Doggy Bag, saison 2 de Philippe Djian

Doggy Bag, saison 2 de Philippe Djian

Catégorie(s) : Littérature => Francophone

Critiqué par Jules, le 11 juillet 2006 (Bruxelles, Inscrit le 1 décembre 2000, 74 ans)
La note : 7 étoiles
Moyenne des notes : 7 étoiles (basée sur 6 avis)
Cote pondérée : 5 étoiles (22 839ème position).
Visites : 3 151  (depuis Novembre 2007)

Toujours aussi passionnant et lucide

Je ne peux pas trop révéler de l’histoire de « Doggy bag – Saison 2 » sous peine de diminuer l’intérêt pour « Doggy bag –saison 1 »

En effet Djian avait averti qu’il souhaitait écrire un livre dans le style d’une série télévisée. Chaque élément du second livre se rattache donc au premier.

Sachez simplement que les personnages restent aussi vivants et sympathiques. Mais chacun a son problème. Marc poursuit sa lutte contre la corruption et l’incapacité des élus communaux.
Il est toujours aussi fou de Judith alors que David le reste de Josiane. Marc aurait une fille, Sonia, mais ce n’est pas prouvé et cette dernière entend garder ses distances de ce père soudain débarqué dans sa vie alors qu’elle a déjà vingt ans.

Dans le premier épisode c’est un effondrement de terrain qui va lancer Marc contre les élus. Ici, ce seront des pluies torrentielles, causant des dégâts terribles, qui vont le rendre furieux.

Victor, le père, poursuit son petit bonhomme de chemin et casse les pieds de la petite fille qu’il vient de se découvrir en Sonia tellement il lui court derrière. Il a quitté sa femme il y a des années, mais il tente tout pour la récupérer.

Celle-ci est loin de se laisser faire et entend bien découvrir ce qu’est le vrai plaisir sexuel, chose qu’elle estime ne jamais avoir connu avec son mari.

Voilà en gros pour l’histoire.

Philippe Djian nous livre ici un second livre très vivant et plein de rebondissements avec des personnages qui nous semblent tout ce qu’il y a de plus réels. Son livre est gai mais aussi très lucide.

C’est passionnant et nous attendons la suite avec impatience !

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

  Doggy bag

Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Un deuxième tome qui tient ses promesses

7 étoiles

Critique de Sundernono (Nice, Inscrit le 21 février 2011, 36 ans) - 23 mars 2018

Deuxième volet des aventures d’une famille pas comme les autres, Doggy bag saison 2 se lit toujours aussi facilement. Je n’ai pas ressenti un certain essoufflement comparé au premier tome.
Littérature de détente, ce court roman se lit vite, apporte sa dose de rebondissements et m’a tenu en haleine et c’est tout ce que je lui demandais !
La touche Djian, notamment dans le ton fait toujours mouche.
Je me laisserai embarquer par la saison 3.

Décue

5 étoiles

Critique de Campanule (Orp-Le-Grand, Inscrite le 10 octobre 2007, 57 ans) - 29 octobre 2008

J'espérais un peu mieux de ce nouveau tome car on termine le 1er en plein suspense mais non,même schéma(des longueurs,des répétitions à n'en plus finir et toujours du sexe à gogo alors que un côté plus sentimental serait le bienvenu...)Djian essaye de copier les séries américaines mais pâle copie.Peut-être ne suis-je pas faite pour ce style d'écriture mais j'ai encore les 2 suivants en réserve alors courage...peu-être y aura-t-il ce changement tant attendu?

Décidément trop lisse

6 étoiles

Critique de Babsid (La Varenne St Hilaire, Inscrite le 8 mai 2006, 31 ans) - 14 septembre 2007

Djian a atteint le but qu'il s'était fixé. Celui de créer un rival aux nombreuses séries télévisées américaines ou autres.

Durant la première partie, je me dis que je vais m'ennuyer. Je trouve tout trop lisse et trop artificiel. Les lieux, les personnages, les intrigues semblent faux. Tout comme dans la plupart de ces séries.

En revanche, tout s'accélère vers la fin. Je ne révèlerais pas pourquoi. Mais, je dirais que la surface de ce petit monde s'effrite pour laisser apparaître un univers plus sombre et plus incertain.
Et donc foncièrement plus intéressant.

J'attends de lire le troisième tome pour me prononcer définitivement.

Décidément pas pour moi

5 étoiles

Critique de Gabri (, Inscrite le 28 juillet 2006, 32 ans) - 5 septembre 2007

Tout d’abord, je dois dire que je ne me serais probablement pas lancée dans la saison 2 si je ne l’avais pas achetée en même temps que la saison 1… On peut donc dire que j’ai eu ma leçon parce que ma première impression de la série, plutôt négative que positive, s’est confirmée tout au long de la lecture de ce deuxième tome.

Eh non, je n’arrive pas à accrocher aux personnages, à l’intrigue, au style… Je n’arrive pas à déceler le génie qui se cache supposément derrière cette série qui me semble plutôt bien ordinaire. J’ai l’impression qu’il a été décidé au préalable que les Doggy bag seraient publiés en six tomes d’environ 250 pages chacun, et que pour y parvenir l’auteur doit remplir ses livres de chapitres superflus et plutôt monotones. L’inondation, le marathon de David, le sauvetage de la petite fille et autres encore ont donc été pour moi aussi plats qu’inutiles dans le cours de l’histoire…

Plus encore que dans la saison 1, le sexe semble devenir le principal moteur de l’histoire. Je n’ai rien contre, et certains passages plutôt attrayants. Mais à la longue, ça devient un peu léger et on se demande… C’est ça alors une série littéraire calquée sur les séries télé?

Le mandat est toutefois bien rempli dans les derniers chapitres… La tension monte, et on est curieux de connaître la suite. Mais que sont cinquante pages sur deux livres entiers ? Pour ma part, je ne me ferai pas avoir une troisième fois, car j’ai bien peur de retomber dans l’indifférence une fois réglé ce petit épisode croustillant.

La gueule en sang

10 étoiles

Critique de Grass (montréal, Inscrit le 29 août 2004, 41 ans) - 8 août 2006

J'ai eu un peu peur, au début, que ça ne s'essoufle déjà. Le premier tome était monté à un certain cran de tension, mais il fallait bien que ça reparte sur un bonne base pour mieux déraper. Et j'ai été servi. Oh la la que j'ai été servi. J'adore quand Djian nous fait ce coup-là. Il avance dans son histoire, chiant et nonchalant, puis il vous en balance un en pleine gueule et le pire, c'est qu'il vous donne le goût d'en recevoir d'autres. Et c'est la gueule en sang qu'on lui dit : "Efcufez-moi môfieu Djian, ch'pourrais en rafoir encore chi fou plait?"

Et voilà, Djian il est content et il vous en refout plein la gueule.

Il reste encore cinq saisons à paraître et j'aurai peut-être besoin d'un dentier d'ici l'année prochaine.

Forums: Doggy Bag, saison 2

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Doggy Bag, saison 2".