Nuit sauvage et ardente de Parme Ceriset

Nuit sauvage et ardente de Parme Ceriset

Catégorie(s) : Théâtre et Poésie => Poésie

Critiqué par Zax, le 22 janvier 2024 (Inscrit le 22 janvier 2024, 57 ans)
La note : 10 étoiles
Moyenne des notes : 10 étoiles (basée sur 3 avis)
Cote pondérée : 7 étoiles (1 838ème position).
Visites : 1 432 

A lire sous les étoiles!

Je m'étais laissé avaler par « Boire la lumière à la source » l'an dernier, aujourd'hui, je me suis fait dévorer par « Nuit sauvage et ardente », deux recueils publiés par les éditions du Cygne.
L'émerveillement devant la nature sauvage du Vercors est toujours là. L'éblouissement d'un érotisme naturiste est toujours là. Les orages de la guerre ont déferlé sur ces poèmes de vie et auraient très bien pu les anéantir. C’était sans compter sur la liberté de la femme et tout l'art de la poète, Parme Ceriset, qui leur donnent encore plus de chair et de sang. Il ne suffit plus simplement de s'émerveiller, de s'éblouir, de jouir. Il s'agit maintenant d'hurler à la Lune, au Soleil, à l'Amour. Il ne suffit plus de cueillir chaque jour la rose, il faut embrasser tous les bouquets. Amazone féline, la poète louve déchire, à grands coups de canines, nos âmes et nos cœurs, nous laissant pantelants sous les étoiles.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Nuit sauvage et ardente de Parme Ceriset

9 étoiles

Critique de Carmen P (, Inscrite le 20 janvier 2024, 69 ans) - 9 février 2024

Ces poèmes sont les paroles enflammées d’une femme Amazone, une femme guerrière qui part à l’assaut du monde avec pour seules armes l’amour et le verbe. La passion la porte bien au-dessus des conflits et des haines qui détruisent notre terre et déroutent les esprits.

Elle considère le monde depuis l’oeil du cyclone et, avec lui, elle avance dans la tourmente. Elle est déterminée, prête à tout affronter sans baisser les yeux

« Sa foi est Poésie
acte de résistance,
prière en pleine nuit,
soleil de jouissance. »

Elle a vécu et dépassé le combat qui séparait sa part d’ombre et sa part de lumière, et elle progresse dans l’enfer ambiant, l’espoir chevillé à l’âme en proclamant que la Liberté on peut la gagner sur l’adversité.
Elle n’est pas seule, ils sont deux, elle et la partie masculine de son être, ils se sont reconnus depuis longtemps, et à chaque épreuve du feu grandit leur amour, leur puissance.
C’est cet amour, cette reconnaissance dont parle la psychologie des profondeurs de Jung qui anime l’Amazone, elle a en elle une force ; son animus. Il est l’incarnation masculine de son imagination féminine.
Grande est la joie quand cet animus on le rencontre sur Terre !

« elle revient de la Nuit
elle retourne à l’Amour
elle est libre comme l’Art
elle est libre comme l’Aube »

En tant que « Vivants » nous mettons au monde ce que nous portons en nous, et la mort nous la portons depuis notre naissance, nous la portons jusqu’au bout des épreuves dont nous triomphons ou qui nous font revoir nos certitudes, nous ouvrant à plus de vulnérabilité, puis nous la portons jusqu’au bout de la vie. C’est une autre naissance que de mourir un jour… et l’amour accueille pour une aube nouvelle l’être qui déjà est né à l’Amour.

Il est question d’éternité dans ce recueil, puisque la mort est vaincue.

« Ni le temps ni la Nuit ne résistent à l’Amour »
… ils immortalisent leur amour
sur des parchemins de roche et de lumière

Elle était donc là, rayonnant sur les roches
leur éternité, l’éternité d’hier. »

Ce recueil est un concentré de foi autant que de passion. Il invite chacun à s’engager dans la vie en apportant sa présence particulière, même quand l’espoir a fui, car l’Amour espère encore, l’Amour espère Toujours !

« Rien n’a jamais commencé,
rien n’a jamais vraiment cessé,

Elle fait l’Amour et écrit,
c’est son acte de foi,
Et elle aime surtout,
elle aime… éternellement. »

.
Carmen Pennarun

De l'aube et de la nuit...

10 étoiles

Critique de El Gabal (Strasbourg, Inscrit le 10 janvier 2022, 35 ans) - 28 janvier 2024

Après nous avoir enjoint à ne jamais oublier la saveur de l'aube qui est cette promesse de renaissance à laquelle toute expérience poétique authentique concourt, Parme Ceriset nous revient avec un recueil qui chante cette fois la "nuit sauvage et ardente". Et avec quel éclat ! Cette nuit est bien celle dans laquelle le monde est plongé et où le chaos des guerres et la lâcheté des hommes font que s'élèvent ces "noires forêts de L'être" où trouvent refuge "ceux qui répandent la peur aux quatre coins du jour". Heureusement pour nous, et malgré ce parfum d'Apocalypse, des êtres résistent de tout leurs coeurs et de toutes leurs âmes pour graver ces mots sur l'écorce du monde : "Vie, mort, amour". Et c'est par excellence une femme, qui les contient en vérité toutes, à qui il revient la tâche d'opposer à la folie d'une civilisation de bruit et de fureur la puissance et la vérité du monde sauvage dont elle se fait tout au long du livre à la fois la gardienne et "l'Amazone". Parme Ceriset dont le recueil "L'Amazone Terre" développait déjà cette thématique, se livre ici à une véritable célébration de la femme dans toute sa puissance sauvage et émancipatrice. Cette "femme Louve" qui parcourt le monde sans jamais s'y laisser dompter et qui se réalise à travers la passion qu'elle voue à "l'Amant", tout à la fois allié, miroir et frère de lutte. L'un et l'autre forment un couple qui entend résister au chaos du monde par le recours à "l'éros" comme puissance de vie et de survie. Le recueil contient ainsi des pages sublimes où la sensualité et l'acte de chair se retrouvent magnifiés alors que partout ailleurs règne l'Apocalypse. Fin du monde et fin des temps se superposent ainsi et si notre héroïne trouve son salut dans la mort, c'est parce qu'une renaissance lui est promise et qu'au bout du compte, "ni le temps ni la nuit ne résistent à l'amour". Car c'est bien là que réside la message de notre poétesse : il n'est de poésie que celle qui répond à la nuit du monde par l'éclat immortel d'une aube toute entière promise à l'amour...

Julien Miavril, Strasbourg, 28/01/2024

Forums: Nuit sauvage et ardente

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Nuit sauvage et ardente".