Les carnets du major W. Marmaduke Thompson de Pierre Daninos

Les carnets du major W. Marmaduke Thompson de Pierre Daninos

Catégorie(s) : Littérature => Francophone

Critiqué par Saint Jean-Baptiste, le 16 janvier 2005 (Ottignies, Inscrit le 23 juillet 2003, 88 ans)
La note : 8 étoiles
Moyenne des notes : 9 étoiles (basée sur 6 avis)
Cote pondérée : 7 étoiles (2 883ème position).
Visites : 8 835  (depuis Novembre 2007)

Comment peut-on être Français ?

Nous avons appris tout récemment le décès de Pierre Daninos et c'est un peu pour lui rendre hommage que j'ai repris son plus grand succès, Les Carnets du Major Thompson. C'est un livre qui fut publié dans les années 50 et qui connut à l'époque un succès incroyable.
Pierre Daninos avait imaginé un Anglais plus vrai que nature, le Major Thompson, qui rédige ses carnets pour tenter de répondre à la question, "comment peut-on être Français ?"
Le but du livre est d'amuser et la réussite est complète. Les pérégrinations du Major à la découverte de la France et des Français sont racontées avec un humour très fin. D'abord, le Major adresse ses regrets à Monsieur Daninos, parce qu'il n'est pas Anglais et dès lors privé irrémédiablement d'humour ! Puis dans ses notes il s'étonne et s'amuse de tout ce qu'il découvre en France et d'abord des Français : leur manière de parler, de s'amuser, de recevoir, de voyager, de pratiquer un sport et d'en parler dans les journaux ou à la radio (la TV n'existait pas) ; il ironise sur l'Histoire de France telle qu'on la connaît en Angleterre et telle qu'on la raconte en France ; un gros morceau est évidemment la manière de manger et de se tenir à table, et puis il y a la manière d'aimer et de parler de l'amour. Enfin, tout y passe ou presque tout.
Dans ses sarcasmes, le Major n'oublie pas d'égratigner ses compatriotes, mais dans la comparaison entre Anglais et Français, les Français en sortent le plus souvent à leur avantage. C'est que Pierre Daninos était un Français de France et que surtout, il n'avait garde d'oublier que son public était français ! Aussi le trait n'est jamais méchant, et la charge est toujours drôle. Le but n'était évidemment pas de traiter de haute psychologie, le but était d'amuser et on s'amuse !
Ce livre porte son âge, c'est évident. Je crois que les humoristes d'aujourd'hui ont la dent beaucoup plus dure ; l'humour est devenu souvent une moquerie à la limite de la méchanceté (il serait intéressant d'avoir l'avis des Suisses, des Québécois et surtout des Belges !).
Toujours est-il que ce livre a, selon moi, gardé tout son charme et les plus anciens y verront une saveur supplémentaire dans la description de la France comme ils l'ont connue il y a un demi-siècle.
Pierre Daninos voulait amuser, un peu dans la tradition d'un Courteline, sans être idiot ; et au fond, l'humour est une denrée rare qui se manipule avec tact et esprit ! Soyons dès lors reconnaissants à Pierre Daninos d'avoir réussi ce petit chef-d'œuvre d'humour pour notre plus grand plaisir.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • Les Carnets du major W. Marmaduke Thompson [Texte imprimé], découverte de la France et des Français Pierre Daninos
    de Daninos, Pierre
    le Livre de poche / Le Livre de poche
    ISBN : 9782253000082 ; 7,40 € ; 01/01/1967 ; 356 p. ; Poche
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Hilarant !

9 étoiles

Critique de Catinus (Liège, Inscrit le 28 février 2003, 73 ans) - 24 juin 2015

Le major Thompson, officier britannique aux Indes, est amené à séjourner en France – à l’insu de son plein gré, dirons-nous-. Il est éberlué et le plus souvent « shocking » devant les Français et leurs comportements. Mais rendons lui justice, il n’épargnera pas ses compatriotes dans ces illustres carnets, qui connurent, jadis (dès 1954) ,un succès considérable. Pour résumer voici ce premier extrait : « Dans son insondable caprice, le Créateur nous ( les Anglais) aura faits à l’opposé de nos voisins (les Français) jusqu’à la dernière seconde du septième jour. »

Hilarant !


Extraits :

- Vous me le paierai, mon cher, ami ! Vous aurez de mes nouvelles, mon ami … J’ai le bras long ! ( note du Major : quand un Français dit « mon ami » à un autre Français de cette façon, c’est qu’il le considère déjà comme son ennemi)

- Au bout d’une heure, parfois avant, un Français vous a expliqué comme et pourquoi il a été amené à délaisser de temps en temps sa femme qui est, vous fait-il remarquer en passant, très gentille, un ange, mais voilà … vous savez ce que c’est … (comment me permettrai-je de savoir ?)

- Comme on discutait un jour de la tour Eiffel, j’ai entendu une dame s’écrier : « Moi, qu’est-ce que vous voulez, je la trouve trop chou ! »

- Il y a, au pays de Descartes, une petite intelligentzia qui ne trouve la lumière que dans l’obscurité.

- ( à propos de l’art, d’une peinture par exemple) « Mais pourquoi, lui dit ma voisine, voulez-vous à toute force comprendre quelque chose ? Vous êtes d’un bourgeois ! »

- La France ? Une nation de bourgeois qui se défend de l’être en attaquant les autres parce qu’ils le sont.

°°°°
Bonus
Voici la version en audio :
https://www.youtube.com/watch?v=EY-Dbz8LXK8

So charming !

8 étoiles

Critique de Nomade (, Inscrite le 14 février 2005, 12 ans) - 12 juin 2012

Quelle perle que ce petit ouvrage qui n’a pas trop pris une ride depuis sa première parution en 1959 puis en 1979 avec une réédition. C’est cette dernière que j’ai lue. Et j’avoue que la lecture était croustillante, relevée et enjouée. Daninos, auteur français, met en avant l’éternelle confrontation Français-Anglais. Les vieux clichés refont surface mais ce n’est pas grave car c’est tellement vrai. Il y a des citations que j’ai trouvées très intéressantes et qui mériteraient réflexion d’autant plus que j’ai lu ce bouquin le 6 mai 2012 histoire de me consoler. Voici un extrait : « La France est divisée en 43 millions de Français... La France est le seul pays du monde, où si vous ajoutez dix citoyens à dix autres, vous ne faites pas une addition, mais vingt divisions. »

France - Angleterre à fleuret moucheté !

9 étoiles

Critique de Frunny (PARIS, Inscrit le 28 décembre 2009, 58 ans) - 15 août 2010

Ce petit livre a une valeur sentimentale très forte pour moi car offert par mes parents à mon plus jeune âge.
Il sent encore la poussière et les pages jaunes fleurent bon la jeunesse de mes parents..........
Daninos brosse le portrait du " français " vu par un anglais très bien élevé et qui peine à décortiquer notre " savoir vivre " .
Sans jamais être caricatural et avec un humour dosé , l'auteur dresse un petit carnet de l'éternelle confrontation " France - Angleterre " .
C'est doux , bien élevé et........ indémodable !

C'est tellement rare de lire en riant!!

9 étoiles

Critique de Badzu (versailles, Inscrite le 6 novembre 2005, 49 ans) - 17 mars 2009

Je n'ajouterais pas grand chose à ces critiques. J'ai trouvé le livre extrêmement drôle, avec cette façon inimitable qu'ont les anglais de faire de l'humour sans en avoir l'air, très dignement. C'est le flegme britannique, mis au service de nos zygomatiques. Et ce portrait au vitriol mais quand même affectueux des français fait par le vieux Major, on se dit quand même qu'il n'a pas tort ;))
Pour ceux qui ont aimé, lisez Jérome K.Jérome. On rit tout autant!!

De l'humour fin à l'humour bête

8 étoiles

Critique de Libris québécis (Montréal, Inscrit(e) le 22 novembre 2002, 82 ans) - 17 janvier 2005

Comme Saint Jean-Baptiste, je veux rendre hommage à Pierre Daninos qui m'a bien fait rire dans ma tendre jeunesse. Je ne pourrais résumer le livre. Mais je me rappelle très bien l'esprit qui l'animait. J'ai même conservé une citation que voici :
Les livres de géographie et les dictionnaires disent : «La Grande-Bretagne compte 49 millions d´âmes», ou bien : «Les États-Unis d´Amérique totalisent 160 millions d´habitants.» [...] Mais ils devraient dire : «La France est divisée en 43 millions de Français.»
Daninos, Pierre. Les Carnets du Major Thompson. Livre de poche, 1962, p. 47.

J'évoquerai aussi un autre livre de cet auteur qui voulait faire le portrait du Français moyen. Hilarant! Il s'agit D'un certain monsieur Blot. Contrairement à Houellebecq (tourisme érotique) et à Beigbeder (publicité), Pierre Daninos a montré avec élégance les travers des siens à partir d'un concours publicitaire quelconque qui permettait au gagnant de voyager. Son livre attache les sujets des auteurs précités, mais avec quelle classe! On ne bitche (médie) personne. Pour répondre à Saint Jean-Baptiste, (en passant, c'est le patron des francophones québécois) l'humour a perdu sa finesse pour devenir une occasion d'abaisser autrui. Le coq gaulois comme le mouton québécois (il me semble que j'aurais choisi un autre animal pour nous représenter) troquent souvent leurs plumes ou leur laine pour du fumier. C'est le cas de le dire : c'est de l'humour bête.

Comme l'oeuvre de Daninos aborde des sujets sérieux, mais de façon légère, on lui met des 4. Mais en fait, ça mérite des 5. Daninos perpétuait l'esprit français à la manière d'Alphonse Allais. Avec Courteline cité par SJB et Daninos, on a un trident qui savait piquer sans blesser.

Forums: Les carnets du major W. Marmaduke Thompson

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Les carnets du major W. Marmaduke Thompson".