Goupilpm

avatar 29/12/2017 @ 08:13:16
En dix ans chez Amazon je n'ai jamais eu le moindre souci : il existe des relais pour faire déposer les colis si on ne peut être disponible c'est la meilleure solution !!!

Saint Jean-Baptiste 29/12/2017 @ 15:22:25
Pourquoi dit-on qu’Amazon porte préjudice aux libraires ? Quand je commande un livre sur Amazon, il m’est fourni par un libraire ; qu’est-ce que ça changerait si j’allais le chercher moi-même dans sa librairie ?

Pieronnelle

avatar 29/12/2017 @ 20:34:00
Pourquoi dit-on qu’Amazon porte préjudice aux libraires ? Quand je commande un livre sur Amazon, il m’est fourni par un libraire ; qu’est-ce que ça changerait si j’allais le chercher moi-même dans sa librairie ?

Tu as raison d'une certaine façon mais d'une autre si on achète tous les livres par internet ...il n'y aura plus de librairie, plus de libraires qui pratiquent un vrai métier (enfin pas tous...) et tout le côté humain disparait et ça c'est triste.
Personnellement je pense qu'il faudrait un équilibre qui soit équitable pour les deux...car ce qui est sûr c'est qu'internet ne disparaitra pas ! Les libraires doivent vraiment reconsidérer cette part importante et l'utiliser pour leur intérêt. Cela n'empêchera pas que des petites librairies traditionnelles puissent exister car elles seront recherchées pour leur côté authentique, comme on recherche des magasins de produits naturels :-) disons qu'ils seront ceux qui propageront une culture plus humaine...

Saule

avatar 29/12/2017 @ 23:08:43
Quand on commande un livre sur amazon il est en général fourni par amazon, c'est dans le cas de livres épuisés ou rares que amazon permet à des marchands (des libraires en l'occurence) de placer leur marchandise via amazon.

Maintenant Amazon ne joue pas le rôle traditionnel d'un libraire (conseil) mais évidemment à l'heure du net, avec les sites de conseils en ligne, les avis sur amazon,... cela est devenu secondaire pour beaucoup de gens.

Je trouve que le gros problème avec Amazon c'est la concurrence fiscale : il fait un gros chiffre d'affaire avec la France, la Belgique, ... mais il ne paie pas de taxe dans ces pays. Par contre les libraires indépendants n'ont pas les même possibilités d'évasions fiscales. Même si Amazon fait ça en toute légalité, c'est tout à fait choquant. C'est d'ailleurs la même chose avec Google, Facebook, etc.

Falgo 29/12/2017 @ 23:34:08
J'ai commandé chez Amazon de très nombreux livres et les ai reçus sans la moindre embrouille. Une erreur a été résolue avec élégance et le respect des conditions de vente. Je fréquente également des librairies et la bibliothèque locale. Ce mélange me paraît plutôt bien marcher et dure depuis très longtemps. Le problème fiscal existe, relève de sa nature propre et semble appartenir à l'action gouvernementale.

Pieronnelle

avatar 30/12/2017 @ 18:34:04
Franchement je ne crois pas que le fait qu'Amazon ne paie pas ou peu ( il me semble que dernièrement il y aurait eu un engagement de leur part de payer des impôts) soit le vrai motif de concurrence avec les libraires car même en payant des impôts Amazon serait toujours aussi grand. Et permettre aux librairies indépendantes de pratiquer l'évasion fiscale serait tout aussi immoral :-) C'est le procédé de vente par correspondance et un service efficace qui porte préjudice à ces librairies ..Il aurait suffit que le gouvernement interdise ce procédé concernant la vente des livres comme il a interdit les réductions au delá de 5% ; Amazon vend beaucoup d'autres choses !
Mais il faut reconnaître qu'Amazon a augmenté la vente des livres et donc favorisé la lecture. De plus qui nous dit que lorsque nous achetons des livres chez un libraire ce dernier ne fraude pas le fisc ?!
Ce qu'il faut exiger c'est que les conditions de travail chez Amazon soient respectueuses des salariés , que l'entreprise déclare son siège social dans le pays où elle exerce donc que l'Etat ne lui accorde pas l'avantage de le situer ailleurs, et que la région puisse profiter de cette implantation aussi bien au niveau de l'emploi que des taxes. Mais ça suppose une volonté politique . Je suppose qu'Amazon fait des profits en France et a donc tout intérêt à rester en France et pourrait tout à fait payer des impôts. Le problème c'est cette sacro sainte politique libérale prête à tout accorder à ceux qui font le plus de profits...

Hexagone
avatar 06/01/2018 @ 11:27:09
Franchement je ne crois pas que le fait qu'Amazon ne paie pas ou peu ( il me semble que dernièrement il y aurait eu un engagement de leur part de payer des impôts) soit le vrai motif de concurrence avec les libraires car même en payant des impôts Amazon serait toujours aussi grand. Et permettre aux librairies indépendantes de pratiquer l'évasion fiscale serait tout aussi immoral :-) C'est le procédé de vente par correspondance et un service efficace qui porte préjudice à ces librairies ..Il aurait suffit que le gouvernement interdise ce procédé concernant la vente des livres comme il a interdit les réductions au delá de 5% ; Amazon vend beaucoup d'autres choses !
Mais il faut reconnaître qu'Amazon a augmenté la vente des livres et donc favorisé la lecture. De plus qui nous dit que lorsque nous achetons des livres chez un libraire ce dernier ne fraude pas le fisc ?!
Ce qu'il faut exiger c'est que les conditions de travail chez Amazon soient respectueuses des salariés , que l'entreprise déclare son siège social dans le pays où elle exerce donc que l'Etat ne lui accorde pas l'avantage de le situer ailleurs, et que la région puisse profiter de cette implantation aussi bien au niveau de l'emploi que des taxes. Mais ça suppose une volonté politique . Je suppose qu'Amazon fait des profits en France et a donc tout intérêt à rester en France et pourrait tout à fait payer des impôts. Le problème c'est cette sacro sainte politique libérale prête à tout accorder à ceux qui font le plus de profits...


La marche du monde va vers plus de libéralisme, attendons les mesures de Macron sur le smic, le code du travail, les missions régaliennes. On va rigoler 5 minutes. Je ne dis pas que c'est bien, je constate. Nous l'avons tous voulu, y avons trouvé notre compte et l'avons encouragé. Regardons simplement le scandale de l'extraction des métaux pour nos joujoux numériques.
L'étape ultime sera la marchandisation de l'homme , GPA, PMA et et le transhumanisme. La boucle sera bouclée Jésus pourra revenir faire le ménage.

Armurier 12/01/2018 @ 19:43:27
Souvent il arrive qu'on ne trouve un livre nulle part... de là le bon côté d'Amazon!

Cyclo
avatar 13/01/2018 @ 11:44:03
J'avoue ne plus rien commander chez Amazon depuis plusieurs années.
D'une part, pour les livres, j'aime les toucher, les regarder (notamment la taille de la typographie pour mes yeux fatigués), les humer avant... Et pout ça, rien ne vaut un saut en librairie, il en est d'excellentes...
D'autre part, le mot "esclavagistes" utilisé par Patman me semble particulièrement approprié. Un article récent du Guardian révélait qu'en Angleterre, les employés d'Amazon devaient avoir une bouteille plastique pour pisser, pas de vraie pause-pipi. Et les cadences sont infernales, ce qui explique les livraisons rapides !
Aimeriez-vous que vos enfants travaillent dans les entrepôts Amazon ? J'en doute...
Enfin, Amazon est un requin avec les petits éditeurs, j'en ai rencontré plusieurs, ils m'ont tous dit qu'Amazon tire vers le bas le pourcentage habituellement réservé à l'éditeur : ils sont étranglés !
C'est à la rigueur un pis-aller pour les gens habitant loin des villes, ce qui n'est pas mon cas.
Et qu'est-ce que c'est que ce consumérisme effréné, cette frénésie d'achats, et à vouloir toujours être servi au plus vite et au plus bas coût ?

Falgo 13/01/2018 @ 15:46:36
J'ai été averti de la sortie d'un livre par Amazon que j'ai été acheter à la librairie la plus proche.

Frunny
avatar 13/01/2018 @ 18:10:08
A lire les commentaires, tout le monde crache que Amazon mais cette multinationale réalise un chiffre d'affaires incroyable et les états se battent (se prostituent à coup d'exonérations fiscales) pour qu'il s'installe sur leur territoire...
Vivrait-on dans un monde d'hypocrites ?

Feint

avatar 13/01/2018 @ 22:12:12

Vivrait-on dans un monde d'hypocrites ?

Oui. Et dans un monde où les Etats se fichent pas mal de la littérature.

Saule

avatar 14/01/2018 @ 10:15:21
Et schizophrène en plus de hypocrite. On veut une économie locale et respectueuse des travailleurs mais aussi les bas prix et la livraison rapide de Amazon. On veut aider le sud mais en achetant nos joujoux électroniques on favorise les conflits armés dans les zones richers de ces métaux, etc..

Acheter sur amazon, soit, mais en se renseignant et en se rendant compte de l'effet néfaste sur nos sociétés au moins.

Début Précédente Page 2 de 2
 
Vous devez être connecté pour poster des messages : S'identifier ou Devenir membre

Vous devez être membre pour poster des messages Devenir membre ou S'identifier