XIII Mystery, Tome 4 : Colonel Amos de Alcante (Scénario), François Boucq (Dessin)

XIII Mystery, Tome 4 : Colonel Amos de Alcante (Scénario), François Boucq (Dessin)

Catégorie(s) : Bande dessinée => Aventures, policiers et thrillers

Critiqué par Nothingman, le 23 novembre 2011 (Marche-en- Famenne, Inscrit le 21 août 2002, 37 ans)
La note : 6 étoiles
Moyenne des notes : 6 étoiles (basée sur 3 avis)
Cote pondérée : 4 étoiles (38 670ème position).
Discussion(s) : 1 (Voir »)
Visites : 1 734 

Mystérieux colonel Amos

S’il est bien un personnage qui recèle une aura mystérieuse dans la série XIII, c’est bien celui du colonel Amos. A la fois flegmatique et attachant, ce colonel dirigeant le département antiterroriste du Pentagone recelait dans la série son lot de zones d’ombres et tout autant de potentialités. J’ai toujours eu l’impression que ce personnage était quelque peu sous-utilisé. XIII Mystery, la spin-off qui permet à des auteurs de BD différents d’offrir leur vision personnelle d’un personnage de la série allait-elle m’en apprendre plus sur ce vieux monsieur très intelligent ? Alors effectivement, sa personnalité se dévoile, mais je reste sur ma faim. Boucq et Alcante développent son passé de soldat et d’espion israélien, entraperçu dans la série. Ils lui donnent aussi une vie privée, ce qui le rend évidemment plus humain. Mais j’en attendais plus. Car l’histoire de l’alliance entre Giordino et Amos n’est qu’un épisode sur une carrière. De plus, au fil des pages, on arrive à nous rendre l’infâme et machiavélique Giordino un rien sympathique…. Difficile à croire… Cela se lit donc sans déplaisir, mais n’atteint pas le niveau des deux premiers tomes consacrés à La Mangouste et à Irina.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Un album à réserver aux fans de XIII

6 étoiles

Critique de Hervé28 (Chartres, Inscrit(e) le 4 septembre 2011, 48 ans) - 10 décembre 2011

J'ai lu "XIII mystery- Colonel Amos"- dans la version prépubliée dans le magazine de bande-dessinée, Casemate (en partie en couleur et noir et blanc)et ensuite dans sa version commerciale.
Et bien , si l'intrigue concoctée par Alcante tient bien la route (c'est une honnête histoire d'espionnage), le lien avec la série mère est très lointain. Outre Amos, les sieurs Giordano et Heideger apparaissent dans ce spin off. Mais l'histoire pouvait tenir avec d'autres personnages.
Seule la dernière case de l'album rappelle la série mère, XIII.
Quant au dessin de Boucq...et bien c'est du Boucq. Avec Hermann, c'est un des dessinateurs qui a du mal à dépeindre de belles femmes....dommage. Par contre , si vous en avez l'occasion, jetez un coup d'oeil sur la partie en noir et blanc (publiée dans Casemate) qui met son travail en valeur.

Un album qui n'est pas indispensable sauf pour les fans de XIII.

Un album bâclé

6 étoiles

Critique de Le rat des champs (, Inscrit le 12 juillet 2005, 67 ans) - 24 novembre 2011

Je rejoins entièrement les propos de Nothingman: ce scénario donne un goût de trop peu construit, ce qui surprend chez un scénariste comme Alcante souvent mieux inspiré. Le dessinateur Boucq, semble avoir travaillé sans enthousiasme... La preuve? Voir la dernière vignette de la page 13: Amos se trouve miraculeusement muni de deux bras devant le tableau noir de l'école où il enseigne. Un tome très dispensable.

Forums: XIII Mystery, Tome 4 : Colonel Amos