Lonesome Dove : Episode 2 de Larry McMurtry

Lonesome Dove : Episode 2 de Larry McMurtry

Catégorie(s) : Littérature => Anglophone

Critiqué par Jules, le 17 avril 2011 (Bruxelles, Inscrit le 1 décembre 2000, 73 ans)
La note : 8 étoiles
Moyenne des notes : 9 étoiles (basée sur 10 avis)
Cote pondérée : 8 étoiles (422ème position).
Visites : 3 004 

Objectif Montana

Le second tome a un gros avantage sur le premier : nous plongeons directement dans l’histoire, finies les premières pages un peu plus ardues.

Le troupeau poursuit sa progression avec des traversées de rivières dangereuses, des pluies de grelons aussi gros que des œufs de poules, une tempête de sauterelles dévastant tout sur son passage et par ci par là quelques Indiens etc. Gus, ou capitaine Mac Rae, tarde à rejoindre ses compagnons et change assez son comportement habituel suite à ce qui lui est arrivé à la fin du tome 1. Jake part à la dérive mais Lorena suit le gros de la troupe. Le capitaine Call, envers et contre tout, reste ce qu’il est.

Les rebondissements sont nombreux nous donnant toujours la même envie de poursuivre ce livre. De nouveaux personnages vont s’introduire, bons comme mauvais Les plus jeunes prennent de la bouteille. Les descriptions de la nature, les bouleversements qu’elle impose sont toujours aussi bien décrit

Nous découvrirons qu’à cette époque, au Kansas comme au Texas, les villes sont aussi dangereuses que les plaines sans fin…

Jusqu’où iront-ils et dans quel état ? Combien d’hommes et de pièces de bétail vont-ils encore perdre en route et comment ?

Le chemin reste très long !Ils doivent encore traverser le Kansas, le Nebraska, puis obliquer par le Wyoming pour enfin atteindre le Montana. Quand on connait la superficie de chacun de ces Etats !...

Les personnages principaux sont ce qu’ils sont, profondément marqués, très bien décrits, suite à ce qu’ils ont vécu précédemment.

Un livre que j’ai lu avec un énorme plaisir.

L'ecriture est claire et précise, rien d'inutile dans ce livre. Malgré tout ce que l'on peut apprendre sur la condition féminine tout au long de cette histoire, ce roman me semble rester un livre qui plaira davantage aux hommes.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

  Lonesome Dove

Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Epique et grandiose

9 étoiles

Critique de Saule (Bruxelles, Inscrit le 13 avril 2001, 52 ans) - 28 novembre 2017

Ce deuxième tome est tout autant passionnant que le premier. Je n'ai pas grand chose à ajouter aux critiques précédentes, juste ajouter mes étoiles au concert de louanges et si ça peut en convaincre d'autres de se plonger dans ces deux tomes palpitants alors tant mieux.

J'ai lu ce livre avidement, le récit est passionnant et le souffle ne faiblit jamais, c'est épique et grandiose, un pur bonheur de lecture.

La fête est finie

8 étoiles

Critique de Lejak (Metz, Inscrit le 24 septembre 2007, 43 ans) - 19 novembre 2017

Call et McCrae se décident à quitter leur vie rangée et abandonnent, presque sur un coup de tête, leur vieux ranch pour partir dans le Montana avec un immense troupeau.
A la différence du premier tome, nos héros ont une mission, un objectif et une feuille de route. Le second tome va raconter ce périple, parsemé d'embûches vers cet "eldorado vert "que représente le Montana. Paradis difficile à atteindre, paradis qui pourrait se transformer en enfer, car cet état du nord n'est pratiquement pas "civilisé", mais peuplé par de nombreux indiens.

Lonesome Dove épisode 2 surprend par son côté sombre et jure par rapport au premier volet. Le ton badin n'est plus de mise car les événements tragiques se succèdent. Le style est très différent.

Même si j'ai pris du plaisir à le lire, je n'ai pas accroché autant que le premier. A cause de l'ambiance réaliste et dure parfois. Disons que les événements s'inscrivent dans la dure réalité du far-west de cette époque.
La fête est donc bien terminée.


Il était une fois dans l'ouest

9 étoiles

Critique de Sundernono (Nice, Inscrit le 21 février 2011, 35 ans) - 15 novembre 2017

Je ne vais pas y aller par quatre chemins, ce deuxième épisode de Lonesome Dove est une franche réussite. Autant le premier volet m’avait plu tout en me laissant une sensation d’inachevé, d’un manque de rythme évident et d’une certaine lenteur qui lui était préjudiciable, autant ici ces défauts sont balayés d’un revers de main.
Personnages fortement ancrés dans l’imaginaire, de l’action en veux-tu en voilà, un scénario bien ficelé, l’univers du Western sauvage, cruel et sans pitié brillamment retranscrit sont autant de points positifs qui font de Lonesome Dove un roman fort, de ceux qui marquent.
Comment oublier des personnages comme l’inénarrable Augustus Mc Rae, Gus pour les intimes, le taciturne Woodraw Call pour ne citer que les deux personnages principaux ? Cependant il ne faut pas oublier la galerie des personnages secondaires tout aussi bien fouillés, des personnages aux destins bien souvent tragiques. Cela fait partie du charme de Lonesome Dove.
Assurément l’un des meilleurs Pulitzer qu’il m’ait été donné de lire avec Middlesex de Jeffrey Eugenides.

Formidable

9 étoiles

Critique de Monocle (tournai, Inscrit le 19 février 2010, 57 ans) - 18 avril 2015

Formidable. C'est le mot qui me vient à l'esprit pour qualifier ce moment de lecture.
Décidément les prix Pulitzer apportent leurs lots de bonnes surprises et Lonesome dove en est une belle.
Les capitaines Augustus McCrae et Woodrow Call sont fatigués et se dirigent vers leur destin !
Merci Jules de nous avoir déniché cette perle.

Western et réalisme

9 étoiles

Critique de Elko (Niort, Inscrit le 23 mars 2010, 41 ans) - 25 juillet 2014

Difficile de lâcher ce second tome. Larry Mc Murtry a décidément une écriture et un sens de la narration addictifs.

Les destins se croisent et se recroisent mais rarement se confondent. Ce Far West là est sans pitié, ne s'embarrasse pas de sentiment. Nul romantisme mais un prosaïsme salutaire teinté de stoïcisme.

Seul bémol : certaines rencontres moyennement crédibles sur un si vaste territoire, mais franchement, qui en a cure...

Le retour

9 étoiles

Critique de Heyrike (Eure, Inscrit le 19 septembre 2002, 50 ans) - 19 janvier 2014

On retrouve les personnages du précédent opus bien fatigués après un long périple qui n'a pas dit encore son dernier mot. Loin de l'image des nobles cow-boys stoïques et imperturbables véhiculés par les westerns, ici ce sont des hommes en proie au doute permanent que l'on sent prêts à renoncer à tout moment face aux difficultés qu'ils doivent affronter quotidiennement. La présence du capitaine Call les rassure, il est celui qui apporte une cohérence à toute cette entreprise hasardeuse. Mais ce qu'ils ignorent, c'est que lui-même est en proie au doute.

La route est encore longue, les drames et les désillusions s'abattent sur eux, mais ils continuent quand même, poussés par cette envie d'être à la hauteur aux yeux du capitaine.

Le personnage de Clara, qui apparaît dans ce deuxième volet, est une femme au caractère très fort. Depuis que son mari est plongé dans un état végétatif, suite à un mauvais coup de sabot de cheval, c'est elle qui dirige l'élevage de chevaux, aidé par son bras droit Cholo. Ses deux jeunes filles, qui gambadent toute la journée sous le ciel du Nebraska, illuminent les yeux de Clara, sans jamais parvenir toutefois à lui faire oublier ses trois fils morts quelques années auparavant. Clara est un ancien amour de jeunesse de Gus, ils ne se sont pas revus depuis seize ans. Le troupeau de Gus et Call approche du Nebraska.

Ce deuxième volume prolonge toutes les promesses du premier, l'auteur a su maintenir, de main de maître, la trame du récit sans faiblir une seule fois. Ce qui n'était pas évident de prime abord, car parfois la suite d'un roman peut décevoir, mais pour le coup c'est tout le contraire. Le rythme est maintenu du début jusqu'à la fin avec son lot de drames et de péripéties. On continue de cavaler allégrement en compagnie de personnages attachants, fragiles et à l'humanité débordante en proie à la violence de leur époque et qui parfois sont obligés de faire des choix cruels. Un récit solide que l'on parcourt avec enthousiasme et même si pour cela il faut continuer à avaler la poussière de la piste qui conduit vers de nouveaux horizons, on ne s'en lasse pas.

La mini-série tirée du roman est très fidèle, faut dire qu'il a été adapté par l'auteur lui-même ! Ce qui en même temps, ne veut pas dire grand-chose, bien des auteurs se sont plantés sur l'adaptation de leur propre œuvre. Mais là, McMurtry a parfaitement réussi à transposer son récit à l'écran sans rien perdre de la qualité et de l'intensité du roman, même si pour cela il lui a fallu élaguer certains passages pour faire entrer l'histoire dans un format de 6 heures.

Quel plaisir que ce livre !

10 étoiles

Critique de Manouche (, Inscrit le 29 avril 2012, 50 ans) - 27 octobre 2012

C'est un livre formidable ! Je prendrai le temps de commenter plus longuement mon enthousiasme un de ces jours. mais déjà je voulais l'écrire: lire Lonesome Dove, c'est s'engager dans une aventure trépidante et tellement instructive. A lire absolument pour retrouver tous les ingrédients des bons westerns et une passionnante description de la vie des cowboys. (Waouh, c'était rude!)
Et comme dans les westerns (les films) les personnages les plus importants, en tous les cas centraux, ne sont-ils pas les personnages féminins ?
Quel plaisir que ce livre !

Rendez-vous à Ogallala !

10 étoiles

Critique de Frunny (PARIS, Inscrit le 28 décembre 2009, 52 ans) - 11 mars 2012

Dans " Lonesome Dove - épisode 1 - " , l'auteur plante le décor et nous présente les principaux personnages .
Nous retrouvons Gus et Call sur la route du Montana. Un chemin semé d'embûches ( voleurs de chevaux , Indiens ,... ) où la mort est une compagne quotidienne .
Nos héros traversent un pays à la croisée des chemins ; bisons et indiens en voie de disparition, des sites " vestiges " de la puissance indienne.
La symbolique du Western est bien présente. Le cheval comme compagnon sacré , la pendaison et/ou les exécutions sommaires pour les hors-la-loi , des paysages grandioses, changeants et souvent inhospitaliers.
Un 2ième tome plus intimiste qui nous fait découvrir les blessures , les secrets , les aspirations profondes de chacun des personnages.
Call et Gus ne sont animés que par la Liberté et l'Aventure.
" Vivre de façon raisonnable s'avère ennuyeux " . Ils ne sont aucunement des éleveurs mais des combattants.
Je suis d'accord avec JLC , le personnage central est Clara ( le seul et unique Amour de Guss ) , femme intelligente , forte , débordant d'amour . Clara , qui fait éclater les vérités et contraint ses hôtes à se démasquer. La ferme de Clara ( à 30 km de Ogallala ) comme un carrefour de la raison !
J'avoue avoir été séduit par ce 2ième tome qui rend chacun des personnages très attachant que l'on ne souhaite plus quitter.
Un western , une épopée grandiose avec des héros vieillissants toujours épris de liberté. Convoyer du bétail du Texas au Montana comme un prétexte pour VIVRE à 200 km/h .
Du Jack Kerouac sur la piste des indiens !
Grandiose !!!

Odyssée américaine

9 étoiles

Critique de Jlc (, Inscrit le 6 décembre 2004, 74 ans) - 15 novembre 2011

Il faut bien le reconnaître : les seconds volumes de sagas sont souvent très décevants. Eh bien ici il n’en est rien; le tome 2 de « Lonesome dove » est au moins aussi bon et captivant que le premier. On a déjà dit que Larry McMurtry avait du souffle ; cette suite le confirme magistralement. Du souffle mais aussi de l’imagination, de l’empathie avec ses personnages, une façon de raconter qui nous tient en haleine du Texas au Montana, une manière de se renouveler en donnant à cette odyssée américaine une dimension tragique.

Nous sommes à mille lieues des westerns classiques. Ici les héros sont fatigués. Fatigués par les cataclysmes naturels que sont les nuages de sauterelles, la sécheresse écrasante et les pluies sans fin, la rigueur de climats extrêmes. Fatigués par la peur de dangers rarement prévisibles tels cette bataille entre un grizzli et un taureau ou ces indiens que la faim et l’abandon conduisent à des combats sans espoir que l’auteur traduit ainsi : « Ces terres pour les Indiens sont précieuses parce qu’elles sont leur passé. Nous, elles nous attirent parce qu’elles sont notre avenir ». Fatigués aussi par cette promiscuité, par ces rumeurs qui minent l’ambiance du groupe. Fatigués enfin par ces épreuves qui blessent les hommes par leur cruauté, leur violence et la peur lancinante de ne jamais bien savoir où on va et pourquoi on y va.

Mais ces héros fatigués restent magnifiques. McMurtry a ce talent rare pour décrire ses personnages, tout en nuances et refusant tout manichéisme. Ceux que nous connaissions du premier tome ne sont pas des monolithes et l’auteur étoffe leur portrait de leurs nouvelles expériences. Le second tome est illuminé par le portrait très fin de Clara, figure emblématique des pionnières de l’Ouest qui sait soigner les chevaux, morigéner les hommes, élever ses filles mais, irrémédiablement blessée par la mort de ses trois garçons, elle ne trouve un oubli provisoire que dans des magazines anglais. Ce second tome, qui est celui des grands espaces, dépeint les liens entre la nature et les hommes. Il faut lire la course contre la mort (pages 502 à 510) de ce compagnon, sorte de soldat de Marathon tragique. Il faut lire la mise en terre d’un autre équipier à qui Call rend hommage, non par un discours qu’il serait incapable de prononcer mais par une planche de bois où il grave une épitaphe poignante. Il faut lire la dernière rencontre entre…vous l'avez compris, il faut lire tout le livre.

La fin est hélas un peu trop hâtive et j’ai cru un moment qu’elle annonçait un tome trois où les jeunes cowboys auraient pu jouer les premiers rôles. Mais la bibliographie de McMurtry reste désespérément muette.

Un des cowboys, Dish, « ressentit un immense chagrin à l’idée de quitter la bande. Ces hommes étaient pour la plupart grossiers, rustres et incompétents mais ils n’en étaient pas moins ses companeros. » Pour moi aussi, ils furent de merveilleux companeros de lecture que je quitte à regret mais que je n’oublierai pas.

Esta la vida.

Forums: Lonesome Dove : Episode 2

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Lonesome Dove : Episode 2".