XIII Mystery, tome 1 : La Mangouste de Xavier Dorison (Scénario), Ralph Meyer (Dessin)

XIII Mystery, tome 1 : La Mangouste de Xavier Dorison (Scénario), Ralph Meyer (Dessin)

Catégorie(s) : Bande dessinée => Aventures, policiers et thrillers

Critiqué par Le rat des champs, le 4 octobre 2008 (Inscrit le 12 juillet 2005, 67 ans)
La note : 10 étoiles
Moyenne des notes : 6 étoiles (basée sur 5 avis)
Cote pondérée : 5 étoiles (33 165ème position).
Visites : 3 612 

L'origine du mal

La série XIII est finie, mais il y avait dans toute cette saga de nombreux personnages intéressants, parfois à peine évoqués, qui pouvaient justifier notre intérêt. J'avoue que je me suis senti très méfiant au moment d'acheter ce livre: s'agissait-il pour l'éditeur de surfer sur la vague du succès de XIII ou bien cette série annexe allait-elle vraiment apporter quelque chose?

Jean Van Hamme explique en prologue que cette nouvelle série intitulée "The XIII mystery" sera scénarisée par 13 (!) scénaristes différents et dessinée par 13 (!!) dessinateurs. Chaque album semble-t-il sera un one shot dédicacé à un deuxième couteau de la saga, et c'est l'abominable Mangouste qui ouvre la série. Le second tome, consacré à Irina, sera scénarisé par Eric Corbeyran, rien que du beau monde, donc.

Comment un garçon banal vivant à Berlin en 1947 a-t-il pu devenir ce tueur froid et implacable? Par amour de son père adoptif, nous assure le talentueux scénariste Xavier Dorisson, qui s'offre même le luxe de faire de cet album une fable philosophique sur le mal, en s'ouvrant sur une phrase d'Epicure nous rappelant que personne ne choisit délibérément de faire le mal, mais qu'il peut se laisser séduire et tromper par les éléments qu'il trouve bons dans ce que d'autres trouveraient mauvais. Le dessin de Ralph Meyer est extraordinaire, il réussit la gageure de se couler dans le monde de XIII sans plagier bêtement William Vance, bravo.

Le personnage de la Mangouste est on s'en souviendra, un des plus antipathiques de la série XIII et les auteurs de ce remarquable album réussissent, non à nous le rendre sympathique mais à nous le faire comprendre. Les raccords avec l'univers de XIII sont faits subtilement et intelligemment, et le destin de la Mangouste apparaît comme tragique et assez pitoyable malgré l'antipathie que le personnage inspire.

De la très belle ouvrage, et un démarrage en fanfare d'une nouvelle série prometteuse.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Vous en reprendrez bien encore une fois.

5 étoiles

Critique de Hexagone (, Inscrit le 22 juillet 2006, 46 ans) - 16 janvier 2013

XIII Mystery ou comment continuer la rentabilité d'une série culte.
Le scénario est correct sans être fracassant, on reprend des clichés sur le bloc de l'est, sur la formation des tueurs à gages, saupoudrés de bons sentiments, ne pas oublier que le pire des tueurs n'est pas le pire des salauds et qu'il a lui aussi des sentiments, par lesquels d'ailleurs se laissent attendrir les juges.
Imbriquez cette biographie dans l’histoire de XIII et vous avez ce Mystery.
Servi par un dessin qui n'est pas révolutionnaire, manque de détails et de soins à certains endroits alors qu'il peut être rafraîchissant à d'autres, allez comprendre !
Au final la sauce prend bien, c'est agréable à lire mais c'est sans surprise, sans vraie révélation, une bédé correcte comme il en existe plein, alors que XIII était tout le contraire de cette normalité formatée.
Dommage, mais pas complétement ratée.
A réserver aux fans.

Un spin off de grande qualité

9 étoiles

Critique de Hervé28 (Chartres, Inscrit(e) le 4 septembre 2011, 48 ans) - 10 septembre 2011

Peu adepte des spin off - genre Nävis, Les Chroniques de Sillage ou encore La Jeunesse de Blueberry - mais passionné par cette série culte que représente XIII (je fais en effet partie de ceux qui l'ont découvert dans le magazine Spirou en juin 1984), je ne pouvais pas passer à côté de cette nouvelle série.

En plus, ce one shot est scénarisé par Xavier Dorison à qui l'on doit notamment "Le Troisième Testament" et plus récemment le fantastique et très réussi "Long John Silver".
Cette aventure est un prétexte à découvrir le passé de "la Mangouste", personnage ô combien détestable de la série mère, mais qui devient presque sympathique dans cet album !

Le scénario est bien ficelé, avec des références évidemment à l'intrigue principale de XIII, mais le talent de Dorison - car il faut bien parler de talent- est d'avoir donné à la Mangouste un passé crédible et presque touchant, dans une Allemagne de l'Est sous le joug de l'Armée Rouge.

Meyer a parfaitement tiré son épingle du jeu et sa vision graphique de "la Mangouste" reste très proche de celle de W. Vance. Seul peut-être, le personnage de Kim Rowland, me parait un peu "lisse" dans l'album. Par contre, le personnage du Mentor, Hans, est fantastique à plus d'un titre : de bonnes réparties pendant l'apprentissage de son élève, et son goût pour l'esthétisme et le cynisme m'a fait songer au mentor de Dorian Gray dans le roman éponyme d'Oscar Wilde.

Un très bon moment de lecture,
une superbe couverture,
bref, une bonne bd qui réconciliera, sans doute, les déçus des derniers albums de XIII.


Quand les scénaristes perdent la mémoire...

4 étoiles

Critique de NLM (, Inscrit le 16 octobre 2008, 45 ans) - 16 octobre 2008

Entièrement d'accord avec Durand sur sa critique.

J'ai personnellement trouvé le dessin juste correct car manquant cruellement de soin du détail dans les décors et les véhicules, point sur lesquels Vance excellait. Bon, tout le monde n'est pas Vance, admettons.

Le développement du passé de La Mangouste le rend plus "humain", tout en montrant son côté "obscur". j'aurais toutefois voulu avoir plus d'éléments sur son embauche par le numéro I de la conjuration.

Fan de XIII de la première heure (je l'ai découvert à suivre dans Spirou), j'ai lu plusieurs fois chaque album tant il est vrai que les méandres du scénario peuvent nous obliger à réviser de temps en temps.
Et dés la fin de la lecture, c'est presque un sentiment de "trahison" qui domine: Toute la partie concernant la soudure avec la série manque cruellement de rigueur.

En effet, quelques indices assez parlant avaient été laissé en route par Van Hamme, notamment dans l'album "XIII contre un", lorsque La mangouste révèle à XIII:
"Tu ne te souviens vraiment de rien? Cette chère Kim t'avais mené tout droit sur ce yacht. La tête que tu as fait quand tu as compris que tu avais été trahi par la femme que tu aimais!.[...] Tu as quand même quand même voulu t'échapper. J'ai tiré, et je t'ai touché à la tête... Tu es tombé à la mer."

Si la scène de la BD de Dorisson et Meyer reprend quelques éléments de cet aveu, son traitement reste pour le moins léger. Pourquoi bâcler cette scène qui marque tout de même LE point de départ des aventures de XIII ?

Il eût été souhaitable que les scénaristes n'oublient pas que le seul à avoir perdu la mémoire dans cette histoire, c'est XIII, pas le lecteur...

Comment continuer à se faire plein de sous avec XIII...

3 étoiles

Critique de Durand (, Inscrit le 20 mai 2005, 40 ans) - 12 octobre 2008

Si l'idée de développer l'histoire de personnages secondaires n'était pas inintéressante en soi, la réalisation se devait d'être impeccable. J'avais donc très peur pour ce premier opus sur "la mangouste". Au bilan, un dessin honorable et un scénario crédible...du moins sur la partie "jeunesse" du personnage. Car pour la partie qui se recoupe avec l'histoire de XIII, une discordance HENAURME sautera aux yeux des fans (discordance qui ne pourrait être éliminée que par des raisonnements tirés par les cheveux). Pour ne pas gâcher l'histoire, on comparera la révélation de la mangouste à XIII dans le tome 7 de la série ainsi que les informations du tome 8 à la situation décrite dans cet opus et on en tirera les conclusions qui s'imposent...
Voilà donc une BD honorable mais dont la contradiction avec la série, contradiction qui aurait échappé à Van Hamme ou que celui-ci aurait laissé passer, laisse une impression amère, comme si on cherchait à faire encore plein de sous avec XIII.... Et vu le nombre de personnages secondaires (Betty, Préseau, Irina, Felicity, Kim, la famille Sheridan, Carrington), la crise financière ne frappera pas tout le monde....

Forums: XIII Mystery, tome 1 : La Mangouste

Il n'y a pas encore de discussion autour de "XIII Mystery, tome 1 : La Mangouste".