Les forums

Forums  :  Musique & Cinéma  :  Cantat

Dirlandaise

avatar 22/03/2018 @ 16:24:16
Ce qui serait intelligent de sa part et lui attirerait peut-être quelques sympathies de la part des gens ce serait qu'il partage son temps en travaillant bénévolement pour une cause sociale alors on pourrait se dire qu'il se rend utile à la société et songe à se racheter. S'il faisait cela, je le détesterais un peu moins.

Pieronnelle

avatar 22/03/2018 @ 18:36:10
Ce qui serait intelligent de sa part et lui attirerait peut-être quelques sympathies de la part des gens ce serait qu'il partage son temps en travaillant bénévolement pour une cause sociale alors on pourrait se dire qu'il se rend utile à la société et songe à se racheter. S'il faisait cela, je le détesterais un peu moins.

Et bien il l'a fait en prison pour les détenus...

Pieronnelle

avatar 22/03/2018 @ 18:40:16
C'est plus qu'un avis ici mais une condamnation


Mais non, puisque je lui reconnais bien volontiers le droit de vivre en servant la soupe aux SDF.
Ça n'a rien de déshonorant, au contraire, des tas de gens le font.
S'il le fait là il pourrait peut-être dire qu'il a payé sa dette.

En quoi servir la soupe aux SDF pourrait payer sa dette c'est à dire le fait d'avoir tué ?! Franchement ces jugements populaires ça devient du n'importe quoi ! Tu me déçois Le rat :-(

Le rat des champs
avatar 22/03/2018 @ 19:06:24
Servir la soupe aux SDF serait une action généreuse pour les autres. Ça n'efface pas le crime, mais c'est le signe d'un repentir. Continuer sa vie comme avant ne l'est pas à mon avis. Et désolé de te décevoir, moi je ne suis jamais déçu de voir que quelqu'un que j'apprécie, comme toi, est d'un avis différent du mien.

Le rat des champs
avatar 22/03/2018 @ 19:07:49
Encore un mot Piero, il ne faut pas regarder avec mépris les "jugements populaires". Le législateur a estimé qu'ils avaient de la valeur, la preuve, la cour d'assises.

Eric Eliès 22/03/2018 @ 20:17:04
Ce que j'ai un peu de mal à comprendre, c'est comment certains ne comprennent pas que le retour sur scène de Bertrand Cantat (que j'aime bien en tant que chanteur : son crime ne m'a pas empêché d'acheter son dernier CD "Horizons") et sa présence médiatique sont, pour la famille de Trintignant, une sorte de harcèlement moral permanent. Si Cantat avait été un mécanicien (pour reprendre la comparaison faite par je ne suis plus qui), il ne passerait pas tous les jours devant les parents de sa victime pour leur montrer que, pour lui, la vie continue presque comme avant. Il me semble normal et légitime que la société ait des égards envers la victime. Cantat a purgé sa peine et a le droit de vivre mais il doit le faire d'une manière qui respecte la douleur de ceux qu'il a blessés à jamais. Même s'il a purgé sa peine, sa faute demeure car rien n'efface la mort d'une personne. Et, pour Amaury, ça n'a rien à voir avec la loi du talion : la loi du talion, c'est œil pour œil / dent pour dent : personne ici n'a demandé que Cantat se fasse tabasser à mort...

Pieronnelle

avatar 22/03/2018 @ 23:26:04
Mais Cantat est-il responsable d'être chanteur au lieu de mécanicien ? Alors le mécanicien qui a tué peut tranquillement exercer son métier et pas le chanteur ? Qui est-ce qui rend le chanteur visible sinon le public ? La loi du talion c'est aussi faire subir la même peine même si elle ne provoque pas la mort mais l'équivalent en détruisant l'individu socialement . Personne ne nie ce que peut subir moralement la famille Trintignant mais si Cantat avait été comédien aurait-il eu le droit de continuer à l'être ? S'il avait été un grand chef en cuisine ? Enfin toute activité qui se voit ?
Alors chacun peut avoir son avis personnel sur cette affaire mais le problème c'est de quel droit , en dehors de la justice , peut-on infliger des peines qui vont au delà de celles qui ont été prononcées ? Pourquoi dans ce cas le tribunal n'a pas exigé que Cantat ne s'expose jamais publiquement de manière à ne pas blesser la famille de la victime ? Cantat n'a eu que 7 ans ce qui est peu pour un crime , j'ose penser que le tribunal a tenu compte de certaines circonstances et surtout de la personnalité de l'accusé ; d'autant qu'il a bénéficié d'une remise de peine...
Alors il s'agit bien d'un jugement populaire qui bien sûr s'accorde le droit de l'imposer par l'intermediaire de médias de toutes natures...
Si le fait que Cantat chante en public est une offense à la victime alors que la famille de Marie exige cette interdiction par voie de justice , car ce serait une véritable peine qu'il devrait respecter. Reste à savoir pourquoi cette peine n'a pas été exigée...

Le rat des champs
avatar 23/03/2018 @ 08:34:14
Si le fait que Cantat chante en public est une offense à la victime

Je ne vois pas ça comme une offense à la (les) victime(s) mais au public. Ce type est devenu célèbre en chantant des textes qui prônent certaines valeurs dont son comportement plus que violent a démontré qu'il s'en fiche royalement. Il est donc bidon, complètement bidon. Il a le droit de chanter, mais nous avons celui de ne pas l'écouter. Quand on passe une de ses chansons à la radio, il touche des droits d'auteur qui sont payés par la publicité, laquelle fait gonfler le prix de nos biens de consommation, et donc, indirectement, lorsque je fais mes courses, je le paie, ce dont je n'ai pas envie, mais on ne me demande pas mon avis. Ça m'énerve.
Le billet extrêmement agressif qu'il a publié, disant qu'il a payé sa dette est indécent et prouve qu'il n'a rien compris. Il ne l'a pas payée et il ne la payera jamais. Les souffrances des familles de ses victimes continueront jusqu'à leur mort.
Contrairement à toi, je ne méprise pas les jugements populaires, ils sont souvent (pas toujours) pleins de bon sens. Personne, à ma connaissance, n'a dit vouloir lui appliquer la loi du talion ou la peine de mort. La plupart des gens du peuple, d'après ce que je peux en lire à gauche et à droite, souhaite qu'il continue à vivre avec ses remords, s'il est capable d'en avoir. Quand je dis qu'il peut servir la soupe aux SDF, c'est une image, il pourrait faire beaucoup d'autres choses, ce qui n'effacera jamais ses crimes, mais permettrait une sorte de rédemption. Le repentir, c'est ça, c'est remonter la pente, tenter par une conduite altruiste de racheter sa faute, et je te le demande, qu'a-t-il fait de ce genre? Ou alors, il est allé en cachette des médias aider les pauvres?
Un peu plus haut, Dirlandaise dit qu'elle ne pourrait pas lui pardonner. Je ne vois pas les choses comme ça, personne ne peut lui pardonner. La (les) seule(s) personnes qui pourrai(en)t le faire ne sont plus en mesure de le faire, elles sont au cimetière.

AmauryWatremez

avatar 23/03/2018 @ 08:34:59
Ce qui serait intelligent de sa part et lui attirerait peut-être quelques sympathies de la part des gens ce serait qu'il partage son temps en travaillant bénévolement pour une cause sociale alors on pourrait se dire qu'il se rend utile à la société et songe à se racheter. S'il faisait cela, je le détesterais un peu moins.


Ceux qui donnent de tels conseils je suppose qu'il se les applique ?

Le rat des champs
avatar 23/03/2018 @ 09:13:52
Ceux qui donnent de tels conseils je suppose qu'il se les applique ?

Je ne donne pas de conseil, mais un avis. Pour le reste, oui, je tente de les appliquer, mais je ne tiens pas à me vanter de ce que j'ai déjà fait dans ce sens. Je ne le fais pas dans ma vie réelle et encore moins dans la virtuelle.

Myrco

avatar 23/03/2018 @ 09:50:00
personne ici n'a demandé que Cantat se fasse tabasser à mort...

Personne, à ma connaissance, n'a dit vouloir lui appliquer la loi du talion ou la peine de mort.

Ah non?
Et le "raccourcissement" prôné par Hexagone dans son post du 17/3 à 15.51 (page 2), c'est quoi à votre avis?
Hélas cette haine dégradante est partout y compris sur CL et c'est triste;-(

Le rat des champs
avatar 23/03/2018 @ 10:23:09
Je n'avais pas lu, Myrco et effectivement ça me choque. Bon quand je vois ça je me dis que je retourne hiberner .

Pieronnelle

avatar 23/03/2018 @ 17:55:24
Je n'avais pas lu, Myrco et effectivement ça me choque. Bon quand je vois ça je me dis que je retourne hiberner

Ben voilà !
Et tout ce que tu reproches à Cantat de couter à la société d'une façon ou d'une autre et bien c'est valable pour n'importe quel condamné remis en liberté.
En fait cette discussion va bien plus loin que l'affaire Cantat. Elle fait bien ressortir les vrais maux, interrogations et opinions liés à des condamnations par une justice qui n'est pas reconnue en tant que telle et donc considérée comme insuffisante ; autrement dit si les armes étaient autorisées en France je pense que les Etats Unis seraient copiés allègrement ! Je n'ai absolument plus d'espoir...

Le rat des champs
avatar 23/03/2018 @ 18:35:13
Je ne reproche pas à Cantat de coûter quelque chose à la société, j'aimerais seulement être libre de lui verser, ou non, les sous qu'on prélève sur l’achat de mes biens de consommation, qui permettent de financer les radios qui lui paient des droits d'auteur, mais rassure-toi, je sais que c'est impossible.
Je ne pense pas que la justice est suffisante ou insuffisante, je pense que dans beaucoup de cas elle est inefficace.
Je pense aussi qu'une peine de prison n'a aucun sens en tant que punition, elle doit seulement viser à protéger la société d'un individu dangereux. En ce qui concerne Cantat, d'après ce que j'ai pu lire, Marie Trintignant ne serait pas sa seule victime. Si ceci est avéré et il semble que c'est le cas, c'est un récidiviste et le risque d'un nouveau comportement violent doit être pris en compte dans lévaluation que doit en faire les pouvoirs judiciaires.

Frunny

avatar 24/03/2018 @ 16:12:03
Catherine Ceylac, à qui on demandait son avis (France 5 cette semaine), évoquait la notion de "Dignité".
Certes, il a payé (...) mais cette valeur humaine qu'est la Dignité voudrait qu'il se fasse oublier.
A l'heure ou certains donnent leur vie pour des valeurs humaines, Cantat gagnerait à se rejoindre l'anonymat.

Myrco

avatar 24/03/2018 @ 16:43:42

A l'heure ou certains donnent leur vie pour des valeurs humaines, Cantat gagnerait à se rejoindre l'anonymat.

Je conçois que l'on pense cela et puisse porter, à part soi, un jugement négatif sur le personnage. Mais je considère que le choix de se fondre dans l'anonymat ou non, c'est un choix qui relève de sa propre conscience en fonction d'éléments que nous connaissons et d'autres que nous ne connaissons pas et qu'en tout état de cause nous n'avons pas à lui dicter.
Reste pour le public, trop souvent prompt à condamner (une manière peut-être facile de refuser de voir sa propre part d'ombre), le droit et la liberté d'assister ou non à ses concerts.

Quant aux actions de terrain de ces féministes qui veulent l'empêcher de se produire, ce sont bien elles qui ont remis Cantat dans la lumière (sans quoi on n'en parlerait pas aujourd'hui) et de ce fait portent largement la responsabilité de réactiver la douleur des proches de Marie Trintignant qu'elles prétendent défendre et protéger!

Début Précédente Page 5 de 5
 
Vous devez être connecté pour poster des messages : S'identifier ou Devenir membre

Vous devez être membre pour poster des messages Devenir membre ou S'identifier