et de sécheresses, de mer et de jungle, de faim et de soif, de tendresse et de violence, de vie et de mort, tout cela, tissé au gré d'un arsenal stylistique qui fait corps au texte et enlumine ces tableaux habilement peints par le verbe de monsieur Couto.

En dépit de quelques longueurs sur les débuts, c'est à un festin littéraire qu'on est ici convié. Au total, trente-deux nouvelles, un collier de perles amoureusement cultivées, dont la qualité s'affirme à mesure que l'on découvre cet incomparable univers

Une écriture unique qui mérite d'autant plus l'éloge qu'elle parvient à conserver sa personnalité malgré les inévitables décalages importés par la traduction.

Enfin, un mot à propos de la note: 3.5 pour la première moitié et 4 pour la seconde, mais puisqu'il faut trancher...

* * *

*Ces titres sont également disponibles en anglais et en espagnol, mais pour ce qui est d'une traduction en français???

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: The Blind Fisherman

Il n'y a pas encore de discussion autour de "The Blind Fisherman".