Les forums

Forums  :  Musique & Cinéma  :  Cantat

Darius

avatar 15/03/2018 @ 14:34:50
On se déchaine à nouveau contre Cantat... :-( Il tombe au mauvais moment dans ce déferlement de passion où les femmes veulent régler leurs comptes...
Si sa maîtresse n'avait pas été une actrice connue dont les parents attisent la haine sans arrêt, subirait il la même chose ?
C'est incroyable que pour les assassins d'enfant ou de femmes inconnues par des tueurs en série ou des dangers pour la société, il n'y a personne qui bouge...
Pire encore, en Belgique, il y a même des intellos qui veulent bien les héberger chez eux.. et Cantat, on le conspue et l'envoie aux gémonies, on veut l'empêcher d'encore travailler, à croire que les gens préfèrent que, à l'instar de tout autre criminel, il ne reste à charge de la société toute sa vie...

http://lalibre.be/culture/musique/…

AmauryWatremez

avatar 15/03/2018 @ 14:42:31
Ce qui est dit de Cantat sur le net me rappelle cet extrait de "1984"
" L’horrible, dans ces Deux Minutes de la Haine, était, non qu’on fût obligé d’y jouer un rôle, mais que l’on ne pouvait, au contraire, éviter de s’y joindre. Au bout de trente secondes, toute feinte, toute dérobade devenait inutile. Une hideuse extase, faite de frayeur et de rancune, un désir de tuer, de torturer, d’écraser des visages sous un marteau, semblait se répandre dans l’assistance comme un courant électrique et transformer chacun, même contre sa volonté, en un fou vociférant et grimaçant."

Vince92

avatar 15/03/2018 @ 14:55:59
Disons qu'il paie les leçons de morale qu'il répandait à longueur d'itw...quand on veut être meilleur que les autres et qu'on se révèle être une enflure, je pense que le retour de baton est d'autant plus douloureux. C'est ce qu'on nomme l'ironie du sort...et pour Cantat, le sort est bien cruel.
Je me souviens de la remarque d'une connaissance des miennes: "pourtant c'est un mec bien!..." combien sont-ils ceux qui se sont sentis trahis?

Dirlandaise

avatar 15/03/2018 @ 15:43:25
On se déchaine à nouveau contre Cantat... :-( Il tombe au mauvais moment dans ce déferlement de passion où les femmes veulent régler leurs comptes...
Si sa maîtresse n'avait pas été une actrice connue dont les parents attisent la haine sans arrêt, subirait il la même chose ?
C'est incroyable que pour les assassins d'enfant ou de femmes inconnues par des tueurs en série ou des dangers pour la société, il n'y a personne qui bouge...
Pire encore, en Belgique, il y a même des intellos qui veulent bien les héberger chez eux.. et Cantat, on le conspue et l'envoie aux gémonies, on veut l'empêcher d'encore travailler, à croire que les gens préfèrent que, à l'instar de tout autre criminel, il ne reste à charge de la société toute sa vie...

http://lalibre.be/culture/musique/…


Peut-on en vouloir aux parents de la victime d'attiser la haine ? Il faut se mettre à leur place...

Comment ça il n'y a personne qui bouge pour les tueurs en série ? Il me semble qu'ils sont conspués tout autant que Cantat. Exemple ici au Québec : le cardiologue qui a tué ses deux jeunes enfants de plusieurs coups de couteau pour se venger de sa femme infidèle et l'atteindre dans ce qu'elle avait de plus précieux, il faudrait peut-être lui redonner une chance d'exercer de nouveau sa profession !!! Qui ira se faire soigner par lui ?

Je n'ai aucune pitié pour Cantat, au contraire il me répugne à vouloir toujours revenir sur scène. Qui ira applaudir une telle brute ?

AmauryWatremez

avatar 15/03/2018 @ 15:55:57
Je me demande ce qu'il se passerait si ceux qui jugent Cantat aussi durement seraient jugés à la même aune qu'ils utilisent pour les autres

Dirlandaise

avatar 15/03/2018 @ 17:08:27
Ma compassion a des limites...

Darius

avatar 15/03/2018 @ 17:22:17



Peut-on en vouloir aux parents de la victime d'attiser la haine ? Il faut se mettre à leur place...

Comment ça il n'y a personne qui bouge pour les tueurs en série ? Il me semble qu'ils sont conspués tout autant que Cantat. Exemple ici au Québec : le cardiologue qui a tué ses deux jeunes enfants de plusieurs coups de couteau pour se venger de sa femme infidèle et l'atteindre dans ce qu'elle avait de plus précieux, il faudrait peut-être lui redonner une chance d'exercer de nouveau sa profession !!! Qui ira se faire soigner par lui ?

Je n'ai aucune pitié pour Cantat, au contraire il me répugne à vouloir toujours revenir sur scène. Qui ira applaudir une telle brute ?


Oui, je t'ai bien lue... mais l'exemple que tu cites n'est pas le fait d'un tueur en série, c'est une histoire familiale de frustration, de jalousie, d'envie......, je parle des vrais tueurs en série, des psychopathes qui ne peuvent s'en empêcher, ils sont construits ainsi ou on les a construit ainsi... pour ceux-là, la société est plus "laxiste", enfin plus compréhensible, quand ils sortent, ils vivent des allocations de l'Etat ... et recommencent la plupart du temps à tuer...:-( ...et en Belgique, il y a même des "intellos" prêts à les héberger... ce sont ces deux poids, deux mesures, qui me font réagir... Pour moi, Cantat n'est pas un danger pour la société, c'est aussi une histoire familiale de jalousie et de frustration et il a payé pour cela.... pourquoi le poursuivre jusqu'à la fin de sa vie et l'empêcher de travailler ?

Débézed

avatar 15/03/2018 @ 19:56:02
Il y a deux points de vue difficilement conciliables : d'une part le droit qui indique que Cantat a payé sa peine et qu'il peut reconstruire sa vie dans la plus parfaite légalité et d'autre part le point de vue moral qui appartient à chacun. Chacun a son avis et agit en fonction de son ressenti, de sa culture, de son éducation, de son vécu, .... pour ma part je comprends chacun : ceux qui vont le voir comme ceux qui éprouvent une difficulté à son endroit. Il ne faut pas essayer de juger, simplement rester en accord avec soi-même et ne pas se contredire pour faire plaisir à quiconque.

Saule

avatar 15/03/2018 @ 22:08:11
C'est à la justice de faire son boulot, et elle l'a fait. Je peux comprendre que les proches aient du mal à pardonner mais par contre je trouve très moche et incompréhensible ce déferlement de haine de la part de gens qui ne le connaissent pas et qui ne lui donne pas une chance de s'exprimer.

Darius

avatar 16/03/2018 @ 11:31:42
C'est à la justice de faire son boulot, et elle l'a fait. Je peux comprendre que les proches aient du mal à pardonner mais par contre je trouve très moche et incompréhensible ce déferlement de haine de la part de gens qui ne le connaissent pas et qui ne lui donne pas une chance de s'exprimer.


1000 fois d'accord avec toi, Saule... le lynchage qu'on lui fait est, pour moi, incompréhensible...(ce doit être l'époque qui le veut ... et ce déferlement de tous les courants imaginables de féministes....) car les pires tueurs en série irrécupérables n'ont pas connu tel lynchage... enfin, à croire que je ne suis pas dans la norme...:-)

S'il faisait un concert, ce n'est pas de lui que j'aurai peur, mais des manifestant(e)s... :-(

Saint Jean-Baptiste 16/03/2018 @ 11:53:26
Je trouve que la violence de Cantat est la pire qui soit : il a tué une femme à coups de poing dans une chambre à coucher. Ce n’est pas la même chose, je trouve, que le petit gringalet qui tue sa femme d’un coup de revolver – même si le résultat est le même.

Cantat est, dans toute la France qui écoute les chansons, le symbole de la violence faite aux femmes.
Il est incroyable qu’il ose encore se présenter sur une scène. Et encore plus incroyable qu’il y ait un public pour l’applaudir et le porter aux nues.

Si cet assassin était repentant, s’il regrettait sa faute, il aurait tenu à expier sa peine jusqu’au bout, il n’aurait jamais demandé une libération anticipée et, pour obtenir un début de pardon des parents de la victime, il disparaîtrait pour toujours dans la nature, il se ferait oublier.

On eut apprécier une œuvre sans considération pour son auteur : beaucoup d’artistes étaient des criminels ou des salauds. On peut comprendre que des amateurs apprécient ses chansons.
Mais qu’on applaudisse l’homme, l’assassin, le criminel, sur une scène, et qu’il vienne saluer le public, comme si rien ne s’était passé, comme si tout était oublié, ça dépasse l’entendement.

Mais on ne doit plus s’étonner de rien : en Belgique un magistrat s’est vanté d’avoir pris pour compagne la plus grande criminelle de tous les temps, celle qui a laissé mourir de faim des enfants enfermés dans une cage, où elle n’aurait pas mis ses chiens.
Et son ex-compagnon Dutroux, le violeur et tueur d’enfants, reçoit tous les jours des lettres d’amour et des demandes en mariage...
Landru, "l’homme de la femme au foyer", recevait, lui aussi, tous les jours des lettres d’amour de ses admiratrices…

Allez, le monde est malade ! et tous les Cantat de France et d’ailleurs, ont encore des beaux jours devant eux !

Dirlandaise

avatar 16/03/2018 @ 13:34:30
Enfin tu arrives SJB et mon espoir en l'humanité remonte un peu. On dirait que les gens sont lobotomisés pour défendre une brute comme Cantat. Les consciences des défenseurs d'un assassin répugnant comme ce triste sire sont au point zéro à mon avis. Tuer une femme à coups de poings au visage et espérer reprendre sa carrière c'est faire preuve d'une arrogance incroyable. Ah mais oui j'oubliais que le pauvre à besoin de travailler contrairement à sa victime qui n'a plus besoin de rien.

AmauryWatremez

avatar 16/03/2018 @ 13:44:27
Je trouve que la violence de Cantat est la pire qui soit : il a tué une femme à coups de poing dans une chambre à coucher. Ce n’est pas la même chose, je trouve, que le petit gringalet qui tue sa femme d’un coup de revolver – même si le résultat est le même.

Cantat est, dans toute la France qui écoute les chansons, le symbole de la violence faite aux femmes.
Il est incroyable qu’il ose encore se présenter sur une scène. Et encore plus incroyable qu’il y ait un public pour l’applaudir et le porter aux nues.

Si cet assassin était repentant, s’il regrettait sa faute, il aurait tenu à expier sa peine jusqu’au bout, il n’aurait jamais demandé une libération anticipée et, pour obtenir un début de pardon des parents de la victime, il disparaîtrait pour toujours dans la nature, il se ferait oublier.

On eut apprécier une œuvre sans considération pour son auteur : beaucoup d’artistes étaient des criminels ou des salauds. On peut comprendre que des amateurs apprécient ses chansons.
Mais qu’on applaudisse l’homme, l’assassin, le criminel, sur une scène, et qu’il vienne saluer le public, comme si rien ne s’était passé, comme si tout était oublié, ça dépasse l’entendement.

Mais on ne doit plus s’étonner de rien : en Belgique un magistrat s’est vanté d’avoir pris pour compagne la plus grande criminelle de tous les temps, celle qui a laissé mourir de faim des enfants enfermés dans une cage, où elle n’aurait pas mis ses chiens.
Et son ex-compagnon Dutroux, le violeur et tueur d’enfants, reçoit tous les jours des lettres d’amour et des demandes en mariage...
Landru, "l’homme de la femme au foyer", recevait, lui aussi, tous les jours des lettres d’amour de ses admiratrices…

Allez, le monde est malade ! et tous les Cantat de France et d’ailleurs, ont encore des beaux jours devant eux !


Tu ne sais pas s'il est repentant ou pas. Tu ne sais pas sonder les reins et les cœurs. Du point de vue de la sentence et légal il a fait sa peine en entier. Il n'a eu aucun passe-droit.

Sais-tu bien ce que c'est que la prison ? Ne serait-ce qu'une journée ? Dans son livre Loïc le Floch Prigent explique qu'encore maintenant alors qu'il a purgé sa peine il ne dort toujours pas la nuit car il entend toujours les cris des pauvres gosses qui se font violer dans les cellules autour de la sienne.

Car c'est ça la prison et Cantat en a fait aussi.

Que se passerait-il si TOI on te jugeait à la même aune que tu emploies pour les autres ? Je te rappelle, tu es chrétien que c'est ce que suggère l'Evangile. Clairement.

Mathieu 7.1 Ne jugez pas, et vous ne serez pas jugés; ne condamnez point, et vous ne serez point condamnés; absolvez, et vous serez absous. Luc 6:41. Pourquoi vois-tu la paille qui est dans l'oeil de ton frère, et n'aperçois-tu pas la poutre qui est dans ton oeil?

AmauryWatremez

avatar 16/03/2018 @ 14:47:52
Avant de donner des leçons de morale, il faut se rappeler ce que disait Léo Ferré :

«n’oubliez jamais que ce qu’il y a d’encombrant dans la morale, c’est que c’est toujours la morale des autres».

Patman
avatar 16/03/2018 @ 15:03:04
Ce qui surprend un peu dans cette affaire, c'est son retour sur le devant de la scène (si j'ose dire).
Cantat a été jugé, condamné et a purgé sa peine... trop ou pas assez, c'est un autre débat. Sorti de prison depuis dix ans déjà, il a repris le chemin des studios et de la scène depuis bien longtemps sans que cela suscite beaucoup de remous. Il a même rempli quelques Zéniths, il était à l'affiche des Eurockéennes de Belfort et aux Vieilles Charrues en 2014 et je ne me souviens pas qu'à l'époque ça ait défrayé la chronique.
Pourquoi soudain aujourd'hui ce déchaînement de haine et de hargne ? Pourquoi pas en 2010 ou en 2014 ? #metoo est passé par là entretemps.
Perso, je n'aime pas ce bonhomme et je n'irai pas le voir en concert. Je ne l'aimais déjà pas avant le triste épisode de Vilnius et forcément encore moins après.

Myrco

avatar 16/03/2018 @ 18:08:26
Ce qui surprend un peu dans cette affaire, c'est son retour sur le devant de la scène (si j'ose dire).
Cantat a été jugé, condamné et a purgé sa peine... trop ou pas assez, c'est un autre débat. Sorti de prison depuis dix ans déjà, il a repris le chemin des studios et de la scène depuis bien longtemps sans que cela suscite beaucoup de remous. Il a même rempli quelques Zéniths, il était à l'affiche des Eurockéennes de Belfort et aux Vieilles Charrues en 2014 et je ne me souviens pas qu'à l'époque ça ait défrayé la chronique.
Pourquoi soudain aujourd'hui ce déchaînement de haine et de hargne ? Pourquoi pas en 2010 ou en 2014 ? #metoo est passé par là entretemps.
Perso, je n'aime pas ce bonhomme et je n'irai pas le voir en concert. Je ne l'aimais déjà pas avant le triste épisode de Vilnius et forcément encore moins après.

Ce n'est pas surprenant dans le contexte déclenché par l'affaire Weinstein et sa médiatisation qui a généré une libération de la parole avec " me too" et "balance ton porc". C'est un torrent de haine qui déferle de la part d'ultra féministes qui n'attendaient que cela, hélas! , de pouvoir hurler avec les loups!
Personne n'est obligé d'aller voir Cantat. Mais je suis désolée, sa violence est condamnable et il a été condamné pour cela; il a fait sa peine; comme beaucoup d'autres il a bénéficié d'une remise de peine sous conditions qu'il a respectées. Comme tout le monde il a droit à se réinsérer. C'est un musicien, c'est ce qu'il sait faire; il ne va pas se reconvertir à son âge. Et si certains ne veulent voir en lui que l'artiste, c'est aussi leur droit et je ne vois pas au nom de quoi des excitées intolérantes , elles-mêmes violentes dans leur haine auraient le droit de les en empêcher!

@SJB

Quant à toi SJB, ta religion ne t'a donc pas appris le pardon!? Amaury a bien raison de te le rappeler et il le fera beaucoup mieux que moi!

Nathafi
avatar 16/03/2018 @ 20:34:28


Je sais bien que ce n'est pas le seul à battre sa compagne à mort, mais de là à banaliser la chose...


Pieronnelle

avatar 16/03/2018 @ 21:18:51
Eh oui ! La haine est souvent dans le camp de ceux qui prêchent la morale ! Et puis ce qui est grave ce sont les mots utilisés le plus souvent par des gens qui n'ont même pas cherché à approfondir l'affaire : non Cantat n'est pas un "assassin " il a tué au cours d'une relation conflictuelle et passionnelle ; un assassin prémédite son crime ce qui n'a jamais été reconnu dans ce drame ! Pas question d'excuser la violence mais je maintiens que c'est un drame auquel n'importe qui peut se retrouver plongé dans un cadre passionnel.
Comme je l'ai déjà dit dans un autre fil Cantat paiera toute sa vie ce geste qu'il n'avait PAS prémédité ! Tuer est un acte dont on ne peut se remettre et ces pauvres soldats qu'on a oblige à le faire demeurent traumatisés toute leur vie...
Par contre ce qui est bien là toujours présent c'est ce besoin de lynchage que certains s'octroient ...et c'est bien cet état d'esprit qui engendre la violence et même la légitime !
Et un juge l'a même fait remarquer aujourd'hui même, celui qui a autorisé la sortie de Cantat pour que ce dernier puisse se réinserer dans la société afin de ne PAS être à la charge de cette société.Cantat a payé point barre comme n'importe quel citoyen qui aurait commis les mêmes méfaits.
Au fait un livre interessant "Mefaits divers" a été écrit par son frère...

Dirlandaise

avatar 16/03/2018 @ 22:45:34
Quand on frappe une femme à coups de poing au visage au point de la faire mourir, je regrette mais on ne peut aspirer à être un bon citoyen après avoir purgé sa peine. Les gens ne fonctionnent pas comme des robots, ils ont une mémoire et pardonner à ces brutes est impossible, les quatre années de peine n'y changeront rien. Je bénis celles qui osent le conspuer et lui font la vie dure, il n'a que ce qu'il mérite. Je vais sûrement passer pour une "excitée" mais je m'en moque éperdument. Regardez sur youtube les entrevues de Nadine Trintignant et de François Cluzet et votre conscience se réveillera peut-être de la torpeur dans laquelle elle baigne.

Dirlandaise

avatar 16/03/2018 @ 22:47:50
Et ceux qui le défendent se rabaissent à son niveau...

Page 1 de 5 Suivante Fin
 
Vous devez être connecté pour poster des messages : S'identifier ou Devenir membre

Vous devez être membre pour poster des messages Devenir membre ou S'identifier