Les forums

Forums  :  Musique & Cinéma  :  Cantat

Nathafi
avatar 17/03/2018 @ 19:30:25
dommage mais je ne suis pas vraiment d'accord avec toi Nath... tu préfères qu'ils restent des boulets pour la société toute leur vie et qu'ils continuent à toucher des allocations de l'Etat ? Moi, je trouve que quelqu'un qui décide de poursuivre sa carrière c'est courageux.... dommage qu'une horde de justiciers l'en empêche... en général, ces gens font de la projection, perso, je m'en méfie... c'est d'eux que j'ai le plus peur, pas de Cantat... je suis prête à aller le voir en concert, j'adorais "sombre héros de l'amer " mais comme j'ai dit, c'est cette horde de justiciers qui m'effraie...



Moi aussi j'écoutais Noir Désir avant ! J'aimais beaucoup !!! Mais à présent je ne peux plus, ça me hérisse les poils ! Il peut continuer à bosser dans la musique, mais ne plus se montrer comme ça ! Tu ne trouves pas ça dur toi ? C'est une histoire atroce, il a laissé agoniser sa compagne, il a bien vu qu'elle était au plus mal, mais n'a pas réagi... Tu te rends compte ??? On n'est pas là pour lui faire un autre jugement, certes, mais comment peut-on encore se regarder en face, et s'exposer, demander de la reconnaissance, après de tels actes ?

Nous ne serons jamais d'accord sur ce sujet Darius


Pieronnelle

avatar 17/03/2018 @ 19:39:45
"Vive les pervers narcissiques !"
T'es sérieuse là ?
Je te signale que Cantat et Marie Trintignant se sont aimés et choisis. Et que je sache Marie n'était pas née de la dernière pluie au point d'être sous influence ! Cette façon de tout confondre, de juger à l'emporte pièce (de quel droit ! ), sans avoir connaissance des VRAIS rapports entre les deux protagonistes (qu'eux seuls connaissaient) est non seulement désolante mais révoltante ; et cette facilité qui consiste à se mettre uniquement du côté de la victime (ben tiens on est sûr de ne pas se tromper) en s'informant au café du commerce (SJB) ! Je souhaite de toutes mes forces que ceux qui jugent de cette manière (et je ne dis pas qu'ils n'ont pas le droit d'avoir une opinion) ne soient jamais jurés d'assise ! Quant à celui , et sans doute d'autres, qui souhaitent "raccourcir" les têtes ils méritent bien le nom d'assassins ! On voit bien où se situe la vraie violence !

Pieronnelle

avatar 17/03/2018 @ 19:43:15
Et je précise que je n'avais jamais écouté Noir désir avant le drame ! Que Cantat soit chanteur ou mécanicien c'est la même chose !

Nathafi
avatar 17/03/2018 @ 19:46:51

Tu ne dois pas connaître de pervers narcissique alors, tant mieux, je ne te le souhaite pas !
Tu as beau ne pas être née de la dernière pluie, l'emprise de ces êtres-là peut toucher n'importe qui !
J'attendais l'idée sous-jacente que tout cela n'ait été que de la faute de Marie !!! Bah voyons !!!

Pour les jurés d'Assises, ne t'inquiète pas, de par mon statut professionnel, il y a incompatibilité, ils ne risquent pas de m'appeler !

Pieronnelle

avatar 18/03/2018 @ 00:15:14

Tu ne dois pas connaître de pervers narcissique alors, tant mieux, je ne te le souhaite pas !
Tu as beau ne pas être née de la dernière pluie, l'emprise de ces êtres-là peut toucher n'importe qui !
J'attendais l'idée sous-jacente que tout cela n'ait été que de la faute de Marie !!! Bah voyons !!!

Pour les jurés d'Assises, ne t'inquiète pas, de par mon statut professionnel, il y a incompatibilité, ils ne risquent pas de m'appeler !


Bah laissons tomber franchement ! Ai-je dis que c'était la faute de Marie ? Toi par contre tu pars du postulat que Cantat était forcément un pervers narcissique ! Qu'est-ce que tu en sais ? Qu'est-ce que tu sais de Marie ? Qu'est-ce que tu sais de leurs sentiments l'un envers l'autre ? Et même si c'était le contraire, même si c'était Marie qui avait un pouvoir pervers ou pas sur les hommes qu'elle avait choisis en quoi ça pourrait justifier qu'elle reçoive des coups ?! En quoi ça aurait pu être "de sa faute" ?! Elle avait choisi de vivre sa vie comme elle voulait, en femme libre , et elle en avait parfaitement le droit . Je le répète ils se sont choisis et leur relation passionnelle s'est terminée en drame et c'est un malheur pour les deux.Et nous n'avons aucune autorité pour juger leur relation parce que nous ne sommes pas EUX....
Ce dont je suis convaincue par contre c'est que la vengeance et la vindicte populaire haineuse ne peuvent jamais apporter quelque consolation ou soulagement à la mort d'un enfant ou d'un proche qui été tué, ni même la justice d'ailleurs puisque l'acte est irréparable. Et ce n'est certainement pas le fait d'empêcher Cantat d'exercer son metier qui peut atténuer la douleur de Nadine Trintignant à laquelle je compatie totalement .

Saint Jean-Baptiste 18/03/2018 @ 16:21:23
@Pieronnelle
J’ai du mal à comprendre ta compassion pour cet assassin qui, à te lire, et si j’ai bien compris, serait à peine plus coupable que sa victime.
Et je suis stupéfait que, selon toi, et si je te comprends toujours bien, ce crime soit une affaire de couple qui ne regarde personne.

Ici, dans le cas de Cantat, ce n’est pas la relation qu’il entretenait avec sa compagne qui est jugée ; ça, comme tu le dis très bien, ça ne nous regarde pas.
Ce que la Justice doit juger – et sanctionner, c’est un crime et même, quoique tu en penses, un assassinat. Et un des pires qui soient !

Le besoin de justice est un besoin fondamental de toute société. Sans justice, une société n’est jamais apaisée.
On dit que le peuple se révolte quand il a faim. Mais en fait, il se révolte quand il a faim alors que d’autres mangent trop.
C’est l’injustice qui est révoltante ! Encore plus que le crime.

Ici, ce qui révolte le bon peuple (que je côtoie au café du Commerce), c’est que Cantat se fiche de la Justice comme d’une guigne : « j’ai tué ma femme, j’ai fait mes quatre ans, je suis quitte ! On oublie tout, la vie continue et en avant la musique, les flons-flons, les paillettes, applaudissez-moi, mesdames et messieurs... ! ».

Par contre je partage ta désapprobation devant cette vindicte populaire qui ressemble à un règlement de compte, voire à une vengeance. On n’impose pas sa volonté par la force.
Mais je peux la comprendre : Je me répète, ce Cantat est, dans le monde du spectacle, le symbole de la violence faite aux femme.

Et c’est, je crois, la pire des violences pour une femme : on s’enferme dans la chambre à coucher, sans témoin, et on va voir qui a raison… on cogne !
Après la femme dit qu’elle est tombée d’un tabouret dans sa cuisine.

Nous rencontrerons, encore et toujours, beaucoup de femmes qui sont tombées d’un tabouret dans leur cuisine… Et tous les Cantat du monde continueront toujours comme si de rien n’était...

Saint Jean-Baptiste 18/03/2018 @ 17:01:04
On

Et franchement, je ne comprends pas l'acharnement de SJB sur le sujet,.. Et je crois que Dirlandaise ne saisit pas non plus la différence entre les crimes passionnels et les vrais psychopathes ...

En Belgique, le juge Christian Panier, (un magistrat Belge, très bon chrétien.. ), a accueilli Madame Dutroux, chez lui à sa sortie de prison ...

Pour moi, Cantat est un homme qui a été dépassé par une situation qu'il ne maîtrisait plus.. bien loin d'un pervers pédophile et assassin comme Dutroux ou Fourniret ou tous les autres...
C'est dommage cet amalgame...:-(

Moi, je trouve que quelqu'un qui décide de poursuivre sa carrière c'est courageux....
Je suis très content, Darius, de trouver un point d’accord avec toi : ce Juge Christian Panier est une honte pour le monde et pour la Justice belge qui, entre nous, n’avait pas besoin de ça.
La honte est qu’il se vante de sa relation avec une des plus grandes criminelles de tous les temps ! C’est son droit de vivre avec qui il veut, chacun ses goûts, mais il aurait mieux fait de la fermer !

Par contre l’amalgame avec les Dutroux et autres Fourniret, c’est toi qui le fait. Personne ici n’avait parlé d’eux.

Je trouve que tu as une étrange façon d’envisager la Justice : il y a de pires criminels que Cantat, dis-tu, il y a des pervers, des psychopathes et des pédophiles… Alors Cantat, c’est pas si grave ! Il s’est énervé, quoi ! Et puis il paraît que sa compagne était une emm… Et maintenant, c’est un modèle de courage, voyons ! il chante, il « travaille » ! applaudissez mesdames-messieurs !

C’est curieux cette façon d’évaluer les crimes et de rendre la Justice par comparaison : après tout, Cantat n’a tué qu’une seule femme, il y en a d’autres qui en ont tué beaucoup plus…
Et puis, comme dit Pieronnelle, on oblige bien des braves soldats à faire la guerre et à tuer…

Allons ! je vais le dire à ma belle-mère : Cantat, c’est un modèle de mari ! ;-))

Kalie
avatar 18/03/2018 @ 17:44:05
Et je précise que je n'avais jamais écouté Noir désir avant le drame ! Que Cantat soit chanteur ou mécanicien c'est la même chose !


Je pense que tout le problème est là : ce n'est pas un mécanicien. C'est un personnage public qui en tant que tel véhicule une image, créer de la publicité autour de lui. Qu'il retravaille, même dans la musique, cela ne me gêne pas. De toute façon, c'est la loi : on ne peut pas et ne doit pas l'empêcher de travailler. Mais qu'il attire la lumière sur lui en se produisant en concerts, c'est autre chose. C'est ça qui me gêne.

Dirlandaise

avatar 18/03/2018 @ 17:48:17
Cantat est une brute immonde. Si encore il avait simplement poussé Marie et celle-ci avait trébuché et était tombée sur le coin d'une table ou je ne sais quoi, on pourrait qualifier d'accident sa mort mais les 18 coups au visage, c'est terriblement violent et volontaire. En plus, il a menti sur les faits en affirmant qu'elle était tombée et s'était blessée en tombant ! Oui un modèle de courage et de vertu ce Cantat...

Pieronnelle

avatar 18/03/2018 @ 18:56:22
SJB, oui il s'agit bien d'une affaire de couple qui a mal tourné, car si cette relation passionnelle (et tous dans l'entourage la reconnaissent) n'avait pas existé il n'y aurait pas eu crime. Ou alors c'est que tu supposes que Cantat aurait, de toutes façons, tué à un moment ou un autre et là c'est une accusation grave basée sur aucun fondement et qui,si cela avait été reconnu, aurait mérité la perpetuitée , ce qui n'a pas été le cas. Le personnage que tu décris ne correspond en rien à la peine prononcée ce sont donc les éléments exposés au tribunal qui ont permis cette peine de 7 ans ! Alors serait-ce donc le café du commerce qui primerait sur la justice ?!
Oui j'ai une certaine compassion pour Cantat car je pense que ce qu'il a commis il ne la jamais voulu, que sa peine il la paiera toute sa vie et c'est humain, qu'il n'y a aucune "faute" à l'origine à imputer à l'un ou à l'autre et même s'il y en avait ça ne pourrait en rien justifier de tuer , qu'on ne pourra jamais comprendre ce qui s'est passé et que Cantat n'est pas un assassin car si tel était le cas il ne serait pas en liberté. Et ce n'est pas parcequ'il veut continuer à exercer le seul métier qu'il sait faire, et dont il n'est pas responsable de n'être pas un mécanicien, que ce n'est pas un homme brisé à jamais.
Quant aux circonstances du drame seuls les documents dans le dossier pénal sont recevables et certainement pas les articles de journaux ou les circulations sur internet qui font ressortir que ce qui les confortent dans leurs jugements arbitraires .
Maintenant on ne sera jamais d'accord, mais je ne vois pas en quoi ça te soulage de traiter Cantat d'assassin et de caricaturer sa tentative de retour dans une vie qui de toutes façons ne sera jamais normale.

Myrco

avatar 18/03/2018 @ 19:26:44
Cantat est une brute immonde. Si encore il avait simplement poussé Marie et celle-ci avait trébuché et était tombée sur le coin d'une table ou je ne sais quoi, on pourrait qualifier d'accident sa mort mais les 18 coups au visage, c'est terriblement violent et volontaire. En plus, il a menti sur les faits en affirmant qu'elle était tombée et s'était blessée en tombant ! Oui un modèle de courage et de vertu ce Cantat...

Que les opinions divergent, c'est une chose.
Mais de grâce, qu'on ne se mette pas à raconter n'importe quoi au niveau des faits! Les experts ont établi que 5 coups avaient été portés au visage . C'est sûr que c'est 5 de trop puisqu'au moins l'un d'eux a entraîné la mort! Mais c'est inutile d'en rajouter!
Par ailleurs, il n'a jamais affirmé qu'elle s'était blessée en tombant. Il n'a jamais nié lui avoir donné au moins quatre gifles magistrales. Il est clair qu'il n'a pas mesuré sa force. Il a effectivement dit qu'il était possible qu'elle se soit cognée en tombant . A moins de n'avoir pas vécu grand-chose dans sa vie, on imagine très bien que dans le déchaînement de la jalousie et de la passion, d'autant que tout cela va très vite, les protagonistes n'aient pas toujours une conscience très claire de ce qui se passe!
Encore une fois, je ne suis pas en train de le défendre ! Le fait qu'il n'ait pas su se maîtriser en face d'une jeune femme infiniment plus fragile physiquement est bien plus que regrettable!

Mais qu'on se reporte au procès avant de balancer des contre-vérités. Cantat est sans doute une brute. Mais jusqu'à preuve du contraire, "immonde" est inapproprié.
De toute façon, ce n'était pas le sujet de la polémique. Que de haine pour avoir besoin en plus de tout falsifier!
C'est quoi la prochaine étape? On va lyncher dans la rue ? Vous vous rendez-compte où l'on va là ? C'est vrai qu'il y en a qui veulent, comment disent-ils ?...ah! oui "raccourcir" ! Et qui se disent chrétiens en plus!
Si je n'avais pas envie d'en pleurer, j'en rigolerais!

Myrco

avatar 18/03/2018 @ 19:52:49
Et je suis d'accord avec Piero, sa punition la plus lourde ce sera de traîner sa culpabilité toute sa vie, celle d'avoir commis un acte irréparable qui n'était pas destiné à tuer. Et vous voulez encore en rajouter? Tant mieux pour vous (ou tant pis) si la passion et ce qu'elle peut parfois entraîner de souffrance ne vous a jamais aveuglés l'espace d'un moment!
Votre capacité de passion vous la mettez à vouloir anéantir un homme le plus totalement possible. Car avant d'être le symbole que vous voulez en faire, n'oubliez pas, c'est d'abord un homme! Curieuse "humanité"!

AmauryWatremez

avatar 19/03/2018 @ 08:36:23

Sais-tu bien ce que c'est que la prison ? Ne serait-ce qu'une journée ? Dans son livre Loïc le Floch Prigent explique qu'encore maintenant alors qu'il a purgé sa peine il ne dort toujours pas la nuit car il entend toujours les cris des pauvres gosses qui se font violer dans les cellules autour de la sienne.

Car c'est ça la prison et Cantat en a fait aussi.



Et toi, sais-tu ce qu'est agoniser et mourir sous les coups ?
Frapper à mort une femme, quel courage !
Et il faudrait s'apitoyer sur son séjour en prison ?
Pauvre petit bonhomme....


Je ne justifie pas le geste de Cantat, j'ai juste du mal à comprendre la loi du talion.

AmauryWatremez

avatar 19/03/2018 @ 08:37:09
@Pieronnelle
J’ai du mal à comprendre ta compassion pour cet assassin qui, à te lire, et si j’ai bien compris, serait à peine plus coupable que sa victime.
Et je suis stupéfait que, selon toi, et si je te comprends toujours bien, ce crime soit une affaire de couple qui ne regarde personne.

Ici, dans le cas de Cantat, ce n’est pas la relation qu’il entretenait avec sa compagne qui est jugée ; ça, comme tu le dis très bien, ça ne nous regarde pas.
Ce que la Justice doit juger – et sanctionner, c’est un crime et même, quoique tu en penses, un assassinat. Et un des pires qui soient !

Le besoin de justice est un besoin fondamental de toute société. Sans justice, une société n’est jamais apaisée.
On dit que le peuple se révolte quand il a faim. Mais en fait, il se révolte quand il a faim alors que d’autres mangent trop.
C’est l’injustice qui est révoltante ! Encore plus que le crime.

Ici, ce qui révolte le bon peuple (que je côtoie au café du Commerce), c’est que Cantat se fiche de la Justice comme d’une guigne : « j’ai tué ma femme, j’ai fait mes quatre ans, je suis quitte ! On oublie tout, la vie continue et en avant la musique, les flons-flons, les paillettes, applaudissez-moi, mesdames et messieurs... ! ».

Par contre je partage ta désapprobation devant cette vindicte populaire qui ressemble à un règlement de compte, voire à une vengeance. On n’impose pas sa volonté par la force.
Mais je peux la comprendre : Je me répète, ce Cantat est, dans le monde du spectacle, le symbole de la violence faite aux femme.

Et c’est, je crois, la pire des violences pour une femme : on s’enferme dans la chambre à coucher, sans témoin, et on va voir qui a raison… on cogne !
Après la femme dit qu’elle est tombée d’un tabouret dans sa cuisine.

Nous rencontrerons, encore et toujours, beaucoup de femmes qui sont tombées d’un tabouret dans leur cuisine… Et tous les Cantat du monde continueront toujours comme si de rien n’était...

La Justice n'est )pas la loi du Talion

Saint Jean-Baptiste 19/03/2018 @ 12:20:00
@Pieronnelle
Ce qui m’étonne dans ta diatribe, c’est ton absence complète de compassion pour la victime.
Mais c’est ton choix.
Tout le monde a compris que Cantat était une brute. Peut-être qu’il n’en peut rien, ce n’est pas à nous d’en décider. Peut-être aussi que sa compagne était une emm… Ça ne nous regarde pas.
Et c’est sans doute une affaire de couple qui a mal tourné.
C’est pour ça qu’il y a eu une enquête, une instruction, un procès, un tribunal où on a jugé, où on a qualifié le crime et où on a infligé une peine en proportion.

Sinon ce serait comme un code de la route : tuer un homme c’est 10 ans, en tuer deux, c’est 15 ans, trois, c’est 20 ans…

Et on doit faire confiance à la Justice. Mais ce qui indigne le monde c’est ce sentiment que la Justice a été flouée. Elle s’est trompée sur le criminel, elle a cru qu’il était contrit, anéanti, détruit pour la vie…
Or on constate aujourd’hui qu’il n’en est rien ! Quand on voit son comportement, on a l’impression que c’est tout le contraire : il s’exhibe, il se pavane, il se fait applaudir par les foules, il fait marcher son commerce, comme si de rien n’était, comme s'il ne s'était rien passé.
Au café du Commerce, où s’exprime le bon sens populaire, on a l’impression qu’il nous dit : « je vous ai bien eu » !
On doit faire confiance à la Justice. Mais la société se révolte quand la Justice est mal rendue.

AmauryWatremez

avatar 19/03/2018 @ 13:49:32
@Pieronnelle
Ce qui m’étonne dans ta diatribe, c’est ton absence complète de compassion pour la victime.
Mais c’est ton choix.
Tout le monde a compris que Cantat était une brute. Peut-être qu’il n’en peut rien, ce n’est pas à nous d’en décider. Peut-être aussi que sa compagne était une emm… Ça ne nous regarde pas.
Et c’est sans doute une affaire de couple qui a mal tourné.
C’est pour ça qu’il y a eu une enquête, une instruction, un procès, un tribunal où on a jugé, où on a qualifié le crime et où on a infligé une peine en proportion.

Sinon ce serait comme un code de la route : tuer un homme c’est 10 ans, en tuer deux, c’est 15 ans, trois, c’est 20 ans…

Et on doit faire confiance à la Justice. Mais ce qui indigne le monde c’est ce sentiment que la Justice a été flouée. Elle s’est trompée sur le criminel, elle a cru qu’il était contrit, anéanti, détruit pour la vie…
Or on constate aujourd’hui qu’il n’en est rien ! Quand on voit son comportement, on a l’impression que c’est tout le contraire : il s’exhibe, il se pavane, il se fait applaudir par les foules, il fait marcher son commerce, comme si de rien n’était, comme s'il ne s'était rien passé.
Au café du Commerce, où s’exprime le bon sens populaire, on a l’impression qu’il nous dit : « je vous ai bien eu » !
On doit faire confiance à la Justice. Mais la société se révolte quand la Justice est mal rendue.


Pitié avec le bon sens populaire, le bon sens populaire élit des tyrans, porte au pouvoir des démagogues et se fait avoir par des charlatans. Ce sont des procès d'intentions et un genre de psy extra lucide en quelque sorte.

Dirlandaise

avatar 19/03/2018 @ 15:15:33
Quelqu'un a-t-il pris le temps de lire le rapport d'autopsie de Marie, Cela fait froid dans le dos : nez écrasé, os du visage éclatés etc. Des blessures que l'on retrouve habituellement chez les boxeurs ! Il a fallu qu'il frappe fort pour ce résultat le Cantat ! Non aucune compassion de ma part pour ce triste sire.

Darius

avatar 19/03/2018 @ 15:58:01
ceux et celles qui sont les plus virulents sont en général ceux et celles qui ont le plus à se reprocher... en psychologie, cela s'appelle de la projection.. et dans les annales judiciaires, les exemples sont nombreux...

AmauryWatremez

avatar 19/03/2018 @ 16:21:01
ceux et celles qui sont les plus virulents sont en général ceux et celles qui ont le plus à se reprocher... en psychologie, cela s'appelle de la projection.. et dans les annales judiciaires, les exemples sont nombreux...


ou qui pensent avoir à quelque chose à se reprocher, je suis tout à fait d'accord sinon

Darius

avatar 19/03/2018 @ 16:29:01
"Juger l'autre, c'est porter un jugement sur soi"

http://psychologies.com/Moi/Moi-et-les-autres/…

Début Précédente Page 3 de 5 Suivante Fin
 
Vous devez être connecté pour poster des messages : S'identifier ou Devenir membre

Vous devez être membre pour poster des messages Devenir membre ou S'identifier