La marche du mort de Larry McMurtry

La marche du mort de Larry McMurtry
(Dead man's walk)

Catégorie(s) : Littérature => Voyages et aventures

Critiqué par Frunny, le 19 juin 2017 (PARIS, Inscrit le 28 décembre 2009, 52 ans)
La note : 10 étoiles
Moyenne des notes : 9 étoiles (basée sur 4 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (3 139ème position).
Visites : 613 

Vous m'avez manqué les gars !

Larry McMurtry (1936- ) est un romancier, essayiste et scénariste américain. Il est connu pour sa série littéraire Lonesome Dove dont le premier tome a remporté le Prix Pulitzer de la Fiction en 1986. Comme scénariste, il est notamment célèbre pour avoir écrit le scénario du film Le Secret de Brokeback Mountain en 2005.
Sous-titré Lonesome Dove: les origines, La Marche du Mort est donc un roman dont l’action prend place bien avant les événements contés dans le cultissime "Lonesome Dove".

On retrouve Augustus McCrae et Woodrow Call avec quelques années de moins, engagés chez les Texas Rangers et, surtout, dans deux tragiques expéditions. La première, qui ouvre le roman, est une mission de reconnaissance pour les diligences à l’ouest du Pecos. Elle scelle la rencontre entre Gus et Woodrow. La seconde, au cœur du livre, est une longue errance de cette troupe hétéroclite de texans sous les ordres de l'autoproclamé Colonel Caleb Cobb; direction Santa Fe. Une très longue expédition qui va leur faire croiser les Comanches de Buffalo Hump, les Apaches de Gomez, le froid saisissant du désert du Nouveau-Mexique en hiver, les troupes mexicaines, les ours et l’absence d’eau.
Naïfs et encore mal dégrossis, les caractères de Gus McCrae (obsédé par les femmes) et de Woodrow Call (raide comme la justice) émergent. Ils deviendront des hommes et des frères dans cette longue errance et cette souffrance partagées.

J'avoue avoir pris un immense plaisir à retrouver Gus et Call. Je craignais un ouvrage "commercial " (les "suites" ou les "origines" sont légions ces dernières années...) mais il n'en est rien.
McMurtry est un fantastique conteur, il nous emmène une fois de plus dans de grandes aventures sombres mais lumineusement humaines.
J'en redemande !

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • La marche du mort [Texte imprimé], Lonesome Dove, les origines Larry McMurtry traduit de l'américain par Laura Derajinski
    de McMurtry, Larry Derajinski, Laura (Traducteur)
    Gallmeister / Nature writing
    ISBN : 9782351781135 ; 25 EUR ; 01/01/2016 ; 1 vol. (505 p.) p.
  • La marche du mort [Texte imprimé], roman Larry McMurtry traduit de l'américain par Laura Derajinski
    de McMurtry, Larry Derajinski, Laura (Traducteur)
    Gallmeister / Totem (Paris. 2010)
    ISBN : 9782351785829 ; EUR 12,00 ; 01/06/2017 ; 522 p. ; Poche
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

  Lonesome Dove

Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Les tribulations des rangers

9 étoiles

Critique de Poet75 (Paris, Inscrit le 13 janvier 2006, 61 ans) - 18 janvier 2018

Le western au cinéma m’enchante et me passionne depuis mes plus jeunes années et je le redécouvre avec grand intérêt grâce aux nombreux films à présent disponibles en DVD ou en Blu-Ray. Par contre, ce n’est que depuis relativement peu d’années que je me suis mis à lire des westerns sous forme de romans, livres qui d’ailleurs, pour la plupart d’entre eux, ont été adaptés au cinéma. La suite de romans de Larry McMurtry connue sous le titre générique de « Lonesome Dove » a fait l’objet, elle, d’une mini série télévisée de grande qualité dirigée par Simon Wincer et diffusée pour la première fois en 1989 (elle a été éditée en DVD par Koba Films).
Comme l’indique le sous-titre (« Lonesome Dove : les origines »), en voici le récit initial. Une aventure typique du western mais écrite avec tellement de talent qu’on en reste très impressionné. Comme bien d’autres auteurs de westerns, Larry McMurtry est un écrivain bourré de qualités : son écriture est juste, précise, intense, envoûtante. On ne lâche pas un livre comme celui-ci avant de l’avoir fini, même si ce qu’il raconte est terrible.
Car des épreuves et de la violence, il y en a à foison dans ce roman qui raconte l’incroyable odyssée d’une troupe de rangers chargée, dans un premier temps, d’ouvrir une route pour les diligences à l’ouest du Pecos puis, dans un deuxième temps, de traverser les territoires hostiles du Texas dans le but de reprendre aux Mexicains la ville de Santa Fe. Or, la réalité, c’est que cette troupe n’est pas le moins du monde préparée à l’épreuve qu’elle doit subir et que rares sont ceux qui en survivront.
Tout le roman, ou presque, ne raconte qu’une suite de tribulations de toutes sortes. Car il s’agit de supporter non seulement les rigueurs de contrées désertiques (l’hiver dans le désert du Nouveau Mexique y est décrit de manière terrifiante), mais encore de supporter la soif et la faim, les attaques d’ours et, bien sûr, celles des Indiens et, en particulier, des Comanches menés par le terrifiant chef bossu Buffalo Hump.
Tout n’est-il que sauvagerie et souffrance ? Pas totalement, non. Larry McMutry prend bien soin de caractériser ses personnages au point que plusieurs d’entre eux deviennent extrêmement familiers au lecteur. Bien qu’ils soient loin d’être des modèles de vertu, impossible de ne pas s’attacher à eux et , en particulier, à deux d’entre eux, les jeunes rangers Augustus McCrae (dit Gus) et Woodrow Call. Leur histoire est effrayante tout en laissant place à des plages d’humour et à de nombreuses surprises. La rencontre avec les Mexicains, tant redoutée, ne se passe pas tout à fait comme prévu, par exemple. Quand deux troupes ennemies font face aux mêmes dangers, la défiance peut même laisser place à un peu de fraternité. Mais ce sont les dernières pages du roman qui restent les plus étonnantes : les quelques rangers et Mexicains ayant survécu à tous les périls y font la rencontre la plus improbable qui soit et l’affrontement final avec les Indiens, lui, se déroule de la manière la plus inouïe.

Des rangers approximatifs

8 étoiles

Critique de Elko (Niort, Inscrit le 23 mars 2010, 41 ans) - 3 janvier 2018

Après "Lonesome Dove" il était difficile de résister à ce préquel montrant les premiers pas de rangers de Woodrow Call et d'Augustus McCrae. Et le moins qu'on puisse dire, c'est que ces débuts sont peu glorieux...

Larry McMurtry n'a rien perdu de sa plume et l'environnement est toujours aussi violemment et implacablement hostile. Reste que le scénario manque un peu de matière et que longue, très longue est la marche.

Néanmoins quelques jalons sont habilement posés pour nous pousser à poursuivre l'aventure avec "La Lune Comanche". Car oui on a soif de revanche!

Augustus McCrae et Woodraw Call: Texas Rangers

8 étoiles

Critique de Sundernono (Nice, Inscrit le 21 février 2011, 35 ans) - 5 décembre 2017

Comme beaucoup de lecteurs j’ai été accroché par Lonesome Dove, notamment par son excellent deuxième volet. C’est donc tout naturellement que je me suis penché sur son préquel : La marche du mort. Verdict ?

Au niveau ressenti, je l’ai préféré au premier tome de Lonesome Dove mais l’ai moins apprécié que son successeur qui aurait été de toute façon très difficile à égaler.
A l’image du premier tome du diptyque, le rythme parfois peu soutenu m’a par moments agacé même si cette certaine lenteur d’action s’avère nécessaire, notamment pour marquer la longue agonie que connaitront les personnages au cours de la traversée d’une étendue désertique.

Cependant qu’il est plaisant de retrouver des personnages qui nous ont marqué ! Gus Mc Crae quelque peu obsédé par la gent féminine toujours fidèlement accompagné du futur Capitaine Call sont donc au rendez-vous, mais point de Jake : dommage !
A cela je dois ajouter que j’ai trouvé les personnages pas assez fouillés. J’aurais aimé en apprendre davantage sur eux. Sur ce point là, Larry Mc Murtry m’a laissé sur ma faim.

Parmi les points positifs j’ai tout particulièrement apprécié le côté cruel et sans rémission de ce Western. La moindre erreur peut vous être fatale. L’auteur ne ménage pas ses protagonistes et c’est le moins que l’on puisse dire.

Autre point positif et certes ce n'est pas un élément littéraire mais que dire de la magnifique couverture: sublime!

Un bon Western.

Forums: La marche du mort

Il n'y a pas encore de discussion autour de "La marche du mort".