Le corps le sang la rage de Elsa Vallot

Le corps le sang la rage de Elsa Vallot

Catégorie(s) : Littérature => Francophone

Critiqué par CHALOT, le 8 décembre 2021 (Vaux le Pénil, Inscrit le 5 novembre 2009, 76 ans)
La note : 9 étoiles
Visites : 1 322 

roman social

« Le corps
le sang
la rage »
roman d'Elise Vallot
189 pages
août 2021
Editions Hors d'atteinte


Il vit dans une cité avec son père, qui lui, semble vivre entre le sommeil et la télévision.
Il ne se parle pas ou si peu.
C'est comme ça.
Lui, qui raconte « son » histoire à la deuxième personne du singulier- c'est une coquetterie singulière qui a son effet- passe d'un petit boulot en intérim à la salle de boxe.

Il aime cet art martial très présent dans les quartiers populaires : le muay Thaï et la boxe du même nom.
La violence, il l'a rencontre.
Elle est celle des flics, lors des manifestations mais aussi lors de contrôles un peu musclés...elle existe aussi, mais très différente, dans les salles de boxe.
Là, il faut travailler dur, encaisser les coups sur le ring mais vous avez le respect réciproque des règles-il y en a- et des adversaires qui sont tout sauf des ennemis.
Police partout, justice nulle part !
Ce n'est pas un slogan creux mais une réalité que beaucoup de jeunes rencontrent dans leur chair.
« Toi – c'est ainsi qu'il s'exprime-tu n'as eu que méfiance envers ces corps en uniforme et les marques qu'ils laissent sous la peau. Les coups des policiers sont des coups invisibles distribués par des corps invisibles. »

Le jeune boxeur va un soir, en allant à son entraînement faire une rencontre douloureuse et brutale.
Il va être passé à tabac par une meute de flics dérangée au moment où elle « contrôlait » un jeune.

Il est dangereux de se trouver au mauvais lieu et au mauvais moment.
Les policiers ont l'uniforme et le nombre qui les protègent alors que le jeune boxeur ne peut même pas se protéger.
La narration de cette agression violente et pseudo légale ainsi que la chute et la reconstruction occupent une bonne partie du livre.
C'est un peu le corps de l’œuvre.
C'est écrit avec du rythme qui traduit bien ce moment dramatique et ce qui s'en suivit.

D'un côté il y a cette violence bestiale qui fait comprendre celle de certains jeunes, et de l'autre la fraternité et le soutien qu'apportent ces boxeurs qui « recueillent » leur jeune collègue quand, en sang, il pénètre dans la salle d'entraînement.

Jean-François Chalot

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Le corps le sang la rage

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Le corps le sang la rage".