Le symbole perdu de Dan Brown

Le symbole perdu de Dan Brown
( The lost symbol)

Catégorie(s) : Littérature => Policiers et thrillers

Critiqué par Kernitou, le 11 novembre 2009 (Genève, Inscrit le 4 janvier 2005, 57 ans)
La note : 6 étoiles
Moyenne des notes : 6 étoiles (basée sur 38 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (12 565ème position).
Visites : 27 797 

Les francs-maçons envahissent Washington !

La trame du "Symbole perdu" de Dan Brown se déroule sur une période de douze heures à Washington, la capitale américaine, dans certains de ses lieux historiques les plus célèbres, dans un monde – semble-t-il – dirigé depuis l'ombre par des francs-maçons et leur société secrète.

Après un premier chapitre où l'on assiste à une ordination franc-maçonne, on retrouve le héros de "Da Vinci Code", le symbologiste Robert Langdon, qui répond à la demande de toute dernière minute de son ami et ancien mentor Peter Solomon, directeur de la prestigieuse et toute puissante Smithsonian Institution (qui chapeaute là-bas une vingtaine de musées) mais aussi milliardaire à-la-Kennedy, de remplacer un conférencier. Lorsqu'il arrive au Capitole pour cette invitation, il n'y a absolument personne pour l'accueillir, sauf la main ensanglantée (coupée!!) de Peter Solomon pointée vers le plafond et ses fresques (pas sans raison). Sans que l'on sache pourquoi, la CIA, sous les traits de son directeur de la sécurité, Inoue Sato, est immédiatement présente et mène l'enquête. Robert Langdon est sommé de décrypter un secret aussi ancien qu'extraordinaire... qui, d'ailleurs, en intéresse plus d'un!
Au même moment mais dans un autre endroit proche et plutôt secret, Katherine Solomon, la soeur de Peter, spécialiste d'une nouvelle "science", la noétique, se rend à son laboratoire où elle va rencontrer Mal'akh, celui par qui le Mal va arriver...
Commence alors la folle course poursuite: Langdon et K. Solomon après le secret; Inoue et Mal'akh (séparément) après Langdon et K. Solomon... Sans parler de: est-ce que Peter Solomon est toujours vivant?

Comme des millions de lecteurs, j'avais eu beaucoup de plaisir à avaler "Da Vinci Code"; je l'avais fait en anglais (comme pour "Le Symbole perdu" ces derniers jours) vers mi-2003 pour trois raisons: la traduction française n'existait pas encore (elle a mis un an, bravo!), je connaissais déjà un peu le sujet passionnant de l'éviction de la Femme dans la religion par l'église catholique et, de manière générale, j'apprécie et je recherche les thrillers bien ficelés.

Ainsi, en tant que thriller bien ficelé, "Le Symbole perdu", dès le moment où l'on zappe les points faibles (récurrents car ils étaient déjà présents dans "Da Vinci Code"), ne trahit pas les attentes et il constitue vraiment ce qu'on appelle en anglais un page-turner (même si j'ai très clairement préféré "Da Vinci Code") plein de théorie(s) du complot et de secrets (nom commun) décidément très secrets (adjectif). Le rythme des chapitres courts qui convient à ce type de lecture est à relever.

Les deux principaux points faibles sont clairement (1) les personnages et (2) l'annonce en début de livre par Dan Brown que tout y est vrai, et même plus (un portail secret connu de la CIA!)!
(1) Déjà dans "Da Vinci Code", Langdon n'avait d'autre rôle et fonction que de faire avancer l'intrigue: il n'a aucune consistance, aucune personnalité si ce n'est celle du héros caricatural américain, aucune réalité: il est juste un vecteur, un instrument, dont on ne connaît, comme pensée(s) ou émotion(s), que ses analyses techniques et intellectuelles auxquelles il est confronté. Pareil pour (tous) les autres personnages!
(2) S'agissant de l'annonce qui précède le roman (une malhonnête arnaque dans "Da Vinci Code", un peu plus tempérée dans "Le Symbole perdu"), la lectrice et le lecteur averti(e)s sauront faire la part des choses car, eh oui, il ne faut pas tout croire! (On peut rêver cependant.) Par exemple aussi, il faut saisir combien ridicule est l' "expérience" décrite au chapitre 107 et comment elle est présentée comme véridique, tout ceci est navrant et ri-di-cu-le! Et aussi la prise de position (science et ésotérisme) de Katherine Solomon (de Dan Brown?) au chapitre 133, particulièrement naïve et malhonnête (et simplement fausse)!

Il y en a un troisième (de point faible), c'est le fait que "Le Symbole perdu" est finalement moins un roman qu'un synopsis très élaboré d'un prochain film (déjà annoncé à Oulivoude). En le lisant, je regardais en fait un grand écran, avec Tom Hanks courant dans tous les sens (et: qui va jouer Katherine?). Cela ne m'a pas dérangé outre mesure.

Celles et ceux qui sont intéressé(e)s par les sociétés secrètes dans les romans pourront acquérir "Le pendule de Foucault" d'Umberto Eco, qui fait la part belle à la chose, de manière plus intelligente – mais moins entertaining – que Dan Brown.

Je recommande comme lecture de plage (en novembre, partez donc aux Maldives!) plutôt divertissante. Et j'espère surtout que cela donnera envie à plus d'une lectrice ou d'un lecteur d'aller visiter Washington, une ville fabuleuse pour qui aime les musées!

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

  La trilogie Robert Langdon

Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Peine perdue

4 étoiles

Critique de Caro des bois (, Inscrite le 27 février 2010, 7 ans) - 15 juin 2014

J'avoue que c'est en ouvrant ce livre que j'ai découvert la noétique : un des personnages est présenté comme chercheuse en science noétique, science qui tendrait à démontrer que l'esprit ou la pensée peut influencer la matière. Cela n'était donc pas inintéressant,et à partir de ce concept, Dan Brown a construit une histoire distrayante mais... sans plus, avec des personnages un peu fades , des énigmes à chaque chapitre mais sans réel rebondissement... de plus, l'auteur nous gratifie d'une collection de symboles, ici et là, détournés, manipulés, évidés de leur pouvoir... oui, cela a été peine perdue pour moi de continuer ce pavé de 600 pages, j'ai vite abandonné en chemin.

Il est enterré quelque part...

8 étoiles

Critique de Batman38 (, Inscrit le 14 octobre 2012, 27 ans) - 15 octobre 2012

Sublime ! Voila le premier mot qui me vient ! Un super bouquin qui mérite largement sa place dans le podium des livres de Dan Brown.
La franc-maçonnerie n'a, sans doute, pas fini de nous faire fantasmer de par ses mystères et ses connaissances infinies.
Ce livre pourrait nous rendre parano dans un sens. Qui sont-ils ? Que savent-ils ? Que font-ils ? Autant de questions qui rendent cette histoire palpitante.

Langdon a encore affaire avec un tueur extrêmement dangereux du nom de Mal'ack ! Il n'est pas un homme, il est bien plus que ça. Selon lui, il est "une perfection" dont le but est de retrouver le symbole perdu, celui qui représente l'origine de la vie de l'homme. Pour cela, il va laisser plusieurs cadavres derrière lui.

Encore une fois, c'est un combat contre la montre pour Robert Langdon car le livre se passe en une journée. Ce bouquin regorge d'actions et nous apprend pleins de choses dont on ne soupçonnait même pas.

A l'instar du Da Vinci et d'Anges et Démons, Le Symbole Perdu nous fait nous interroger et remettre en question les choses que l'on croit savoir.
Un recueil de culture renversant enfoui dans une aventure macabre, voilà le secret de la réussite de Brown. Espérons que son prochain sera dans la même lignée que celui-ci !

Du fantastique et du suspense

8 étoiles

Critique de Bernard2 (ARAMITS, Inscrit le 13 mai 2004, 68 ans) - 20 avril 2012

Ce roman nous fait retrouver le style qui a fait le succès du « Da Vinci Code». Selon les critiques, ce livre était absolument génial ou d'une nullité complète. C'est vrai qu'on peut ne pas aimer du tout. Personnellement, j'avais beaucoup apprécié, et c'est donc tout naturellement que j'ai lu « Le Symbole Perdu » pratiquement d'une traite.
Les ficelles d'un tel roman sont connues : un mélange de mystères empruntés au monde des symboles, beaucoup d'entre eux étant authentiques, mais sortis de leur contexte et mêlés à d'autres totalement inventés. Le tout bien secoué pour donner un cocktail au suspense permanent, qui fait qu'on a du mal à poser le bouquin. Les chapitres sont très courts, alors on en lit encore un, puis encore un... et on finit par avaler les 700 pages en un temps record. Ici, on plonge dans les symboles, mystères et secrets de la franc-maçonnerie. D'une manière savamment amenée. Ce n'est pas la peine d'essayer de démêler le vrai du faux, ça n'aurait aucun intérêt. Il faut juste accepter de se laisser porter par l'histoire sans opposer de résistance. Le roman est tellement improbable que rechercher une quelconque logique gâcherait le plaisir ! Si l'on n'a jamais lu Dan Brown, il me semble nécessaire de le découvrir par son livre le plus connu. Et si l'on a aimé, ensuite on peut lire « Le Symbole Perdu ». Sinon, il vaut mieux éviter... Malgré l'énorme succès de l'auteur, on ne peut tout de même pas le qualifier de « tout public ».

Très plat

3 étoiles

Critique de JoshWB (, Inscrit le 13 décembre 2010, 28 ans) - 19 janvier 2012

Le livre compte en tout et pour tout UN seul grand rebondissement inattendu, qui se retrouve gâché ensuite par un retour en arrière mal mené (ceux qui l'ont lu savent de quoi je parle)… Mais à part ça, rien de bien palpitant. Une lecture longue et ennuyeuse, qui ne mène à rien. La fin nous laisse sur notre faim (jeu de mots involontaire), tout comme le reste du livre. Car si la plupart des chapitres se terminent par une phrase du genre "en ouvrant la porte, il n'en crût pas ses yeux, il découvrit quelque chose qu'il n'aurait jamais cru découvrir un jour", on découvre dans les premières lignes du chapitre suivant que ce qu'il découvre n'est pas si surprenant que ça. En gros on nous tient en haleine sans combler cette attente de rebondissements. Jusque la fin, qui est interminable et minable à la fois (encore une fois, involontaire). Tellement loin de ses livres précédents, qui eux m'avaient époustouflé...

Un roman à rebondissements -trop?

6 étoiles

Critique de Realsight (, Inscrit le 9 janvier 2010, 24 ans) - 17 janvier 2012

Ce livre, comme l'ensemble des oeuvres de Dan Brown, est un ouvrage à lire, car il nous entraîne au coeur d'une intrigue manifestement toujours bien menée. Mais ce livre, comme l'ensemble des oeuvres de Dan Brown, multiplie les rebondissements, les codes cachés, les messages implicites, etc. Le concept est sympathique de prime abord ; mais finit par lasser à mesure des lectures. C'est personnellement mon deuxième roman de l'auteur (Da Vinci Code ayant été ma première lecture), et j'ai apprécié ce livre tout autant qu'il m'a ennuyé, par ses longues phases de description mystique et sa remise en cause perpétuelle des fondements de la religion chrétienne et -contrairement au Da Vinci Code- des autres religions de par le monde.
En somme, un livre à lire -mais à qui aime le genre d'ouvrage qui s'obstine à nous torturer l'esprit...

le fond et la forme

7 étoiles

Critique de Krapouto (Angouleme Charente, Inscrit le 4 mars 2008, 72 ans) - 15 novembre 2011

Le fond et la forme: Le fond c'est du Dan Brown, une histoire incroyable, qui m'aurait passionnée si elle avait 200 pages de moins.
Le forme: répétitions de longues digressions , incongruités diverses.Par exemple il est dans une situation où il n'a que quelques secondes , et dans ce laps de temps se déroule une conversation de 3 pages!
Bon, ça donne quand même envie de taper " franc-maçonnerie, noétique, Franklin, Newton, Dürer... " comme quoi Dan est bon pour notre culture!

C'est à cause de la piscine

6 étoiles

Critique de Le rat des champs (, Inscrit le 12 juillet 2005, 67 ans) - 2 août 2011

L'avantage de ce genre de livre, c'est qu'on ne se prend pas la tête, et qu'on peut le laisser, le temps d'un plongeon, sur sa serviette de plage sans avoir l'air snob. Franchement je l'ai trouvé moins mauvais qu'Anges et Démons ou le Da Vinci Code, ce qui ne signifie pas qu'il casserait trois pattes à un canard. La présentation que Brown fait de la Franc-Maçonnerie est bienveillante, mais toujours aussi mal documentée, puisque le livre démarre par une cérémonie un peu délirante au cours de laquelle un impétrant d'un haut grade boit du vin dans un crâne humain comme les Vikings dans Astérix, ce qui ne se retrouve dans aucun degré du Rite Ecossais Ancien et Accepté auquel l'auteur fait référence.

L'action se déroule tambour battant, et le pauvre Robert Langdon n'a pas beaucoup le temps de souffler. Le lecteur non plus, d'ailleurs.

Vite lu, vite oublié, vite refilé au bouquiniste. Pour les amateurs de thrillers ésotériques, il y a beaucoup mieux, par exemple les aventures du commissaire Marcas de Giacometti et Ravenne qui sont nettement mieux documentées et construites. Comme à l’accoutumée, le livre refermé, on se prend à se demander comment il est possible que Dan Brown ait un succès planétaire.

Le Symbole Perdu

7 étoiles

Critique de Exarkun1979 (Montréal, Inscrit le 8 septembre 2008, 38 ans) - 13 juin 2011

Ce livre a été pour moi un agréable divertissement mais pas autant que les autres. Le pattern du livre reste le même, ce qui a rendu la découverte de la réelle identité du méchant beaucoup trop facile. Je trouvais que le livre ne nous faisait pas assez découvrir les mystères des franc-maçons. J'espère que son prochain livre sera un peu meilleur et sortira un peu du moule.

Trop vite, trop simple

4 étoiles

Critique de Nothingman (Marche-en- Famenne, Inscrit le 21 août 2002, 37 ans) - 13 juin 2011

La lecture d'un roman du duo Giacometti-Ravenne, inventeurs du polar franc-maçon me permet de reparler de ce Dan Brown, lu il y a quelques mois déjà et qui traite lui aussi de la franc-maçonnerie, mais à Washington.
Ce Symbole perdu reste dans la lignée de tous les Dan Brown, tout va bien trop vite. A chaque fois, son héros Langdon se retrouve un peu comme dans la série "24 heures chrono" et doit réaliser mille prouesses en très peu de temps. Ce qui évidemment rend les choses peu crédibles.
Certes, le livre se lit facilement et on a du mal à le lâcher. Cependant, il faut garder son esprit critique. Dan Brown se sert à foison de théories ésotériques qu'il aborde simplement avant de passer à une autre. C'est évidemment trop simple. Mais cela permet par la suite à tous les exégètes de publier leurs interprétations des livres de Dan Brown.
De plus, dans ce roman , l'auteur se tire un peu une balle dans le pied car on devine bien vite qui se cache derrière la méchant Mal'akh.

un futur bon film

8 étoiles

Critique de Leandra (, Inscrite le 13 février 2011, 54 ans) - 26 mars 2011

On connait Dan Brown et on sait que lorsqu'on attaque un de ses romans on va partir dans des histoires remplies de symboles de mystères pour arriver à une logique "Brownesque" !
mais cela dit le livre reste un bon divertissement et fera sûrement un bon film comme les précédents avec un Tom Hanks bien dans la peau de Robert Langdon !
Donc rendez-vous au cinéma sous peu !

L'auteur s’essouffle, le lecteur aussi.

1 étoiles

Critique de Gitet (, Inscrit le 23 février 2011, 61 ans) - 23 février 2011

Certes, on s'était laissé prendre par le fameux "da Vinci Code", même si le calque, l'apport documentaire, était vraiment très proche de "l'énigme sacrée" de Henry Lincoln, Mickaël Baigent et Richard Leigh. Le souffle du roman, l'étrangeté de lieux qui nous semblaient pourtant si familiers, l'approche intelligente de certains mythes, nous donnaient l'envie de poursuivre.

Anges et démons entretenait ce souffle. L'approche du dénouement à travers le réseau des églises, des temples et de la statuaire de Rome est passionnante. Et même l'apothéose, si osée, à telle point qu'elle aurait pu être ridicule, nous l'intégrons. Le "méchant" reste très crédible jusqu’à la conclusion de l'ouvrage. C'est cohérent et efficace.

Mais que se passe t-il dans le symbole perdu? Dan Brown a t-il perdu l'inspiration? Ses tiroirs, son fond "ésotérique' a t-il fondu au point que pour étoffer son roman il doive agréger tous les mythes de second plan, les légendes urbaines, et tout cela en vrac?
Ses héros sont fatigués (et pourtant, Dieu sait s'ils doivent courir et se démener). Son méchant est d'un ri-di-cu-le achevé. Robert Langdon est désespérant de vacuité. Que de détails débiles dans cet ouvrages sur le train de vie des classes (très) aisées, sur l'hédonisme des uns et des autres (rester beaux et en forme, riche si possible : voilà l'objectif).
Bon, vous l'aurez compris, c'est un roman de trop. Comme l'a fait remarquer un autre critique de ce site, des longueurs, des redites des redondances, font de cet ouvrage un ramassis de mots. ENNUYEUX.
Petite anecdote : j'ai été ému de retrouver à travers le code attribué aux francs maçons, le petit jeu de collégiens que j'utilisais avec mes camarades pour réaliser des plans du trésor quand nous avions 11 ans. Je le disais : le fond documentaire de Dan Brown s'épuise ... et nous aussi.
Tiens, je vais relire le "Pendule de Foucault" comme le suggérait un autre internaute!

Les secrets de Washington dévoilés

7 étoiles

Critique de Chris (Bruxelles, Inscrite le 30 décembre 2003, 43 ans) - 20 février 2011

Encore une fois, on est rapidement entrainé dans une course contre la montre à la recherche des clés d'énigmes des francs-maçons. Et encore une fois les choses les plus simples, visibles aux yeux de tous, révèlent des secrets. Je me demande tout de même si certaines portes ou escaliers ou passages secrets existent vraiment à Washington. Au moins l'auteur a réussi à éveiller ma curiosité sur ce point.

L'histoire est similaire aux autre tomes de la trilogie donc c'est un peu du déjà vu mais la recette fonctionne puisque j'ai quand même eu envie de savoir la fin de l'histoire. Une bonne lecture pour les vacances!

Ca traine en longueur..

2 étoiles

Critique de Ahsieg (, Inscrit le 15 octobre 2008, 34 ans) - 29 janvier 2011

Tout ça pour ça!
Le fameux 'message' que les francs-maçons protègent depuis des millénaires au prix de leur vie, c'est que la bible n'est qu'une géante métaphore et que Dieu n'est autre que notre spiritualité, notre humanité, notre conscience.. Mais j'avais compris ça quand j'avais 7 ans!!
Pour qui nous prend Dan Brown?
Dans la version anglaise, le livre fait 666 pages, forcément le chiffre n'est pas choisi au hasard et ca explique pourquoi ce livre met 130 et quelques chapitres pour nous expliquer ce qui tiendrait en une demi page! Du vent pendant 665 pages!
Des pages entières à dire et redire la même chose..
Autant les livres précédents étaient basés sur des idées originales, on aime on n'aime pas, mais dans celui ci y'a.. rien.
Je suis extrêmement déçu.

A LIRE POUR CE QU'IL EST : UN ROMAN

5 étoiles

Critique de ERICLYON (, Inscrit le 5 mars 2009, 47 ans) - 10 janvier 2011

SYMBOLE PERDU ( Le). BROWN, Dan. Traduit par DEFERT Dominique et BOLDRINI Alexandre.
2009. PARIS. JC LATTES. 595 p.
(LP445)

Présentation de l’éditeur : Après les secrets du Vatican et de la pyramide du Louvre, Dan BROWN nous dévoile la face cachée de WASHINGTON et les mystères du Capitole.
Robert Langdon, professeur en symbiologie, est convoqué d’urgence par son ami Peter Solomon, pour une conférence à sonner le soir même. En rejoignant la rotonde du Capitole, il fait une macabre découverte.
Ce sera le premier indice d’une quête haletante, des sous – sols de la Bibliothèque du Congrès aux Temples maçonniques, à la recherche du secret le mieux gardé de la franc – maçonnerie.
Une aventure où s’affrontent les traditions ésotériques et la formidable intelligence de Robert Langdon.

Mon avis ( Février 2010) :
Même si il surfe sur la mode, qu’il a lui-même créée, Dan Brown semble –je ne suis pas assez spécialiste pour pouvoir l’affirmer de manière certaine – avoir retenu les critiques, et travaillé pour y remédier. Ainsi, si la lecture du Da Vinci Code ne pouvait pas se faire sans une certaine moquerie vis – à vis des libertés prises avec l’histoire et la religion, Le Symbole perdu s’attache au symbolisme et aux légendes attachés à la franc-maçonnerie, et de prime abord, rien ne parait être une source nette et franche de raillerie. Expliqué, décortiqué même pour le profane, la franc-maçonnerie constitue donc le cadre de ce roman , dont l’intrique se déroule à WASHINGTON, au cœur de cette cité capitale d’un pays créé par les compagnons. Certes, pour la bonne compréhension de l’intrigue de fond, il faut, pour le lecteur, rester concentré et ne pas perdre le fil, mais le talent de Dan Brown, et personne ne peut lui retirer, reste de rendre abordable un symbolisme franchement rébarbatif au premier contact.
La recherche de ce symbole perdu – et le terme symbole est trompeur, en l’occurrence – constitue donc la trame de fond, alors que de multiples intrigues, en l’occurrence sans rapport, viennent se greffer à cette quête initiatique. Qui est MAL’AKH , et surtout pourquoi s’évertue-t-il à pourchasser la famille SOLOMON ? Après avoir tué la mère, il y a quelques années, il mutile Peter, et persécute katherinne, sa sœur ? Katherinne travaille pour la fondation gérée par son frère, sur la noëtique, et ces recherches sur les facettes cachées de l’esprit humain ont – elles un rapport avec cette traque sans pitié ? Comment Robert Langdon et Peter Solomon peuvent-ils, à plusieurs reprises, revenir d’ »entre les morts » pour être torturés à nouveau par cet énigmatique MAL’AKH, dont le corps est recouvert de tatouages ? Pourquoi Inoue SATO engage avec tant d’insistance la C.I.A. dans la résolution de cette enquête ? Pourquoi le fils de Peter, Zacharie, est-il mort dans une prison turque quelques années auparavant ? ….
Dan Brown réussit à nous maintenir en haleine, et toutes ces énigmes sont résolues avec la découverte de ce symbole perdu.
Fort bien écrit, il ressort de cette livre une sensation de quête initiatique, et je vous invite à l’entamer sans plus attendre ?

non !!!non!!! non!!

4 étoiles

Critique de Cacharel (, Inscrite le 12 février 2010, 36 ans) - 10 janvier 2011

Celui-là par contre pas du tout !! Je n'ai rien compris, dan brown complique tout, et la lecture en devient très agacante!

Consternant

1 étoiles

Critique de Cnarf (, Inscrit le 4 janvier 2011, 55 ans) - 4 janvier 2011

Voici une interminable litanie sur les prétendus savoirs secrets que les "anciens", malicieux, auraient cachés en attendant que l'humanité soit enfin prête à recevoir la clé des mystères spirituels bla bla bla...

Il s'agit en fait d'un manifeste mystico-ésotérique délirant et indigeste mais le plus gros problème vient du fait que les personnages du roman, censés être supérieurement intelligents (beaucoup trop pour Dan Brown manifestement), ont des réactions vraiment pas très finaudes, et le récit lourdaud laisse un terrible goût de temps perdu.

De plus on peut considérer cet ouvrage comme un brûlot anti-maçonnique tant les rites décrits sont grotesques.

Déjà vu

6 étoiles

Critique de Mleveteau (, Inscrit le 20 juin 2010, 28 ans) - 28 décembre 2010

Un roman agréable à lire, le rythme est soutenu ... Sorti de ça, je ne suis jamais rentré dans l'histoire. Cela ne m'a passionné que moyennement. Trop de symboles tuent le symbole et rendent l'histoire indigeste.

Cf Da Vinci Code ...

Si vous avez aimé Da Vinci Code vous aimerez ce livre

7 étoiles

Critique de Philippec (, Inscrit le 22 août 2007, 55 ans) - 27 novembre 2010

La trame, l'écriture, les personnages, ... tout se rapproche du Da Vinci Code. On est à Washington plutôt qu'à Paris !
Un vrai page-turner qu'il est difficile de lâcher.

Une histoire...

3 étoiles

Critique de Bapades56 (, Inscrite le 22 juillet 2010, 29 ans) - 22 juillet 2010

Des chapitres courts et bien ficelés comme tout bon thriller se doit d'avoir. Des rebondissements à ne plus pouvoir les compter et des théories plus douteuses les unes que les autres.

En somme, la trame parfaite.

Mais, car il y a un mais : les personnages sont ennuyeux à mourir et manquent clairement de profondeur. En passant de la pauvre petite soeur qui a besoin de soutien, au chef de la franc-maçonnerie vulnérable et le professeur qui résout toutes les énigmes... les personnages d'un livre de la collection Harlequin paraissent presque plus denses et étudiés...

Sans oublier, la superbe introduction de l'auteur qui nous promet que tout, absolument tout dans l'ouvrage est vrai... (Bien ma foi, je sais que je suis un peu bête parfois mais mon deuxième prénom n'est pas crédulité non plus. Si quelqu'un a un caisson hyper-barre, qu'il me contacte, j'ai toujours voulu savoir combien pesait mon âme !)

Dommage mais là, rien ne prend !

Combien de temps va-t-il se servir du succès de Da Vinci Code pour nous endormir avec ses fables historiques ?

Un livre qui m'a un tout petit peu réconciliée avec l'auteur

6 étoiles

Critique de Lalie2548 (, Inscrite le 7 avril 2010, 32 ans) - 14 juin 2010

J'ai un avis assez mitigé quand même sur ce bouquin.

Disons que dans les points positifs, je suis contente d'avoir retrouvé les personnages de Robert Langdon et Peter Solomon. J'apprécie beaucoup leurs aventures. J'ai aussi aimé le sujet du livre et les énigmes qui s'y trouvent, ça permet de garder un certain suspens.

Pour les points négatifs, par contre, je trouve que cet ouvrage est trop long. Il y a des moments où l'auteur se perd en explications et descriptions. Ca paraît un peu lourd. J'ai également été un peu décue par la fin car elle tire en longueur et n'est pas aussi fantastique que ce qu'on peut espérer tout au long de l'histoire.

Bref, ce livre m'a un peu réconciliée avec l'auteur car après "Deception Point" qui fut une immense déception pour moi, j'ai été de nouveau charmée par les personnages et l'histoire. Cependant, pour moi, ce livre n'égale pas le meilleur que j'ai lu de Dan Brown, "Anges et démons" qui était beaucoup plus captivant.

Agréable mais peu original !

7 étoiles

Critique de BONNEAU Brice (Paris, Inscrit le 21 mars 2006, 33 ans) - 25 avril 2010

Le dernier roman de Dan Brown, The Lost Symbol (j'aime lire les Dan Brown dans leur version d'origine) est sans surprise inscrit dans la veine de ses précédents thrillers, et utilise la recette qui a fait le succès du Da Vinci Code et de Angels and Demons : une société secrète aux rituels occultes, implantée chez les puissants de ce monde ; un secret qui pourrait chambouler l’ordre mondial, sur le point d’être dévoilé ; une course contre la montre engagée contre un vilain-méchant en robe de bure qui sème les cadavres sur son chemin ; Robert Langdon, qui n’a rien demandé, mais qui se retrouve là, à sauver l’humanité malgré lui.

Comme dans les précédents romans de Dan Brown, la lecture est d’abord passionnante, parce qu’entourée de mystère, puis ensuite intéressante, parce qu’un peu moins mystérieuse, et un peu plus “ah ok, tout ça pour ça ?”, pour finir par “Zzzz Zzzz Zzz Zzzzzz” quand il dévoile le secret de l’humanité, et qu’il finit par vingt pages d’un long monologue pro-religieux qu’on est tenté de ne pas lire, puisque l’histoire est déjà terminée depuis un moment…

Un professeur de "symbologie" doit-il savoir lire le grec ?

2 étoiles

Critique de Maxenc (, Inscrit le 4 mars 2010, 69 ans) - 19 avril 2010

Un professeur d'université enseignant la "symbologie" à l'université d'Harvard est certainement tenu de connaître les langues anciennes, qui sont le fondement de la langue anglaise tout autant que de la langue française.
Or, Robert Langdon, porte-parole de Dan Brown, démontre son incapacité de traduire un mot grec page 493 de l'édition Lattès du "symbole perdu", puisqu'il traduit une voyelle longue "èta", dont la graphie en majuscule est "H", par une consonne muette comme le h en alphabet latin.
Cette erreur est un "barbarisme" qui n'est plus commis par les collégiens héllénistes une quinzaine après la rentrée de septembre.
Et c'est pourtant un des éléments de base du roman de Dan Brown, qui était pourtant un enseignant avant d'être auteur.
Se moque-t-il de son public, ou essaie-t-il de nous asséner quelque chose qui n'existe pas, comme cela semble être énoncé dans sa déclaration liminaire comme quoi tous les détails et les faits seraient réels ?
Et pourtant le roman est assez facile à lire, même s'il ne s'y passe rien pendant les 200 premières pages.

Une chute des plus inattendues

8 étoiles

Critique de Sunshany (, Inscrite le 5 avril 2010, 26 ans) - 6 avril 2010

J'ai terminé le livre il y a de ça un mois pour ne pas fausser ma critique avec cette fin, j'ai envie de dire, minable. Minable en comparaison avec le reste du livre. Quand on commence le livre et ça c'est indéniable après quelques pages on est vite victime du syndrome "page-turner" tellement l'intrigue est passionnante. Le sujet des sectes secrètes ou des sectes qui ont des secrets pour citer Robert Langdon, m'a toujours fasciné, c'est pour cela que je trouve que le remaniement de ce sujet par Dan Brown est réussi. L'histoire nous tient en haleine et on a sous nos yeux directement la projection du film comme par exemple Katherine qui a peur du noir (ceux qui l'ont lu comprendront de quel extrait je parle). Il n'y a pas à redire, l'histoire est bourrée de rebondissements. Néanmoins pour en revenir à la fin, personnellement, je m'attendais à quelque chose de fantastique.. ce secret qui a coûté la main de Peter quoi.. bah en fin de compte c'était très mitigé.. une sorte de morale ou de courant de pensée intéressant cela va de soi; mais en comparaison avec ce qui en précédait, ce genre de fin était hautement approprié à "Anges et Démons" par exemple.

une belle initiation

10 étoiles

Critique de Laurent63 (AMBERT, Inscrit le 15 avril 2005, 43 ans) - 24 mars 2010

Quel plaisir de lire un bon livre, et celui-ci en est un. Un voyage initiatique sur la Franc-Maçonnerie, avec Robert Langdon, le personnage fétiche de l'auteur. On apprend beaucoup de choses en lisant ce livre, ce qui est toujours plaisant de joindre l'utile à l'agréable. On retrouve l'esprit de ses précédents romans, Da Vinci Code et Anges et Démons, une quête spirituelle sur fond d'intrigue et de suspense. Avec ce roman on retrouve d'ailleurs des références indirectes à ces deux ouvrages, mais ce dernier opus est très complet, et apporte beaucoup aux curieux de mon espèce.
Je ne peux que vous conseiller de lire ce livre, car il m'a plu et j'ai envie de le relire dans quelque temps pour voir si je ressens les mêmes émotions.

Le symbole perdu

7 étoiles

Critique de Samba (, Inscrite le 3 mars 2010, 39 ans) - 17 mars 2010

Bon bon bon, je viens de fermer le livre après lecture de la dernière page - L'intrigue est pas mal trouvée - J'ai lu précédemment le Da Vinci Code, et nous sommes emportés de la même manière, dans l'histoire à résoudre ... On reconnait bien le style de Dan Brown, une fois de plus. C'est un livre qui se lit bien donc, sans pour autant être un chef d'oeuvre d'exception.
Je m'attendais à apprendre beaucoup plus de choses sur la Franc-Maçonnerie, et reste donc un peu déçue sur ce point.
A la fin de l'histoire, nous frôlons la science-fiction, eu égard à la maltraitance subie par les personnages, je les ai trouvés bien dynamiques et même en bonne condition physique, pour continuer leur aventure...

Thriller de plage ou de gare

6 étoiles

Critique de CC.RIDER (, Inscrit le 31 octobre 2005, 59 ans) - 3 mars 2010

Robert Langdon, le célèbre professeur de symbologie du « Da Vinci Code », est invité au Capitole pour y prononcer une conférence qui n'aura jamais lieu. Il s'agit en fait d'un traquenard monté par un certain Mal'akh, tueur psychopathe qui veut percer l'ultime secret de la franc-maçonnerie qui serait caché dans une petite pyramide de pierre d'une trentaine de cm de hauteur. Sur les lieux, Langdon qui découvre la main coupée de son ami le milliardaire Solomon, désignant du doigt la fresque du dôme du monument, va se retrouver embarqué en compagnie de Katherine Solomon, chercheuse en noétique (étude de la puissance de la pensée humaine), dans une course-poursuite d'une douzaine d'heures aussi folles que terrifiantes...
Après le succès phénoménal du « Da Vinci Code », Dan Brown reprend les ingrédients de sa payante recette et nous propose ce nouveau thriller qui fait passer un moment de détente finalement assez frustrant. 600 pages pour découvrir péniblement un secret de polichinelle. Le secret des secrets, l'ultime vérité cachée par les francs-maçons pour que le monde ne sombre pas dans le chaos serait... la Bible ! Après les élucubrations sur les enfants cachés de Jésus, voilà les révélations sulfureuses sur les sociétés secrètes avec en prime une apologie de l'ésotérisme et du New-Age qui doit nous faire entrer dans une période de bonheur et de prospérité jamais égalée grâce à cette somme de sagesse phénoménale... INTERNET. Livre décevant du point de vue documentaire car n'apportant rien de nouveau ou d'original, en dépit de forts longs développements, sur le sujet. Quant au procédé stylistique, il est maintenant parfaitement rodé : courtes séquences, suspens savamment orchestré, digne d'un scénario de film d'action, aucune donnée psychologique, fort peu de descriptions du cadre de l'action, personnages sans la moindre consistance et abus des rappels ou flash-backs le tout épicé de scènes de violence sadique. Un thriller de plage ou de gare visant un public peu cultivé qu'un tel étalage de pseudo-culture ne peut qu'impressionner.

du très bon Dan Brown

9 étoiles

Critique de Clubber14 (Paris, Inscrit le 1 janvier 2010, 37 ans) - 19 février 2010

J'ai personnellement vraiment apprécié ce dernier tome des aventures de Robert Langdon. Dan Brown nous plonge dans les coulisses de la franc-maçonnerie, dans un mélange d'énigmes à résoudre en un temps record. Les héros sont traqués, les méchants très méchants. Cela peut paraître les traditionnels clichés que l'ont met sur le dos de l'auteur mais moi j'aime ces clichés. Certes il s'agit bien d'un page-turner mais c'est justement parce que l'auteur arrive à impulser à rythme infernal. Nous sommes en plein dans ésotérisme, le symbolisme et pour ceux qui aiment ce genre de livres, il ne faut pas passer à côté.

Il est vrai, néanmoins, que nous tombons vraiment dans du Dan Brown pur, j'ai lu l'ensemble des Dan Brown (forteresse digitale, anges et démons, da vinci code, deception point) et j'ai vraiment du mal à les différencier. Ils m'ont tous énormément plu, j'attends le suivant avec impatience.

Dan Brown, égal à lui même

2 étoiles

Critique de Lilie bulle (, Inscrite le 12 mars 2009, 32 ans) - 22 janvier 2010

Dan Brown est un auteur qui a su captiver mon attention !
Il est donc pour moi un auteur d'exception.

Après avoir lu ces célèbres romans, j'attendais "Le Symbole Perdu" avec une certaine impatience.
J'ai eu beaucoup de mal à rentrer dans l'histoire, contrairement aux précédents.

J'ai fais le constat que je me lasse du style de Dan Brown : on devine très rapidement qui est le vilain méchant pas beau, les rebondissements sont toujours trop présents...
Quand on a lu l'un de ses livres, et qu'on a compris le mode opératoire de l'auteur, on peut très vite tomber dans le pathétique.

Je peux au moins reconnaître à cet auteur une qualité que j'apprécie : c'est un auteur moderne, avec un style d'écriture simple et adapté à tous.

Dans le moule

7 étoiles

Critique de Aaro-Benjamin G. (Montréal, Inscrit le 11 décembre 2003, 48 ans) - 11 janvier 2010

Vous devinerez facilement l’identité du méchant. Sinon, une critique éclair plus bas vous le dévoile de toute façon.

Brown n’arrive pas encore une fois à amener son thriller à un niveau plus élevé, bien que le fonctionnement des sociétés occultes et les codes soient plus élaborés que dans les titres précédents. On est en territoire du thriller primaire, calqué sur une formule à succès que l’auteur ne daigne pas renouveler.

de nouveau un page-turner

8 étoiles

Critique de Mariebel (Paris, Inscrite le 1 novembre 2008, 30 ans) - 9 janvier 2010

Personnellement, mes attentes concernant ce roman était: du divertissement. Et c'est peut être pour cette raison que je n'ai pas été déçue. Bien au contraire. J'ai retrouvé la même tension et le même suspense que j'avais apprécié dans Da Vinci Code ou bien Anges et démons.
En ouvrant le livre, on ne s'attend pas à une vérité sur ce qui est décrit. après tout, il est bien mentionné qu'il s'agit d'un roman!
On notera cepandant quelques longueurs sur la fin.
Un bon divertissement!

Dommage

1 étoiles

Critique de Ababab (, Inscrite le 6 janvier 2010, 36 ans) - 6 janvier 2010

J’ai attendu deux ans le nouvel ouvrage de Dan Brown pour malheureusement être fortement déçue. Une trame déjà connue et étayée dans ses deux œuvres principales (Anges et Démons et Da Vinci Code) En effet, l’action se déroule uniquement en 12 heures à Washington, mais malheureusement on ne restera pas à bout de souffle à la fin de l’histoire.

Grâce à l’auteur nous apprenons comment fonctionne et « raisonne » la franc-maçonnerie mais si je souhaitais connaître le fonctionnement de cette société « secrète » j’aurais acheté un documentaire et non un thriller. Le personnage principal Robert Langdon, toujours égal à lui-même, se retrouve plongé dans des secrets, il est vrai inédits. Cependant, comme pour les œuvres citées ci-dessus, les autorités, dans ce bouquin la CIA, poursuivent Langdon, lui-même poursuit le méchant qui lui-même poursuit le secret perdu. Une nouvelle fois, il est assisté d’une femme pour décrypter le secret perdu et d’un ami d’un ami qui lui offre asile, lui révélant ainsi des bribes de secret avant que la CIA arrive. Les 300 premières pages se déroulent autour de la main ensanglantée de Peter Solomon pointée vers le plafond du Capitole.

Au bout de ces longues pages, où l’auteur tente de nous tenir en haleine, grâce à des « Mais soudain », « Brusquement », « il ne s’attendait pas à ça » systématiques en fin de chapitre, nous passons à l’action avec l’arrivée subite d’un franc-maçon, et de notre nouvelle héroïne : Katherine Solomon, sœur de la victime.

Malheureusement, cette course poursuite restera plate à mon goût.

Le méchant, Mal'akh, qui se souvient dans le bouquin avoir battu à mort le fils de la victime alors que tous deux séjournaient en prison, afin de gagner sa liberté et commencer une nouvelle vie avec de l’argent. Il nous dit qu’il a réussi à obtenir des informations sur le symbole perdu grâce à ses tortures sur Zach Solomon. Pour à la fin nous découvrir que Mal'akh, n’est autre que Zach Solomon. Incohérence ? schizophrénie du méchant ?

J’ai beaucoup aimé les œuvres de Dan Brown qui reste pour moi, l’écrivain du thriller, mais je ne conseille pas ce bouquin. Après 4 chefs d’œuvre, j’attendais autre chose et surtout pas du réchauffé. Dommage ! L’attente fut longue et pas récompensée.

Du Déjà-Vu

6 étoiles

Critique de Frank Mento (Paris, Inscrit le 1 janvier 2010, 67 ans) - 1 janvier 2010

Le style est haletant, comme dans "Da Vinci Code" et dans les romans précédents de Dan Brown, mais la fin est toujours nulle. Pourquoi? Il faut que l'auteur apprenne à terminer une histoire et ceci est un conseil. Il faudrait que la fin soit aussi explosive que le reste de la trame.

Instructif

8 étoiles

Critique de Elfe191 (, Inscrite le 9 novembre 2006, 61 ans) - 31 décembre 2009

Encore une fois avec talent Dan Brown nous fait entrer dans le monde très clos de la franc maçonnerie, nous balade dans les monuments et musées de Washington, nous entraine à la suite de Robert dans les dédales d'un jeu de piste haletant, on s'interroge, se passionne, se cultive en bref on passe un excellent moment .
Alors en résumé à conseiller aux amateurs du genre et même si la fin semble un peu brouillonne on pardonnera à l'auteur qui nous aura ravi au fil des pages

Sceptique au début...

8 étoiles

Critique de Marvic (Normandie, Inscrite le 23 novembre 2008, 59 ans) - 13 décembre 2009

Dan Brown ayant été très critiqué pour les erreurs ( historiques, géographiques ou autres) dans ses précédents romans, j'avais peur de lire un livre documentaire sur la franc-maçonnerie. Mais les explications données n'ont rien de trop pesant et on retrouve vite le rythme du thriller.
Les 40 dernières pages sont les seules qui m'ont parues longues, ce qui compte tenu du nombre total de pages, n'est pas si mal.
Compte tenu aussi du plaisir que j'avais eu à lire "Le Da Vinci Code", pas trop déçue par ce dernier roman.

bof...

4 étoiles

Critique de Helia (, Inscrite le 6 décembre 2009, 37 ans) - 6 décembre 2009

Finissant la lecture de ce livre, je l'ai trouvé beaucoup moins intéressant "que ange et démon" ou le fameux "da vinci code".
Le plaisir de retrouver Robert Langdon alias Tom Hanks était trop présent, dans un nouvel épisode toutefois au rythme haletant, je me serai cru dans le nouveau film "pop corn" d'hollywood. Le dénouement tant du lieu que du trésor étant téléphoné, j'ai trouvé que l'auteur se perdait à la fin du livre dans des explications parfois évidentes du fameux "trésor". Un livre intéressant néanmoins pour celui qui désire connaitre l'histoire de Washington et les rites de la franc-maçonnerie. Quand à la véracité "scientifique " qui y est abordée, elle me rend plutôt sceptique et à temporiser pour la scientifique que je suis.
Enfin, même si les dernières pages se révèlent "difficiles à terminer" dans un sujet délicat, cela reste un livre de "plage".

Mitigé !

6 étoiles

Critique de Sforza (Bagnols sur cèze, Inscrit le 4 décembre 2009, 29 ans) - 4 décembre 2009

Après "Anges & Démons", et le fameux "Da Vinci Code", ce troisième volet semblait bien parti. Et pourtant...

Dan Brown utilise la même formule que dans ses précédents livres, ce qui donne une légère impression de déjà-vu. Ses personnages, le cheminement de l'intrigue et des intrigues secondaires : tout ressemble au précédent livre. Seule l'intrigue principale entourant la Franc-Maçonnerie donne un peu de suspens. Pour ceux qui s'intéressent au sujet, le détour vaut parfois le coup, sans tomber dans la caricature.

Au final, à travers son style (trop?) épuré et accessible, Dan Brown prouve que son schéma romanesque s'essouffle, ce qui laisse présager de bonnes choses pour la suite.

Enfin !

8 étoiles

Critique de Bookivore (MENUCOURT, Inscrit le 25 juin 2006, 35 ans) - 30 novembre 2009

Le retour de Dan Brown, qui n'avait pas signé de roman depuis "Da Vinci Code" (ben oui, tous les autres, mais on le sait, ont été écrits avant) ! Le retour de Robert Langdon !
Bilan : un roman excellent, bien dans le style Dan Brown. Ceux qui ont adoré "Anges & Démons" et "Da Vinci Code" adoreront, et ceux qui ont détesté, logiquement, devraient détester (ou ne pas le lire). Un bon cru.

Forums: Le symbole perdu

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Le symbole perdu".