Le cycle de Dune, tome 1 : Dune de Frank Herbert

Le cycle de Dune, tome 1 : Dune de Frank Herbert
(Dune)

Catégorie(s) : Littérature => Fantasy, Horreur, SF et Fantastique

Critiqué par Naturev, le 3 octobre 2008 (DOLE, Inscrit le 29 mai 2008, 53 ans)
La note : 10 étoiles
Moyenne des notes : 9 étoiles (basée sur 14 avis)
Cote pondérée : 8 étoiles (281ème position).
Discussion(s) : 1 (Voir »)
Visites : 9 920 

tome 1 t 2 : Un futur épique

Je ne suis pas un amateur de ce genre d’ouvrage. Mais je dois avouer que « Dune » a de quoi accrocher. Les questionnements philosophiques, religieux et les problématiques de civilisations, l’écologie, confectionnant la trame sur laquelle est tissée le roman, sont à eux seuls sources de plaisirs. L’histoire est riche, haletante, et c’est du cousu main . Elle évoque autant la féodalité que les croisades et jihads, ou que l’insurrection arabe contre l’Empire Ottoman suscitée par T.E Lawrence.

Ce roman épique d’un monde féodal futuriste nous épargne les traditionnelles guerres des étoiles pour redorer le blason des duels à l’arme blanche ; nous épargne les "bêbêtes" extraterrestres, gentilles ou méchantes, pour une civilisation bien humaine reflet et résultat de l’histoire de l’humanité ; nous épargne le manichéisme pour un monde politique qui aurait intéressé Machiavel ; nous épargne l’étalage du merveilleux et de l’exotisme utilisé à outrance pour un univers riche de la complexité du vivant et du monde. Bref, dans ce roman même un non-amateur du genre peut y trouver son compte avec bonheur.

Cela en fait, indéniablement, une réussite littéraire qui, depuis le début des années 1960 où il fût écrit, n’a pas pris une ride. Et qui est suffisamment riche pour qu’on puisse le relire 3 voire 4 fois, tout en le redécouvrant à chaque lecture pour se laisser emporter dans l’épique rêve d’une planète des sables.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Exceptionnel

10 étoiles

Critique de Gotié (, Inscrit le 17 janvier 2016, 41 ans) - 22 janvier 2016

amateur de SF, c'est le top du top, avant ou après le film, cela ne change rien... c'est tout simplement le meilleur bouquin que j'ai lu. Il n'y a rien a redire sur l'histoire: c'est tout juste PARFAIT: religions, psychologie, technologies futuristes, intrigues... mais tout cela n'est rien sans l'EPICE!

LE DORMEUR DOIT SE REVEILLER !!!

10 étoiles

Critique de Incertitudes (, Inscrit le 4 décembre 2008, 35 ans) - 7 juin 2015

Avec Dune, on touche à ma saga de science-fiction et peut-être même ma saga littéraire préférée. J'ai connu Dune au début des années 90 non pas avec le livre mais avec le jeu vidéo signé par les français de Cryo qui était un mélange des deux premiers tomes et du film de David Lynch sorti en 1984. Et je pensais que lire les romans allaient me donner des astuces de jeu.

Bien sûr à l'époque, j'avais huit ans, bien que bon lecteur, j'étais passé à côté de toutes les références philosophiques, religieuses, écologiques, culturelles. Seule cette histoire de vengeance me séduisait alors que Dune c'est bien plus que ça et le charme encore aujourd'hui opère encore. L'affiche du film le disait bien : un monde au-delà de vos rêves.

Dans ce premier tome, nous faisons connaissance avec la famille Atréides et Paul, qui sera le héros des épisodes suivants, n'est qu'un second rôle. Cette famille, qui vit sur Caladan, sorte de sœur jumelle de la Terre, reçoit en fief Dune connue pour n'être qu'un gigantesque désert. Sauf qu'elle abrite, en son sein, la substance la plus précieuse de tout l'univers : l'épice qui permet de prolonger la vie et de voir l'avenir.

Sur ce nouveau monde particulièrement inhospitalier peuplé de tempêtes et de vers de sable géants détruisant tout sur leur passage, le Duc Léto Atréides est très vite capturé et tué par les Harkonnens. Ennemis jurés des Atréides avec à leur tête le cruel baron Vladimir Harkonnen qui aura bénéficié de l'aide de l'empereur Shaddam IV pour cette traîtrise. Sa femme Jessica et son fils Paul s'enfuiront dans le désert et seront recueillis par des indigènes nommés Fremens. Et il est une légende chez les Fremens qui prophétise l'arrivée d'un messie les conduisant vers la liberté.

Pas évident de résumer ainsi le premier tome de Dune tant il regorge d'intrigues secondaires, de complots politiques. Les nombreuses pensées des personnages font quasiment office de second dialogue rendant le livre inadaptable au cinéma (c'est un des aspects où Lynch, qui n'est pas n'importe qui, s'est cassé les dents). Et encore, je n'ai pas parlé de la Guilde spatiale qui détient le monopole de transport de voyageurs dans l'espace, du personnage de Kynes qui souhaite carrément changer l'écosystème de Dune pour le rendre plus supportable, du Bene Gesserit. Chaque personnage : Thufir Hawat, le docteur Yueh, Leto Atréides, Gurney Halleck, est étonnamment complexe. Chacun a sa propre histoire faite de fêlures que leur destin sur Dune ne va évidemment pas arranger.

J'ai le cœur serré pour Leto massacré sans réellement pouvoir se défendre, révolté de la traîtrise de Yueh mais dont la motivation (sauver sa femme torturée par les Harkonnens) reste humaine et la perversité du Baron Vladimir Harkonnen ou de son mentat Piter de Vries me dégoûte. Chaque personnage, chaque famille, chaque organisation pourrait même faire l'objet d'un livre à part entière tellement ils sont fouillés.

Dune possède une ambiance et une atmosphère inimitables. Sanglante, sauvage, cette planète ne dévoile totalement ses secrets qu'après plusieurs lectures pour bien en saisir toutes les références mystiques.

Le portrait d'un monde qui fascine

8 étoiles

Critique de Multipass (, Inscrit le 2 juillet 2011, 27 ans) - 12 août 2013

Une écriture simple, sans être simpliste, au service d'une intrigue sympathique sans être extraordinaire, voilà ce qu'est ce premier tome. Mais cette intrigue prend place, elle, dans un univers proprement incroyable. Herbert n'a nul besoin d'interminables circonvolutions pour peindre à traits simples mais diablement pertinents cette atmosphère qui sonne vrai, cet esprit qui imprègne le livre, cette cohérence entre les institutions rencontrées, que l'on découvre sans vraiment connaître, ces rapports de force entre les personnages dont la psychologie semble plus véritable qu'inventée. Ne cherchez pas, dans ce livre, d'action trépidante, c'est un monde entier que Herbert nous laisse découvrir.

Le top de la Space Opera

10 étoiles

Critique de Martin1 (Chavagnes-en-Paillers (Vendée), Inscrit le 2 mars 2011, - ans) - 7 juillet 2012

Je ne vais pas vous le cacher : quand j'ai commencé à lire Dune I, je me suis dit : "Oh non encore une histoire stupide dans le genre paranormal, avec des croyances douteuses qui ressemblent à un mélange de religions, des vaisseaux super futuristes, des personnes qui sont parties à la conquête de la galaxie, dont la bouche est pleine de citations et d'axiomes sibyllins.

Et dans l'ensemble, je ne me trompais pas du tout... et j'ai découvert que même dans ce genre-là, on peut trouver de vraies perles : Dune, c'est une histoire captivante, une écriture impeccable, des personnages extrêmement approfondis, des aventures palpitantes, des monstres originaux (le ver des sables) et une fin très réussie.

Je n'ai qu'une peur, qu'un soupçon, je veux dire quelque chose que je redoute mais qui n'est pas suffisant pour que je mette moins de cinq étoiles... les 5 tomes à suivre vont-ils être à la hauteur ? Car en fait, ce cycle n'est pas du tout comme Harry Potter. Quand on commence Harry Potter, l'intrigue est dévoilée de tome en tome, lentement, et quand on lit bien ce cycle, on devine que l'on va apprécier TOUS les tomes, et que le dernier donnera la clé. Mais ici, aucun élément de l'intrigue n'est caché, à la fin de ce premier opus, l'histoire est vraiment terminée, et je me demande : "Va-t-il nous garder autant en haleine dans les tomes suivants ?"
Ce que j'essaie de dire, c'est que dans Harry Potter, les 7 tomes forment une seule et même histoire. Ici, j'ai bien l'impression qu'on va avoir 6 histoires distinctes en 6 tomes... et dieu sait je me méfie énormément des suites...
A voir dans le Messie de Dune...

Une première entrée dans la science-fiction

8 étoiles

Critique de Mallaig (Montigny les Cormeilles, Inscrite le 17 janvier 2006, 43 ans) - 19 mars 2012

J'adore le film Dune et depuis des années, je me dis qu'il faut absolument que je lise les 7 tomes. Et donc, je me suis lancée.
L'écriture est assez complexe et la narration est longue. Toutefois, on découvre un univers fantastique complexe et riche. J'ai beaucoup apprécié les débuts de cette saga qui mêle science-fiction, écologie, réflexion sur le monde, l'univers.

Une porte entrouverte sur un univers entier

10 étoiles

Critique de Bleizmor (Bretagne, Inscrit le 3 janvier 2009, 49 ans) - 16 novembre 2011

Avec cet ouvrage, on fait ses premiers pas dans l'univers de Frank Herbert. Ce n'est pas à proprement parler un livre de science-fiction, mais plutôt une épopée dramatique située dans un autre monde, mêlée d'enseignements philosophique et ethnologique. Il est rare de pouvoir lire une œuvre dont le fond (le style littéraire) et la forme (l'histoire) sont d'une telle richesse. Chaque chapitre, chaque paragraphe nous ouvre une porte sur un passé historique, une intrigue familiale ou encore une quête spirituelle.

Paul Atréide, sa famille et son peuple, vont devoir s'installer sur Arrakys, la "planète des sables", qui leur a été léguée, non sans arrière-pensée, par une famille rivale. Là-bas, ils pourront prendre contact avec les autochtones, les Fremen, et procéder à l'extraction de l'épice tant convoitée.

Sur cette base relativement simple, Frank Herbert va broder des intrigues tentaculaires, avec son lot de trahison, d'espionnage, de révolte, ...en les saupoudrant de mysticisme religieux, de terraformation ou encore de drogues permettant la prescience. En effet, les intérêts de tous les partis se focalisent sur cette épice, cette drogue, source de vie pour certains, nécessité commerciale pour d'autres, ou encore instruments de pouvoir.

Une fois les bases posées dans la première partie, trahisons et rebondissements vont se succéder et changent la donne en permanence. Une meilleure connaissance des autres Grandes Familles, de la Guilde, de la CHOM, ... laisse entrevoir des intrigues beaucoup plus complexes qu'on ne le pensait. Frank Herbert n'a pas réussi à décrire un monde, mais plutôt la complexité d'un monde (telle qu'on peut d'ailleurs le voir au quotidien dans le notre ...).

La pression monte crescendo au cours de la lecture, si bien qu'une guerre inévitable ne va pas s'étaler sur des centaines et des centaines de pages. Quelques paragraphes suffisent à exprimer l'ampleur des enjeux, les stratagèmes militaires et les conséquences politiques. Du grand art de la part de l'auteur.

Tant et si bien qu'on souhaite ardemment en savoir plus sur les protagonistes, les intrigues politiques, les grandes castes, les mouvements religieux, les liens entre l'épice, les vers et les drogues qui en sont issues ... Bref sur l'univers amorcé par Frank Herbert dans Dune. C'est donc avec le plus grand plaisir qu'on aborde les suites de (Frank) Herbert (mais pas celles de son fils !).

Dune fait vraiment partie des œuvres littéraires incontournables (outre le clivage réducteur de science-fiction), qui laissera à chacun une trace indélébile dans son expérience littéraire.

PAS SI TERRIBLE QUE CA MÊME...

3 étoiles

Critique de Erudia (, Inscrit le 13 novembre 2011, 35 ans) - 13 novembre 2011

Je suis déçu, je ne suis pas un difficile dégommant tout sur son passage sans véritables raisons...
Ce cycle est souvent présenté avec entrain par certains comme LE livre de SF, un chef d'oeuvre etc...

L'ennui va primer dans ce livre, l'action est un cran en dessous, l'évasion n'est pas au rendez-vous sauf pour les amateurs de sable, aucun effort quant à la présentation de races extra-terrestre, d'animaux particuliers (si des vers géants existent).

Bref je n'ai trouvé rien dedans dans un premier temps m'encourageant à lire la suite, rien qui me ferait présenter ce livre comme une référence, rien...

Par pitié ne pas orienter quelqu'un voulant essayer de la SF sur ce cycle sauf si vous voulez l'en dégoûter !

Dune

10 étoiles

Critique de Exarkun1979 (Montréal, Inscrit le 8 septembre 2008, 40 ans) - 25 septembre 2011

Dune est considéré par plusieurs personne comme étant un classique de la science fiction tant du point de vue cinématographique que du point de vue littéraire.

Dune, c'est l'histoire de la guerre entre la maison des Atréides (les gentils) et la maison des (Harkkonens). Ce récit débute lorsque les Atréides doivent se rendre sur Dune parce que l'Empereur les a obligés. C'est alors qu'ils se feront anéantir par les Harkkonens. Seul Paul et sa mère survivront. Ils vivront alors chez les Frémens (habitants de Dune). Paul fera tout pour avoir sa vengeance.

J'ai vraiment aimé ce livre. Je l'ai trouvé très philosophique. Plusieurs passages sont très songé. Le style d'écriture est très soigné contrairement à plusieurs autres écrivains. De plus, l'histoire est excellente. Encore une fois, c'est le combat entre le bien et le mal. La question durant tout le livre est de savoir si Paul est vraiment le messie des Frémens. Il a toutes les caractéristiques de la prophéties mais le doute persiste.

Pour ce qui est des points négatifs, je dois d'abord avouer que le livre est long à débuter. Il y a aussi plein de personnages à connaitre assez vite si on veut bien saisir l'histoire. Cependant, ça reste des défauts mineurs.

En somme, c'est un excellent livre de science fiction.

inintéressant

4 étoiles

Critique de Magicite (Saorge, Inscrit le 4 janvier 2006, 42 ans) - 13 septembre 2011

Pas franchement mal écrit, assez ennuyeux et le pire pour un livre de science fiction c'est que c'est du médiéval fantastique.
Remplacez les (rares et inutiles) vaisseaux spatiaux par des dragons ou des poneys volants et toute la société apparaît comme une noblesse moyenâgeuse.
Les différents clans sont tous atteints de paranoïa frisant l'absurde et le secret mystique sans fondement définit les rapports humains.
Ce qui m'a embêté le plus c'est que le héros est calqué sur un Jésus Christ du pauvre que l'auteur s'efforce sans y réussir à ne pas plagier trait pour trait (mère prêtresse mystique, révélations dans le désert pour un personnage qu'on nomme le messie, pouvoirs et visions surhumains, thème de l'immortalité récurrent...).

Beaucoup de longueurs, une trame sans surprise et même si l'auteur parvient à rendre plausible l'épice (sorte de nectar et hydromel déjection d'un vers de terre géant) l'idée n'arrive pas à quelque chose d'intéressant puisque seul le héros et sa famille sont les protagonistes qui comptent dans son utilisation alors que toute la galaxie est censée y prendre part.
Pas kitsch (comme l'est le film de Lynch) juste ennuyeux et la complexité inutile fait perdre toute dimension épique.

Je met 2 et non 2,5 car c'est pas un livre que je pourrais relire.

Fantastique !!!

10 étoiles

Critique de Bookivore (MENUCOURT, Inscrit le 25 juin 2006, 37 ans) - 27 mai 2011

Assurément un des plus grands romans de SF jamais écrits, ce premier volet d'une saga mondialement connue, cultissime (et renversante) est absolument insurpassable (sauf par le reste du cycle, qui ne contient aucun mauvais opus). Un must-have absolu, qui plus est, facile à lire malgré la complexité, parfois, de l'intrigue et des termes assez spéciaux (un glossaire est heureusement placé en fin).

Une saga extraordinaire !

10 étoiles

Critique de Frunny (PARIS, Inscrit le 28 décembre 2009, 54 ans) - 30 avril 2010

c'est LA saga qui m'a fait aimer la SF alors......... je vénère DUNE ( tous les tomes )
Frank Herbert contruit de toutes pièces une civilisation et des générations de personnages très attachants.
A LIRE IMPéRATIVEMENT !

Pour tout amateur de SF !

10 étoiles

Critique de Nance (, Inscrite le 4 octobre 2007, - ans) - 28 avril 2010

Une grande fresque rebondissante façonnée dans le plus pur jus ! Le graal de la SF, notre Tolkien, un monument ! Un monde entier qui s’offre à nous !

Le duc Leto de la Maison Atréides, qui règne sur la planète d’eau Caladan, se voit confier par l’empereur Corrino la planète sableuse Arrakis, ancien fief des belliqueux Harkonnen. Arrakis est aussi la seul planète qui produit l’Épice, un puissant stimulant cérébral et élément essentiel pour les dons de prescience des créatures mutantes qui contrôlent le monopole des voyages intersidéraux. Le duc y amènera sa concubine Jessica, une Bene Gesserit (une faction puissante aux visées mystérieuses avec qui ne doit avoir que des descendants féminins), et leur fils (!) Paul. Après divers événements et conspirations, Jessica et Paul devront trouver refuge chez les fremens, nomades du désert et natifs d’Arrakis.

L’auteur vraiment crée un univers. Des mondes, aux épigraphes d’oeuvres fictives jusqu’aux petits détails aident à créer une atmosphère, une mythologie propre au cycle Dune. Les personnages sont vraiment bien campés et l’histoire de la série restera gravée dans la mémoire de tout fan de science-fiction.

Pour les adaptations, Dune de David Lynch est un de mes films de science-fiction préférés, même si je trouve que le réalisateur prend des libertés, la série américaine de John Harrison est beaucoup plus fidèle.

Pas mal du tout

10 étoiles

Critique de Phaya (Saintes, Inscrite le 2 août 2009, 31 ans) - 2 août 2009

Ce livre est fort sympathique. Chef d'œuvre de la SF voir même pour certaine personne, THE livre, je le conseille fortement à toutes les personnes qui veulent lire un livre de science fiction, et ben c'est celui-ci qu'il faut lire. Le livre est complet avec de l'action, des descriptions, des personnages attachants, des questions philosophiques... A LIRE !!

Forums: Le cycle de Dune, tome 1 : Dune