Rien ne va, mais... de François Lenglet

Rien ne va, mais... de François Lenglet

Catégorie(s) : Sciences humaines et exactes => Economie, politique, sociologie et actualités

Critiqué par Veneziano, le 10 février 2023 (Paris, Inscrit le 4 mai 2005, 46 ans)
La note : 6 étoiles
Moyenne des notes : 6 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 4 étoiles (50 194ème position).
Visites : 1 006 

Les espoirs d'une transformation économique

La crise de pouvoir d'achat, l'importante inflation, la crise des matières premières, les difficultés des employeurs à recruter contribuent à illustrer le même phénomène, une transformation économique en profondeur. Un nouveau système remplace l'actuel, et la France présente des atouts, alors qu'elle n'a jamais constitué une grande nation commerciale, peu à l'aise finalement dans la construction de la mondialisation triomphante. Le retour de la volonté étatique, loin du déraisonnable Etat-providence omnipotent, est en marche, et une forme de protectionnisme revient, là où le libéralisme échoue.

L'auteur présente un bilan qui semble réaliste, auquel il accole des solutions qui ne sont pas encore totalement acquises ; et il en profite pour confesser un virage personnel vers le souverainisme économique. Après, il faut tenir compte des données géopolitiques et d'une nouvelle logique de blocs qui contrarie un peu la logique néo-protectionniste du journaliste politique. Ou ces limites au libre échange changent d'échelle, pour s'élever à celle des régions.
Ce livre a le mérite de faire réfléchir, avec les aléas de la prospective.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Titre équivoque

6 étoiles

Critique de Falgo (Lentilly, Inscrit le 30 mai 2008, 84 ans) - 24 mars 2023

J'ai acheté ce livre d'après le titre qui me paraissait ouvrir sur des voies d'amélioration économique pour la France. Il n'en n'est rien. Déception. Néanmoins il a été intéressant de le lire après la lecture de celui d'Éloi Laurent (sur ce site). Lenglet reste dans une définition classique de l'économie, aucun des bouleversements à venir n'est pris en compte. Par exemple il utilise le vocable "crise climatique" comme si il s'agissait d'une simple période qui finirait un jour. Dans cette optique, dans un texte plutôt mal agencé résultat de l'urgence ou de la sous-traitance, il dresse un constat parfois intéressant du monde actuel. Il établit un tableau vivant des affrontements de blocs, comme ceux des États-Unis et de la Chine, rappelle bien la tendance économique vers un accroissement des possibilités des salariés au détriment de actionnaires et établit avec sérieux le retour mondial et durable de l'inflation. De tout cela il tire une conclusion vaguement positive, et mal étayée, pour l'avenir de la France. Au total un intérêt limité pour un livre touffu et somme toute assez convenu.

Forums: Rien ne va, mais...

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Rien ne va, mais...".