1968-2008... : N'effacez pas nos traces ! (1CD audio) de Alain Badiou (Préface), Dominique Grange (Scénario), Jacques Tardi (Dessin)

1968-2008... : N'effacez pas nos traces ! (1CD audio) de Alain Badiou (Préface), Dominique Grange (Scénario), Jacques Tardi (Dessin)

Catégorie(s) : Bande dessinée => Divers , Sciences humaines et exactes => Economie, politique, sociologie et actualités , Arts, loisir, vie pratique => Musique

Critiqué par Shelton, le 1 mai 2008 (Chalon-sur-Saône, Inscrit le 15 février 2005, 63 ans)
La note : 10 étoiles
Moyenne des notes : 10 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 7 étoiles (2 040ème position).
Visites : 3 879 

C'est comme ça depuis 1968 !!!

Un album rigide, carré, une couverture illustrée en couleurs par un certain Jacques Tardi montrant une usine occupée avec drapeau rouge, ouvriers levant le point serré, forces de l’ordre assiégeant, avec casques et matraques, le lieu de travail… De quel côté est la liberté ? Du côté des assiégeants ? Des assiégés ? Une grande question qu’Alain Badiou, le préfacier de cet album, règle en quelques mots :
« … quand mai 68 avait ouvert en France une splendide séquence de vie libre, de vie rouge, comme des hymnes en mouvement ».
Oui, les auteurs de ce travail nous annoncent sans ambiguïté aucune leur camp : ils sont du côté des révolutionnaires de mai 68 ! Pas par un opportunisme de bon aloi, plutôt par une fidélité fondamentale. Dominique Grange n’était pas une étudiante de cette époque lointaine. Elle était déjà chanteuse. A la suite de l’appel à tous les artistes de Leny Escudero elle avait pris sa guitare et sa brosse à dents – c’est elle qui l’affirme – et elle est arrivée au milieu des étudiants…
« Eh oui, tout le monde courait, je m’en souviens, avec l’impatience de savoir ce que réservait le lendemain et la hâte d’être toujours un peu plus loin sur ces nouveaux chemins de la liberté qui s’ouvraient devant nous ».
Oui, elle était partie chanter et quarante ans après cette fête de la liberté la revoilà pratiquant son art pour montrer cet esprit voyageant sur une quarantaine d’année sans perdre de sa force… Certaines chansons sont de 1968 comme « Grève illimitée » et « Chacun de vous est concerné » tandis que les autres chansons nous parlent de ses luttes intermédiaires pas moins importantes comme cette très belle « Petite fille du silence » qui évoque un pays où la liberté disparut soudainement après avoir connu un élan d’une force incroyable, le Chili…
Vous aurez bien compris que nous sommes en train de parler d’un disque. Pourtant, ici, vous seriez en droit de me demander de parler d’un livre…
C’est tout simplement parce que ces chansons de Dominique Grange sont mises en images, presque en bandes dessinées, par un certain Jacques Tardi. Là encore, ce n’est pas le dernier venu pour défendre la liberté puisqu’il a offert au public une fresque magnifique sur la Commune en quatre volumes inoubliables. Le voilà, maintenant, à donner quelques images pour accompagner des chansons déjà fortes en évocation. Je serais même tenté de penser qu’il faudrait d’une part mettre le disque de Dominique Grange, l’écouter avec concentration, jubilation et bonheur, tant cette voix est forte et évoque les cabarets de Rive Gauche que j’aime beaucoup depuis si longtemps… Puis, après, prenez l’album livre, ouvrez-le, lisez les textes des chansons, laissez les mots vous pénétrer… Enfin, toujours avec cet ouvrage, plongez dans les dessins de Jacques Tardi, nagez de toutes vos forces, noyez-vous… N’ayez pas peur, on revient toujours d’un voyage au pays de la liberté… mais, sûr, vous ne serez plus les mêmes après… car le vent de la liberté change les hommes en profondeur…
Vous aurez bien compris que ce livre-disque m’aura donné un bonheur complet car la musique et la lecture sont les deux mamelles d’une belle vie !
Côté dessin, à la fin de la grève illimitée, on voit apparaître un personnage « français moyen », béret, baguette sous le bras et sac de provision avec une bouteille de rouge et poireaux qui dépassent… et il va nous accompagner tout au long de la chanson suivante, Chacun de vous est concerné, jusqu’au moment où il vote pour « l’ordre et la sécurité ». Enfin, pour accompagner de son crayon la chanson « Paris, ce printemps-là », Tardi invite un de ses personnages… mais je vous laisse le découvrir…
Compte-tenu du prix à peine supérieur à un disque normal, je crois que c’est un passage obligé pour tous les admirateurs de Tardi, les fans de la chanson Rive Gauche, les nostalgiques de mai 68 et des combats menés et à mener… Mais pour vous faire plaisir il n’est pas nécessaire d’appartenir à toutes les catégories…
Très beau cadeau pour ceux qui cherchent des idées pour les anniversaires – il n’y a pas que celui de mai 68 –et pour les fameuses fêtes des mères et des pères qui pourraient ainsi prendre un relief différent…
Pour conclure, je dirais à tous les septiques et politiquement hostiles à ces souvenirs de mai 68, qu’ils pourraient trouver là un document historique, graphique et musical, et que cet ultime argument pourrait bien les convaincre à un achat légitime… mais cela n’enlèvera pas que pour moi c’est aussi une excellente occasion de découvrir et faire découvrir cette artiste de qualité qu’est Dominique Grange que je ne peux que remercier d’avoir fait appel à Jacques Tardi pour illustrer ses textes…
Ah ! Une petite précision. Certains se demandent si j’ai fait mai 68… J’avais seulement 12 ans et je n’étais donc pas sur les barricades… Pour les combats suivants, je l’avoue, on a pu m’apercevoir dans quelques manifestations… mais ne le répétez pas trop car je ne voudrais pas que mes enfants prennent autant de risques que moi… (Ma femme vient de me dire que c’était trop tard, au moins pour une de nos filles)

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

A titre d'information..

10 étoiles

Critique de Mary_lo (, Inscrite le 15 mai 2008, 35 ans) - 15 mai 2008

Bonjour..
Petit message à titre de complement d'information sur le CD qui se trouve dans la BD. L'enregistrement a été produit par le label Juste une Trace, il est disponible dans les rayons disque des magasins dans un format "digifile". De plus ce projet est un projet pilote de l'Institut des Métiers de la Musique (IMM) présent sur Paris, mais aussi sur Montréal..
Voila juste quelques phrases pour completer la superbe critique de Shelton!!!

Forums: 1968-2008... : N'effacez pas nos traces ! (1CD audio)

Il n'y a pas encore de discussion autour de "1968-2008... : N'effacez pas nos traces ! (1CD audio)".