L'énigme du dragon tempête : Une enquête de Sugawara Akitada de Ingrid J. Parker

L'énigme du dragon tempête : Une enquête de Sugawara Akitada de Ingrid J. Parker
( The dragon scroll)

Catégorie(s) : Littérature => Policiers et thrillers

Critiqué par Sahkti, le 23 avril 2008 (Genève, Inscrite le 17 avril 2004, 43 ans)
La note : 8 étoiles
Moyenne des notes : 7 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 4 étoiles (38 186ème position).
Discussion(s) : 1 (Voir »)
Visites : 2 556 

Enquête dans le Japon du XIe siècle

Akitada Sugarawa est enquêteur impérial dans le Japon du XIe siècle. Il doit résoudre la mystérieuse disparition de trois convois d'impôts, qui se sont envolés dans la province de Kazusa.
En route avec son secrétaire et assistant serviteur Semei, Akitada croise la route de Tora, qui entre à son service, jeune homme se pliant peu à la discipline et à la bienséance, quitte à choquer l'entourage de l'enquêteur très fidèles aux règles établies et à la tradition.
Arrivés à destination, les hommes découvrent un gouverneur honnête dont les comptes sont irréprochables; leur principal suspect n'en est pas un. Restent d'étranges moines, belliqueux et faisant preuve d'une méconnaissance étonnante des choses de la religion. Mais quel rapport ces hommes pourraient-ils avoir avec les meurtres et vols commis dans la région?

"L'énigme du dragon tempête" est le premier volet d'une série d'enquêtes menées par Akitada Sugarawa, l'enquêteur impérial. Il est suivi par "L'énigme de la porte Rashomon" (toujours chez 10/18) et le troisième numéro ("L'énigme de la flèche noire") devrait être publié en poche d'ici une bonne année.
Un polar historique, donc, qui ne fourmille cependant pas de détails ou de lourdes descriptions. L'enquête reste la priorité de l'auteur et il la maintient en première position tout au long du récit, tout en l'émaillant de quelques renseignements utiles à dresser le contexte et à se faire une mielleure idée de comment était dirigé le Japon de l'époque.
L'écriture est agréable, fluide et accessible; c'est un roman qui se lit rapidement, tant on est pris par l'histoire et tant les pages se tournent sans qu'on s'en rende compte.
Ceux qui ont envie de mêler polar et Histoire, sans pour autant être noyé par les infos historiques en tous genres, devraient trouver ici leur bonheur. Ce récit est intéressant, notamment pour son caractère visuel. Il me semble que ça pourrait donner quelque chose de bien au cinéma, si on n'arrive à ne pas tomber dans le film asiatique de série B :)
Je compte bien poursuivre l'exploration de cette série, la lecture de ce volume m'ayant plu.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

  Une enquête de Sugawara Akitada

Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Nippon ni bon !

5 étoiles

Critique de Débézed (Besançon, Inscrit le 10 février 2008, 70 ans) - 30 novembre 2008

Au cœur du Japon médiéval, l’impôt s’évapore bizarrement du côté de la province de Kazusa et, l’empereur mandate un jeune inspecteur, Suguwara Akitada, pour aller voir de près ce qui se passe dans ce coin éloigné de l’empire. Et, c’est ainsi que notre jeune inspecteur se met en marche avec son fidèle serviteur, Seimei, pour accomplir sa dangereuse mission. Chemin faisant, il rencontre, évidemment, des êtres malfaisants aux intentions belliqueuses qu’ils mettent en fuite avec l’aide d’un pauvre gueux, Tora, habile au maniement du bâton. Le trio est ainsi constitué et l’enquête va pouvoir commencer après un voyage agrémenté de quelques aventures dignes des « Chevaliers de la Table Ronde ». Leur arrivée dans la province déclenche des événements malheureux dont la mort mystérieuse d’un ancien gouverneur qui attise la curiosité de notre inspecteur qui va se livrer à une double enquête concernant ce meurtre et la volatilisation de l’impôt.

Cette longue enquête, un rien filandreuse, un peu simpliste et très manichéenne, manque de densité et d’acuité et finit par lasser avant son dénouement trop prévisible qui n’en finit pas de finir. L’originalité de ce roman réside dans le contexte choisi par I.J. Parker qui est une spécialiste du Japon médiéval, et qui aurait dû nous livrer un polar très exotique mas qui, en fait, nous propose une copie digne du scénario de n’importe quel film de « Kung Fu » hollywoodien se déroulant au cœur du « Chinatown » de n’importe quelle mégapole contemporaine. Jamais je n’ai ressenti cette impression d’être dans une autre époque au cœur d’un royaume inconnu. Même Ellis Peters avec son frère Cadfael, nous transporte plus aisément au cœur du Moyen-âge que ce texte qui traîne tous les poncifs du roman du genre et évoque des thèmes parfaitement contemporains qui ne devaient pas beaucoup émouvoir les Japonais de l’époque en question. Le féminisme, la pédophilie, etc… sont tout de même un peu trop d’actualité pour meubler une fiction médiévale.

C’est le premier ouvrage d’une série qui n’en compte toujours que deux, à ma connaissance, mais les personnages sont constitués et en place et I.J. fera certainement mieux la prochaine fois.

Forums: L'énigme du dragon tempête : Une enquête de Sugawara Akitada