Doggy Bag, saison 6 de Philippe Djian

Doggy Bag, saison 6 de Philippe Djian

Catégorie(s) : Littérature => Francophone

Critiqué par Jules, le 10 septembre 2008 (Bruxelles, Inscrit le 1 décembre 2000, 74 ans)
La note : 7 étoiles
Moyenne des notes : 8 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 5 étoiles (32 778ème position).
Visites : 1 838 

Un univers totalement débridé...

Oui cela vit, cela éclate, cela explose comme un feu d’artifice en mille couleurs. Oui, tout est chamboulé et vraiment dans tous les sens !

Philippe Djian n’y a pas été avec le dos de la cuillère pour nous attirer et nous garder dans cette « série ». Il a voulu écrire des romans construits comme des épisodes de feuilleton télévisé. Il y est arrivé !

Le sixième volume clôture l’ensemble. Alors, il se lance.

Irène, 64 ans et découvrant le sexe, rejette toujours les tentatives de son mari, quasiment ressuscité d’une tentative de suicide.

Marc poursuit sa tentative de guérison chez les sexoliques anonymes, mais il replonge assez souvent et même avec n’importe quoi !

David, non content d’avoir tué le copain de sa nièce, s’est mis à se droguer et son mariage avec Josiane fait plus que flancher alors que tous les matins il doit aller passer sa journée en prison.

Sonia, fille de Marc et d’Edith, s’est fait plaquée par son amour de Roberto. Elle est retournée chez son dentiste vicieux avec qui elle s’envoie en l’air de toutes les façons et va même jusqu’à satisfaire les amis de celui-ci présents au cabinet.

Voilà que Victor, le père et mari d’Irène, est de plus en plus convaincu de l’existence de Dieu mais cela ne l’empêche pas de mourir effondré par une crise cardiaque.

Et à tout cela il conviendra encore d’ajouter que Noël approche mais que la température reste carrément bloquée au moins quarante ! Une verrière d’un grand magasin s’effondre à l’heure de pointe causant des morts et des blessés. Cela n’est cependant rien du tout à côté du tremblement de terre que la ville va s’envoyer entre Noël et nouvel an !...

Comme vous le voyez, cela bouge, cela vit !...

Je ne conteste pas que Djian écrit bien et attache beaucoup d’importance au style. Cependant, ici, il a été obligé d’écrire très vite pour suivre le rythme et conserver ses lecteurs. Toute cette histoire s’en ressent ! Il y a aussi de très nombreuses longueurs quand il amène ses personnages à expliquer les motifs de leurs actes ou de leurs pensées. Cette famille semble par trop désignée par le destin pour tout subir, c’est peut-être un peu beaucoup pour la crédibilité de l’histoire !

Bref, si l’ensemble n’a pas l’ambition de voler haut il convient de reconnaître qu’il est facile et pas désagréable à lire du tout.

Philipe Djian a voulu faire comme un feuilleton télévisé ? Il y est arrivé, pas mieux, pas moins bien !

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

  Doggy bag

Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

pas d'accord!

8 étoiles

Critique de Cybercely (, Inscrite le 25 octobre 2008, 40 ans) - 25 octobre 2008

Pour moi le volume six reste bien dans le même esprit que le reste de la série. Il est vrai que le rythme s'accélère, comme pour un bouquet final mais en tant que lectrice cela m'a plu. Tant qu'à l'idée du feuilleton, je crois que c'est juste un pari d'auteur, un exercice de style... Les ingrédients sont connus de tous, qu'est-ce qu'on peut faire comme plat... Il pourrait avoir des tas de variations possible autour des personnages. L'auteur nous donne sa recette.
Moi j'apprécie.

Forums: Doggy Bag, saison 6

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Doggy Bag, saison 6".