Le dernier message de Nicolas Beuglet

Le dernier message de Nicolas Beuglet

Catégorie(s) : Littérature => Policiers et thrillers

Critiqué par Marvic, le 6 juillet 2021 (Normandie, Inscrite le 23 novembre 2008, 65 ans)
La note : 8 étoiles
Moyenne des notes : 8 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 5 étoiles (25 417ème position).
Visites : 2 060 

Le grand complot

Grace Campbell est une inspectrice de police écossaise qui vit à Glasgow. Femme de 32 ans aux formes généreuses, complexée et mal dans sa peau, même si elle a, à la suite d’un échec professionnel, réussi à reprendre le contrôle de sa boulimie sans pour autant retrouver sa place d’enquêtrice à la criminelle. Aussi, quand son supérieur Elliott Baxter l’appelle à l’aube pour lui confier une enquête sur un homicide, elle est surprise mais sans illusion, il n’a plus d’autres personnes disponibles.

Grace se rend sur la petite île d’Iona, dans un monastère isolé où vient d’être retrouvé dans sa cellule le corps d’Anton Weizac, résident depuis deux ans et demi, assassiné avec une cruauté exceptionnelle.
De toute évidence, l’un des cinq moines doit être le coupable. Mais rapidement, l’enquête va prendre une autre dimension. D’abord parce cet Anton Weizac n’a aucune existence légale. Puis la complexité des recherches de cet homme supérieurement intelligent, scientifique hors du commun va amener Grace à se rendre jusqu’à Inchnadamph pour visiter les grottes de Traligill.

L’enquêtrice va plonger au cœur d’une puissante et dévastatrice organisation planétaire, aux multiples ramifications, qui l’emmènera jusqu’au Groenland et qui lui fera rencontrer d’incroyables personnages jusqu’à la grande révélation finale.

Un roman qui se lit très vite mêlant une intrigue policière classique avec un complot planétaire autour d’un secret scientifique édifiant. Autres points positifs, le rythme soutenu du récit et une fin intelligente et bien menée.
Quant aux points négatifs, à mon avis, ce sont des descriptions qui se veulent poétiques et qui semblent anachroniques, voire un peu chargées , ainsi que les secrets de l’héroïne trop fréquemment évoqués. (Une suite?)
Un roman policier digne de ce nom aux données scientifiques intéressantes. Plausibles ou pas !

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

La machine qui rend con

8 étoiles

Critique de Bookivore (MENUCOURT, Inscrit le 25 juin 2006, 41 ans) - 1 juin 2023

Nicolas Beuglet inaugure ici une nouvelle trilogie (un nouveau cycle, en tout cas, mais qui pour le moment est constitué de trois romans), consacré à une nouvelle héroïne, écossaise celle-ci : Grace Campbell. Ancienne obèse, flic mise au rencard pendant un an pour on ne sait quelle erreur, elle reprend du service timidement, à l'épreuve, et on la met sur un meurtre sordide dans un monastère sur l'île d'Iona, en Ecosse : un jeune scientifique en retraite dans le monastère est tué. Pensant d'abord que le tueur pourrait être un des moines (qui ne savent rien d'autre, de la victime, que son nom, et Grace découvrira que personne ne peut dire la moindre chose sur la vie de cette victime, inconnue au bataillon), l'enquête va lui faire comprendre que non. Et que derrière ce meurtre se cache un complot scientifique ahurissant que certaines personnes voudraient faire éclater au grand jour, dont la victime...
Excellent roman, meilleur que les trois précédents. En tout cas, il a clairement ma préférence. A voir si la suite sera du même acabit, j'en parlerai sans doute ici un de ces jours.
Notons toutefois que c'est un petit peu téléphoné par moments. Sans faire de jeu de mots sur l'objet du délit au centre du complot du roman.

Forums: Le dernier message

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Le dernier message".