Histoire des Treize, roman 1 : Ferragus, chef des Dévorants de Honoré de Balzac

Histoire des Treize, roman 1 : Ferragus, chef des Dévorants de Honoré de Balzac

Catégorie(s) : Littérature => Francophone

Critiqué par Killeur.extreme, le 9 avril 2009 (Genève, Inscrit le 17 février 2003, 35 ans)
La note : 8 étoiles
Moyenne des notes : 8 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 5 étoiles (20 215ème position).
Visites : 3 151 

"Histoire des treize" 1/3

Quatrième de couverture qui présente bien le livre
C'est un hasard étrange et regrettable... Auguste de Molincourt marchait avec insouciance dans l'une des rues les plus infâmes de la capitale. Quand tout à coup, il vit, devant lui, la plus jolie femme de Paris s'engouffrant furtivement dans une ignoble petite maison. Madame Desmarets ! La chaste et délicieuse personne... Madame Desmarets, belle, riche, gracieuse, sainte, véritable et pur trésor. Elle, l'exemple de la vertu et de la fidélité conjugale, elle, dans cette crotte à cette heure ! Ah ! Mais il saura pourquoi ! Il saura quel homme elle va rejoindre. Oh, elle a beau supplier, menacer, il préviendra le mari des manigances de cette... catin ! Hélas, ce que sa rage jalouse et délirante ignore, c'est le drame qu'il met en branle... Quelque part dans l'ombre, Ferragus, chef des compagnons de l'ordre des Dévorants, attend son heure...

"Ferragus" est le premier récit mettant en scène les "treize", société secrète de 13 hommes de milieu, d'âge, de croyance, religieuse et politique, différents, mais solidaires chaque fois que l'un d'entre eux a besoin des douze autres.

Ce récit qui mélange roman policier (Balzac étant quand même un des inventeurs du genre avec l'"Auberge Rouge" qui montre comment à partir des faits rapportés le héros devine l'identité du coupable d'un meurtre, ce qui est assez insolite quand on sait que Marcel Aymé définissait Georges Simenon comme "Un Balzac sans les longueurs"), l'enquête de Molincourt et les "accidents" auxquels ils échappe, l'enquête de Jules Desmarets pour confondre sa femme, drame amoureux, Les Desmarets sont un couple vraiment soudé, pourtant un secret (que je ne révèlerai pas car c'est un point capital du roman) entre eux suffira à détruire cet exemple de couple parfait, et humain, les conséquences du drame sur les personnages (difficile d'en dire plus sans trop dévoiler l'intrigue).

Balzac décrit bien l'époque dans laquelle il place son récit, les bals, Paris sous toutes ses coutures, le Paris Bourgeois et les quartiers pauvres. A noter que Balzac n'a pas encore idée de créer la "Comédie humaine", mais il fera revenir "les treize" dans deux autres romans, "la Duchesse de Langeais", dont on parle brièvement au début de l'intrigue et "la fille aux yeux d'or".

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • Ferragus, chef des Dévorants [Texte imprimé] Honoré de Balzac éd. présentée, établie et annotée par Roger Borderie
    de Balzac, Honoré de Borderie, Roger (Editeur scientifique)
    Gallimard / Collection Folio.
    ISBN : 9782070416448 ; EUR 5,10 ; 05/09/2001 ; 256 p. ; Poche
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

  Histoire des Treize.

Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Ferragus

8 étoiles

Critique de Exarkun1979 (Montréal, Inscrit le 8 septembre 2008, 37 ans) - 15 novembre 2012

Le couple Desmarets est tout ce qu'il y a de plus uni. L'amour entre les deux est vraiment profond et sincère. Malheureusement pour eux, Auguste de Molincourt tombe amoureux de Mme Desmarets dès qu'il la voit et se met à la suivre. Il découvrira qu'elle se rend chez un homme appelé Ferragus. Molincourt étant victime de deux tentatives de meurtre décide de se venger en allant révéler les rencontres secrètes de Mme Desmarets à son mari. Cette révélation ébranlera fortement le couple.

Ferragus est une autre très bon roman de Balzac. Il prend bien le temps de construire son histoire. On se demande longtemps quel est le lien entre Ferragus et Mme Desmarets. L'autre interrogation est de savoir si le couple saura résister à cette tempête.

Au fur et à mesure de ses romans, la plume de Balzac se raffine. Voir ça est un des avantages de lire la Comédie Humaine dans l'ordre chronologique.

Forums: Histoire des Treize, roman 1 : Ferragus, chef des Dévorants

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Histoire des Treize, roman 1 : Ferragus, chef des Dévorants".