Poésie de l'improvisation de Robert Redeker

Poésie de l'improvisation de Robert Redeker

Catégorie(s) : Sciences humaines et exactes => Philosophie

Critiqué par Edelweiss, le 29 mars 2005 (Inscrite le 29 mars 2005, 43 ans)
La note : 10 étoiles
Moyenne des notes : 9 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (12 581ème position).
Visites : 3 631  (depuis Novembre 2007)

Improvisation - intelligence humaine

La grâce de l’improvisation

« Poésie de l’improvisation », de Robert Redeker, est un chef d’œuvre philosophique – celui-ci est composé d’un texte relativement court. Mais c’est peut-être la concision du texte tout en restant lumineux et explicite qui en fait sa puissance et transforme cet essai en véritable traité philosophique. Et ce n’est pas le temps qui lui apportera des rides car le propos se situe hors du temps et c’est là une autre force de ce texte. Cet écrit, à l’instar d’une oeuvre d’art qui peut se suffire à elle-même en exprimant tout ce que contient le monde, définit de manière magistrale en quelques mots l’improvisation et par là-même redéfinit l’homme dans toute sa grandeur.
L’analyse est fulgurante et semble jaillir de manière limpide comme mue par la propre grâce de l’auteur. D’ailleurs, « l’improvisation est bel et bien une sorte de grâce » qui permet à l’homme de se révéler véritablement.
Le philosophe va même plus loin et fait le procès de ces faux amis, comme l’inspiration ou l’intuition par exemple, qui tentent d’usurper et de prendre la place de l’improvisation.
Mais le tour de force du philosophe est de nous présenter une improvisation loin de tous les poncifs qui la poursuivent dans la dépréciation voire le mépris et finalement la desservent plus qu’autre chose. En effet, l’improvisation est souvent connotée de manière péjorative parce que assimilée presque toujours à une incompétence, incompétence liée à une impréparation supposée. Non, l’improvisation n’est pas le substitut d’une défaillance, elle n’est pas là pour masquer une quelconque incapacité. Au contraire, elle met l’individu à rude épreuve, celle de réussir tout simplement en étant lui-même sans aucun subterfuge.
Afin de dégager un sens latent, caché derrière le titre de ce texte philosophique, il importe de signaler qu’au sens étymologique, la poésie vient du « poiein » qui signifie en grec « faire » ou « fabriquer ». L’improvisation qui fonde la liberté est donc basée sur ces activités ; elle n’assujettit pas mais libère toute habitude et toute contrainte de l’homme. C’est-à-dire que l’homme est par essence un être libre qui ne peut se laisser enfermer dans un quelconque déterminisme ontologique. Elle représente cette liberté qu’a l’homme de se renouveler et de ne jamais se ressembler. De par sa nature, l’improvisation au contraire est unique et, de ce fait, ne peut jamais se répéter, ni être apprise.
A la lecture de cet ouvrage, on comprendra bien que l’improvisation n’est pas synonyme de l’imprévoyance mais bel et bien l’indice d’une intelligence humaine qui se découvre sans se montrer, loin de tout artifice, qu’elle ignore d’ailleurs. Si « la médiocrité peut se cacher dans la technicité, elle ne peut, au contraire, se cacher dans l’improvisation – tout simplement parce que l’improvisation, à la différence de la technicité, met l’individu à découvert (…), elle est parmi toutes les potentialités humaines la liberté qui caractérise l’homme. »
« Poésie de l’improvisation », destiné à tous ceux qui cherchent une réponse à la question philosophique : comment l’homme peut-il être libre?, est un livre à découvrir ou à redécouvrir car chaque nouvelle lecture apporte une richesse supplémentaire, un enseignement nouveau.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

le surprenant Redeker

8 étoiles

Critique de Teofile (, Inscrit le 29 mars 2005, 71 ans) - 31 mars 2005

Pour celui qui est habitué à lire les ouvrages de Redeker, on n'est jamais surpris mais toujours admiratif de la manière de poser les problèmes de notre temps (Robert Redeker est memebre des temps Modernes et ce n'est peut-être pas sans incidence) mais il est vrai que ce petit traité va encore plus loin dans la concision, dans l'"essentiel" et parvient à rehausser le statut de l'improvisation au point d'en faire une qualité humaine hautement supérieure, distanciant les autres de loin. même l'intuition ou la création sont supplantées et pour clore le tout la technicité devient le manoeuvre de l'intellect. Bel ouvrage en vérité qui restera un texte fondateur.

Forums: Poésie de l'improvisation

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Poésie de l'improvisation".