Snobissimo de Pierre Daninos

Snobissimo de Pierre Daninos

Catégorie(s) : Littérature => Romans historiques

Critiqué par CCRIDER, le 20 septembre 2004 (OTHIS, Inscrit le 10 janvier 2004, 75 ans)
La note : 10 étoiles
Moyenne des notes : 9 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (12 904ème position).
Visites : 3 818  (depuis Novembre 2007)

Snobisme , quand tu nous tiens ...

Qu'est-ce donc que le snobisme ? Vouloir passer pour ce qu'on n'est pas . Etre autre que ce que l'on est . Et comme personne n'est parfaitement satisfait de ce qu'il est , il est raisonnable de penser avec Daninos que le snobisme est comme le bon sens , la chose la plus universellement répandue . Pour lui , tout le monde est snob , sans exception , à des degrés divers . Riche , pauvre , bien né , mal né . Placé en haut ou en bas de l'échelle , à un niveau ou à un autre , nous pratiquons tous cette détestable manie qui veut que l'on essaie toujours de se placer au-dessus des autres , que l'on méprise son voisin que l'on se croit le meilleur , le plus intelligent , etc ... L'auteur , lui-meme avoue ne pas départir du lot .
Voici un essai tonique , humoristique et plein d'une vérité sarcastique sur la vanité , l'orgueil et le désir de paraitre .
Un livre où l'on s'amuse beaucoup . On sourit aussi de nos travers . C'est écrit avec vigueur , d'une plume alerte . On se surprend à se dire :"Mais , c'est bien sur !" parce que nous sommes comme cela et pas autrement .
"Le snob , dit Paul Valéry , c'est celui qui craint d'avouer qu'il s'ennuie quand il s'ennuie et qu'il s'amuse quand il s'amuse ."
Le snob littéraire est également merveilleusement campé . Il préfère tout ce qui est abscons , torturé , illisible , se pame sur "Ulysse "ou "Finnegan's wake" pousse meme jusqu'à dire qu'il préfère le lire dans le texte original et déteste , bien sur , tout ce qui est agréable à lire et tout ce que le grand public plébiscite . Faites un tour sur ce site et vous verrez comme c'est juste ... ( Par charité , nous ne citerons pas de noms !!! )
Il y a du La Bruyère chez Daninos . Exemple :" Que dites-vous du livre d'Hermodore ?
- Qu'il est mauvais , répond Authime .
-Qu'il est mauvais ?
-Qu'il est tel que ce n'est pas un livre , ou qui mérite du moins que le monde en parle .
-Mais l'avez-vous lu ?
-Non , dit Authime."
CQFD .
Lisez Daninos , c'est hilarant , bourré d'anecdotes amusantes et toujours d'actualité .

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Ah, Daninos !

8 étoiles

Critique de Jules (Bruxelles, Inscrit le 1 décembre 2000, 79 ans) - 20 septembre 2004

Un auteur qui avait indiscutablement du talent. Il savait écrire et ne manquait vraiment pas d'humour. Ce livre en est d'ailleurs un parfait exemple.

Quant au snobisme littéraire, je pourrais me sentir visé sans pour autant en faire une maladie. J'en trouve cependant la définition un peu courte et donc racoleuse...

Ce qui semble compliqué aux uns ne l'est pas pour d'autres. Je crois que nous serons tous d'accord là-dessus et pour sortir d'un élément que je crois connaître un peu (les livres) je prendrai l'exemple de la musique où je ne connais quasiment rien. Il me semble que Bach est d'un niveau plus difficile à aborder que Strauss. Est-ce du snobisme que de préférer Bach ? Je crois simplement que pour arriver à Bach il vaut mieux avoir pris des étapes intermédiaires. Celui qui ne les a pas prises taxera l'amateur de Bach de snob alors qu'il me semble que c'est seulement lui qui n'a pas voulu suivre un certain itinéraire pour y arriver et c'est son droit le plus strict !

A chaque fois on me dit que Yourcenar est illisible tellement elle est compliquée... "Les mémoires d'Hadrien" compliquée ?... Non !... Il suffit d'être un peu concentré et toute la beauté de son style y aide.

La littérature plus compliquée que le "best seller" ?... Très relatif !... Hemingway relève très certainement de la littérature et il est loin d'être compliqué ! Il en va de même pour Simenon. Harrison compliqué ? Non !... Colette ? Non !... Et combien d'autres... Dostoïevski et Faulkner je n'en dirais pas autant, mais les aimer ne me semble pas du snobisme, comme ne pas les aimer n'est pas une tare !

Et puis, comme le dit très justement Daninos, nous sommes tous le snob d'un autre.

Forums: Snobissimo

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Snobissimo".