Anges et démons de Dan Brown

Anges et démons de Dan Brown
( Angels and demons)

Catégorie(s) : Littérature => Policiers et thrillers , Littérature => Anglophone

Critiqué par Mary.nana, le 24 mars 2005 (Inscrite le 24 mars 2005, 67 ans)
La note : 10 étoiles
Moyenne des notes : 7 étoiles (basée sur 76 avis)
Cote pondérée : 7 étoiles (1 634ème position).
Discussion(s) : 3 (Voir »)
Visites : 14 297  (depuis Novembre 2007)

suspense garanti

Paru avant Da Vinci Code, ce livre qui vient d'être traduit en France est tout aussi passionnant que le précédent , et même plus vif, plus haletant. L'intrigue se déroule également sur une journée, mais Le Vatican et les églises de Rome ont remplacé le Louvre et l'église StSulpice, Galilée et le Bernin ont remplacé Vinci. Un livre où les meurtres se succèdent, où l'horreur côtoie le rocambolesque, où le suspense nous tient en haleine tout au long des courts chapitres au style rapide, enlevé, on n'arrive plus à le lâcher! En deux mots, l'histoire : un physicien du CERN a été assassiné et marqué au fer rouge. Langdon (le même que dans Da Vinci) est appelé sur les lieux. Dans le même temps on s'aperçoit qu'une particule d'antimatière, que ce physicien avait reconstituée, a été dérobée...pour se retrouver au Vatican et menacer la vie de milliers de personnes , alors que se tient un conclave pour l'élection du pape. C'est la science qui cherche à détruire l'Eglise, combat qui dure depuis bien longtemps, mais qui dans ce roman se traduit par des actes utilisant à la fois la symbolique et les moyens d'avant-garde pour parvenir à ses fins. On va de rebondissements en coups de théâtre, on pénètre au coeur même du Vatican, et jusqu'à la fin on va de surprise en surprise.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • Anges et démons [Texte imprimé], roman Dan Brown trad. de l'anglais (États-Unis) par Daniel Roche
    de Brown, Dan Roche, Daniel (Traducteur)
    J.-C. Lattès
    ISBN : 9782709625791 ; EUR 22,00 ; 20/03/2005 ; 600 p. ; Broché
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

  La trilogie Robert Langdon

Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Bon livre

9 étoiles

Critique de Haas Nigen (France, Inscrit le 11 août 2013, 25 ans) - 4 mai 2016

Intrigue bien ficelée, suspense haletant, finesse et profondeur des personnages, retournements de situation, anciennes confréries secrètes, Anges et Démons s'inscrit dans le pur style de Dan Brown et ne décevra pas les fans de l'auteur.
Seul bémol selon moi: je trouve que le livre aurait été parfait s'il y avait eu juste un peu plus d'émotion.

Voir avant de lire!

8 étoiles

Critique de UnderTheSkin (, Inscrite le 18 juin 2015, 23 ans) - 18 juin 2015

Seulement quatre étoiles pour ce roman que j'ai récemment lu. Je dois avouer que je ne suis pas une grande lectrice et que c'est le film " Anges & Démons " réalisé par Ron Howard qui m'a poussée à assouvir ma curiosité version littéraire de cette intrigue. Lorsque j'ai vu le film au cinéma en 2009 si mes souvenirs sont bons, il est devenu depuis un de mes favoris! L'action y est omniprésente sans en être étouffante pour autant. Néanmoins je suis satisfaite d'avoir découvert la réadaptation à l'écran avant d'avoir lu le livre sinon j'aurais été très, très déçue...

On se doute bien que pour le cinéma il est parfois laborieux de prendre en compte tous les faits d'une histoire basée sur un roman pour les retransmettre à l'écran. Parce qu'il y a bien trop de détails qui ne tiendraient pas en un film. Bien qu'il soit le préquel de " Da Vinci Code ", il est plus distrayant à mon goût.
Mais pour en revenir à la cinématographie j'ai lu et vu " Da Vinci Code ", le roman et le film son pratiquement identiques. Ce qui n'est malheureusement pas le cas pour " Anges & Démons ", raison pour laquelle je suis satisfaite d'avoir vu avant de lire!

Dans la version de Dan Brown, les choses sont relativement plus laxistes. Du simple fait que Vittoria Vetra puisse librement circuler en mini short entre les murs " sacrés " du Vatican par exemple. Ou bien du fait (que nombreux membres ont déjà relatés) de la chute miraculeuse de Robert Langdon dans les cieux de Rome avec seulement une toile trouvée in extremis pour équipement de sauvetage.
Remarquez, Ron Howard ne s'est pas gêné non plus en faisant survivre le camerlingue sauté en parachute certes mais tout de même happé par l'explosion de l'antimatière qui le traîne violemment sur les toits de Saint Pierre...

Spoiler
Ceci étant dit, j'ai préféré la version littéraire à la version cinématographique en ce qui concerne le dénouement qui mène au commanditaire véritable des meurtres perpétrés tout le long de l'intrigue. " Il camerlengo "

Dans le livre, le cardinal Mortati apprend au camerlingue qu'il a assassiné son père biologique ( le pape ). Le prêtre s'en retrouve rongé par les remords et décide de s'immoler. Ici on ne le voit donc pas comme LE méchant de l'histoire mais plutôt comme un jeune homme aveuglé par la haine et démuni de bon sens lorsque la situation se retourne contre lui. On imagine bien le monde s'écrouler autour de lui et la folie s'accroître dans son esprit.
En revanche dans le film, le camerlingue incarne le mal à seule fin de récolter la gloire afin d'être nommé souverain pontife. Mais lorsque la vérité se fait savoir par le professeur Langdon et le Dr. Vetra dans le conclave, il se rend compte que son plan machiavélique a échoué et part dans la crypte de la basilique pour finir en barbecue... On le voit donc comme le méchant qui mérite la mort atroce qu'il s'inflige.

Il y a pas mal d'autres détails qui diffèrent mais je ne pourrais tous les citer. Je me répète donc sur le fait qu'il est mieux de voir un film adapté d'un roman avant de se plonger dans sa lecture.

WAW

10 étoiles

Critique de JoshWB (, Inscrit le 13 décembre 2010, 28 ans) - 31 décembre 2014

Après avoir lu le Da Vinci Code, je me suis rué sur ce deuxième roman de Dan Brown en espérant revivre le même plaisir de lecture. Et en fait ce livre là est bien meilleur que le premier. Une vraie course contre la montre, un tueur en série, une menace catastrophique, et des enseignements historiques et culturels, ce livre est vraiment parfait. Bravo à Dan Brown pour la qualité de son écriture et pour ses intrigues extrêmement prenantes.

Bien meilleur que Da Vinci Code.

8 étoiles

Critique de Sotelo (Sèvres, Inscrit le 25 mars 2013, 34 ans) - 29 septembre 2014

Comme beaucoup de lecteurs, j'ai lu ce livre après Da Vinci Code et je n'ai aucun doute sur le fait que Anges et Démons est bien supérieur. L'intrigue est beaucoup plus soutenue, la menace est bien plus grande, le suspense beaucoup plus insoutenable. De plus, le livre traite avec intelligence de l'éternelle lutte entre la religion et la science et donne vraiment à réfléchir. Excellent.

dans la lignée du Da Vinci Code

9 étoiles

Critique de Clubber14 (Paris, Inscrit le 1 janvier 2010, 37 ans) - 27 février 2014

Peut-être même meilleur que le Da Vinci Code, ce livre nous replonge aux côtés de Robert Langdon et nous fait découvrir les dessous du Vatican. Entre religion et science, Langdon doit résoudre de multiples enquêtes sur fond de meurtres d'hommes de foi.

Dan Brown est un conteur hors pair et son sens de l'écriture et le passage des scènes d'action aux énigmes à résoudre est tout simplement prodigieux.

Il a écrit ce livre avant Da Vinci Code, même si c'est DVC qui l'a remis au goût du jour et l'a renvoyé sur les étals.

Je le conseille vivement

A la fois bon et moins bon...

6 étoiles

Critique de Aragune (, Inscrit le 22 août 2013, 41 ans) - 25 septembre 2013

Haletant du point de vue suspense. Passionnant point vue découverte du Vatican, ses coulisses, Rome et ses monuments...

Mais qu'est-ce que les personnes sont vides ! C'est creux. Pour moi, la psychologie des personnages est essentielle et donc j'ai souvent soupiré...

Et qu'est-ce que certaines scènes sont irréalistes ! C'est mon plus grand reproche. Son héros est presque immortel. Il tombe d'un hélico sans parachute, tombe dans le Tibre et ne meurt pas ! Par exemple...

Mais c'est un bon polar, qui se lit bien et c'est distrayant ! D'où mes 3 étoiles...

Effarant !!!

1 étoiles

Critique de Lachoute (La Perrière, Inscrite le 8 octobre 2004, 45 ans) - 11 mars 2013

Je suis déçue par ce roman dont enchaînement des rebondissements manque totalement de crédibilité. La fin est particulièrement invraisemblable :
spoilerle Camerlingue est le fils du pape et d’une nonne (fruit d’une insémination, ben voyons !!!), fin spoiler
sans parler des exploits de ce cher Bob comme tout professeur d’université américain qui se respecte (privé plusieurs fois d’oxygène dans la même journée, un saut d’un hélicoptère sans parachute …) et même pas fatigué. C’est d’un ridicule !

Le thème était intéressant : conflit entre les réalités de la religion ou celles de la science. La balade dans Rome est assez sympathique et j’ai beaucoup aimé les descriptions des différents monuments.

J’ai lu très en diagonale les 70 dernières pages seulement pour connaître la fin de cette atterrante histoire mais franchement il m’a fallu tenir bon pour ne pas laisser tomber.

C'était mon deuxième Dan Brown mais sûrement le dernier : je me suis ennuyée.

A ne pas rater

8 étoiles

Critique de IQ (, Inscrite le 23 juin 2012, 22 ans) - 23 juin 2012

Dan Brown a tendance à raconter ce qui est infiniment invraisemblable, et il excelle . Son roman tient le lecteur en haleine de la première page jusqu'à la dernière. Dans aucun moment, je ne me suis lassé de le lire mais! Un grand mais! L'auteur mêle trop de la science, et cela a impliqué deux choses dans son roman : 1. Il va jusqu'à créer une << peur >> de la science chez le lecteur, et cela en décrivant l'antimatière comme l'imminente source d'énergie qui frappe terre toutes les autres, alors que l'antimatière est très très rare et presque inexploitable sur terre . 2 Pour un lecteur ordinaire, il croit découvrir des secrets dangereux du CERN alors que c'est quelque chose de banal pour un scientifique, tel qu'un cyclotron est rond mais tellement immense qu'il parait droit, ce qui est évident!
A part cela, Brown a toutes les compétences d'un excellent auteur, il reste mon préféré malgré toutes les critiques que je lui adresse.

Bof!!!

2 étoiles

Critique de Zaza772 (cannes, Inscrite le 6 juin 2011, 30 ans) - 28 septembre 2011

Ce premier volet de la trilogie Robert Langdon, porté sur la confrérie des Illuminati n'est, pour ma part, pas le meilleur roman de Dan Brown.

Sur fond d'histoires de religions très intéressantes et de voyages à travers Rome et le Vatican, les descriptions se font longues et ennuyeuses. L'histoire peine à se mettre en place et l'action y est omniprésente ce qui ne nous laisse pas le temps de respirer.

La fin reste sans surprise et nous avons hâte que le livre s'achève.

Dommage!

Le meilleur Dan Brown

8 étoiles

Critique de Zurco (, Inscrit le 5 février 2011, 33 ans) - 6 février 2011

La meilleure intrigue de dan brown sans aucun doute, ce livre se lit facilement et rapidement. Plus concret que da vinci code, l'histoire est plus prenante. Pas un chef d'oeuvre mais un livre agréable

Concurrence à Mickey

8 étoiles

Critique de Krapouto (Angouleme Charente, Inscrit le 4 mars 2008, 72 ans) - 29 octobre 2010

Ceux qui ont aimé le DVC aimeront ce roman, c’est tout à fait dans le même style. Action rapide, tout se passe dans la même journée (mais.. quelle journée !). Façon feuilleton, l’auteur laisse des personnages dans une situation pleine de suspens. pour aller voir ce qui se passe ailleurs.
Chasse à l’homme et à la bombe, chasse au trésor,= style Indiana Jones + énigmes, magouilles politiques et rivalités meurtrières au plus haut niveau du Vatican. Evidemment au fil de déroutants retournements psychologiques, les « méchants » ne sont pas ceux qu’on pense, et tout se termine in extremis par une scène incroyable au sens littéral du mot. Je crois avoir déjà vu quelqu’un sauter avec un drap en guise de parachute et c’était… Mickey !

Malgré les nombreuses invraisemblances on va prendre comme exacte la riche documentation historique, scientifique, religieuse, symbolique, vaticane et romaine, et qui hélas induit des descriptions longues, et parfois fastidieuses.
Malgré ses défauts, il n’y a pas une fin de chapitre où on peut poser le livre sans avoir toujours envie d’aller plus loin.

Très bon!

8 étoiles

Critique de Rock30 (Nimes, Inscrit le 6 juillet 2008, 54 ans) - 15 août 2010

Aussi bon que le "Da Vinci code" sinon meilleur, anges et démons tient la route. Il m'a mené par le bout du nez du début à la fin, n'hésitez pas à le lire.

Bien meilleur que le Da vinvi Code

8 étoiles

Critique de Cbarker (, Inscrit le 14 juillet 2009, 51 ans) - 7 août 2010

Voici la première histoire de l'enquêteur du Da Vinci Code. Cette fois c'est une histoire qui se passe au Vatican...

On reconnait le style de cet auteur, des petits chapitres qui nous laissent en suspens.

Je dois dire que j'ai bien aimé cette histoire plus que la code Da Vinci.

mi-figue et mi-raisin

4 étoiles

Critique de Bapades56 (, Inscrite le 22 juillet 2010, 29 ans) - 22 juillet 2010

Je vais passer pour Grincheux dans les sept nains mais je trouve que ce livre ne mérite pas les éloges qu'on lui a fait ! Les lieux communs sont un peu trop présents et les recherches historiques me semblent un peu moins fournies que dans les deux autres tomes. Le film est bien meilleur que le livre, selon moi (ce qui n'est pas un compliment...) Le suspense est au rendez-vous mais le manque de crédibilité donne un côté burlesque dont on se serait bien passé. Heureusement que les coups de théâtre nous tiennent en haleine car on sent dès les premières pages le côté commercial de l'oeuvre au delà de l'histoire même. A lire sans se poser de questions car dès les premières pages, les invraisemblances s'accumulent !

Haletant

10 étoiles

Critique de Davy (, Inscrit le 13 juillet 2010, 48 ans) - 17 juillet 2010

J'avais lu "Da Vinci Code" qui m'avait déjà plu. Mais sans toutefois me procurer le plaisir attendu en écoutant préalablement les propos des uns et des autres.

Autant vous dire qu'"Anges et démons" dépasse selon moi le "Da Vinci Code". J'ai happé, dévoré ce livre !

Malgré quelques épisodes, que je trouve peu crédibles, et un autre pour le moins invraisemblable, le récit m'a semblé plus cohérent et moins fantaisiste que le "Da Vinci Code".

Il y a une très belle progression dramatique dans ce roman et un cadre exceptionnel !... Situer l’intrigue en plein coeur du Vatican amène le lecteur non seulement à découvrir un univers méconnu,sinon inconnu, mais aussi à donner plus de réalisme à cette intrigue.

Par ailleurs, un des atouts de ce récit et de l'écriture de Dan Brown est que l'on voit le récit comme si on regardait un film. Pas étonnant que le cinéma s'en soit emparé...

J'ai vu le film après avoir lu le livre ; il est très fidèle au roman mais n'ajoute rien... A noter que le film est nettement plus réussi que celui du "Da Vinci Code".

Bon à lire mais pas indispensable pour comprendre de l'univers de D.Brown

5 étoiles

Critique de Buck (Rennes, Inscrit le 20 juin 2010, 29 ans) - 24 juin 2010

L'univers de dan Brown s'est construit sur la Symbolique religieuse. Le da vinci code est le fer de lance de l'auteur. Le premier tome est révèle donc toute l'essence même de "anges et démons".

Je ne le trouve donc pas essentiel, c'est donc un rajout (business???) de da vinci code, qui, lui, ce livre là, est indispensable pour tout gourmet de "littérature du complot".

L'histoire en elle même est prenante et bien ficelée notamment avec m. Langdon et son comportement, mais je me redis, mais n'est pas indispensable.

Froid dans le dos ......

9 étoiles

Critique de Frunny (PARIS, Inscrit le 28 décembre 2009, 52 ans) - 8 mai 2010

Après avoir dévoré le " Da Vinci Code " , je me sentais obligé d'approcher ce roman et je n'ai pas été déçu une seule seconde . Je trouve l'intrigue encore plus aiguisée et le dénouement digne des grands policiers .
Chapeau bas Mr Dan Brown !!!!

Passionnant

10 étoiles

Critique de Lalie2548 (, Inscrite le 7 avril 2010, 32 ans) - 27 avril 2010

J'ai vraiment apprécié ce livre. Je l'ai littéralement englouti. Du bon suspense et une belle intrigue. Après Da Vinci Code qui m'avait déjà beaucoup plu. Celui-ci m'a conquise.

intriguant!

6 étoiles

Critique de Nina-39 (, Inscrite le 15 avril 2010, 38 ans) - 26 avril 2010

Ce livre est bien, Dan Brown is successful! avec le temps, je me demande comment un livre pareil a-t-il pu me plaire. C'est une histoire folle, ça roule à 200 à l'heure, ce n'est vraiment pas mon genre, mais je me souviens des moments où je le lisais, je ne le lâchais pas!
Bravo Dan Brown ou poor me, je ne sais pas?

Meilleur que le Da Vinci Code

9 étoiles

Critique de Arnaud (Andenne, Inscrit le 29 novembre 2004, 37 ans) - 28 janvier 2010

J'ai vraiment apprécié ce livre. Le rythme haletant fait penser au Da Vinci Code, le jeu de piste est captivant et la fin est mieux réussie. Je ne vous ferai pas la mauvaise blague de vous raconter la fin (quoi de pire qu'une critique qui dévoile l'intrigue ? Et pourtant certains critiques oublient ce point essentiel) mais jusqu'au moment où il est démasqué, je ne le soupçonnais absolument pas. C'est donc que l'intrigue fonctionnait. A conseiller aux amateurs de thrillers !

Haletant

8 étoiles

Critique de Kou (, Inscrit le 5 septembre 2009, 30 ans) - 16 septembre 2009

Roman qui laisse le souffle coupé tellement l'action et le suspense sont omni présents. Le tout bien aidé par cette "chasse aux trésors".

Cependant, je le trouve dans la même lignée que le Da Vinci Code, très bon mais pas meilleur.

Vendeur mais un peu trop aguicheur..

4 étoiles

Critique de AlX6S (, Inscrit le 30 août 2009, 27 ans) - 30 août 2009

Je viens de terminer ce roman de Dan Brown, et je dois dire que je suis très déçu, mes amis m'en avaient fait l'éloge, je ne peux pas dire que je puisse en dire autant...

Dès les premières pages j'ai senti, patte lourde du roman qui se veut vendeur, de l'action, de l'action et encore de l'action... Suspense, pause, action, enfin révélation... Bon je ne hais pas ce style mais si seulement, l'intrigue était un peu crédible...

Les quelques éléments scientifiques évoqués dans le roman, rapportés par des soi-disant " génies de la science", m'ont vraiment rebuté.. C'était pour moi, une utilisation du jargon scientifique vraiment gratuite, car il n'y avait aucun débat sur les technologies, rien...
Les explications scientifiques étaient vraiment limites, presque grossières, par exemple à un moment il explique à propos de l'antimatière : " c'est comme l'électron qui est l'opposé du proton" en voulant étayer son explication de l'antimatière...
Et bien c'est très limite, car l'équivalent d'antimatière de l'électron tout le monde le sait , c'est le positron... ou positon

Bref beaucoup de confusions scientifiques basiques de ce genre je trouve pour un récit qui est censé traiter de sujets scientifiques complexes ..
Je ne parlerais même pas, de comment ils ont réussi à créer de l'antimatière et à la "capturer avant que celle-ci ne se désintègre", ou comment deux personnes peuvent utiliser un cyclotron comme le LHC sans que personne ne soit au courant de ce qu'ils projettent...

Enfin, donc je disais, rien qu'en lisant ces quelques cent premières pages, la réticence me gagnait... Et elle continua jusqu'à me submerger quand le Vatican entre dans l'histoire, ....
Tout est gros, lourd.... Invraisemblable, mais tellement prévisible...

Seulement la toute fin permet de se dire " ah je n'y avais pas pensé"..

Mais sinon objectivement; pour les futurs lecteurs, je dirais que s'ils veulent un livre avec de l'action, qu'ils n'ont pas du tout de culture scientifique et qu'ils se fichent de la vraisemblance, courez le lire!!!

Excellent

10 étoiles

Critique de Patsy80 (, Inscrite le 20 août 2009, 42 ans) - 24 août 2009

Ce livre est incontestablement mieux que le Da Vinci Code bien qu'il ait été écrit avant. Les personnages sont un peu similaires mais la richesse historique et l'intrigue sont sans égal. Un très bon roman.

A dévorer !

10 étoiles

Critique de Katryn (, Inscrite le 1 août 2009, 54 ans) - 1 août 2009

J'ai trouvé l'intrigue époustouflant ! L'auteur ne manque pas d'imagination.
Jusqu'à la fin on va de surprise en surprise, de plus en plus étonnantes...
Habituellement, je ne suis pas adepte de ce type de littérature mais je dois dire que là, j'ai trouvé en Dan Brown un dieu de l'intrigue et de l'imagination bien pensé !

Bon

9 étoiles

Critique de Hery31 (, Inscrit le 16 juillet 2009, 35 ans) - 16 juillet 2009

ce livre est un régal ! dès le début on est accroché. Difficile de fermer le livre. Mieux que le Da vinci code. Après c'est du Dan Brown, les enquêtes sont magnifiquement bien menées, elles nous tiennent en haleine. On n'est pas obligé de croire en tout ce qu'il interprète, mais on est obligé de se poser des questions. Tout comme dans Da Vinci Code lorsqu'il parle du "rôle de la femme" dans la bible et dans la religion en général.
Je conseille

Génialissime mais...

7 étoiles

Critique de Hermion (villeurbanne, Inscrite le 3 août 2005, 29 ans) - 23 mai 2009

Ce livre est un régal pour les yeux et j'adore la réflexion du livre mais voilà, arrivé vers la fin du livre c'est long. On s'ennuie.
Il est bien mais le rythme se casse vers la fin. C'est dommage pour la fin.

SON NUMBER ONE !

10 étoiles

Critique de Aquarelle (Paris, Inscrite le 29 mai 2006, 43 ans) - 4 mars 2009

Pour moi son meilleur livre. Je l'ai d'ailleurs préféré au Da Vinci Code c'est pour dire ! Impossible de s'arrêter une fois dans l'intrigue. Il vaut tout de même mieux aimer l'ésotérisme pour apprécier. A chaque fois que je lis ce auteur, c'est un film qui de dessine dans ma tête. Le suspense de ce livre est particulièrement prenant. Je préfère ne pas en dévoiler davantage. Je pense qu'un jour, au bord d'une plage, je me ferai un plaisir de le relire.

Mieux que Da vinci code

8 étoiles

Critique de Pierro13 (, Inscrit le 24 août 2008, 30 ans) - 27 août 2008

Un bon polar, une très bonne intrigue dommage que ce soit un peu trop acadabrantesque mais mieux que Da vinci code.

Les quatre pions cardinaux

6 étoiles

Critique de Jean Meurtrier (Tilff, Inscrit le 19 janvier 2005, 42 ans) - 24 juin 2008

Il est indéniable que ce genre de littérature montre rapidement ses limites. Techniquement, la traduction est faible et la relecture a laissé passer son lot de fautes. La narration abreuve de formules simplistes des passages grotesques illustrant des scènes d’une rare invraisemblance.
Les personnages apparaissent souvent contradictoires. Brown les rend tour à tour intelligents (ou plutôt cultivés) pour impressionner le lecteur, et idiots pour que ce dernier puisse tout de même suivre. Quant aux références historiques, il est préférable de prendre le parti de ne pas s’y fier, idem pour les liens douteux que l’auteur établit entre elles.
Et pourtant, il est difficile de strictement s’en tenir à ce constat. Au fil des pages, ces faiblesses tendent à s’effacer, par habitude sans doute, mais aussi parce qu’il s’agit d’un page-turner diablement efficace. Au bout du compte «Anges et démons» est un roman loin d’être désagréable à lire, exactement ce que je souhaitais pour oublier les préoccupations liées à mon déménagement. Et puis, malgré son apparente fadeur, je ne peux pas m’empêcher de trouver Robert Langdon sympathique.

Rocambolesque

8 étoiles

Critique de Critique (Trets, Inscrite le 9 novembre 2004, 57 ans) - 22 mai 2008

Même si vous n'avez pas aimé, "Crosp", n'en dîtes donc pas autant sur le contenu du livre, ne dégoûtez pas les futurs lecteurs à venir, vous cassez tout le suspense... Non, je ne suis pas d'accord avec vous, raconté comme vous le faites, en effet, ça paraît simplet mais quand vous rentrez dans le roman de Dan Brown et que vous vous prêtez au "jeu", vous êtes vite captivé et attentif à la tournure que prennent les évènements !

Ce roman est en effet aussi bon que le Da Vinci Code. On est contents de retrouver l'ambiance "politico / religieuse" et on passe un très bon moment. J'ai beaucoup aimé, je le recommande vivement aux amateurs du genre !

Dans le même style, je conseille "l'évangile selon Satan", davantage tumultueux, pour public averti mais encore plus prenant ! Qu'en pensez-vous "Crosp" ?

Tout aussi bluffant que "Da Vinci Code"

10 étoiles

Critique de Bookivore (MENUCOURT, Inscrit le 25 juin 2006, 35 ans) - 30 mars 2008

Je préfère même de peu ce roman au "Da Vinci Code", c'est dire ! Vraiment passionnant et excellent, j'aimerais beaucoup que Brown nous sorte d'autres romans dans le même style !

Divertissant

6 étoiles

Critique de Seblegoff (, Inscrit le 16 février 2008, 29 ans) - 18 février 2008

Je ne sortirai pas des sentiers battus en disant que ce livre est un bon divertissement qu'il faut lire sans chercher une profonde réflexion.

Un scénario bien établi, encore un mystère à résoudre.

Dan Brown nous offre une enquête simple et prenante.

On suit en effet ce livre sans mal.

A lire sans se prendre la tête...

Meilleur que le Da Vinci Code

7 étoiles

Critique de Nance (, Inscrite le 4 octobre 2007, - ans) - 31 janvier 2008

J’ai préféré ce livre au Da Vinci Code. Que les références religieuses/historiques/artistiques/scientifiques soient vraies ou non ça ne me dérange pas parce que pour moi ça reste de la fiction. Même si ce n’est pas mon genre de livre, j’ai beaucoup aimé l’intrigue. Le commencement est faible, trop de blabla scientifiques que je n’ai pas compris ou que je n’avais aucune idée de leurs validités, mais dès que commence la course pour trouver le meurtrier, ça devient intense. Le récit est très absorbant, tout comme pour le Da Vinci Code, pour ceux qui l’ont aimé... *tousse* J’ai aimé que la carte du Vatican soit imprimée dans le livre, comme ça j’ai plus visualisé la chasse. J’ai aimé les personnages secondaires, dont Maximilien Kohler que j’ai de la difficulté à l’imaginer autrement qu’en Docteur Folamour et aussi le camerlingue Carlo Ventresca, mais pour ce qui est des personnages principaux... un vieux professeur/enquêteur/James Bond raté et une belle scientifique indépendante... Personnellement, j’ai trouvé ce roman très divertissant et moins tiré par les cheveux que le Da Vinci Code.

sous-culture

1 étoiles

Critique de Crosp (, Inscrit le 18 novembre 2007, 40 ans) - 19 janvier 2008

Attention spoiler
Le pape a eu un fils avec une nonne qui s'est faite inséminer.

Ce fils devient, en secret, le cardinal le plus influent au Vatican.

Il empoisonne son père (le pape donc) car il trouve qu'il est trop conciliant avec les milieux scientifiques devenus dangereux pour la religion.

Rob saute d'un hélico sans parachute avec un store trouvé dans la machine, et finit tranquillement le roman un peu fatigué.

Il a quand même sauvé le Vatican et a le droit de passer une nuit avec Vittoria - il le mérite bien.

Rendez-vous compte du ridicule de ces événements, c'est affligeant. Je mets ce livre au même rang qu'un film d'action américain pour ados.
Fin spoiler


Dan Brown traite des thèmes très intéressants, la difficile cohabitation du religieux et du scientifique, mais le traitement de ces thèmes est constipant de nullité.

Le personnage le plus intéressant - Leonardo - prêtre physicien - meurt dès le prologue. Dommage.

A éviter.

Meilleur même si antérieur

9 étoiles

Critique de Olivier1180 (Bruxelles, Inscrit le 21 octobre 2007, 46 ans) - 29 octobre 2007

Meilleur que le "Da Vinci Code"? C'est mon avis en tout cas.
Mais ici aussi, après avoir lu les critiques précédentes, arrêtez de vous torturer le chou et de chercher les invraisemblances... Vous perdriez votre temps tellement il y en a!
Dan Brown n'est pas un grand auteur, ça c'est une évidence et tout le monde la sait! D'ailleurs, vous croyez que c'est lui qui écrit ses livres?
Alors, de nouveau, prenez ce livre pour ce qu'il est, un bon roman d'aventures, bourré d'action.
Et prenez du bon temps!

Mi figue mi raisin

6 étoiles

Critique de POOKIES (MONTPELLIER, Inscrit le 16 août 2006, 40 ans) - 28 octobre 2007

Ce livre est aussi haletant que le fameux et tant controversé : Da Vinci Code. L'intrique générale, les personnages sont attachants. On passe un bon moment à lire les aventures de Langdon.
Toutefois et malgré tout ceci, ce livre est bourré
- d'impossibilités : 1h d'avion pour faire Etats-Unis/Genève mais 30 minutes pour faire Genève Vatican. Langdon ne dort jamais, saute d'un hélicoptère sans parachute et sans mourir...
- de copiage du Da Vinci Code (ou inversement): action sur 1 journée, début du livre commençant par une mort mystérieuse, le méchant fait parti d'une confrérie secrète, enquête de Langdon qui subit les évènements, course poursuite et codes à déchiffrer...
- d'intrigue poussée à l'extrême : la mort du Pape et son lien de parenté avec le camerlingue...
Bref, Monsieur Dan Brown manquerait-il d'idées et d'originalité ou se moquerait-il un peu de nous?!! Effectivement à certains moments on pourrait se demander si on n'est pas dans un OSS117!!!
Pour moi, ce livre est vraiment un livre d'été de plage mais pas plus.

De rebondissement en rebondissement

8 étoiles

Critique de Chris (Bruxelles, Inscrite le 30 décembre 2003, 43 ans) - 8 juillet 2007

Je n'avais pas tellement apprécié Le Code Da Vinci, trop médiatisé probablement et un peut trop tiré par les cheveux. Anges & Démons se plonge dans la religion et le pouvoir du Vatican. Qui est le grand chef des ILLUMINATI? Est-ce que l'antimatière va exploser? La fin est haletante et on se doute qu'il y a des surprises.

COPIÉ-COLLÉ?

5 étoiles

Critique de Septularisen (Luxembourg, Inscrit le 7 août 2004, 50 ans) - 6 avril 2007

Bon, voici donc l'autre aventure du Professeur Langdon et force est de constater après la lecture des critiques précédentes que les romans de Dan BROWN provoquent toujours autant de critiques radicalement opposées...

Personnellement j'ai bien aimé ce livre, mais alors sans plus, le "style" Dan BROWN est toujours égal à lui même, et le roman se lit facilement, malgré ses 620 pages.
Comme toujours il y a de l'action, des rebondissements imprévus, des retournements de situation, du suspense... et bien sûr quelques "libertés" avec l'histoire, la signification des symboles, la chronologie, les heureux hasards "capillotractés", quelques "libertés" avec la physique des corps en chute libre et la gravité terrestre (qui à d'ailleurs fait beaucoup couler d'encre d'ordinateur dans les critiques précédentes...) et quelques raccourcis explicatifs... "vraiment" raccourcis!

Mais encore une fois, il ne s'agit là que d'un roman, au lecteur de de faire la part des choses, de se forger son opinion, et d'apprécier... ou pas!
Reste que l'on se fait très facilement prendre dans la trame de l’histoire, et en fin de compte on suit l'action avec beaucoup d'intérêt...

Question "primordiale" : ce roman est-il meilleur, ou moins bon que le Da Vinci code? Difficile à dire, le tout ressemblant fort à un copié-collé, les deux romans se ressemblent beaucoup... (bien que je n'irai pas jusqu'à dire comme certains dans ces critiques qu'il s'agit deux fois de la même histoire...) Pour ma part, je dirai 1 partout balle au centre... les deux romans se valant à beaucoup de vue...

Reste que pour moi, le plus grand plaisir à lecture de ce livre a été (puisque j'avais d'abord lu le Da Vinci code) de retrouver et de "fréquenter" à nouveau le personnage du professeur Robert Langdom, qui est toujours aussi admirablement bien décrit, toujours aussi sympathique, toujours aussi bon et généreux et surtout toujours d'une aussi grande humanité... assurément un des personnages "récurrents" les plus marquants de la littérature de ces dernières années...

Indiana Jones en soutane

7 étoiles

Critique de Valeriane (Seraing, Inscrite le 16 novembre 2005, 38 ans) - 12 août 2006

Contrairement à ce que l'on pourrait croire, ce roman a été écrit avant le Code de Vinci. On retrouve notre héros, Robert Langdon, universitaire américain, spécialiste des symboles. Cette histoire nous transporte tout d'abord dans les murs du CERN (Centre européen de recherche nucléaire), où un scientifique a été torturé, assassiné et marqué au fer rouge. Tout porte à croire qu'il s'agit de l'oeuvre des Illuminati, une société secrète dont la création remonte à l'époque de Galilée. Ensuite, l'intrigue nous conduit tout droit au Vatican, pour une aventure où seront étroitement liées science et religion.
Je n'ai pas été déçue par l'intrigue, riche en rebondissements. Comme pour le Code de Vinci, l'auteur nous offre beaucoup d'éléments historiques intéressants. Il n'est pas ici question de dépeindre une « éventuelle réalité cachée et qui pourrait changer la face du monde ». Certains ont critiqué la fin de ce roman, qui est un peu « incroyable ». En fait, en lisant les 100 dernières pages, nous sommes plongés dans une fin totalement à l'américaine. Cela m'a beaucoup fait penser à la série des Indiana Jones. Alors pour certains, c'est tiré par les cheveux, mais pourquoi ne pas imaginer notre Robert Langdon en superbe aventurier! Je n'ai pas été déçue par ce roman, je me suis laissée transporter par son intrigue, et la fin m'a fait sourire.

Moins fort mais bon tout de même...

7 étoiles

Critique de Ppakkoqq (, Inscrit le 20 juillet 2005, 34 ans) - 27 juillet 2006

Pas de comparaison avec le Da Vinci code...

Le scénario accroche le lecteur mais je trouve ce livre trop rapide et donc incrédule. Les explications sont bâclées, les observations (celles qui permettent de nous plonger dans le décor et dans les personnages) sont médiocres.

Reste que ce style Brown parvient à nous intéresser: à l'aide de la même méthode qui a fait ses preuves dans le Da Vinci, c'est à dire conspiration catholique et terreur au Vatican.

Bref, je suis déçu car je m'attendais à un autre style d'écriture et un suspense plus haletant.

Un roman de poids

6 étoiles

Critique de Bernard2 (ARAMITS, Inscrit le 13 mai 2004, 68 ans) - 24 juillet 2006

Que de polémiques autour de ce roman ! Mais c'est vrai qu'il est "de poids" :
D'abord, c'est un pavé. Plus de 550 pages.
Ensuite, Langdon, le héros en fait des tonnes. Mélange de Superman, Tintin et Zorro, il ira jusqu'à sauter d'un hélicoptère en vol sans parachute. Va-t-il s'en sortir ? Un petit indice : Langdon sera présent dans le prochain roman de Brown (le fameux Da Vinci Code).
D'accord, c'est une fiction, et il ne faut surtout pas chercher de vraisemblance historique. Mais tout de même, à aller trop loin, on n'arrive plus à croire, même en y mettant de la bonne volonté !
Ce n'est pas désagréable à lire. Mais pourquoi tant de battage ?

Le degré zéro de la littérature

1 étoiles

Critique de Le rat des champs (, Inscrit le 12 juillet 2005, 67 ans) - 10 juillet 2006

Désolé de revenir encore une fois là-dessus, mais quand je lis certaines critiques dithyrambiques, c'est plus fort que moi. Je me demande sincèrement d'où vient ce succès planétaire, et ce que les fans y trouvent.

Est-ce pour la rigueur de sa documentation?

Chacun sait que les conneries énoncées doctement par le professeur Langdon ne tiennent pas la route. Tout ce qui est raconté sur l'antimatière, le CERN, le procès de Galilée, les illuminatis, la franc-maçonnerie est faux. Quel drôle d'écrivain qui ne prend même pas la peine de se documenter sur ce qu'il écrit. Le CERN admet sur son site internet qu'ils fabriquent de l'antimatière, mais que pour arriver à la quantité décrite par Dan le vilain brun, il leur faudrait plusieurs dizaines de milliards d'années. Le procès de Galilée n'a pas duré 14 ans comme le prétend Brown mais très exactement de 1632 à 1633. En 1632 il était encore dans les bonnes grâces du Cardinal Barberini qui devint pape sous le nom d'Urbain VIII.

Est-ce pour l'originalité de l'histoire?

Comme l'ont relevé de nombreux intervenants, c'est une copie carbone (pas 14) de Da Vinci code. Le même professeur Langdon, une autre jolie fille dont le père adoptif est assassiné sauvagement, une secte qui veut commettre des abominations (les illuminatis ici au lieu de l'opus dei). De plus les péripéties sombrent dans la débilité la plus profonde quand le professeur Langdon saute d'un hélicoptère en haute altitude sans parachute, et a la vie sauve grâce aux pans de son veston. Lequel veston est à peine froissé quand on le ressort du Tibre. Le rôle du camerlingue fait hurler de rire tous ceux qui connaissent un petit peu le fonctionnement du Vatican. Etc, etc.

Alors, c'est pour les révélations croustillantes?

Les tenants du grand complot mondial se retrouvent là-dedans: complot judéo-maçonnique, George Bush père qui est franc-maçon au 33e degré (comment ne pas rigoler quand on connaît l'intégrisme religieux WASP de la famille?)
Mais bien sûr, c'est ça, le grand complot, les révélations croustillantes.
Extrait de la page 53 : "Après avoir recueilli les savants pourchassés au XVIIIe siècle, les francs-maçons sont devenus à leur insu un repaire d'Illuminati. Ces derniers ont infiltré l'organisation, en ont gravi les échelons, ont pris le pouvoir au sein des différentes loges. Ils se sont discrètement servis de la franc-maçonnerie pour relancer leur propre réseau, sorte de société secrète à l'intérieur d'une société secrète. Après quoi, les Illuminati ont utilisé le réseau planétaire des maçons pour accroître leur influence."
C'est bien ce qu'on pensait : un pour tous, tous pourris. Dan est un héros qui dénonce la pourriture de nos dirgeants secrets.

Alors, quoi?

Oui qu'est-ce que ceux qui ont aimé ce livre y ont trouvé de bon? Le style littéraire est désolant, l'action tirée par les cheveux, la documentation nulle...
J'aimerais comprendre. J'ai lu ce livre jusqu'au bout dans la consternation, parce que j'avais envie de comprendre ce qui plait tant à mes contemporains. Eh bien, j'ai toujours pas compris, qui peut m'expliquer?

Meilleur encore que le DA VINCI CODE

9 étoiles

Critique de NANE (, Inscrit le 25 juin 2006, 37 ans) - 9 juillet 2006

J'ai lu le Da Vinci Code avant de dévorer littéralement celui-ci, et je l'ai trouvé meilleur encore dans le déroulement de l'histoire qui encore une fois s'attaque à une société mytique, les ILLUMINATIS.
Le Da Vinci code m'avait déjà mis l'eau à la bouche par rapport à l'auteur, et je ne regrette pas de m'y être intéressé.
A tous les fans de Dan Brown, je vous le conseille donc après le Da Vinci code.

Un roman ......fictif

5 étoiles

Critique de Savanou (Lille, Inscrite le 8 janvier 2006, 29 ans) - 10 juin 2006

Bon à la seule différence de beaucoup de personnes ici présentes, je n'ai pas encore fini le bouquin, c'est donc pour cela que je n'ai pas lu certaines critiques qui parlaient de la fin.
Pour ma part j'ai lu le Da Vinci Code avant Anges et Démons que j'ai commencé il y a quelques jours. Dès les premières pages, j'ai remarqué une similarité avec les premières pages de Da Vinci Code et ces deux romans sont selon moi, basés sur le même schéma, Robert Langdon réveillé en pleine nuit, par un coup de fil mystérieux, de belles femmes qui ont reçu un choc en apprenant le décès de leur père/grand-père, LAngdon, là pour les aider à faire le deuil de cette mort (et pourquoi pas plus? Hé oui le coquin, il lui arrive d'avoir des idées derrière la tête en les regardant) et bien entendu toujours des super-pièges méga dangereux où il risque sa vie ce cher Langdon mais bien entendu il est sauvé on ne sait comment juste avant que sa mort ne sonne.
Des énigmes déchiffrées qui toujours pour la première fois s'avèrent fausses (une perte de temps car rappelons-le c'est une course contre la montre) donc bien entendu le lecteur "stresse" et pif pouf par magie Langdon dit "mais non c'est pas ceci c'est cela"...) et là il ne leur reste que 3 min mais miraculeusement ils arrivent à faire 15 km en 2 min et arrivent au bon moment !
Cependant, le roman se lit vraiment bien, c'est fluide, compréhensible, et il est difficile de s'en détacher. Dan Brown a la formule miracle qui nous tient en haleine et c'est également un très bon passe-temps etun bon livre si on fait abstraction de certains de ses défauts.

Pas mal

8 étoiles

Critique de Franckyz (, Inscrit le 9 janvier 2006, 39 ans) - 5 février 2006

J'ai bien sûr commencé mon "cycle" Dan Brown par le Da Vinci code puis je me suis laissé tenter par ce livre.
Il reste bon mais moins intéressant, l'intrigue est davantage poussée mais les révélations sont moins spectaculaires...
Mais l'ensemble reste toutefois très agréable à lire, Dan Brown n'aime décidément pas l'église catholique !

24H chrono au Vatican

4 étoiles

Critique de Nothingman (Marche-en- Famenne, Inscrit le 21 août 2002, 37 ans) - 30 janvier 2006

Replonger, il n'y a pas d'autres mots qui m'est venu à l'esprit, lorsque j'ai commencé la lecture du second Dan Brown. L'intrigue de départ se veut intéressante. Une secte, que tous les experts croyaient disparue, "les Illuminati", se réveille et s'empare de la nouvelle découverte mise au point par le CERN de Genève, "l'antimatière". Une révolution scientifique qui pourrait expliquer la théorie du big-bang mais qui, placée entre de mauvaises mains, pourrait être utilisée comme une arme bien plus puissante que la bombe atomique. Les Illuminati, fervents défenseurs du progrès et de la science vouent une haine farouche à l'égard de la religion et du Vatican plus particulièrement. Ils décident donc de placer la gouttelette d'antimatière quelque part au Vatican. Dans moins de 24h le plus petit état du monde sera rayé de la carte. Spécialiste de cette secte secrète, Robert Langdon est appelé à la rescousse pour aider à comprendre le terrible enjeu qu'implique la résurgence des Illuminati. Religion contre science. 24H chrono au Vatican.

Un bon début donc, qui fait directement penser à l'introduction du "Da Vinci Code". Un scientifique assassiné, cruellement mutilé, point de départ d'un jeu de piste savant et ésotérique qui nous mènera de Suisse à Rome. Toujours ici ces énigmes historiques, ces références au passé romain. J'ai apprécié également cette visite guidée de Rome au travers des œuvres du sculpteur Le Bernin. Tout se mêle. On retrouve évidemment toujours l'écriture cinématographique de Dan Brown, qui n'est pas là pour faire du style mais instaurer un suspense qui utilise de (très) grosses ficelles, souvent éculées. Une fois de plus quelques incongruités assez frappantes : ainsi, ces deux scientifiques qui auraient mis au point, seuls, en secret, l'antimatière alors que ce type de recherches impliquerait au moins une équipe de plusieurs scientifiques. Mais bon, là, n'est pas encore le plus grave!

Le plus grave, c'est la fin! Grand guignolesque à souhait! On n'y croit pas une seule seconde. Brown s'enflamme, détruit tout ce qu'il est parvenu à construire durant les trois-quarts de son épais roman. Un homme qui se jette d'un hélicoptère à plus de 3000 mètres, agrippant seulement quelques centimètres carrés de toile comme parachute de fortune, tombe dans les eaux du Tibre et se réveille à l'hôpital sans une égratignure. Soit, Brown nous prend pour des imbéciles, soit plus grave, il y croit vraiment. Passons également la résolution de l'enquête, digne des pires séries sentimentales américaines et cette conclusion, piquée à James Bond.

formidable!

10 étoiles

Critique de Fandedanbrown (, Inscrite le 24 janvier 2006, 32 ans) - 24 janvier 2006

J'ai beaucoup apprécié Anges et démons. Ce livre est palpitant du début à la fin. J'attends avec impatience le prochain Dan Brown le 1 février.

Une intrigue captivante

8 étoiles

Critique de Silver_angel (, Inscrite le 21 novembre 2005, 29 ans) - 23 novembre 2005

Bien que ce roman s'adresse à une clientèle particulière, j'ai trouvé que l'intrigue nous gardait en haleine jusqu'à la toute dernière page. Bien sûr, quand il s'agit de retrouver les quatre cardinaux, je trouve que la voie de l'Illumination est tracée un peu trop rapidement; comme si Langdon et Vittoria étaient des êtres supérieurs dotés d'une intelligence extrême. La facilité avec laquelle les corps sont retrouvés est un peu exagérée, mais malgré tout, l'intrigue est tout de même captivante. Ce roman vaut la peine d'être lu.

Un bon moment

8 étoiles

Critique de Usdyc (Bruxelles, Inscrit le 27 août 2004, 61 ans) - 1 novembre 2005

Un roman qui ne donne pas mal de tête certainement avec des invraisemblances historiques et artistiques mais qui m'a donné envie de visiter à Rome (je pars demain!). C'est déjà pas mal, non ?

Même pas un brouillon de Da Vinci Code

5 étoiles

Critique de Le Cid (Perpignan, Inscrit le 12 juillet 2005, 26 ans) - 28 octobre 2005

Si on pardonnait à Da Vinci Code ces imperfections et ces fantaisies car on pouvait le mettre sur le compte du roman, les exagérations présentes dans ce livre sont trop grandes. Entre cette jeune femme qui fait passer Einstein pour et toutes les erreurs citées plus bas ce roman n'est pas à la hauteur.

Un livre déroutant!

10 étoiles

Critique de Naz_de_jardin (, Inscrite le 18 octobre 2005, 26 ans) - 18 octobre 2005

J'ai trouvé ce livre très bien. Je l'ai dévoré entièrement sans me poser de questions. Bien sûr après on peut penser que l'histoire est ridicule, outrageant ou irritant mais je pense qu'une fiction est une fiction. Et je trouve cette fiction très sophistiquée et j'avoue qu'avec Harry Potter, c'est mon livre préféré! (beaucoup mieux que Da Vinci Code)

Passionnant

10 étoiles

Critique de Bouriket (, Inscrit le 23 septembre 2005, 33 ans) - 28 septembre 2005

Honnêtement je ne suis pas un grand lecteur, pour tout vous dire, ce n'est que mon deuxième livre lu. Mais après les retombées médiatiques du Da Vinci Code (je suis rendu à la moitié) j'ai voulu savoir pourquoi tout le monde trouvait ce livre et cet auteur géniaux.

Je crois avoir trouvé pourquoi ! Dan Brown nous met dans l'ambiance tout de suite et nous donne envie de lire les chapitres à la suite sans jamais s'arrêter. Le système de petits chapitres nous donne envie de voir ce qu'il y a dans le prochain.

Il est vrai que l'histoire est un peu tirée par les cheveux mais l'essentiel est que l'auteur nous donne envie de lire son livre sans s'arrêter car le dénouement n'est pas prévisible. Il y a toujours des rebondissements.

Je suis certes un lecteur débutant mais pour le moment je trouve Anges & Démons beaucoup plus passionnant que Da Vinci Code.

Enfin je ne comprends pas ceux qui critiquent le fait que l'histoire est tirée par les cheveux. Le but de l'auteur est encore une fois de nous faire rêver. Ce qui est intéressant, c'est que l'auteur mêle la réalité et la fiction.

Tout cela fait pour moi un excellent livre.

un bon roman pour la plage

8 étoiles

Critique de Ungrimette (, Inscrite le 4 septembre 2005, 40 ans) - 4 septembre 2005

Dan Brown réussit à nous emmener avec lui dans ce "thriller historique et religieux". Son écriture est simple, fluide et c'est avec grand plaisir que j'ai pu suivre les nouvelles aventures de Robert Langdon. Pour ceux qui n'ont pas accroché avec Da Vinci code, il est préférable de lire autre chose... pour les amateurs, aucune hésitation, foncez!!

Ma commande à l'auto chez Burger King

4 étoiles

Critique de FightingIntellectual (Montréal, Inscrit le 12 mars 2004, 35 ans) - 1 septembre 2005

"Oui bonjour je peux prendre votre commande?" me dit cette voix adolescente à l'intercom.

-Bien sûr, j'aimerais bien un whopper double fromage, une petite portion de frites, un coca-cola et le dernier Dan Brown s'il vous plaît!

En quelques lignes, c'est ce que je pense de Dan Brown.... de la malbouffe, quelque chose de vite fait, vite avalé et vite digéré, qui rend paresseux et apathique.

C'était mon premier Brown. J'ai décidé de le lire pour m'en faire une opinion après m'en être fait rabattre les oreilles longtemps. L'intention de Brown n'est pas méchante, il y a des trucs bien intéressants dans ce bouquin, comme la mise en perspective de deux institutions qui ont selon moi trop de certitudes, pas assez de doutes, il a un personnage un tantinet Dostoïevskien en Carlo Ventresca, le camerlingue (ne sautez pas au plafond les puristes, le personnage a des accents Dostoïevskien, Brown est très loin du génialissime russe), il essaie de faire découvrir l'art à son spectateur... ce sont des bons côtés... mais c'est tout le reste qui dérape.

..Dès les cent premières pages j'ai commencé a me taper la tête sur les murs tellement c'était invraisemblable et tiré par les cheveux. Après tout, quel symboliste religieux ne s'est pas fait réveiller à 5hAM par un total inconnu pour se faire mettre dans un jet expérimental qui roule à mach 15, pour atterrir à Genève une heure plus tard pour se rendre compte qu'une arme hyper-mortelle a été créée, puis volée par une antique secte satanique qui veut faire exploser le Vatican? Je veux bien que ce soit un roman, mais faudrait pas charrier. Pendant toute la lecture j'imaginais Arnold Shchawrtzeneeger jouer Langdon et Sylvester Stallone jouer Ventresca. C'est cette atmosphère de film américain qui donne un ton épouvantable à ce livre...


Pour une fois, je crois que de voir la version cinématographique(qui existera peut-être un jour) aurait peut-être été plus enrichissant...


Aux fans de films d'action...je passe mon tour pour les prochains...

au bûcher

1 étoiles

Critique de Botchya (, Inscrit le 19 août 2005, 32 ans) - 19 août 2005

mouarf ,
le début sur le CERN m'a bien fait rigoler, je connais pas mal tout ce qui touche à la physique subatomique, et là il y a un grand manque de crédibilité ( j'ai trouvé )
- la fille qui fabrique les conteneurs à antimatière toute seule !
alors qu'il faudrait je pense une vingtaine d'ingénieurs ( spécialisés en maths , physique des particules , mécanique , ... ), et qui bossent trois ans dessus , bref
- le dirlo du CERN carrément niais.

la partie sur le Vatican est pitoyable , débile et désolante

j'ai lu les 2 tiers , je ne sais pas si je vais le finir , je crois que ça rend abruti de lire ces bidules-là
heureusement que je ne l'ai pas payé
Pour ceux qui ne lisent que ce type de bouquin à grand spectacle (secte , fin du monde , ... ), lisez plutôt ces auteurs : Éric-Emmanuel Schmitt , Jean Raspail , Henri Bosco
et Dan Brown : au bûcher

ps : désolé pour l'écriture brouillon , je suis une daube en français

Une bonne intrigue mais parfois exagérée

7 étoiles

Critique de Omar (, Inscrit le 16 août 2005, 29 ans) - 16 août 2005

Le style de Dan Brown, ses courts chapitres, sont agréables, le suspense nous emporte, le roman est rempli de rebondissements et de coup de théâtre avec une fin inattendue. C'est un très bon thriller qui évoque un sujet intéressant qui est celui de la relation entre la religion et la science.
Cependant, l'intrigue de ce livre, vous l'aurez remarqué, rappelle beaucoup celle du Da Vinci code (c'est en fait l'inverse). Nous avons encore une fois un génie qui se fait assassiner, une secte secrète qui intrigue, des faits que Brown assure comme vrais mais dont la véracité est à vérifier et évidemment la belle fille. De plus certains passages sont exagérés et sont à la limite du grotesque tels que la chute de nombreux mètres ou encore la chance de Langdon qui frôle la mort à quatre reprises en l'espace de quelques heures.

Décevant !

4 étoiles

Critique de Violine (, Inscrite le 7 août 2005, 51 ans) - 7 août 2005

Après avoir lu avec beaucoup de plaisir Da Vinci Code, j'ai été très déçue par ce livre. Même scénario ou presque, n'est pas oubliée la belle jeune femme qui fait la paire avec Robert Langdon. C'est le même plan de base, on change le décor, ça n'a aucun intérêt et l'histoire est plutôt tirée par les cheveux. Il aurait peut-être fallu commencer par celui-là avant de lire Da Vinci Code, la déception aurait été moins grande.

Les joies de la piscine

4 étoiles

Critique de Bolcho (Bruxelles, Inscrit le 20 octobre 2001, 69 ans) - 1 août 2005

Vous êtes en train de commencer la brique et déjà, à la page 17, vous lisez ceci : « le large sourire insouciant d’un grand sportif ». Et vous vous dites que c’est une formule dont la puissance littéraire est à peu près celle d’une publicité pour dentifrice.
Vous vous dites aussi que l’auteur avait beaucoup d’adjectifs convenus à répandre dans ses descriptions-remplissage et qu’il n’oublie jamais de nous signaler l’utilisation de telle marque de voiture ou d’avion (retombées publicitaires ?). On sait que le personnage principal a enfilé aujourd’hui sa « veste en tweed Harris » (aucune idée de ce que ça peut bien être, mais ça ne fait de toute façon pas franchement avancer le récit). On nous décrit aussi le CERN à Genève : une « pelouse lustrée » bordée d’ « allées irrégulières » « moutonnait » entre les dortoirs en « briques brunes rectangulaires ». Retenez bien : brunes et rectangulaires. C’est très important pour faire du remplissage !
A part ce genre de descriptions fadasses et inutiles, on a surtout des dialogues. Y a-t-il à la page 100 une phrase dont nous aurions souhaité être les auteurs ? Ce test proposé par l’ami Lucien est éclairant : la page 100 n’est qu’un dialogue banal entrecoupé de deux « interventions de l’auteur » : « Kohler se tourna lentement, comme s’il ne l’avait pas entendue » (on voit donc que le personnage a toute la maîtrise de ses sentiments et que c’est un sacré héros), et puis : « Vittoria lui adressa un regard perçant » (ce qui nous indique des tas de choses : elle ne porte pas de lunettes sans doute, mais surtout, comme les yeux sont bien évidemment le miroir de l’âme et que cette dernière reflète l’intelligence, on sent que Vittoria est une sacrée héroïne très intelligente). Comme quoi, pas la peine de déballer de longs discours pour dire des choses essentielles. A se demander pourquoi Dan Brown a eu besoin de 571 pages.

Peut-être pour attirer le regard des réalisateurs de feuilleton télé.

Sur le fond, impossible de ne pas songer que le propos est une énième exploitation de la veine la plus porteuse du moment : jouer à se faire peur avec de vilains étrangers (comme par hasard, le vilain le plus actif est d’origine arabe), de vilains fanatiques, de vilains assassins opposés à d’héroïques héros (j’avais moi aussi envie d’utiliser un adjectif approprié).

Eh bien, j’ai même pas eu peur, na !

Confidence du lecteur curieux que je suis et qui a essayé le pire aussi : cela ressemble parfois à du OSS 117. Non, c’est plutôt un scénario pour Blake et Mortimer. Avec les Illuminati à la place de l’immonde « Olrik» et une jolie fille en plus, dans le genre Yoko Tsuno. Dans la catégorie BD, ce n’est pas trop mauvais comme scénario, mais les dessins sont …nuls.

Dan Brown a été prof d’anglais. Il a forcément lu Poe et notamment le fameux commentaire (« The philosophy of composition ») sur son poème « The Raven » avec la question centrale : quels sont les ingrédients pour créer une œuvre rapportant de l’argent ? Aujourd’hui, il faut d’abord du religieux (c’est très bien porté en ce moment), du suspense (ou, comment faire tourner les pages à des gens qui seraient aussi bien dans la piscine), une menace à dimensions universelles au moins (la docilité – des lecteurs et des peuples en général – se mesure au degré de trouille qu’on leur distille) et du sexe (là, Dan Brown a un peu joué les prudes, sans doute pour ne pas effaroucher les bigots et les bigotes qui sont eux aussi, après tout, de potentiels cochons de payeurs).

C’est fou le nombre de gens qui ont un regard « perçant » dans ce bouquin. Je suis sûr qu’on doit pouvoir trouver d’autres adjectifs pour décrire un regard : las, myope, gêné, fuyant, amoureux, bleu, vert, etc. Toute une batterie d’autres clichés pour ce qui serait une « Tirade des yeux » qui pourrait enrichir le vocabulaire de Dan Brown. Cela dit, c’est vrai, le camerlingue décrit page 340 n’a pas un regard perçant, mais foudroyant. Décidément, les regards sont des armes.

A la page 455, notre vaillant héros a frôlé la mort 4 fois, il s’est battu trois fois contre le méchant beaucoup plus costaud que lui, il a été aux trois quarts noyé, quasi enterré vivant, suspendu par une main au dessus d’un vide de trente mètres. Il en a sacrément bavé. Dan Brown, pour nous le montrer encore mieux, nous signale qu’il « était dans un état lamentable. Les vêtements trempés, les cheveux emmêlés, plaqués sur son crâne ». Vite un peigne ! C’est une vision d’apocalypse ! Un peu comme moi quand je sors de la piscine pour me replonger dans le livre.

Allez : deux étoiles parce que dans la catégorie BD sans dessin, il y a un bon rapport durée de lecture / prix et que j’ai éprouvé le subtil plaisir des gogos consentants.

Pas déçu !

9 étoiles

Critique de Laurent63 (AMBERT, Inscrit le 15 avril 2005, 43 ans) - 22 juillet 2005

Pour ce roman qui nous raconte les aventures de Robert Langdon, j'ai adoré l'ambiance qui entoure le livre. Il est beaucoup plus agréable à lire que le Da Vinci code, c'est un excellent thriller. On découvre le Vatican, on est porté par le suspense, les rebondissements sont nombreux et très riches en émotion. Le succès de l'auteur est simple il mélange l'action, le suspense, l'aventure et les faits historiques. Tous ces ingrédients plaisent au public, et j'avoue être tombé sous le charme. Vivement que ses autres ouvrages soient traduits.

Décevant

4 étoiles

Critique de Nik (Québec, Inscrit le 16 février 2005, 29 ans) - 14 juillet 2005

J'avais entendu parler de ce livre par des amis, des professeurs. « Allez, lis-le, Nic, lis-le ! » ; « Tu as aimé Da Vinci Code, Nicolas ? Tu vas adorer Anges et Démons, c'est sûr! ». Oui, c'est sûr, j'ai beaucoup aimé Da Vinci Code. L'histoire est vraiment prenante. Mais Anges et Démons...pouaf!

L'intrigue n'est pas aussi alléchante que Da Vinci Code et je ne l'ai même pas finie !

Affligeant !!!

1 étoiles

Critique de Saint-Germain-des-Prés (Liernu, Inscrite le 1 avril 2001, 49 ans) - 30 juin 2005

J’ai rarement lu pareille aberration : ce livre est un tissu d’improbabilités, mal écrit, et même pas captivant, qualité qu’on pouvait encore attribuer à Da Vinci Code.

Le début n’accroche pas, le milieu se traîne et la fin est tellement abracadabrante que c’en devient une insulte à l’intelligence. Les cent dernières pages (et je suis gentille) sont grotesques. Les exemples sont nombreux. Entre autres, le héros saute d’un hélicoptère à des centaines de mètres d’altitude avec un carré de toile (rien à voir avec un parachute) qu’il agrippe bien fort avec ses petites mains et se réceptionne sans trop d’encombre !

En plus, tout est cousu de fil blanc, surtout si on a lu DVC : la trame est identique et on identifie tout de suite le méchant.

Qu’est-ce que je suis soulagée qu’on me l’ait prêté, au moins n’ai-je dépensé aucun kopeck pour cette nullité !

C'est lu ce n'est plus à lire

8 étoiles

Critique de Ald_bzh (Brest, Inscrite le 11 janvier 2005, 39 ans) - 21 juin 2005

Après Da Vinci Code voici Anges et Démons, on prend les mêmes et on recommence (même si c'est normalement paru dans l'autre sens). Comme pour Da Vinci Code, je trouve qu'il s'agit d'un bon roman, un bon suspense, une bonne intrigue et beaucoup d'imagination. Mon bémol sera qu'il y a beaucoup trop d'invraisemblances !!! On se laisse prendre au jeu sans problème mais à des moments c'est vraiment trop gros pour être crédible. C'est dommage.

UNE ARME DE DESTRUCTION MASSIVE.

8 étoiles

Critique de Ayor (, Inscrit le 31 janvier 2005, 45 ans) - 24 mai 2005

Un physicien renommé du CERN ( Centre Européen de Recherche Nucléaire ), est retrouvé mort assassiné dans des circonstances particulières: la nuque brisée, un oeil en moins, et surtout une marque sur le torse imprimée au fer rouge provenant d'une ancienne secte normalement disparue: les Illuminati, dont l'objectif est d'anéantir la religion catholique.
Devant ce dilemme, Robert Langdon, spécialiste en symbologie et professeur d'université, est appelé à la rescousse pour déchiffrer le message laissé par la secte. Aidé de la fille adoptive du physicien, Vittoria, ils découvrent que les travaux sur lesquels travaillaient le scientifique et sa fille ont disparus. Or, ceux-ci portent sur une découverte hautement dangereuse: l'antimatière qui détient un pouvoir destructeur inimaginable. Retrouvant sa trace au Vatican, en pleine période de conclave, ils n'ont que quelques heures pour retrouver l'antimatière et déjouer le complot organisé par la secte.

Un bon roman de Dan Brown au suspense permanent et l'action continue. Cela dit, les très nombreux rebondissements peuvent parfois nuire à l'ensemble de l'oeuvre. L'imagination débordante de l'auteur, ainsi qu'une documentation précise rendent cette lecture intéressante.

Où l'on voit que celui-là venait avant...

7 étoiles

Critique de Patchouly (, Inscrite le 17 août 2004, 71 ans) - 15 mai 2005

Bon, ben je l'ai lu aussi. Parce qu'on me l'a passé en VO. Je l'aurais peut-être même acheté, par curiosité, allez savoir.
Si je maintiens que le Code Da Vinci malgré le cumul des défauts est un chef d'oeuvre de technique narrative, je n'en dirais pas autant d'Anges et Démons.
Assurément, c'est la même veine, la même stratégie, la même recette, moins aboutie. Même course aux énigmes, mais des tonnes d'explications en tous genres alourdissent la narration et ralentissent le rythme de la machine. 600 pages et quelques poussières pour une action qui se déroule en moins de temps qu'il ne faut pour en lire le récit, pour moi, ça fonctionne mal. Et ça énerve un brin.
Le héros qui s'égare en considérations esthétiques dans cette histoire, ce n'est pas crédible. Moins crédible que toute l'intrigue et son dénouement à rebondissements qui exige par endroit qu'on ferme les yeux sur des détails... L'antimatière dans les airs et le coup du pseudo parachute, je ne suis pas absolument certaine que des scientifiques n'en meurent pas de rire. Mais enfin, c'est du roman, on veut bien que les héros ne meurent pas à la fin quitte à tirer un peu sur la physique.
Cette invraisemblance-là me pèse moins que les délires touristiques du héros en pleine action. Mauvaise gestion du temps dans le récit.
Côté action, autre reproche sur les scènes de combats qui sont tout sauf limpides, et tout sauf plausibles... Langdon contre Monsieur Hassassin, j'en aurais pas donné bien cher. Erreur. Bon, bon. On veut bien que les héros ne meurent pas à la fin, mais quand même. Quand on ne sait pas chorégraphier ce genre de scène, on trouve autre chose, ou on se débrouille pour faire plus vite et clair. Je plains mon collègue traducteur qui a dû se tordre la cervelle pour comprendre ce que ces types faisaient. Je vois d'ici les croquis. Ça m'a bien agacée, la bagarre dans l'église et celle dans la fontaine.
Côté style, c'est plutôt mieux écrit que le Code. Peut-être qu'en traduction, ça ne se sent pas, mais en VO, il y a un monde entre les deux. Anges et Démon est mieux léché, moins pauvre, moins redondant. Pas remarqué de syntaxe bancale... alors que dans le Code en VO, il y avait clairement des gens qui avaient laissé passer des trucs qu'on ne pardonnait pas à l'école de mon temps dans un devoir d'anglais...
Le travelogue romano-vaticanesque est plutôt sympa. En plus, c'est rigolo de créer une situation qui permet brusquement d'enfreindre tous les tabous. Diable, embarquer et détruire un bout de manuscrit rare, démolir un morceau de la bibliothèque du Vatican, luxe iconoclaste virtuel, plaisir du sacrilège qui ne fait pas vraiment de mal.
Et, comme pour le Code, il n'en reste pas grand chose au final.
Intrigue curieuse et plutôt bien montée dont on veut connaître la suite.
Passe-temps divertissant et pas désagréable.
Bilan: élève doué, peut mieux faire, et il l'a prouvé.

Quant à savoir si la formule lassera comme d'aucuns ici semblent l'affirmer, je n'en jurerais pas.
Le public de masse, celui qui est à la source des grosses ventes, celui qui consomme des séries policières télé qu'on peut choper en cours de route un soir de fatigue sans se sentir perdu, ce public là n'a rien contre les formules répétitives, bien au contraire. Il en redemande, à la télé comme quand il lit. Sans doute que ça le rassure comme un bon gros fauteuil. Rien de tel que le familier pour le confort.

On reprend les mêmes et on recommence

2 étoiles

Critique de Calie25 (, Inscrite le 15 avril 2005, 42 ans) - 14 mai 2005

Après Da Vinci Code, L'éditeur de Dan Brown nous offre son premier opus "anges et démons"... on débute le roman et que vois-je? nous débutons l'intrigue de la même manière que le précédent... le héros est levé en pleine nuit pour élucider un crime grâce à ses compétences, nous avons aussi la fille toujours aussi intelligente du défunt (qui était lui aussi brillant)... le roman commence à décoller quand la sensation de déjà vu (déjà lu) cesse... mais alors la fin de l'intrigue est tellement ridicule qui gâche le restant... ce qui est sûr c'est que je n'achèterai plus de livre de Dan Brown...la recette ne marche plus!

anges et démons

6 étoiles

Critique de Leona (soumagne, Inscrite le 24 avril 2005, 67 ans) - 13 mai 2005

Que dire d'autre ... L'intrigue et la structure de l'histoire de Da Vinci Code, se retrouvent ici, et on se demande parfois lequel des deux a inspiré l'autre. J'espère néanmoins que le troisième livre sera un peu plus original sinon ce sera , pour moi, la lassitude assurée après quelques chapitres, l'effet de surprise ne jouant plus assez !

J'ai été assez étonnée par les mises en garde formulées à l'encontre de Da Vinci Code.... mises en garde qui n'ont eu d'autre résultat que de faire augmenter davantage encore les ventes.... et je m'attendais à ce qu'il en soit de même pour Anges et Démons.... d'autant plus que la sortie du livre a bien "collé" à l'actualité.... Apparemment Anges et Démons n'aurait pas le même impact sulfureux que son prédécesseur.... Commencerait-on déjà à s'habituer aux sociétés secrètes ??
Je crois simplement que certaines personnes, en lisant le Da Vinci Code, ont hélas perdu de vue qu'il s'agissait d'un ROMAN, et non d'un livre d'histoire ! Toute la différence est là..... Il en est de même pour Anges et Démons ! C'est un roman et rien d'autre !

super!!!

10 étoiles

Critique de Poupoule (, Inscrite le 12 avril 2005, 45 ans) - 25 avril 2005

ce livre est passionnant. une fois que l'on met le nez dedans on ne peut plus s’arrêter!! c'est un vrai "régal" car l'auteur Dan Brown sait donner un véritable suspense tout en y mélangeant des faits historiques et une bonne description du Vatican. on s'y croit vraiment!!

Du bon et du moins bon...

6 étoiles

Critique de Bookreader (Paris, Inscrit le 10 avril 2005, 36 ans) - 10 avril 2005

Encore une fois, Dan Brown nous sert un livre plein de suspense, d'action et d'informations, à prendre toutefois avec du recul.
Les points positifs sont, à mes yeux, le style de l'auteur (précis, concis et dynamique) et la trame aventurière du livre (que d'actions, de rebondissements et de rythme).
Par contre, cette envolée aventurière frôle (atteint?) parfois les limites du ridicule (la chute de Langdon...) au cours de passages assez grotesques et tordus. De plus, les informations diffusées par D.Brown sont tournées à sa sauce et ne semblent pas toujours crédibles...
Les passages de réflexion sur les sciences et la religion ne sont pas inintéressants, mais sont trop partisans pour pouvoir susciter une profonde réflexion.
Je dirais donc que ce livre est très bon si on l'aborde avec un regard d'enfant ou l'envie de se divertir ou d'occuper des trajets de métro, mais qu'il est pauvre et presque grotesque si on le décortique de plus près et si on regarde la cohérence de l'ensemble.
Une belle maîtrise du suspense tout de même!!

Dommage

4 étoiles

Critique de Willy57 (, Inscrit le 20 mars 2005, 52 ans) - 9 avril 2005

On sent que bien que le Da Vinci Code est inspiré de ce roman écrit avant. Mais bon quand bien même l'intrigue démarre bien dirons-nous, la fin est complètement abracadabrandesque...
J'ai pas aimé du tout ... voilà mon avis. Tout juste bon à lire sur la plage... et encore... Suis pas sûr d'acheter le prochain...

Sacré Dan, t'as trouvé le filon, avec toutes les sociétés secrètes qui ont existé et existent encore, t'as pas fini d'écrire... Le prochain c'est quoi : la franc-maçonnerie, la Kabbale, le Soufisme... la scientologie ?

plus que correct pour ma part

9 étoiles

Critique de Rbol7 (Paris, Inscrit le 30 décembre 2003, 28 ans) - 4 avril 2005

Je vois qu'il y a beaucoup de critiques sévères... pourtant, bien que n'ayant pas encore lu le fameux "Da Vinci Code", j'ai opté pour "Anges et démons" en vertu de l'ordre chronologique... J'ai été tout assez conquis par la 4ème de couverture qui parlait de trois points: une secte, les Illuminati, une nouvelle arme, l'Antimatière, et une cible, le Vatican... Assez prenant pour une simple couverture... J'ai tout simplement dévoré cet opus de Dan Brown par la suite. Il y a aussi pour ma part le fait de la surprenante exactitude scientifique, historique, géographique et culturelle compte tenu du contexte (aujourd'hui 4 avril... que Jean-Paul II repose en paix...). Une bouffée d'informations qui m'ont plu. En tout cas, je ne peux que vous conseiller ce livre. 569 pages de rebondissements garantis...

Un roman qui mérite sa gloire ?

7 étoiles

Critique de Scribe (, Inscrit le 31 mars 2005, 26 ans) - 2 avril 2005

Un roman qui mérite sa gloire ? Voici la question que plusieurs, suite à la lecture du Da Vinci Code, ont dû se poser. Maintenant c'est au tour du livre "Anges et Démons" d'envahir nos librairies. La même question se pose ici mais, pour ma part, une toute autre réponse fuse à mon esprit.
Avec le Da Vinci Code, on découvrait une idée ambitieuse, rarement exploitée (du moins de la manière que l'exploite Dan Brown) et une ambiance rocambolesque.
Bref, un livre à l'effigie du Best-Seller américain.
Dans Anges et Démons, j'ai retrouvé quelque chose qu'il n'y avait pas dans le livre critiqué précedemment. Un autre sorte d'univers, une meilleure histoire secondaire et un autre sujet des plus ambitieux.
Néanmoins, la même écriture trop simple, le même type de personnages en papier et des révélations tout aussi surprenantes mais qui se couronnent par un denouement insatisfaisant.

Un très bon livre mais qui, selon moi, ne mérite pas sa gloire.

Un thriller correct

7 étoiles

Critique de Aaro-Benjamin G. (Montréal, Inscrit le 11 décembre 2003, 48 ans) - 2 avril 2005

Dès les premières pages, on reconnaît le style de Brown qui faisait du « Da Vinci Code » une lecture époustouflante ; les chapitres courts, enchaînés, les rebondissements et la sauce ésotérique. Mais, cette seconde traduction m’a paru plus faible sur tous les aspects. Je n’ai pas dévoré les 600 pages et le dénouement m’a semblé interminable. De plus, on ne retrouve pas de spéculations flamboyantes sur les secrets de l’Église.

C’est un gros roman américain bien gras, ponctué de bons moments, qui par contre sera sûrement décevant pour plusieurs, comme moi, avec de grandes attentes.

Désolé par un roman désolant...

1 étoiles

Critique de Leura (--, Inscrit le 29 janvier 2001, 66 ans) - 29 mars 2005

... et désolé de jouer au grincheux de service devant ces propos dithyrambiques. Je me sens un peu comme les vieux du Muppet show, qui critiquent toujours tout, mais...
Pour l'édification des foules, voici la recette d'un best-seller. Prenez les ingrédients, mixez un bon coup, cuisez à feu doux, et servez chaud. Si mes bons conseils vous permettent de devenir millionnaire, comme ce bon Dan, pensez à moi, je peux vous envoyer mon numéro de compte par mail.
Prenez une société secrète qui fait fantasmer le public. Le choix ne manque pas. L'opus Dei et le prieuré de Sion ont déjà servi dans le Da Vinci Code, soyez créatif. Ici ce sont les illuminatis et la franc-maçonnerie, il vous faudra donc trouver autre chose. Surtout ne vous documentez pas. Le public fantasme, faites de même, racontez n'importe quoi du moment que ça soit croustillant. Ingrédient essentiel, le grand complot mondial. Il est essentiel que cette société infâme veuille détruire quelque chose d'important. Ca peut être le Vatican, l'humanité, l'ONU, le gouvernement américain, le choix est large. Prenez un professeur qui jouera le rôle de l'érudit de service, et qui racontera des conneries sur un ton docte à longueur de pages. Exemple de connerie : le père Bush est franc-maçon du 33e degré et protège les illuminatis (p. 419). Ajoutez une jolie jeune femme, ça plait toujours. Saupoudrez largement de contre-vérités de stéréotypes et d'amalgames. Mixez le tout. Et hop, ça sort.
Pour rester dans le culinaire, on peut dire que cet ouvrage est de la fast-littérature. pas qu'il soit vite lu, c'est quand même plus long qu'un livre d'Amélie Nothomb, mais enfin...
Il paraît que Dan Brown prépare un nouveau livre. Le professeur Langdon y rencontrera la jolie Gertrude, fille de la boucherie Sanzot. L'assassinat du boucher mettra nos héros sur la piste d'une secte végétarienne dont un des grands maîtres était Sigmund Freud. Le but de cette secte est de faire disparaître du monde la choucroute alsacienne, y parviendront-ils? Ce livre devrait s'appeler "l'honneur de l'andouille", mais le titre n'est pas définitif.

rectification...

6 étoiles

Critique de Angelnix (, Inscrite le 2 mars 2005, 46 ans) - 27 mars 2005

Le roman Anges et Démons (que je suis en train de lire et de savourer), a été écrit avant Da Vinci Code. Ce dernier a eu un tel succès qu'ils ont fait une traduction de son livre précédent. Pas d'ordre dans le choix de lire, les histoires ne se suivent pas... Bonne lecture
Je ferais une critique dès que j'en aurais fini avec ces Illuminati... (ma note n'est pas définitive)

Toujours aussi prenant

9 étoiles

Critique de Christof13 (, Inscrit le 28 juillet 2004, 38 ans) - 24 mars 2005

Peu de personnes ayant encore émis une critique sur le nouveau roman de Dan Brown, l’auteur controversé du fameux « Da Vinci Code », je me lance donc à la rédaction de mon humble avis.

Nous retrouvons à nouveau Robert Langdon le héros de Da Vinci Code auquel le CERN va demander de déchiffrer un symbole gravé au fer rouge sur le corps d’un éminent chercheur assassiné. Ce symbole viendrait d’une société secrète disparue depuis des années : les Illuminati. Ces derniers n’ont pas seulement tué ce chercheur mais ils ont également volé sa dernière découverte qui devait révolutionner le monde : l’antimatière. Dans de mauvaises mains, l’antimatière au pouvoir de destruction hallucinant pourrait avoir des conséquences dramatiques sur le monde. Le Vatican devient ainsi la cible de cette bombe à retardement…
C’est donc avec l’aide de Vittoria, la fille du chercheur, que Langdon va se lancer dans une course contre la montre pour empêcher les Illuminati d’accomplir leur sombre mission.

Grâce au succès de Da Vinci Code, Dan Brown sait ce qu’il faut faire pour écrire un roman à succès. Il réunit tous les ingrédients qui avaient si bien marché pour nous ressortir une nouvelle aventure de Robert Langdon. Certains diront qu’il a à nouveau pris ce qu’il y avait de plus mauvais. Il est évident que si vous n’avez pas aimé son précédent roman, vous risquez de ne pas aimer celui-ci. En effet, le style de l’auteur n’a pas changé d’un poil et sa manière de garder l’intrigue se base sur les techniques qu’il utilisait déjà dans Da Vinci Code. Malgré cela, j’ai encore été bluffé et c’est avec beaucoup de plaisir que j’ai dévoré ce roman. J’aime beaucoup sa manière de mélanger un thriller assez conventionnel avec des éléments historiques et religieux. Il le fait avec beaucoup de simplicité et donc la lecture en reste très fluide. J’espère juste que pour ses romans suivants, Dan Brown innovera un tout petit peu sinon on risque de se lasser.

Forums: Anges et démons

  Sujets Messages Utilisateur Dernier message
  Anges et démons: Une question parmi d'autres au sujet de ce roman 5 Beral 22 mai 2012 @ 10:23
  Anges & Démons 20 Dirlandaise 14 décembre 2009 @ 21:03
  Y a-t-il quelqu'un pour dénoncer Dan Brown? 369 Leura 26 septembre 2005 @ 10:33

Autres discussion autour de Anges et démons »