L'espion qui venait du froid de John Le Carré

L'espion qui venait du froid de John Le Carré
( The Spy who came in from the cold)

Catégorie(s) : Littérature => Anglophone , Littérature => Policiers et thrillers

Critiqué par Tophiv, le 11 février 2002 (Reignier (Fr), Inscrit le 13 juillet 2001, 43 ans)
La note : 9 étoiles
Moyenne des notes : 9 étoiles (basée sur 3 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (10 813ème position).
Visites : 4 159  (depuis Novembre 2007)

L'espionnage et la guerre froide - Le grand classique

Ce roman est un classique du roman d'espionnage, il décrit les rouages des organisations d'espionnage des deux cotés du mur de fer, lors de la guerre froide.
On est assez loin des films de James Bond ou l'action se mèle à l'érotisme, ici l'espionnage est réèllement dangereux, les manoeuvres politiques et personnelles brouillent les cartes et souvent les seuls vainqueurs sont ceux qui restent dans l'ombre. L'héroïsme n'est pas de mise.
John Le Carré nous propose ici un roman passionant et nous éclairant vraiment sur la période concernée, sur les rapports complexes entre les deux blocs. A découvrir même si vous avez déjà vu les films adaptés du livre.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Intense

8 étoiles

Critique de Queenie (, Inscrite le 14 mars 2006, 39 ans) - 25 septembre 2006

Au début de la lecture, j'étais moyennement convaincue, le style me semblait simple, l'intrigue bateau et les personnages légèrement vus et revus. Pourtant au bout de quelques pages, je me suis aperçue que je lisais de plus en plus vite, avide de connaître la suite, de comprendre ce qu'il pouvait bien se passer, et finalement : qui était qui ?

Un bon très bon roman d'espionnage (mais je n'en ai encore lu aucun autre Ü)

Classique

9 étoiles

Critique de Tistou (, Inscrit le 10 mai 2004, 62 ans) - 22 décembre 2004

Classique est le mot. Ecrit en 1963, il n'a pas pris une ride. Foin de gadgets technologiques qui rendraient la chose ridicule de nos jours, c'est dans les sentiments humains ; le devoir, le patriotisme, l'amour, ... que travaille LE CARRE. Depuis il a continué son sillon, avec quel brio! Et "L'espion qui venait du froid" constituait une belle entame. Maintenant, je serais curieux de savoir comment un lecteur, disons de 15 à 20 ans, n'ayant pas connu la période du "Mur de Berlin", et peut être ne sachant trop ce dont il retourne, appéhende ce type de lecture. Accélération de l'histoire ; quand tu nous tiens!

Forums: L'espion qui venait du froid

Il n'y a pas encore de discussion autour de "L'espion qui venait du froid".