Un amour de jeunesse de Ann Packer

Un amour de jeunesse de Ann Packer
( The dive from Clausen's pier)

Catégorie(s) : Littérature => Anglophone

Critiqué par Trefoil, le 28 septembre 2005 (Mons, Inscrite le 12 février 2004, 55 ans)
La note : 10 étoiles
Moyenne des notes : 9 étoiles (basée sur 9 avis)
Cote pondérée : 7 étoiles (704ème position).
Discussion(s) : 1 (Voir »)
Visites : 6 965  (depuis Novembre 2007)

"sommes-nous redevables envers ceux que nous aimons et qui nous aiment"

Carrie Bell a sa vie toute tracée. Elle a connu son copain, Mike, sur les bancs de l'école. Ils ont les mêmes amis depuis toujours. Ils vivent dans une petite ville du Middle West. Carrie s'éloigne pourtant de Mike. Un jour un bête accident. Mike en sort tétraplégique.
Carrie a tous les regards braqués sur elle. Malgré la culpabilité qui la taraude, elle s'enfuit à New York sans se retourner.
Là elle rencontre Killroy, drôle de personnage mystérieux. Pas vraiment attachant mais dont le regard critique est si aiguisé qu'on en redemande.
Carrie essaye de revivre mais une partie d'elle est toujours là-bas.
Un jour, appelée au secours, elle retourne.
C'est un roman où règne le poids du choix, où règne la culpabilité. Il y a beaucoup d'amour aussi, beaucoup d'autocritique. Il y a aussi la description de l'amérique profonde et totine et de New York si artificiel.
C'est très bien écrit.
Je suis ressortie de ce livre avec la même impression indescriptible que celle laissée par "Les Corrections" de Franzen. Je me sens "remplie".
Ce livre est mon meilleur de l'année.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • Un amour de jeunesse [Texte imprimé], roman Ann Packer traduit de l'anglais par Michèle Albaret-Maatsch
    de Packer, Ann Albaret-Maatsch, Michèle (Traducteur)
    Seuil / Points (Paris)
    ISBN : 9782020813488 ; 8,10 € ; 10/06/2005 ; 508 p. ; Poche
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Un sentiment de gâchis

7 étoiles

Critique de Laurent63 (AMBERT, Inscrit le 15 avril 2005, 49 ans) - 9 janvier 2012

Rarement j'aurais eu autant de mal pour finir un livre. Il est bien écrit, mais l'ambiance générale est lourde, trop lourde pour moi. Je ne sais pas si l'auteure a voulu nous faire ressentir le sentiment de culpabilité qui habite Carrie, ou si elle a choisi de nous faire sentir la douleur et le chagrin, mais c'est bien réussi. J'ai trouvé longues la première et la troisième partie, j'ai eu souvent envie de décrocher, mais je voulais voir où la romancière voulait nous amener. La deuxième partie est plus divertissante, le personnage de Carrie s'épanouit plus, et j'ai plus accroché avec ses aventures new-yorkaises.
En terminant difficilement ce livre j'ai un sentiment de gâchis qui me vient à l'esprit, je pense que Carrie aurait faire sa carrière dans la mode, car elle avait du talent, plutôt que de retourner dans sa ville natale. Mais bon l'auteure à choisi de finir sur une note positive, mais qui n'est pas de mon goût.
Ce roman est intéressant car il nous fait réfléchir, j'ai trouvé quelques longueurs et des passages lourds, mais dans son ensemble, il défend une noble cause. À vous de vous faire votre opinion en le lisant...

un cas de conscience

9 étoiles

Critique de Clara33 (, Inscrite le 29 septembre 2008, 77 ans) - 22 décembre 2009

c'est un livre qui a connu un énorme succès aux Etats Unis et on le comprend.
Sa lecture aisée en fait le livre idéal pour passer un bon moment, au creux de l'hiver ou bien se remettre à lire après un petit passage à vide.
En toile de fond, une petite ville universitaire au fin fond des USA et par opposition , New York, la ville de tous les possibles.
Deux mondes!
Carrie Bell vit à Madisson où son petit ami victime d'un accident de plongée est devenu infirme. Rester auprès de lui? est ce bien raisonnable quand on n'a que 23 ans et la vie devant soi.
Si Carrie choisit la fuite, c'est aussi pour s'abstraire de ce malheur, prendre des forces pour mieux revenir affronter cette terrible épreuve de la vie.
Ann Parker décrit avec beaucoup de finesse, les interrogations de Carrie où la culpabilité est toujours présente. Elle nous trace un portrait réaliste du handicap et ses conséquences sur les familles.J'ai bien aimé le passage sur New York et le personnage tourmenté de Kilroy.
C'est un livre qui fait réfléchir sur nos propres limites au dévouement que nous pourrions accorder aux autres et nous pose ce cas de conscience: qu'aurions-nous fait à la place de Carrie Vell dans une telle situation?

Mon côté féminin qui ressort un peu???

7 étoiles

Critique de Manumanu55 (Bruxelles, Inscrit le 17 février 2005, 45 ans) - 28 juillet 2009

C’est très clairement un roman féminin ! Mais ça se laisse lire sans problème non plus.
L’idée de base est vraiment intéressante, les évolutions psychologiques de Carrie aussi. Même si de temps en temps, on a envie de lui donner un bon coup de pied aux fesses !!!!
Le personnage de Kilroy est lui aussi très intéressant, énigmatique. Et beaucoup de sujets sont effleurés, pas plus. Ce qui laisse un gros travail à l’imagination au lecteur. Très bien !
Par contre, Carrie est fan de mode et de couture. Et moi pas, mais alors là pas du tout …

Comme une déchirure...

10 étoiles

Critique de Patstyx (, Inscrit le 29 octobre 2006, 63 ans) - 30 octobre 2006

Roman d'une grande sensibilité évoquant le cheminement intérieur d'une femme pour se détacher d'un être aimé afin de retrouver sa liberté et pouvoir de nouveau aimer un autre homme.
" Et je pensais à lui de plus en plus, au point qu'un jour l'acte de penser finit par m'habiter à la manière d'une douleur sourde dans la poitrine"

Facile, détendant, mais …

7 étoiles

Critique de Saint-Germain-des-Prés (Liernu, Inscrite le 1 avril 2001, 56 ans) - 8 mai 2006

Mwwouais… Et bien moi, il ne m’a pas convaincue, ce livre… Oscillant entre l’ « Ensemble, c’est tout » d’Anna Gavalda et les « Chroniques de San Francisco » d’Armistead Maupin, cet « Amour de jeunesse » n’a ni le charme du premier ni l’humour du second. Attention, ça se laisse lire ! Par moments, c’est même captivant. Mais ce qui fiche tout par terre, c’est la fin, totalement invraisemblable selon moi. En gros, l’héroïne doit choisir entre un amour de jeunesse et un nouvel amour. Sans rien dévoiler de sa décision, je ne la trouve pas crédible une seule fraction de seconde.

Il y a juste une petite citation que je voudrais livrer à la discussion (c’est une femme qui s’exprime, faut-il le préciser…) : « Ne trouves-tu pas que c’est l’une des différences fondamentales entre hommes et femmes ? Les hommes veulent des faits –elle souligna sa remarque d’un coup de poing sur la table – alors que, nous, nous voulons ce qu’il y a autour, l’atmosphère intéressante qui circule entre les faits. »

Et puis la traduction est vraiment très mauvaise… Ou alors c’était mal écrit au départ… Finalement, je ne sais pas ce qu’il vaut mieux…

"Je suis désolée"

10 étoiles

Critique de Véro lé la (, Inscrite le 5 février 2006, 53 ans) - 28 avril 2006

Une histoire très touchante où la vie bascule du jour au lendemain.
J'ai aimé la façon dont Ann Packer décrit le mal être de Carrie.
Je me suis revue à Mahattan dans ses descriptions sur les rues, avenues et sur Soho.
Elle donne une vision réaliste du handicap moteur.

Ce livre est un vrai coup de coeur.
Merci aux critiques des précédentes lectrices de ce livre qui m'ont incitées à le lire.

un nouveau départ

10 étoiles

Critique de Morganedetoi (, Inscrite le 8 septembre 2005, 36 ans) - 7 janvier 2006

Carrie a toujours eu la même vie, morne , paisible et sans surprises. Elle a en effet eu aussi loin qu'elle s'en souvienne les mêmes amis et depuis ses 14 ans elle partage la vie de Mike. Pourtant cette vie ne lui correspond plus vraiment . L'accident de Mike, qui va le laisser tétraplégique va être un déclencheur et lui permettre de remettre en question toute sa vie. Aime-t-elle toujours Mike? La vie qu'elle mène est-elle celle qu'elle a toujours désirée? Doit elle quitter Mike ou rester. Se débarrasser de son ancienne vie ne pourra se faire que par un éloignement physique. Ainsi, sur un coup de tête, elle décide de quitter Madison pour New York. Là , elle rencontre Kilroy, un homme très différent de Mike. Cette nouvelle vie va lui permettre de prendre conscience de ce qu'elle veut vraiment. Pourtant, plusieurs évènements vont l'obliger à retourner à Madison et à affronter ses vieux démons...
Un livre superbe que je conseille de lire. Il se lit d'une traite et l'histoire est très poignante...

Bouleversant

10 étoiles

Critique de Gilou (Belgique, Inscrite le 1 juillet 2001, 76 ans) - 30 septembre 2005

Tout porte à croire que Carrie et Mike vont s’unir pour la vie. Ils s’aiment depuis l’enfance. Mais dans cette belle ligne droite il y a le doute chez Carrie. Aime-t-elle vraiment Mike pour construire une vie avec lui ?
C’est pendant cette période de doute que l’accident survient, Mike restera paralysé.
Abandonner Mike ou rester ? Dilemme pour Carrie, elle ne trouve l’issue que dans la fuite.
Mais l’histoire nous raconte que cette fuite est le début pour elle d’un enfer intérieur. La difficulté de s’attacher à Kilroy, un garçon rencontré à New York. Kilroy qui voit mieux en elle qu’elle-même.

Ce livre est paraît-il le premier roman d’Ann Packer. Pour moi c’est un très beau premier roman. Bien structuré et plein d’analyses des désirs et des sentiments contradictoires que nous portons tous en nous.
Le nom de cet écrivain est à retenir.



Forums: Un amour de jeunesse

  Sujets Messages Utilisateur Dernier message
  les hommes sont ceci, les femmes sont cela... 28 Mieke Maaike 14 mai 2006 @ 19:23

Autres discussion autour de Un amour de jeunesse »