Le mystère Simenon de Denis Tillinac

Le mystère Simenon de Denis Tillinac

Catégorie(s) : Littérature => Francophone , Sciences humaines et exactes => Critiques et histoire littéraire

Critiqué par Darius, le 11 août 2011 (Bruxelles, Inscrite le 16 mars 2001, - ans)
La note : 10 étoiles
Discussion(s) : 1 (Voir »)
Visites : 2 533 

Hommage à un auteur décrié

L'auteur s'est penché sur la personnalité de Georges Simenon, qu'il considère comme le plus grand écrivain du 20è siècle..Alors que Simenon a été boudé par ses pairs et que ses livres ont tout au plus, été lus à la sauvette dans les salles d'attente des dentistes..
Pourquoi ce rejet de Simenon ? Parce qu'il n'était pas un intellectuel (il avait quitté l'école à 16 ans..) Parce qu'il écrivait trop vite (plus de 200 romans..) Parce qu'il ne se relisait jamais ..Parce que, dit-on, il écrivait mal.. Pourtant, l'auteur nous livre ici quelques exemples qui prouvent qu'il savait brosser un décor en quelques phrases sèches ..
"Au coin, de longues vitrines à la lumière violente, agressive, d'une vulgarité criarde, une sorte de longue cage vitrée plutôt, où l'on voyait des humains faire des taches sombres et où il pénétra pour ne plus être seul". "Des tabourets fixés au sol tout le long d'un comptoir interminable fait d'une froide matière plastique. Deux matelots ivres, debout, oscillaient, et l'un d'eux lui serra gravement la main en lui disant quelque chose qu'il ne comprit pas." "Il ne fit pas exprès de s'asseoir à côté d'une femme et il ne s'en rendit compte que quand le nègre en veste blanche s'arrêta devant lui en attendant sa commande." "Cela sentait la foire, la lassitude populaire, les nuits où l'on traîne sans pouvoir se décider à se coucher et cela sentait New-York aussi par son laisser-aller brutal et tranquille".
Le "connais toi toi-même" simenonien est un acte de désespoir, et non une thérapeutique..Contrairement à ce qui se passe chez le psychanalyste où le patient dénoue les noeuds de son psychisme pour retrouver son équilibre interne, l'équilibre, selon Simenon, suppose la méconnaissance de ses pulsions.. car aussitôt qu'un événement le met en face de ce qu'il ignorait, le héros simenonien prend la dérive; ce qu'il apprend de lui ne le guérit pas mais au contraire le terrifie et le détruit..
Je n'ai jamais lu de Simenon, tout au plus visionné quelques films mettant en scène son commissaire Maigret, qui, selon l'auteur représentait le seul élément stable dans la vie de Simenon. Mais ce petit livre de 200 pages m'a donné une furieuse envie d'en connaître plus et d'enfin le découvrir à sa juste valeur. Ses meilleurs romans seraient "Pedigree" "Le train" ou "l'évadé".

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Le mystère Simenon

  Sujets Messages Utilisateur Dernier message
  Disparition de Denis Tillinac 4 Patman 30 septembre 2020 @ 13:34

Autres discussion autour de Le mystère Simenon »